[DOC] Psychic TV : la mire est notre amie


#621

En ce moment sur Arte+7 et pendant encore 17 jours, “Tokyo, cataclysmes et renaissances”, AKA Tokyo en couleur de la fin du XIXe à nos jours.


#622

Arte a mis en ligne certains des programmes que la chaine a diffusé par le passé à l’occasion de son 25e anniversaire. On y trouve notamment un documentaire sur le livre Hitchcock/Truffaut.


#623

Je ne sais pas comment cela deviendra dispo légalement en dehors des Etats-Unis mais le doc de HBO sur Andre The Giant (a.k.a. ce cher compatriote André Roussimoff, également à l’origine des personnages Hugo et Andore dans Final Fight / Street Fighter) reçoit des critiques très positives Outre-Atlantique, notamment pour la façon dont il recontextualise la mythologie de l’époque et les légendes urbaines d’aujourd’hui, face à la réalité de l’individu effacé derrière le personnage.



Et pourquoi pas un topic TV...
#624

Le design d’Andore dans Final Fight était d’ailleurs un amalgame entre le personnage et son interprète.


#625

L’épisode de Toco Toco sorti aujourd’hui est consacré à Jirō Ishī, réalisateur de 3nenBgumi, 428 et Time Travelers, et au quartier de Kichijōji (en passant par Shibuya/“428” pour coller à l’actu du jeu bientôt traduit en anglais).


#626

Chouette rétrospective en deux parties des déboires d’Euro Disney(land) (Paris) et de son sauvetage grâce au lancement de Space Mountain, avec surtout une remise en contexte qui m’apprend que Tokyo Disneyland n’appartient pas à Disney. C’est logique quand on réfléchit à la manière dont sont réglés ce genre de deal au Japon, et je m’étonne surtout de ne jamais m’être renseigné sur le sujet, mais ça explique un peu mieux la volonté farouche de Disney de s’étendre en Europe et en Chine.



#627

Anecdote perso : j’avais assisté à l’une des journées d’inauguration du parc en 92. Les gens présents dans le parc étaient soit des célébrités - j’y avais croisé Jean-Pierre Foucault, Patrick Bruel ou encore je ne sais plus qui du Club Dorothée, visiblement non accompagnés - soit des proches d’employés du parc venus en famille. La femme d’un collègue de mon père y bossait et, n’ayant pas d’enfant, elle nous avait filé ses places. Je me souviendrai toujours de cette pause goûter dans une pâtisserie où un client avait commandé une part de gâteau et que, en apprenant que tout était gratuit ce jour là, il était reparti avec un gâteau entier sous le bras (ce qui a du assez vite le faire chier, dans tous les sens du terme).


#628

Marrant, youtube m’a justement recommandé les Defunctland la semaine derniere et depuis j’ai quasiment dévoré toutes ses videos ce week-end. J’ai meme commencé a écouté le podcast ce matin.

Ce qui m’a surpris (et totalement échapé en étant gosse) c’est toutes les polemiques lors de la construction du parc et l’idée d’invasion de la culture US. J’ai egalement trouvé tres interessant que le nom n’etais pas apprecié car “Euro” était plutot associé a la monnaie et le commerce. Quand j’etais minot pour moi Euro avait quand meme un notion romantique de rapprochement des pays renforcé encore plus par la chute du mur de berlin. Est ce que Euro utilisé dans Eurodisney a aussi joué dans ma notion tres positive de “euro” … possible…