[DOC] Psychic TV : la mire est notre amie


#581

De soleil, oui, d’humanité je sais pas. Un misanthrope qui décide de tourner le dos au monde, et aux autres, j’appelle pas ça de l’humanité. Mais c’est sans doute le paradoxe que tu voulais relever. :slight_smile:


#582

Absolument, je pense qu’on peut être à la fois misanthrope et fondamentalement humain, trop humain peut-être, pour accepter et supporter l’évolution de la société, jusqu’à s’imposer cette vie incroyablement difficile.


#583

humain mais pas humaniste
Je ne vois pas vraiment ce qu’il accepte de la société par son choix de vie.


#584

Cool portrait de Vice sur un paumé plus-new-yorkais-tu-meurs, qui a brièvement connu la gloire en vendant des gashapon de Homies avant de crouler sous les dettes. Je me demandais presque comment ce mec a encore ses deux genoux, mais je viens de réaliser en relançant la vidéo qu’il boîte quand on le voit marcher…


#585

J’ai hésité entre le topic des sports et celui des jeux de plateau mais finalement celui-ci fera l’affaire !

Je recommande hautement ce merveilleux documentaire d’Errol Morris* qui ne dure que vingt minutes :
It’s Not Crazy, It’s Sports: ‘The Subterranean Stadium’


Une bande bigarrée de vieux copains qui jouent “professionnellement” depuis 1981 dans une cave de la banlieue de Charlotte à un jeu électrique de football américain qui avait marqué leur jeunesse. Sous couvert d’un sujet absurdement anodin, le doc se révèle progressivement une capsule parfaite de l’americana, capturant tous les aléas de la génération Baby Boom :

Spoiler

la passion religieuse pour le foot US, la guerre du Vietnam, Woodstock, l’écroulement des grandes entreprises locales, l’obsession de cette génération pour la propriété foncière et même la vie carcérale…

Le prisme de cinq décennies américaines en quelques témoignages sympathiques.


#586

Du coup j’ai voulu en voir plus sur les jeux “vibrants” (la boite US Tudor(?) Games en étant à l’origine).

Et donc, il y eut en premier lieu des jeux de courses, supra-random, telle cette course hyppique :


…qui a surtout l’air de donner l’impression au “manipulateur” (car il ne contrôle trop rien, il envoie du hasard plus qu’autre chose) de jouer à un simulateur d’électro-chocs (having fun quoi).
(…ce qui va bien avec le principe d’une course de chevaux dans l’absolu, vu le stress que cela inflige aux bestiaux…)

Par la suite l’action a été plus guidée :

Voir beaucoup plus :


Labyrinthe plus que course là.

On ne doit quand même pas y revenir souvent…
Enfin peut-être plus dans les anciens temps où le jeu vidéo n’existait pas encore (et où les enfants devait chercher tout moyen de s’amuser).

Mais pour les derniers jeux de ce type, il y a plus de possibilités de “stratégie” (pseudo-contrôle toujours) :

Exciting!


“Let’s see what happens.” (indeedy)


#587

Pour Tristan qui le cherchait il y a fouuuuuu plusieurs années :slight_smile:


#588

Yes! :cool:


#589

Il est dingue ce doc, pleins d’anecdotes excellentes, et ils sont tous plus ou moins barge, avec mister Awesome en number one (lui est vraiment flippant, youtubisez le vous allez halluciner), à côté d’eux Mitchel semble presque équilibré.

Il y a quelques longueurs mais ce doc montre assez bien cette classe moyenne américaine un peu paumée qui vivote tant bien que mal et qui s’accroche coûte que coûte à la moindre chose qui peut les différencier des autres. Sociologiquement ce doc est même presque plus intéressant que son sujet principal, même si la scène finale, qu’on devine assez tôt, fonctionne bien.

J’adore tout particulièrement la dernière anecdote à la fin,

Spoiler

qui précise que Walter a envoyé sa célèbre jacket au musée Smithsonian pour la section “histoire du jeu vidéo” … qui n’existe pas

:lol:

Sinon rien à voir, ou presque, mais je ne savais pas que la polémique née à la suite du doc The King of Kong avait gonflée au point de produire ça


#590

Premier épisode d’un doc sur l’eSport par Vice, un peu relou l’approche, mais c’est bien filmé.


#591

Trump: The Movie (dispo gratos sur Vimeo mais on peut procéder à des donations.)

Extra pour deux raisons :

  1. Les fringues. Les coupes de cheveux. Les caisses. L’esprit de l’époque. Exactement les années 80 dont je me souviens.
  2. La nature du speech “c’est fini pour Donald Trump”… En 1991. Le mec se présente aux primaires des élections présidentielles US de l’année prochaine, et continue de posséder une partie non-négligeable de l’immobilier new-yorkais. Fortune estimée : $4 milliards. Des cacahuètes par rapport à sa fortune dans les années 80, et qui sait ce que ses créanciers contrôlent, mais pas de quoi sangloter dans son lit.

#592

Pas exactement un doc mais chouette interview entre Richard Dawkins et l’illusionniste Derren Brown :


#593

Chez Motherboard, un papier intéressant sur les chercheurs de trésors audiovisuels perdus. Souhaitons-leur bonne chance pour Twin Peaks NES !


#594

Alerte Kanu/Nuage justement, si vous n’avez pas vu ce reportage go take it, c’est le reportage plombant mais nécessaire et informatif du mois.

Cargos, la face cachée du fret

Un des extraits le plus parlant dans ce zapping.

Outre la pollution complètement démente de ces engins, on y apprend pleeeeeeeeins d’autres trucs passionnants, notamment qui sont les sociétés majeures du secteur (comme Maersk sur la photo), le concept des drapeaux de complaisance, quelle saloperie à bas prix ils donnent à leurs bateaux pour qu’ils tournent, comment un des pontes du secteur à tout simplement volé la cargaison d’un pétrolier pour nourrir toute sa flotte, et que les bruits démentiel de ces super bateaux, constamment en mer, sont probablement à mettre au crédit de l’échouage de milliers de mammifères marins. Et les images sont belles.

https://www.youtube.com/watch?v=-8Lw9DzjUxc


#595

Je l’ai vu il y a quelques semaines sur France 5, efficace. Quelques infos intéressantes, notamment sur le carburant consommé en effet ou la poids économique réel de ce secteur. Il y avait également au même moment un chouette docu concentré sur l’équipage d’un vraquier, La mer est mon royaume sur Arte. Et pour aller avec, un Dessous des Cartes sur le même sujet.


#596

Ce site de localisation de bateaux, qui permet de trier par catégories, donne une idée assez maboule du nombre de ces bateaux en circulation par rapport aux bateaux avec des passagers.

https://www.marinetraffic.com


#597

Quelle joie ce monde de tankers et son far-west capitaliste, ces magnats-spéculateurs, pavillons de complaisance, dégazages, conditions de travail, déplacement d’espèces… le peu que je connaissais du sujet m’accablait déjà, bonsoir cauchemars. Mention très bien ! au bruit assourdissant qu’ils génèrent, causant lésions auditives irréversibles et désorientation chez les mammifères marins.

Moins anxiogène (?), Vice a produit un petit reportage chez les bōsōzoku, ces amis de la violence motorisée.


#598

J’en profite pour poser une boulette-alerte sur un doc rare.

Vous êtes peut-être tombé ces dernières années sur cet extrait de D’Amore Si Vive (Silvano Agosti - 1982).

Série de 7 portraits en mode naturaliste, film quasi-invisible sinon en extraits, rare en festival/cinoche, introuvable sur la toile ou en DVD autrement qu’en VO italienne. C’est le genre de truc qui peut débouler l’air de rien sur des plateformes cinéphiles du genre MUBI mais si vous le croisez avant ailleurs —tant que c’est sous-titré en VF— n’hésitez pas à me prévenir.


#599

Si comme moi vous êtes fasciné par le transport maritime (et ses magouilles), voilà un autre documentaire indispensable et blindé d’infos.


#600

(filler de bas de page)