[DOC] Psychic TV : la mire est notre amie


#461

Un doc invraisemblable sur un réseau pédophile nord-américain dans les années 80, impliquant la presse, des politiciens et le FBI. L’affaire est officiellement un hoax aux yeux de la justice américaine. Doc jamais diffusé à la télévision, supposément suite à des pressions politiques. A ne pas regarder si vous êtes d’humeur maussade ou déprimée.

Vous voulez flipper un peu plus ? Pas une seule mention de l’affaire sur la page Wikipedia de Boys Town :
http://en.wikipedia.org/wiki/Boys_Town_(organization)

Pas de page US non plus pour ce Lawrence King-là. Voilà tout ce que le site web a à dire. La différence avec la version française de la page est éloquente.


#462

Il y en avait largement plus il y a quelques mois, mais…


#463

Le Attenborough d’hiver !!!

D’un autre côté, je suis déjà à moitié congelé en octobre, alors je ne veux même pas imaginer à quoi je vais penser en regardant des images de la banquise dans 2 mois.


#464

Ce soir, un théma intitulé “Ikea, Apple, La vie mode d’emploi”.
Avec notamment la diffusion du doc “Apple, la tyrannie du cool”.


#465

…et une polémique un peu minable sur la série. Pff.


#466

J’ai trouvé les deux pas vraiment intéressants (bon faut dire que sur Apple, j’en avais probablement déjà vu/lu assez), le deuxième même pas très plaisant à regarder.


#467

Nolife a un nouveau module de 5min consacré aux bugs dans les jeux-vidéo.
Cette semaine, on a droit à ceux résultant d’une interruption d’anim dans SuperMarioLand2.

C’est un certain Petit Prince qui a soumis l’idée. :slight_smile:
Le présentateur de BBH est souvent pas mal, rarement très lourd. Pas de chance, ça tombe sur cet épisode.


#468

C’est bien moi (par contre mon pseudo c’est sans espace [/pointilleux]).

Dans une prochaine semaine il devrait avoir mes saisies de run de MKDS joué par un ami assez talentueux (assez pour qu’on l’appelait “dieu” dans le milieu des joueurs compétitif) qui explique la technique la plus craquée de MKDS.


#469

Le premier mai est un jour férié et chômé en France. Vous savez pourquoi ? Parce que c’est le FUCKING BIRTHDAY DE DANIELLE DARRIEUX, initiales D.D., la plus grande actrice de l’histoire du cinéma français. Elle est encore de ce monde à l’heure de ce post, touchons du bois pour qu’elle fête encore son anniversaire la semaine prochaine. Je vous ai déjà spammé avec plein d’extraits de Darrieu pendant vingt-quatre heures, il y a quelques temps. Cela m’a repris hier soir. Bon, comme c’est EROTISME MAX, j’avais notamment envie de revoir ce passage de L’Affaire des Poisons. Viviane Romance joue La Voisin et DD une Montespan version MILF assez géniale même si pas franchement crédible comme similé de la vraie Montespan. On s’en fout, celle-là est mieux.

Je pourrais me repasser cette scène un million de fois. D’ailleurs, je l’ai fait la nuit dernière. Mais en ce moment, je suis en pleine révision boulimique de l’Histoire de France, picorant allègrement entre les complots de Clovis et le traffic de drogue marseillais des trente glorieuses. Donc, cet extrait m’a donné envie de creuser un peu plus sur l’Affaire des Poisons, La Voisin, les affres de Louis XIV etc.

Fort heureusement, Youtube propose sur ce sujet et en parfaite illégalité un chouette reportage de France 3 datant de l’année dernière. Je vous le conseille : l’histoire est maboule, les rebondissements nombreux, la galerie de personnages fort mémorable, les commentaires de petits vieux croustillants. C’est macabre et sexuel à gogo, vous ne regretterez rien sinon de le manquer avant qu’il ne saute, je vous le promets.

Part 2 Part 3 Part 4 Part 5


#470

Il est génial, ton docu…


#471

Mmmmh d’un point de vue historique, je trouve que ça tombe quand même un poil dans le sensationnalisme, mais c’est vrai que l’histoire est passionnante.


#472

The Real CSI, ou pourquoi les sciences forensiques ne sont pas, en réalité, une science.
Si vous pensez que la reconnaissance d’empreintes digitales est infaillible, que deux personnes différentes ne peuvent pas avoir les mêmes empreintes, que les marques de morsures peuvent identifier un homme, que l’on peut reconnaître l’odeur de la mort ou encore que les experts américains qui témoignent dans les procès sont tous qualifiés pour le faire : dépêchez-vous de regarder ce documentaire, je ne sais pas combien de temps il va rester en ligne.


#473

Merci Shito !


#474

A tous les coups ça va me pourrir NCIS ça…

EDIT : c’est dément… merci Shito !


#475

The century of the self est une excellente série de 4 docus produite par la BBC, réalisée par Adam Curtis, sur l’émergence et l’utilisation de la propagande - pardon, des “relations publiques” - pour influencer l’opinion publique aux USA et en Angleterre de la première guerre mondiale à nos jours.

Au centre des débats, le prolifique Edward Bernays, neveu de Freud qui a importé, popularisé et appliqué sa théorie psychanalytique aux USA, et l’a mise au service du privé (les corporations) dans la pub, et de l’Etat (via la CIA notamment) pour s’assurer le contrôle des masses qu’il considérait comme “irrationnelles”.

Le rôle d’Anna Freud, le coup d’Etat au Guatemala pour s’assurer de la bienveillance de la junte envers les compagnies bananières US, la suppression à coups de pub du tabou sur la cigarette pour les femmes à la demande des cigarettiers,le retour au pouvoir du New Labor en Angleterre, la transformation décisive du politique en commerce avec la réélection de Clinton en 96 sont quelques-uns des sujets abordés. Il y a du connu, du moins connu, mais le docu reste passionnant tout du long.

A voir ici:
1. Happiness Machines
2. The Engineering of Consent
3. There is a Policeman Inside All Our Heads: He Must Be Destroyed
4. Eight People Sipping Wine in Kettering

(la moitié du 1er épisode est dispo en vostfr ici)


#476

Merci Abuzeur pour la découverte. J’ai commencé à regarder, ça avait l’air intéressant mais ça m’a piqué les yeux.
J’ignore dans quelle mesure cette diffusion via Archive ou GoogleVideo est approuvée par Adam Curtis mais sachez qu’on trouve ses docs, dans une qualité d’image infiniment moins pourrie, chez les flibustiers du 71e site le plus visité au monde.


#477

Vu que l’on parle d’Adam Curtis:


#478

Débile. La série linkée juste au dessus prouve l’inanité de cette critique (elle n’emploie aucun des procédés qui lui sont reprochés).
Cela étant, je ne connais pas Curtis et n’ai rien vu d’autre de lui, mais en l’état, cette petite vidéo sent l’attaque facile à la Onfray (“Freud était rien qu’un gros méchant libidineux”) ou Bakthine démasqué. Ou c’est une blague? Mph.


#479

Rah Onfray, présent matin et soir sur France Culture en cette période de vacances, voila le cadeau quoi.


#480

J’ai écouté le premier cours de cette année, bah bah définitivement ce mec ne sert à rien. J’avais encore un espoir de “c’est mieux que rien, ca peut amener des gens à lire de la philo etc”, mais en fait il fait plus de mal qu’autre chose.

La démarche de faire une contre histoire de la philosophie durant une université populaire est en soi déjà débile, à plusieurs niveau.

1. Une contre histoire de la philo suppose que les personnes qui viennent l’écouter aient eu à subir l’horrible Histoire de la philo qu’il veut dénoncer. Ce qui n’est pas souvent le cas. Les gens qui viennent l’écouter ont rarement eu une formation universitaire à mon avis. En tous cas il me semble que le but était que des gens qui n’ont pas eu de formation universitaire puisse venir. Ce projet de contre histoire tombe un peu à l’eau.

2.Faire une contre histoire comme il le fait, c’est fermer le débat (J’ai TOUT lu sur FREUD/CAMUS/BERGSON/ETC et je peux vous maintenant vous dire que <insérer une vérité gravée désormais dans le marbre>). Il fait semblant d’ouvrir le débat, pour le refermer aussitôt. Il semble vouloir nous dire “Ne croyez pas tout ce qu’on vous raconte!”, et une minute après “mais moi j’ai raison ! Regardez je le prouve <insérer un argument de forme marabout-bout de ficelle>”. Le problème c’est que beaucoup de gens qui l’écoutent n’iront jamais ouvrir un bouquin de Bergson après l’avoir écouté. Et ceci pour plusieurs raisons, mais je ne vais pas m’étendre là dessus. En tous cas, il ne m’a JAMAIS donné envie de lire un auteur. JAMAIS. Même des livres que j’ai aimé, ils avaient l’air tellement nazes quand il en parlait…

3. Le fait de se baser sur l’histoire de la philosophie en fait une espèce de cours d’histoire, où les concepts passent en second plan. Il juge l’homme, confronte sa trajectoire avec ses écrits. C’est un gros problème pour moi. Car la philo c’est quand même apprendre à réfléchir, se poser des questions, apprendre l’histoire des idées. En faire un cours d’histoire se reposant plus sur la position de Bergson pendant la grande guerre que ses concepts sur le temps, bah c’est un peu dommage.

4. Cette contre histoire est significative de l’envie irrépréssive d’Onfray de faire dans le manichéen. Le bon et le mauvais, le juste le faux. Freud était complètement maboule ? Sans déconner ? Il suffit de lire ses livres pour s’en rendre compte, désolé que tu aies ouvert un livre du bonhomme à 40 ans mec, après l’avoir enseigné des années à des gamins.

5. De plus, sa contre histoire s’appuie sur tout ce qu’il peut trouver sur telle ou telle personne. Le mélange des dates, des amitiés, des histoire des fesse, tout ça en fait quelque chose d’assez crasseux. Je préfère l’histoire des idées à l’histoire des personnes qui ont eu des idées.

6. Les philosophes qui ont l’honneur de se trouver du bon côté de la barrière se ressemblent TOUS, une fois passé à la moulinette Onfray bien sûr. Hédonisme nous voilà.

Je crois que je le hais, BHL au moins me fait rire.