[ Arts Martiaux ] Le topic des mecs qui ont leur permis


#1

(Topic crée à la suite d’une discussion sur le Chi/Qi)

Kamui : J’ai pratiqué le Wushu à Lyon, mais j’ai régulièrement fait des stages à Paris avec Dan Swartz. C’est toujours lui le boss de la FFKW ?

Tu pratiques encore actuellement si j’ai bien compris ? Tu fais du Sanda et des compèt techniques ?


#2

A Lyon ? Tu connais Karim ? Et aussi… ah merde je trouve plus son nom dans mon repertoire telephonique… J’ai honte, je perds la mémoire. Noir, petite taille.

J’ai eu un an d’arrêt suite à un prob physique, donc j’ai pas trop suivi tout ce qui s’est passé depuis la fusion des fédérations de KW et Taichi. Enfin je vois vaguement…
(c’est bien les stages avec Dan ?)
Sinon mon chifu c’est Xiao Yan Zhang que tu dois connaitre. Je fais du technique (enfin faisais, mais je compte reprendre en janvier), Nan Quan en compétition et puis Nan Dao et Zui Quan pour le plaisir (that’s Sui-ken for you japanese speakin’ guys keepin’ score at home).


#3

Le fameux one inch punch ?


#4

Je pense qu’un MDR est de rigueur. Tu connais le nombre d’habitants à Lyon ? Et plus particulièrement de Karim ? :smiley:

(c’est bien les stages avec Dan ?)

Oué, super compacts comme avec tous les stages mais on en ressortait avec quelque chose… avant de tout oublier au bout d’un mois :rolleyes: Combien de Tao partis aux oubliettes à force de ne pas les répéter…

Sinon mon chifu c’est Xiao Yan Zhang que tu dois connaitre

J’avoue que non, comme le nom des styles Nan Dao et Zui Quan. J’ai arrêté le Wushu à mon arrivé à Paris en 2001, et j’ai complètement laché l’affaire à partir de ce moment là.

Je fais du technique (enfin faisais, mais je compte reprendre en janvier)

Uniquement du technique ? Why ?


#5

Exactement. J’ai vu beaucoup de monstres, type brutes physiques, mais qui n’atteindrait pas un centième de cet espece de force concentré, “pinpoint”
Depuis, j’ai passé pas mal de temps pour retrouver ce truc, mais rien à faire. Ca viendra ptet le moment venu à force de boulot^^


#6

Bonjour, c’est simplement pour dire que pour moi, les Arts Martiaux, c’est ça.
Voilà voilà, pardon, je ne faisais que passer.

(oui, je regarde Cauet là et alors ? C’est pas ma faute aussi, y’a Ovidie…)


#7

ma blague habituelle, c’est de dire que je ne connais que des ex Lyonnais ^^ ce qui est presque vrai. J’ai été en Chine avec Karim, je connais plusieurs de ses élèves et sa fille qui la dernière fois que je l’ai vu, avait un sacré potentiel.
Le wushu de competition, petit monde. C’est Paris et St Etienne/Lyon^^

Sinon je connais Paul bocuse, de nom, il es Lyonnais. et Raymond Barre non ? ^^

<Oué, super compacts comme avec tous les stages mais on en ressortait avec quelque chose… avant de tout oublier au bout d’un mois :rolleyes: Combien de Tao partis aux oubliettes à force de ne pas les répéter…

Essaye les stages trimestriels de Xiao Yan

<J’avoue que non, comme le nom des styles Nan Dao et Zui Quan. J’ai arrêté le Wushu à mon arrivé à Paris en 2001, et j’ai complètement laché l’affaire à partir de ce moment là.

Xiao Yan est l’entraineur la plus connue en France car c’est elle qui assure aussi ce poste pour l’Equipe de France de Wushu

<Uniquement du technique ?
Pure commodité, fallait faire un choix, se spécialiser. Je regrette un peu mais bon, le technique correspondait plus à ma martialité, le défi contre soi-même et pas un autre gus, le dépassement de ses limites etc. Là en attendant de reprendre, je fais du Yoga (du pas classique), sport que je continuerai bien sur après avoir repris le Wushu, car c’est vraiment le pied. C’est juste qu’avec la blessure, l’esprit était arrivé à saturation.


#8

Ah génial tu as trouvé la version complète !!! :lol:

Pour moi les arts martiaux c’est plutôt ça.
Olivier si tu as un moment jète un oeil aux vidéos, ce masta met plutôt bien en valeur ce qu’on peut faire avec le Qi. Non parce que des exercices de casses comme on en voit d’habitude à la télé, avec les petits morceaux de bois entre les briques qui permettent à l’onde de choc de se propager et de faire tout le boulot c’est du pipo (enfin presque, le but de l’exercice dans ce cas étant d’effectuer la casse sans se blesser). Alors que là on passe au niveau supérieur, n’importe qui ne peut pas faire ça.


#9

Hum… alors attention parce qu’en te focalisant sur la technique tu risques de créer un désequilibre. Combattre contre quelqu’un est très important, c’est sans doute dans ce moment là qu’on se dépasse le plus, parce que le combat contre soit même est d’autant plus dur que l’autre est doué.


#10

I know, mais j’ai fait des sports de contact dans le passé (Viet Vo Dao, un peu de Krav et surtout du Penchak Silat, le bon truc d’assassin). Mais c’est sur que pratiquer le technique à mort, ça peut faire de toi un champion, mais aussi te faire passer à coté de choses cools (j’ai fait 5 ans de technique d’affilé je crois). alors ouais pas dans un passé recent, du coup je frappe mon sac quand j’ai la pêche et je suis Tristan en croisant les doigts pour voir un jour une baston de bar interessante^^ :slight_smile:


#11

Et encore, il faut le subir pour comprendre à quel point c’est violent comme truc ^^

Pour ma part j’ai pratiqué l’Aikido pendant 3 anns pleins, et ça va faire plus de 3 ans que j’en ai pas fait, et je pense reprendre cette année. Pour ceux qui ne voient pas ce que c’est, l’aikido est un art martial pacifiste.
Oui, ça paraît complètement contradictoire comme ça, mais pourtant c’est vrai.

Le but ici, est de neutraliser l’adversaire sans le blesser si possible. Bien entendu, l’intégrité du gus passe après la vôtre, hein^^ L’aiki se base sur des clés, des torsions, des projections, des mises à terre et des clés au sol. On pratique également le bokken, le jo (plus court qu’un bo) et le tanto (couteau).

Pour ma part, ça m’a énormément apporté, mais je suis tombé sur deux excellents professeurs d’affilée, tous deux troisième dan Aikikai (à l’époque).
Un truc important : ici la parité est réelle, je dirais même que les filles sot non négligeables dans la pratique.
Puisque la technique prime sur la force, s’entraîner avec une fille représente un test pour les garçons.

Je me souviens qu’un des programmeurs d’infra/filao pratiquait lui aussi l’aikido, son nom m’échappe.
Si les infraboys pouvaient me mettre sur la piste, merci d’avance.

Sinon, petit sondage : qui pratique les arts martiaux, quel qu’il soit ?


#12

Et ça interesserait qui, au juste ?


#13

Bah moi, déjà, pour commencer. Maintenant, si ça te gêne tant que ça de m’apporter ton concours, je peux aussi me débrouiller tout seul.


#14

J’ai un problème avec l’Aikido, plus particulièrement avec les démonstrations du genre 30 mecs sur un Sensei, et vazy que tout le monde saute en l’air.
Je connais la puissance de persuasion d’une clé quand elle est appliquée correctement mais pour avoir pratiqué un peu de Ju-Jitsu j’ai remarqué que “les victimes” ont tendance à anticiper les clés à force de s’entrainer avec les même personnes. Il m’est arrivé de mimer une clé pour voir l’autre se jeter par terre tout seul. Ca me gène. J’ai besoin qu’un Sensei me fasse voler pour vérifier si c’est pas un peu trop pipoté.


#15

Je pense que si tu ne voles pas par toi même, le Sensei ne te fait pas “voler” mais te pète le bras, tout simplement.


#16

Ah non mais je sais bien que ça n’est pas le Sensei qui te propulse en l’air, la roulade magique étant le seul mouvement possible pour éviter une félure c’est toi qui te lance mais je doute de l’efficacité du Sensei à chopper TOUS les coups qui viennent en face pour les détourner à son avantage. Placer une clé c’est pas évident, ça se fait dans une configuration bien précise et franchement chopper les bras d’un mec qui à son permis et qui te balance des jabs ben amuse toi quoi…

Il m’est arrivé de faire des versus avec des mecs qui faisaient du Judo, je savais que ma seule chance c’était de ne pas les laisser rentrer au corps à corps (Image, respect), du coup je faisais tout pour les tenir à distance et ils avaient vachement de mal (jusqu’au moment où ils trouvaient une ouverture et là bonjour la pirouette ^^)


#17

En théorie un bon prof se sert de toi comme exemple pour montrer la limite. C’est dans ce genre de sport et de pratique que tu vois les martiaux, et les autres, ceux qui ont l’oeil qui brillent quand on leur dit “comme ça, tu vas tuer le mec ou lui briser le dos”.

Ca me fait penser au très réussi David Douillet Judo (PS2).


#18

A propos d’aikido, j’ai rencontré un problème tout bête lorsque j’ai essayé : le mal de mer.
Pour celui qui a l’initiative de l’attaque, les “roulades” s’enchaînent très vite et dans toutes les directions, ce qui est assez étourdissant la première fois. Mon estomac n’a pas vraiment apprécié… Est-ce que je suis le seul dans ce cas où est-ce que ça arrive régulièrement aux nouveaux pratiquants ?

A part ça, je fais du kendo.


#19

Les démos à plusieurs, tout dépend qui les fait : si c’est des 4 ème ou 5 ème dan voire plus, tu peux être certain que c’est pas du chiqué. Maintenant, ce genre de trucs se fait plutôt en stage, et encore pas tout le temps. Je comprends ta remarque pour m’être dit la même chose, même en pratiquant.

Pour l’anticipation, tout à fait d’accord. A force de progresser, tu as des automatismes qui apparaissent, au lieu de subir vraiment les techniques. C’est à partir d’un certain moment que, justement, ton entraînement consiste à te débarasser de cette mauvaise habitude. Et c’est pas du gâteau. Le mieux pour éviter la répétition, c’est de s’entraîner avec des personnes différentes, de varier. Par contre, quand c’est le sensei qui te démontre une clé ou une autre technique, là, c’est pas du pipoté. Je servais au nettoyage du tatami quand j’étais appelé pour démontrer une projection. :ghost:

Un exemple qui m’a marqué aussi bien l’esprit que dans ma chair : mon prof me montre une nouvelle technique de clé, qui consiste à appliquer une pression avec les doigts sur un nerf de l’avant bras. Sur l’instant, j’ai ressenti une extrême douleur, la seule solution pour la diminuer était d’aller au sol lentement. Le lendemain, je constate un énorme bleu (plutot violacé d’ailleurs) au niveau du nerf en question. Ca a duré 15 jours, et je sursautais dès quon touchait cette zone.


#20

Je ne remets pas en cause l’efficacité des clés, mes articulations s’en souviennent, juste le fait que dans la réalité avant de placer ta clé il faut chopper un membre, et bon c’est pas toujours évident (en tout cas contre un mec qui a son permis)

(Mia, moi c’est le mal de tête qui m’a fait arrêter le Judo. Et l’odeur de pieds aussi)