[ Arts Martiaux ] Le topic des mecs qui ont leur permis


#121


#122

Le kung-fu à l’épreuve du combat libre (MMA)

Un article intéressant qui montre bien l’impact du MMA sur les arts martiaux, et qui a aussi le mérite de pointer du doigt le changement de mentalité après le dépoussiérages des mythes et des légendes, en partie grâce aux nouvelles générations qui n’ont pas peur de mettre les vieux maîtres en face de leurs fantasmes et de leur contradictions.


#123

#124

Wow, en plus d’avoir de la mémoire ce mec a un vrai niveau ! Du coup j’ai vu ses autres vidéos et il assure comme benhur, en plus je trouve qu’il a un physique original, plus proche de Samo que Jacky, mais même école. Merci pour la découverte.


#125

Nouvelle vidéo d’Eric Jacobus (et de son chat) consacrée à Bryan Fury.


#126

J’en ai zappé quelques uns car il en sort un paquet mais son Paul Phoenix aujourd’hui était bien cool.

https://www.youtube.com/watch?v=miA5cjowVtA


#127

Clark Kent révèle son identité secrète par accident pendant un segment TV anodin.

https://www.youtube.com/watch?v=gjNJvlBn2cQ


#128

Très bon ! Le Kung Fu l’a au moins rendu parfaitement relaxe face à l’adversité, c’est déjà ça.


#129

Notre ami Eric Jacobus trouve encore des moyens de surprendre.


#130

https://www.youtube.com/watch?v=vVCjYC5DgY0


#131

La chaine youtube du bonheur

https://www.youtube.com/watch?v=zDP3BGZOZTw


#132

Puisque tu fais remonter ce topic au dessus de ceux du sport et du Japon : le milieu du Sumo célébrera mercredi son premier yokozuna japonais du XXIème siècle.


#133

Vivement Dhalsim !

https://www.youtube.com/watch?v=rDjJd1B7p4Y


#134

#135

Et la vidéo qui lance la chaîne Youtube du prof de Petit Prince parce qu’elle mérite sa place ici (pour équilibrer un peu)


#136

Cosplay Hot Bearded Ryu pour Iggy.

[bump] Sur la « même thématique » :


#137

Autant faut qu’il arrête Street Fighter parce que ça lui réussit moyen, autant j’approuve ce nouvel angle pour maintenir sa côte de popularité. À ce stade, s’il veut aller plus loin, il lui reste plus que Cammy ou Mai en full cosplay.

Je me demande combien de temps ça prendra pour avoir un martialiste youtuber dans Kof, Tekken ou SF.


#138

Voilà un sujet intéressant :smiley:

A l’endroit où je me trouve aujourd’hui, j’ai beaucoup de mal à envisager que l’efficacité ne soit pas le seul but à atteindre. Elle est à mon sens la seule notion valable pour valider sa pratique. La notion de beauté dans le combat est un parasite dont il faut, à mon avis, se séparer très vite : une véritable agression c’est toujours moche, un combat de rue est toujours âpre, dur et incertain, la notion de beauté en est complètement absente.

Les jeunes sont très sensibles à la beauté car ils sont narcissiques et très influencés par le cinéma et la télé, une grosse partie des pratiquants ont commencé pour ressembler à quelqu’un, Bruce Lee ou assimilé, parce que ces mecs étaient classes. Mais l’une des premières étapes transitionnelles importantes est justement de tourner le dos (dans sa pratique en tout cas) à cet esthétisme travaillé pour se tourner vers l’efficacité.

La notion de justesse en revanche peut se concevoir, mais comme une cerise sur le gâteau, un défi personnel, l’aboutissement ultime d’une vie de pratique. Il est en effet plus difficile de contrôler un adversaire que de le détruire, et ce contrôle passe invariablement par une justesse à la fois physique et mentale. Mais là encore, cette justesse ne doit pas détourner les yeux du pratiquant de son premier but : survivre. L’efficacité prédomine.

Pour finir, si j’ai tourné le dos aux arts martiaux traditionnels, c’est justement parce qu’ils accordent trop d’importance à la beauté et au “juste” en oubliant d’y intégrer le réel… car ils n’en n’ont tout simplement plus l’occasion ! En temps de paix les arts guerriers n’évoluent plus et ressassent la passé qu’ils ne peuvent plus confronter à la réalité du présent. Au bout d’un certain temps, la théorie plie face à la réalité. Ces mouvements théoriques que l’on te force à pratiquer dans le vide et suivant certains angles très précis (va dire à un japonais que si tu places ton pied à 50° au lieu des 45° indiqué dans le catalogue ça n’est pas forcément un problème…) ne font en vérité que formater le pratiquant à combattre des fantômes qu’il ne rencontrera jamais.


#139

C’est peut-être l’actualité qui m’influence mais en gros c’est une vidéo sur le Tiki Taka du FC Barcelone. En tout cas, je n’étais pas étonné que la première vidéo que Youtube me suggère en lien de cet épisode de Budologie soit The 8 Xavi Rules plutôt qu’un film de kung fu.


#140

Ono > content que ça ait provoqué une chouette discussion :slight_smile:

Concernant les notions discutés : Dans ma vision de la pratique martiale, je pense que la beauté reste une notion valable et qui apporte quelque chose à la pratique.

Comme tu l’as très justement dit, une agression est sans doute moche, rapide, sans finesse et avec moult crocs, griffes et improvisation.
Mais je ne suis pas convaincu que les arts martiaux traditionels visent et entrainent ce type de combat. D’un point de vue pratique, le judo n’a pas/peu de frappe, le karate (en tout cas le style shotokan) a très peu de projection et aucun travail au sol, et kyudo et iaido demandent des armes. J’ai aucune idée de ce que propose les styles de kung-fu, tae kwon do mais je suppose que c’est pareil.

Du coup, leur proposition ne serait de base pas adéquat pour un combat de rue, puisqu’ils émettent des hypothèses que je ne trouve pas compatible avec un combat libre (et je spoil un peu la prochaine vidéo, mais dans le cas du Judo c’est à dessein).

Mais je ne pense pas que ce soit un mal pour autant. Ôter tout un pan du combat permet de se focaliser plus précisément sur un aspect duquel des choses cools peuvent apparaître. Ce que tu considère, j’imagine, comme une pratique sclérosé parce qu’on t’impose un angle de pied de 22.5°, je le vois plutôt comme une maîtrise totale de son propre corps justement parce que j’arrive à tous les coups à appliquer cet angle précis. Et je ne sais pas ce qu’en pense les autres, mais c’est un des aspects que je trouve très beau. Plus “artiste” que “artisan”. Et ça n’empêche pas de relaxer cette rigueur lors de combat plus réel.

Après il peut y avoir une raison très pratique à cet angle (meilleur grip au sol ? force la hanche à appliquer un bon angle ?), ou alors c’est un kata plus éducatif qui te montre ce que ton corps peut potentiellement faire, et peut-être t’indiquer quels principes partant de cette position bizarre tu pourrais appliquer ailleurs.

Alors évidement si ta recherche est plutôt axée vers l’appliquabilité à tout prix, les arts martiaux traditionnels ne vont pas t’amener aussi vite (ou t’amener tout court) à un stade ou tu te pourrais te débrouiller aisément face à une agression et il vaudrait mieux chercher autre part (d’ailleurs, ne serait-il pas plus efficace en terme de temps de passer par une salle de musculation et de développer un physique intimidant ?). Je pense que ça a été un peu inconsciemment mon parcours*: vivant dans un pays en paix et décrit par certains de mes amis comme bisounours-land, j’ai préféré me détourner du karate (qui à quelques aspects applicable en combat de rue) à l’iaido (je ne porte pas de katana avec moi quand je vais en soirée).

Cela dis je pense que tu as raison sur la non-evolution de beaucoup d’arts. Diverses lectures (classical budoka, Ian Abernethy) me semblent laisser à penser que beaucoup d’enseignant se contentent de singer leur prédécesseur plutôt que de chercher et comprendre soit la signification profonde ou leur propre interprétations.

  • non mais en vrai c’est parce que je suis une feignasse et un geek et assouplir par la force mes jambes m’ennuie au plus haut point.