[DOTA-LOL-HON-HOUBAHOUBA] Le topic de la mauvaise foi et des MOBAS


#1

Profitons donc de la beta de Dota 2 pour centraliser les infos sur les MOBA.

“MOBA” (Multiplayer Online Battle Arena) est donc un terme générique qui désigne un nouveau genre de jeu né en 2003 avec la première version de DOTA (Defense of the Ancients), à l’origine un mod pour Warcraft III.

Le setup :

Deux camps s’affrontent, le but du jeu est de détruire l’arbre de vie situé dans la base adverse. Chaque base génère régulièrement du creep qui se dirige automatiquement vers la base adverse en tapant tout ce qui bouge. L’avancée de ces troupes est freinée par deux tourelles successives et très puissantes dont il faut d’abord se défaire avant d’arriver dans la base adverse.

Chaque joueur contrôle un héros qui doit profiter de l’avancé de son creep et de ses camarades de jeu pour “pousser” vers la base adverse et détruire l’arbre de vie, tout en essayant de mourir le moins possible.

Il y a énormément de subtilités :

  • Au départ les héros sont très faibles, et doivent se contenter de zoner autour de leurs creeps pour accumuler de l’expérience, afin d’augmenter leurs stats et leurs pouvoirs.
  • 4 pouvoirs par héros dont un ultime. L’un des premiers aspect stratégique est de trouver le bon ordre dans lequel débloquer ces pouvoirs.
  • Avancer seul signifie la mort, c’est véritablement un jeu d’équipe dans lequel il faut avancer en groupe et combiner les pouvoirs de chaque héros pour réussir à percer.
  • Il faut mourir le moins possible car à chaque fois on respawn dans sa propre base avec un temps de respawn de plus en plus long, et on fini par ne plus avoir assez d’XP pour rester au niveau des autres joueurs. Il faut donc jouer ultra SAFE.
  • C’est la foire du micro management, il faut savoir que l’on gagne de la thune en donnant le coup fatal à une unité, mais c’est très difficile de le faire car tout le monde tape sur tout le monde, ça nécessite beaucoup d’entrainement et de timing avant d’y arriver à chaque fois, d’autant plus que chaque héros possède une inertie particulière.
  • Les bons joueurs utilisent une technique de fourbe qui consiste à refuser l’XP à leur adversaire en donnant eux-même le coup fatal à leur propres unités ! Une fois maîtrisée cette technique permet de stopper l’évolution de l’équipe adverse.
  • Avec l’argent on peut acheter du matos pour booster son héros tout au long de la partie, là aussi, celui qui trouvera la bonne chaîne de stuff à acheter aura un avantage sur les autres.

Voilà pour les bases. Comme dab, je complèterais ce thread au fur et à mesure.


Les liens :


Le guide de jeu de base :

Dota 2 n’est pas très “compliqué” en fait, c’est un peu comme le jeu de go : apprendre à y jouer est rapide mais bien le faire demande des mois. Contrairement à Starcraft il n’y a pas d’ouverture à apprendre par cœur ni de timing ultra serré pour ne pas se faire rouler dessus (tout du moins pour 80% des parties publiques), ce qui est très reposant pour le cerveau.

S’il est possible de s’entrainer avec des bots pour se faire la main sur l’interface sans se faire insulter par des humains, l’IA est tellement conne que vous allez la maudire donc ne vous inquiétez pas : c’est normal. Là aussi la comparaison avec le go fonctionne très bien, alors que dans Starcraft une IA peut-être redoutable car elle développe sa base avec une précision d’horloge suisse, autant dans Dota, si elle est capable de fulgurance en attaque, autant pour déterminer très précisément où sont les véritables points chauds sur la carte et quand il faut s’arrêter de faire un truc pour aller y répondre il n’y a plus personne. Du coup ça créé des situations idiotes ou ta team te laisse en plan sur une tour pour aller faire un truc inutile.

Donc premier conseil, ne jouez pas trop avec des bots, vous allez prendre de mauvaises habitudes. Dès que vous savez bouger un peu jetez vous directement dans le bain, en précisant à votre team que vous débutez (ENTER pour parler à sa team, SHIFT-ENTER pour parler à tout le monde, et RICK-HUNTER si vous avez besoin d’un détective). Ils seront plus conciliants prévenus mais vous vous ferez insulter quand même : c’est normal, serrez les dents, ça finira par passer.

Première chose à faire : aller dans les options pour paramétrer votre clavier histoire d’être à l’aise. Vous devez avoir sous les doigts dans un premier temps :

  • Vos 4 à 6 sorts par héros
  • Vos 6 items de votre sac à dos

Et quand vous serez à l’aise avec ça rajoutez :

  • Un bouton assigné à HOLD pour forcer votre personnage à ne plus taper (indispensable pour se réserver le LAST HIT)
  • Un bouton assigné à ATTACK pour forcer son héros à taper sur ses propres creep/tour pour faire du deny. Car oui, par défaut il est impossible d’attaquer directement ses unités avec le clic droit, ce qui est un peu con.

Voici ma configuration, loin d’être optimale en l’état. Je place ma main gauche sur le clavier façon FPS :

  • Petit doigt sur le SHIFT gauche (mais malheureusement on ne peut pas encore assigner cette touche à un raccourci)
  • Le deuxième doigt sur Q, assigné au premier sort
  • Le troisième doigt sur S, assigné au deuxième sort
  • Le quatrième doigt sur D, assigné au troisième sort
  • Et le pouce sur ESPACE, assigné à l’ulti

Certains héros ont 1 ou 2 pouvoirs supplémentaires donc pour y accéder facilement je leur ai assigné C et V, car dans cette position l’index est naturellement mobile et peut se déplacer de D à C et V facilement.

Ensuite j’avais assigné A, Z et E à mes 3 premiers items, puis très vite j’ai réservé A pour HOLD, ce qui ne me laisse plus que Z, E et R pour les items. J’ai pas encore trouvé un moyen agréable et élégant d’assigner entièrement les 6 items au clavier, de toute façon vous aurez au maximum 4 items à déclencher à la main, les autres étant passifs.

Pour finir, désactiver l’attaque automatique dans les options du jeu, car par défaut votre héros attaque tout ce qui se trouve à distance = c’est déconseillé pour faire du LAST HIT, et c’est un énorme avantage sur DOTA 1 qui ne proposait pas cette option, et qui forçait les joueurs à cliquer sans arrêt sur les déplacements pour que le héros se tienne à distance


Ensuite vient la délicate question de “comment choisir son héros”

Ils sont tous accessibles ici, classés par villes : http://www.dota2.com/heroes/

Notez que vous pouvez les filtrer par rôle et type d’attaque. Vous êtes prêt à jouer à qui-est-ce ? Pour commencer, choisissez un héros qui tir à distance (Ranged), histoire d’être loin du front et de vous donner le temps de vous enfuir plus facilement. Mais ne prenez surtout pas :

  • Whisp
  • Chen
  • Lone Druid
  • Shadow Fiend
  • Invoker
  • Puck
  • Rubick

Ils sont trop techniques à jouer.

En revanche vous pouvez commencer avec :

  • Zeus
  • Lina
  • Mirana
  • Crystal Maiden
  • Vengeful Spirit
  • Luna
  • Viper
  • Razor
  • Windrunner
  • Disruptor (mon préféré actuellement d’ailleurs)
  • Queen of pain
  • Death Prophet

A vous de lire la description de leur sorts pour trouver celui qui vous correspond à priori.


Ensuite vient le moment d’acheter ses items !

Il y a un starter ultra classique et super simple à retenir qui fonctionne à peut-prêt pour tout le monde

  • 2x (item passif qui booste toutes les caractéristiques de 1, donc là en l’occurrence ça fera du 2x)
  • 1x (remonte votre vie de 100HP. Attention, si vous êtes touché entre temps, le regen s’arrête, donc utilisez le dans un endroit safe)
  • 1x (remonte votre vie de 400HP, à n’utiliser que si votre vie est proche de zéro, généralement une fois qu’on a utilisé tous les tangos. Ne vous faites pas taper non plus)

et pour finir, les items passifs qui booste votre capacité principale, à savoir :

  • 2x pour les héros FORCE, ou
  • 2x pour les héros AGILITE, ou
  • 2x pour les héros INTELLIGENCE

ça c’est pour le début du jeu. Dès que vous avez de la thune, achetez l’amélioration de ces deux derniers items. Pour le faire c’est super simple, ouvrez le shop + sélectionnez l’item dans votre sac à dos en cliquant dessus => le shop vous montre les embranchement possible à partir de cet item.

L’item à prendre ensuite est , elle vous donne 3 regen de vie et se recharge automatiquement à la base. Ne vous faites pas taper non plus.

L’item à prendre juste avant, ou juste après ça dépend si vous vous faites harceler ou pas est vous irez plus vite.

Pour finir, upgradez cet item pour une chaussure plus puissante. Si vous ne savez pas laquelle choisir, partez sur et cliquez dessus jusqu’à ce qu’elle prenne la couleur de votre caractéristique principale (rouge pour force, vert pour agilité, et bleu pour intelligence)

Voilà, vous avez les items de base pour toute la partie, le reste n’est qu’une longue série d’expérimentations


Petit rappel des liens entre les caractéristiques :

  • Augmenter votre FORCE monte vos HP et votre regen de HP par minute
  • Augmenter votre AGILITE monte votre Armure et votre vitesse de frappe
  • Augmenter votre INTELLIGENCE monte votre mana et votre regen de mana par minute.
  • Augmenter votre caractéristique principale augmente vos dégats.

C’est la raison pour laquelle il faut privilégier les items qui booste votre caractéristique principale.

Voilà tout ce qu’il faut savoir avant de commencer votre formation :smiley:


#2

Merci pour la clé !

Alors, premières impressions après deux parties :

J’hallucine un peu sur le fait qu’ils n’ont pas vraiment changé grand chose à part les graphismes… qui sont d’ailleurs assez laids, mais au moins l’ensemble est lisible. C’est DOTA quoi, tout est pareil, sauf pour le stuff que l’on peut acheter : toutes les “recettes” sont indiquées, il ne faut plus apprendre par cœur des combinaisons pour débloquer du stuff puissant et ça c’est cool.

Mais bon, niveau interface, HON et LOL explosent DOTA2, ce qui est assez fou quand on y pense. Valve a du mettre toutes ses billes sur la lisibilité.

J’ai retrouvé mon Sand King \o/, mais je suis toujours aussi mauvais dès qu’il commence à y avoir du sport. En fait mes yeux ne suivent plus ce qu’il se passe dès que 2 ou 3 joueurs adverses commencent à pousser, je m’embrouille les doigts, je déclenche mon ultime trop tôt, ou trop tard, et je n’arrive pas à profiter des opportunités. Bref, il est fort probable que j’abandonne rapidement, mais le début de partie est toujours aussi plaisant.


#3

3ième partie :

J’ai mieux joué cette fois-ci, mais les 2 secondes de charge avant que mon héros ne balance son ultime sont encore trop souvent 2 secondes de trop. Je n’ai pas encore compris comment le placer efficacement. Je n’ai pas non plus eu l’occasion de creuser les items ni de visiter les autres magasins.

Leur moteur de replay est nul à chier, ils sont passé à côté de ce qui est le plus important pour le joueur : pouvoir analyser ses morts en se téléportant directement aux moments clés de la partie. Ils auraient pu rajouter des points cue sur la barre de défilement du temps, qui en passant est minuscule (bonjour pour caler le replay sur un moment précis). Et bien entendu, impossible de faire du rewind/forward pour se caler sur une action précise…

Les éditeurs n’ont pas encore compris que s’ils veulent vulgariser les jeux de compétition, il est primordial de développer un moteur de replay complet. A la fois pour les joueurs, mais aussi pour les commentateurs. Il faut pouvoir revenir sur une action au ralenti, comme pour n’importe quel sport. Le replay sera le refuge des joueurs moyens, et se sont des excellents moyens pour rendre un jeu populaire mais il faut les rendre plus accessibles.

Quand est-ce que la date de sortie est prévu ? Il reste énormément de taf visiblement.


#4

Valve, donc when it’s done. Mais je crois qu’ils visent la fin d’année. Et je crois avoir lu que justement l’outil de replay était censé être assez balèze sur la fin, car justement orienté e-sport.

EDIT =


#5

Excellente nouvelle ! Ça m’étonnait un peu de Valve aussi…

4ième partie. C’est clairement pas un jeu fait pour les écrans 16/9, comme la plupart des actions se déroulent sur un axe vertical, on perd énormément d’informations et de temps de réaction. Et je dis pas ça parce que je viens de me faire démonter hein, mais j’ai voulu essayer un autre personnage et je ne prendrais plus jamais la Queen of Pain. Je me demande si ça sert vraiment de prendre un personnage avec de la téléportation sur courte distance, vu que 90 des ennemis stunnent à vu, du coup en fuite c’est pratiquement impossible à jouer.


#6

Il s’est passé un truc très intéressant lors de ma dernière partie : un leader d’équipe s’est imposé.

Il y a toujours un moment où les gars de ma team se rendent compte qu’ils hébergent manifestement des débutants. Normalement ça commence toujours par

Puis ça se précise gentillement

Normalement j’évite de répondre vu que j’ai déjà du mal à tout faire en même temps, mais là, profitant d’une mort, j’ai répondu

Mais cette fois-ci je n’étais manifestement pas le seul, et après avoir pesté un long moment contre son équipe, RaCluRe666 passa au plan B

A partir de là ça a été génial, il a commencé à indiquer régulièrement les endroits où il fallait se diriger sur la minimap, parfois pour des raisons que j’avais du mal à comprendre, mais manifestement il arrivait à lire le flow de déplacement des ennemis (comme le flux et reflux de vagues perdues… putain, filez moi une guitare et un crayon !). Il indiquait aussi les moments où il fallait battre en retraite, là aussi sans danger apparent, mais peu de temps après l’équipe adverse arrivait là où on était juste avant.

Je ne sais pas s’il y avait cette fonction dans DOTA, mais il est désormais possible de dessiner sur la minimap. PERSONNE n’a encore dessiné de bite, ce qui m’étonne au plus au point, en revanche pour faire des schémas de pénétration dans le camp adverse comme dans les vestiaires d’un match de basket c’est absolument génial !

Et ce mec était là à jouer + commenter + dessiner sur la map… mais putain ils font comment ces types pour tout faire en même temps, ils sont multicœur ou quoi ? Je n’arrive plus à lire l’écran ni à savoir où je me trouve dès que je suis en face de deux ennemis, et je suis tellement concentré sur mon personnage et mes raccourcis clavier que je ne regardais jamais la minimap.

Bon, on a perdu, mais le niveau général de la team est remonté en flèche dès qu’il a commencé à leader, et pour la premier fois chacun pouvait épauler l’autre avec ses pouvoirs. C’était vraiment cool.

Je suis le seul à y jouer ou quoi ? J’ai besoin d’un teammate spécialisé dans le stun pour que je puisse balancer mon ultime en toute sécurité.


#7

Comment jouez vous les transporteurs de matos ? Je n’ai pas encore essayé.


#8

Alioche tu as eu un peu de temps pour jouer ?

Je fais une pause avec Sand King pour essayer d’autres personnages. J’ai commencé par Rikimaru mais il est difficile à jouer pour un débutant : c’est un assassin qui peut se téléporter derrière une cible pour la poignarder. Il a un bonus passif pour faire un max de dégâts dès qu’il est positionné dans le dos. Tout son gameplay réside dans la gestion de son invisibilité, qui est constante tant qu’il ne frappe pas. On peut donc se balader partout sans craindre de se faire repérer, et attendre qu’un ennemis soit proche de la mort pour le sniper. Les problèmes : on attaque qu’une seule personne à la fois + les ennemis peuvent acheter du matos pour détecter les invisibles, brisant tout l’intérêt de ce personnage + débuts difficiles, tant qu’on a pas débloqué son invisibilité.

J’ai également essayé Juggernaut qui me plait beaucoup : son attaque tournoyante fait une tonne de dégâts et le rend insensible à la magie, combiné à son ultime qui le rend invincible en défouraillant tout ce qu’il y a autour, il fait reculer tous les héros adverses dès qu’il débarque. La cerise sur le gâteau étant la possibilité de générer un objet qui soigne, trèèèèèès utile pendant le early game et la fin.

Ce que j’aime le plus dans Dota, c’est qu’une partie commence toujours en douceur. Contrairement à Starcraft le rush n’est pas possible, on a toujours le temps de bien rentrer dans la partie avant que ça se corse. Ça fait du bien de pas se faire écraser (tout de suite). En revanche vers la fin du middle game, ceux qui maîtrisent le last hit + denie + une bonne connaissance des items imposent le rythme.


#9

Tiens, Ono, au cas où tu connaitrais pas, et comme je sais que tu es friand de ce genre de vidéos, voici le channel youtube des Pomf&Thud de Dota2 : Dach&Max.

Au programme : vidéos de présentation de héros, avec conseils sur les builds, et surtout énormément de matches de pro players commentés.


#10

Zéro, je vais essayer de tater le terrain dans la semaine.


#11

Merci Rom ! Je rajoute ça dans les liens.


#12

Hop je viens de rajouter un guide intéressant dans le premier thread.

Et merci à Cara pour cette première partie en groupe couronnée d’une belle victoire :slight_smile: Rahhhh, qu’est-ce que c’est bon… Je n’ai pas eu le temps de te prévenir au début, mais quand Purge est dans le coin il faut éviter de trop s’approcher des tours car il va tout faire pour t’attirer en dessous avec son grappin. Dans le early game c’est redoutable. Il est très joué, c’est un peu le Ken de Dota :smiley: Dernier conseil que j’ai lu un peu partout, évite d’utiliser tes pouvoirs sur les creeps quand on est pas en phase de push rapide, ça te laisse de la mana et de quoi réagir quand les adversaires sont là.

Tu faisais quoi dans les shops secrets ? Tout mon stuff de early/mid game se trouve dans la base principale.


#13

Merci à toi! C’était une belle victoire, je n’avais jamais eu mon full stuff auparavant.

Je suis joueur de LoL à l’occasion et dans l’ensemble Dota2 est plus fouillé et complet. Plus dur aussi… En plus la carte est bien plus grande et on peu se cacher dans la forêt… :stuck_out_tongue:

A l’échoppe secrète, je vais chercher un anneau qui me renforce mon mana regen de 100% (puis de 125% et m’emmène vers le Bloodstone. Ensuite je vise le coeur de la tarasque (tout un programme, je suis fan de Tarasque…)). J’utilise Mobafire (qui est renommé dotafire…) pour mon build de Death Prophet et dedans il y a des objets du magasin caché. Il y a aussi Solomid (renommé en dotahut… décidément) dans le même genre mais que je n’utilise pas.

En tout cas c’était un vrai plaisir de jouer avec quelqu’un de connu! J’ai repris confiance en mes skillz MOBA. :lol:
Je savais que je pouvais compter sur toi et que tu allais pas m’abandonner lâchement sous une tour que tu décide finalement de casser… :|. Encore merci et à bientôt pour une de plus! :wink:

P.S. Merci Alioch pour la clef aussi! :smiley: Du coup j’en ai encore une si ça intéresse quelqu’un.


#14

Sodat est censé s’y mettre. Enfin, s’il arrive à trouver 45 minutes entre ces vacances et les prochaines.


#15

Oué j’ai posé un peu mes pattes dessus, c’est joli et lisible, assez chouette, mais impossible de me trouver une partie, et de toute façon je rechigne pas mal à jouer contre des inconnus, donc si vous avez un serveur, je prends.
J’ai joué contre les bots, je me suis fait démonter : y a du boulot…


#16

Les bots sont réputés très agressifs, en plus d’être programmés pour réussir tous leur last hit/denie (c’est ce que j’ai lu en tout cas). Du coup mieux vaut jouer en partie classique. Et bizarrement, c’est moins hardcore que dans LOL ou HON, les gens n’insultent pratiquement jamais ! Les gens se GG cordialement à la fin, ça fait bizarre.

Oui je voulais rajouter quelque chose d’important, quand j’ai découvert Dota j’en chiais un max parce que je n’avais aucune idée de l’ordre dans lequel prendre mes pouvoirs, et des items à acheter. Mais les choses ont commencé à se débloquer quand j’ai commencé à suivre ces guides. Qui sont pour Dota premier du nom, mais qui fonctionnent encore dans Dota 2.

Ils sont pratiques car ils donnent la liste précise des courses pour chaque héros, du coup il n’y a plus qu’à jouer avec un postit devant les yeux pour ne plus se faire complètement démonter, et d’affiner le tout en fonction de sa propre façon de jouer (même si ces listes sont censées compiler la quintessence de chaque personnage)

En ce moment je test Nature’s Prophet que j’aime beaucoup, il peut se téléporter partout gratos !!! Et gank en générant jusqu’à 10 ents <3


#17

… faire un salto vrille et mener ce sujet dans une autre direction.

En ce qui me concerne, les héros d’aujourd’hui sont ceux qui pratiquent les jeux de compétition. La scène VS fighting a un avantage considérable par rapport aux autres : l’action se déroule sur un seul écran. Le spectateur a une vision globale de ce qu’il se passe dans un match (même s’il reste énormément de marge pour expliquer correctement ce qu’il s’y passe). C’est beauuuuuuucoup plus compliqué pour les STR et les MOBA où l’action se déroule au même moment à plusieurs endroits différents. Commenter et rendre accessible une partie pro de Dota2 dans les conditions du direct est pratiquement impossible car ça nécessite d’analyser le comportement de 10 joueurs simultanément. Pour bien faire il faudrait commenter à froid après avoir analysé le comportement des 10 joueurs et isolé les moments clés de la partie. C’est un boulot énorme.

Actuellement les commentateurs font ce qu’ils peuvent pour suivre, ils zappent de zones en zones en fonction de ce qu’ils voient sur la minimap, et de ce qu’ils pensent avoir compris de la stratégie. Mais le spectateur loupe pleins de détails importants. Sans oublier le manque de maturité et de rigueur sur l’utilisation du jargon et des termes anglais. Réussir à faire passer une passion à travers le commentaire d’un match passe aussi par une réflexion sur comment rendre ces sports accessibles. Pour l’instant les commentaires ne s’adressent qu’aux bons joueurs. Tant que les mécanismes principaux ne seront pas intégrés par le grand public (c’est à dire jamais), le duo de commentateur pro/pro ne touchera qu’une niche de spectateur. Ces sports auront une chance de devenir vraiment populaire le jouer où le duo classique pro/candide sera aux commandes.

C’est un sujet passionnant, et les MOBA sont à mon sens les jeux les plus profonds et les plus excitants à vivre aujourd’hui grâce à la richesse du gameplay et du teamplay.


#18

J’ai oublié de parler de la fantastique phase du pré-game dans Dota 2 !

J’ai découvert ça tout récemment, mais c’est manifestement en place depuis Dota.

L’idée de base est de rendre la phase de sélection des personnages la plus juste possible. Il y a un tirage au sort pour savoir quelle équipe commencera par choisir, mais là où ça devient absolument génial, c’est que les 4 premiers choix ne sont pas des choix de personnages à jouer… mais des personnages à bannir ! Chaque équipe ôte donc de la partie les personnages fétiches de l’équipe adverse ou les personnages dangereux, tout en alternant avec leurs propres choix. Bien entendu, chaque sélection/bannissement modifie considérablement la stratégie à venir/employer, et les équipes ont un temps limité pour retomber sur leurs pattes. Bonjour la prise de tête ! On parle tout de même d’un roster original de 105 personnages… Les capitaines d’équipes sont définitivement mes héros actuels.

L’ordre des choix est celui-ci :

Par curiosité j’aimerais savoir exactement quand cette mécanique a été introduite, et le nombre d’itérations qu’il a fallut pour arriver à la version actuelle.

Bien entendu, c’est une phase du jeu supplémentaire à commenter, passionnante quand les commentateurs tentent de lire la stratégique des équipes derrière les choix. Malheureusement, pour apprécier cette phase à sa juste valeur il est nécessaire de très bien connaître le roster. D’où l’importance primordiale des commentateurs pour défricher le terrain. Définitivement un métier d’avenir.


#19

Voilà pourquoi je ne pourrai jamais aimer le genre.

Trolling in an ono thread: how meta!


#20

La fontaine et l’eau tout ça… je reste persuadé que tu es parfaitement compatible avec ce jeu mais que tu fais un petit blocage sur le roster. Il y a des bouts de Shito dans les mécaniques du jeu, j’en met ma main à couper.