[DIR *.BAT] Le topic des jeux PC


#3861

Les mods musicaux à rajouter disponibles dans le workshop :

The Planets - Gustav Holst <3
Cosmos 1980 Music
FTL music

Se sont des packs de musiques qui permettent de varier avec la BO originale, très sympa mais forcément répétitive après plus de 20h de jeu.


#3862

Bon, ben finalement trop de choses à faire ce week-end, je n’ai toujours pas pu relancer le jeu grmblnmbl.

Mais ouais, j’avais lu des gens se plaindre que le end-game était super répétitif et creux. Vivement d’ici un an ou deux !


#3863

AH ! Et bien c’est la conclusion à laquelle je suis arrivé après plus de 24 heures de jeu sans qu’aucune fin ne commence à poindre à l’horizon.

Stellaris arrive à te garder en éveil parce qu’il y a toujours quelque chose à faire et à micromanager, mais au bout d’un moment, tu te retournes et tu te rends compte que ça fait 2 jours entiers que tu fais la même chose. Ce jeu n’est qu’une immense fuite en avant où tu passes ton temps à tenter d’équilibrer un budget qui passe son temps à se déséquilibrer parce que c’est un jeu vidéo qui doit constamment te servir du challenge mais c’est trop mécanique, ça ne t’apprends rien sur toi ou sur la vie. Une sorte de Diablo III hypnotique et vain capable d’aspirer des pans entiers de ta vie sans que tu t’en rende compte. C’est beaucoup trop dangereux pour moi.

En dehors des chouettes histoires qui viennent ponctuer la routine par des événements rigolos (mais là aussi, au bout d’un moment tu te dis que lire un livre ça serait peut être plus pertinent), ça n’est qu’un gros jeu pour comptable à lunettes. Principalement parce que l’IA est aux fraises et quelle est incapable de te faire croire que tu joues contre des entités intelligentes. Et ça c’est vraiment dommage parce que ça m’aurait bien plu de jouer à un 4X sauce Babylon V. On peut jouer contre des humains, mais qui peut jouer autant d’heures d’affilés sans s’arrêter ?

A un moment, pour décharger le joueur, le jeu propose de créer des secteurs autogérés par l’IA. Mais… à quoi bon ? Pourquoi filer toutes tes premières zones à l’IA ? Ça implique de laisser derrière toi tout ce que tu as investi mentalement dans la partie jusqu’ici… pour que tu puisses recommencer exactement la même chose un peu plus loin. A la rigueur si on pouvait déléguer le pouvoir à des gars qui ensuite interagissent avec toi (comme dans Dwarf Fortress), ça pourrait être marrant, mais ça ne semble pas le cas.

Je pense que je vais faire une pause le temps qu’ils étoffent un peu tout ça, en espérant qu’ils puissent le faire ce qui ne semble pas du tout évident.

J’ai toujours un problème avec les 4X, ça me rend triste :frowning:


#3864

Je pense que le problème des 4X, c’est qu’il y a un dilemme entre “faire croire à l’univers” ou “faire un bon jeu de stratégie”.
Endless space avait totalement abandonné l’idée de faire croire à son univers. Beyond Earth tentait le coup, mais c’était un gros mensonge pour cacher le reskin de Civ 5. Dans les deux cas, non seulement l’univers était nul, mais en plus la stratégie était aux fraises par manque de complexité ET parce que l’IA était de toute façon bof.

Endless Legends était largement mieux (ils ont bien enflé leur mythologie Auriga entre-temps, le fait qu’il faille gérer deux saisons, hiver et été, est particulièrement classe, et en plus la division de la carte en secteur est à la fois cohérente dans le monde (c’est des territoires) et c’est logistiquement utile pour la stratégie). Civilization, bien sûr, a un setting absolument imparable qui permet de se focaliser sur la stratégie sans perdre de temps à expliquer ce qu’on fait dans le monde ni qu’est-ce que c’est que le bronze ou la démocratie. Du coup, ça permet soit de jouer pour se raconter une histoire en niveaux de difficulté faibles, soit comme à un jeu de stratégie pour battre l’ordinateur ou un humain, auquel cas il faut dès le début suivre une feuille de route précise qui dé-scénarise la partie et on min/max toutes ses décisions même si elles ne font aucun sens scénaristiquement (je ne joue pas l’Arabie de Saladin, je joue la civ qui a +2 de thune en trade route parce que j’ai décidé que j’allais faire une victoire diplomatico-économique et je vais immédiatement rechercher la philosophie pour déboucher sur la monnaie, je m’en fous du travail du bronze). C’est toujours vachement difficile de faire coïncider les deux…
Crusader Kings 2 était le premier jeu auquel j’ai joué où le scénario créé par le joueur prenait le pas sur la stratégie. Ou plutôt, la stratégie devenait un outil pour servir le scénario qu’on veut faire : on peut jouer comme un jeu de stratégie où l’on bat tout le monde de la façon optimale, mais on peut aussi jouer comme le jeu de l’accession au pouvoir royal d’un baron provençal manchot, un scénario particulièrement difficile mais faisable si l’on joue comme un dieu. J’ai pris CK2 en cours de route, je ne sais pas à quoi le jeu vanilla ressemblait… j’espère que Stellaris est sur la même voie, ne serait-ce que ça lui permettrait de tirer son épingle du jeu.

Ça me donne envie de relancer une partie d’Endless Legends.


#3865

Et moi ça m’a donné envie de jouer à Crusader Kings II, je suis en train de regarder un letsplay.

Si vous voyez passer un bundle avec tous les DLC dedans, ça m’intéresse. Le jeu de base est à 10 boules sur Humble pour le moment, peut-être que c’est suffisant ? Quel sont les DLC indispensables ?


#3866

Oui, les DLC sont absolument indispensables.
Enfin…
En gros, chaque fois qu’ils rajoutent un gros morceau (“les vikings” “l’Afrique du nord”, etc), il y a le DLC en soi, par contre les choses cosmétiques (musiques spécifiques, modèles 3D des unités, visages) sont séparées et à acheter à côté pour quelques centimes. Évidemment, tout dépend de ton opinion, mais dans l’ensemble, pour une meilleure expérience, mieux vaut prendre les choses cosmétiques en plus si tu ne veux pas que tes rajah aient la gueule de Charlemagne.
De toute façon, les soldes Steam sont dernière semaine de juin/première semaine de juillet, attends de voir un package complet à ce moment là.

Perso, CK2, c’est un peu comme Dwarf Fortress pour toi : un jeu auquel j’ai peur de toucher vu à quel point c’est riche et complexe. Ou plutôt, c’est tellement riche et complexe que j’ai du mal à m’y amuser.


#3867

Ça progresse !
https://forum.paradoxplaza.com/forum/index.php?threads%2Fstellaris-dev-diary-33-the-maiden-voyage.932668%2F
… lentement.

Fin mai : GUI, plusieurs écrans mieux fichus, bugs divers, AI (surtout la gestion de secteurs), nerf de corvettes
Fin juin (On croirait SF5 !): Diplomatie
Futur : politique intérieure et extérieure, matériaux, gestion de flotte, mid-game…

Le plus important est d’apprendre que le directeur s’appelle Henrik Fåhraeus. Ça calme tout de suite.


#3868

Puisqu’on fête cette année (enfin touchons du bois) les arrivées de FF15 et Nioh, revenons sur dix ans de Gabe Newell interrogé sur “le prochain Half-Life”.


#3869

Il devrait garder la barbe.


#3870

Kingdom of Loathing ! Enfin, presque !
http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=661764241


#3871

Un (Fear and) Kindom of Loathing (in Vegas) eut été de bon aloi :seagull:

(oui, too much lager with my burger)


#3872

Bon esprit.


#3873

Après avoir été hypé par le test de Canard PC et m’être enfilé pas mal de let’s play derrière pour confirmer mes sensations, je suis à deux doigts de me prendre Offworld Trading Company, un RTS complètement novateur pondu par un ancien de CIV4, basé sur le boursicotage, qui remplace les tanks par des OPA, où il faut acheter ses ressources sur un marketplace partagé par tous les joueurs.

Bizarrement, après le premier contact glacial, c’est très rigolo, vite tendu, et vraiment brillant du point de vu game design.


#3874

Ca a moins fait parler que la fermeture de FF11 mais Shin Megami Tensei Imagine vient d’éteindre ses serveurs le 24 mai, après un peu plus de neufs ans de bons (?) et loyaux services. Un des derniers vestiges du Kaneko-design chez Atlus, mine de rien. Voici une vidéo des cinq dernières heures d’un joueur sur le serveur. Ca n’a strictement aucun intérêt, honnêtement, vu que c’est surtout un archivage du dernier log de discussion. Mais il y a peut-être des curieux parmi vous. Ca coupe à 5:04:03, avant une dernière scène cinématique spartiate à 5:11:25.

Comme souvent dans ce genre d’entreprise, on pouvait manifestement accéder à un “dernier Boss” et une fin du jeu depuis quelques mois, en butant Satan.


#3875

GOG lance un service d’activation sous leur platform des jeux qu’on possède sur Steam. En gros, ils scannent le compte Steam et activent les jeux dispo aussi sous GOG.
C’est chouette, mais y a une limitation : pour une raison pas très claire (deals temporaires avec les devs ?), la liste des jeux compatibles sera roulante, des jeux faisant partie du programme à un moment pouvant finir par être retirés (mais pas si on les a activés). En gros, faut vérifier régulièrement la liste pour être sûr de tout avoir.

Ce qui est chouette, c’est que les jeux sous GOG sont aussi disponibles en version stand alone sans DRM : on peut donc récupérer ses jeux Steam comme ça !

C’est la bonne piste, malgré les limitations (et le fait que jusqu’ici, ça a planté pour moi :lol:). La réaction de Valve promet d’être intéressante.

Edit : les premiers jeux compatibles :

  • The Witness
  • FTL: Faster Than Light
  • The Incredible Adventures of Van Helsing: Final Cut
  • Galactic Civilizations 3
  • Trine Enchanted Edition
  • Saints Row 2
  • Shadowrun Returns
  • The Witcher: Enhanced Edition

#3876

C’est un peu bizarre, non ? Tu files les clés de ton compte Steam à Gog pour qu’ils vérifient que c’est toi ?
Ou ils regardent juste ta liste publique sans vérification ultérieure du possesseur du compte Steam ? Du coup, qu’est-ce qui m’empêche de filer un random compte Steam qui, par chance, a tous les jeux ?


#3877

Tu te connectes via l’API Steam, donc avec SteamGuard et tout le toutim. Eux regardent ta liste de jeux (ton profil doit être public) et relèvent les jeux compatibles et les ajoutent à ton compte GOG.

Je crois.


#3878

Ils allaient pas laisser DOOM rafler toute la thune


#3879

J’ai vu ça, je pleure un peu.
D’abord, on voit aucun gameplay, donc y a pas réellement quelque chose à dire.
MAIS : putain, eux aussi ils vont courir après Overwatch, avec une license qui pourtant en est l’exact opposé (dans le domaine restreint du FPS compétitif, ok) ? Les gars, la place est prise, et j’aime autant leur dire que c’est pas les fans historiques de Quake qui vont tomber dans leur panneau marketing…


#3880

Tu ne leur accordes pas au moins le bénéfice du doute après Doom ? Tout le monde chiait dessus a priori et finalement, il a l’air d’avoir convaincu. De toutes façons, vu comme ils ont présenté le truc, ça sent le Free-to-Play.