Et pourquoi pas un topic TV...


#7461

En ce moment je regarde Atlanta, petite série sur un rappeur qui essaie de percer, et son cousin incapable. C’est sans prétention, et plutôt attachant sans en faire des caisses.


#7462

Dans ce monde de merde, Terrace House est un havre de paix. Je suis pas du genre gniangnian, mais là, dans ces conditions, je dois avouer que cette série est un excellent contre poison. Il aura fallut des Japonais pour trouver LA formule de la télé réalité respectueuse des gens, c’est fascinant.


#7463

Je trouve ceci bien marrant:

EDIT: en bonus:

https://www.youtube.com/watch?v=yosAVMB47-Y


#7464

Jamais posté ici à ma connaissance, un outil bien sympathique pour se faire une idée de l’évolution d’une série via les ratings IMDB.

Quelques exemples :


#7465

Encore un reportage qui ne sert à rien.

http://www.arte.tv/guide/fr/055146-000-A/jeux-video


#7466

Je suis tombé dessus hier. C’est dommage car les thèmes abordés sont d’actualités pour une fois pour une chaîne généraliste. Mais le ton est complètement anxiogène (musique, voix du commentaire, vocabulaire -" LA DICTATURE DU JV"). Ca aurait été traité avec un peu moins de sensationnalisme, ça aurait été pas mal.


#7467

Devant le succès du personnage, la série “Bloqués” a donné naissance à un spin off dédié à Serge le Mytho <3


#7468

WestWorld se révèle perso de plus en plus une excellente série, limite hypnotique.
/CaptainObvious

Pour ceux d’entre vous qui acquiescent et souhaitent creuser un peu, je recommande ce channel youtube français (yeah !). Le mec n’a pas toujours raison a posteriori (encore heureux) mais il a de très belles intuitions et permet au passage de se rafraîchir la mémoire sur un bon paquet de mythes -et plus si affinités. Un très bon point de départ.

Les vidéos d’analyse, version courte : https://www.youtube.com/watch?v=kp5dMFgYVrU&index=9&list=PLD3_9H9GTbPMY1Njz8iOCBvouDX-bNgO1

Les articles, plus complets : http://www.thegrandtest.com/westworld-critique-et-analyse-du-premier-episode/


#7469

J’ai regardé les trois premiers épisodes de Westworld et j’accroche à fond, notamment parce qu’il y a plusieurs choses qu’on peut ramener à des problèmes de production ou de game design comme

Spoiler

le scénariste qui scripte un event supposément magnifique qui se fait littéralement flinguer par un joueur

. Je suis curieux de voir où ça va aller et si la qualité se maintiendra au fil des saisons.


#7470

Mon gros problème avec Westworld (que j’ai néanmoins appréciée), c’est la question de

Spoiler

la sécurité, expédiée en 2 secondes.
J’ai beaucoup de mal à croire qu’une entreprise avec un tel budget, mettant en contact des robots tueurs et des humains, aussi bien dans son parc que dans ses locaux, ne se soit pas dotée d’un système supérieur à celui d’un PME. On nous explique en un dialogue lapidaire qu’il y a un système de sécurité à l’extérieur du parc; les robots semblent ne pas être contrôlés en temps réel, uniquement a priori lors de leur conception et a posteriori en cas de décès du personnage.
Un certain nombre de ces robots ont une mémoire défectueuse, ce qui est évidemment l’une des trames scénaristiques de la série, mais là encore ça me parait gros qu’il n’y ait pas plus de contrôle, ne serait-ce qu’avant la mise en service de ces machines.
Enfin, la sécurité au sein même des locaux, où l’on découvre dans le dernier épisode qu’il y a bien des caméras de sécurité mais que personne ne s’est chargé de rapporter les comportements louches entre robots et employés, voire entre employés eux-mêmes (qui sont probablement tous passés au travers de tests phychologiques), donnant l’impression que cette question de la sécurité n’a pas été intégrée à l’ensemble du récit et n’est là que pour servir un rebondissement somme toute prévisible.
Ca pourrait passer si ce parc était l’oeuvre d’un riche milliardaire isolé (et j’ose espérer qu’il y a un miliardaire quelque part pour financer ce gouffre à fric), mais là on parle d’une équipe de plusieurs dizaines de personnes au bas mot

.

Quant aux questions de game design, ça en pose certes, et c’est bien de voir un média autre que le jeu vidéo s’emparer de ces questions - un sujet assez peu traité dans Halt and catch fire par exemple - mais ça ne va pas forcément beaucoup plus loin qu’un jeu lambda.
Le style volontairement décousu de la narration risque d’en perdre plus d’un, les flashbacks se succédant aux scènes du présent sans que la mise en scène ne vienne souligner ces transitions.
Certains rebondissements m’ont fait lever un sourcil (

Spoiler

en fait t’es un robot et tu t’appelles Arnold

), mais je suppose que ça fait désormais partie des tropes inévitables dans ce genre d’histoire écrite pour la TV.
Pour le reste, ça va.

Mon gros choc TV récent, c’est ça:


Non pas la série TV elle-même - Lethal Weapon -, mais le fait de découvrir que Damon Wayans a 56 ans. Il a fait une apparition dans le flic de Beverly Hills et joué dans Le dernier samaritain (scénarisé par Shane Black), mais j’ai encore du mal à réaliser. A titre de comparaison, Danny Glover avait 40 ans lors du tournage du premier Lethal Weapon. Et j’étais pas le dernier à dire en voyant la (mauvaise) bande-annonce de la série que Wayans était trop jeune pour jouer Murtaugh.
Il m’a fallu quelques épisodes pour m’habituer à ce duo étrange et je ne sais toujours pas qu’en penser. Wayans joue un vieux bien moins excité que Glover, son camarade (qui semble avoir le même âge que lui) n’a pas le charisme de Mel Gibson et se voit contraint de jouer régulièrement sur la corde dépressive (pas exactemement la meilleure idée de la série) et le reste du cast est assez quelconque, mais les dialoguistes balancent régulièrement de bonnes punchlines et les scènes d’action sont bien emballées, à défaut d’être originales.

La 2e saison d’Ash vs Evil Dead arrivera à son terme la semaine prochaine. C’est toujours barré, débile, trash et réjouissant si vous aimez Evil Dead, avec des clins d’oeil aux premiers films qui atteignent des sommets dans le 9e épisode.


#7471

J’ai pas encore lu tes spoilers, mais:

Là je viens de voir

Spoiler

l’épisode 9

et ça n’aurait pas été la même chose sans. Quelle claque!

J’élaborerai sur le reste une fois que j’aurai vu l’épisode final, ce qui ne saurait tarder.


#7472

J’aime bien la série Lethal Weapon ça me fait penser au série policière des 90 genre Nash Bridges, c’est pas la série du siècle mais ça fait le job comme un petit bonbon sucré de notre enfance et ça ça me suffit

C’est la mode en ce moment j’ai l’impression ces séries sur les films je suis tombé sur Rush Hour la dernière fois je n’ai vu qu’un épisode donc je ne me prononcerai pas


#7473

Pour votre dimanche sous la couette, l’INA a mis les trois premiers épisodes de Thierry La Fronde à dispo sur Youtube :


#7474

Bon topo en français sur le ramdam causé outre-Atlantique par l’émission World Peace, annulée par [Adult Swim] / Cartoon Network pour ses penchants chaotiques tendance extrême-droite.

• Pour Iggy, un billet sur Crazy Ex-Girlfriend, qui flirte avec un audimat propice à l’annulation de la série, malgré des critiques dithyrambiques et une fanbase très engagée. Franchement, est-ce un problème si la série s’arrête tôt comme Freaks and Geeks, devenu culte grâce à son nombre compact d’épisodes réussis ? Je comprends le besoin très XXème siècle d’atteindre 100 épisodes pour la syndication mais ce n’est plus trop un problème depuis l’avènement de Netflix et de ses concurrents.

• Je n’avais jamais vu ni entendu parler de ce moment de télévision surréaliste :


#7475

Pour Crazy Ex-Girlfriend, les 3-4 derniers épisodes étaient nuls-nuls au point de refroidir tout le monde au bureau. On se demande un peu si elle a la moindre idée de où elle va, les persos sont devenus assez nazes, après l’excellent épisode sur l’avortement d’un des personnages ça fait une sacrée douche froide.
L’un dans l’autre, je préférerais qu’elle passe à une autre série ; on a fait le tour des persos et l’impossibilité de faire évoluer l’héroïne pose de sérieux problèmes.


#7476

Cette saison est vraiment super bof oui, tristesse alors que la saison 1 était sublime…


#7477

Transfert maousse dans le monde de la télévision US : Megyn Kelly Is Said to Be Leaving Fox News for NBC

Je suis curieux de voir si elle va changer de ton ou si c’est NBC qui essaie de draguer l’électorat républicain conservateur blanc masculin (le public de Kelly) suite aux résultats des élections. Ce serait intéressant de la voir invitée chez SNL en tout cas.

[bump]

En parlant de filles importantes à la télévision et qui profitent de leur physique sexy pour raconter plein de conneries, c’est un peu éventé de voir ça post-nouvel an mais le Christmas Special de Philomena Cunk est merveilleux :heart:


#7478

Finalement ils ont fait “20 ans après”. Ils auraient pu faire “La fête à la maison Fuller” (le nom d’épouse de DJ).


#7479

https://www.youtube.com/watch?v=IcORh0lJx4E

« The Aurora Borealis? At this time of year? At this time of day? In this part of the country? Localized entirely within your kitchen? » Je viens d’avoir un flash en cuisinant sur cet extraordinaire sketch des Simpsons, tiré du célèbre épisode 22 Short Films About Springfield de la saison 7 (1996). Je ne sais pas si les épisodes modernes, décriés depuis au minimum le passage au nouveau siècle, mettent encore en scène Supernintendo Chalmers mais c’est un des persos les mieux écrits des premières saisons.


#7480

Il est de bon ton de dire que la série a perdu son éclat depuis le départ de Brad Bird en 98, lequel officiait en tant que consultant et réalisateur occasionnel (il me semble que c’est aussi à lui que l’on doit le concept des Special Halloween). Le gros problème de la série, problème qui semble avoir définitivement écorné son image, c’est que les 3 saisons qui ont suivi le départ de Bird (10 à 12) sont effectivement médiocres. Je comprends parfaitement que les gens n’aient pas eu le courage de poursuivre jusqu’à la 13e ou la 14e, mais certaines personnes semblent croire que la writers’ room n’a connu qu’une seule personne de talent - phénomène qui ne fait que se renforcer avec la popularité croissante de Bird.
La série a depuis connu des hauts et des bas (notamment un gros bas entre la 15e et la 19e saison), mais il faut se rappeler qu’elle n’a pas non plus débuté de façon extraordinaire - la saison 1, centrée sur Bart, vaut surtout pour son style visuel lâché et pour ceux qui s’intéressent à l’évolution de la série. Je pourrai conseiller la saison 24 à ceux qui veulent voir à quoi ressemble une bonne saison récente des Simpson (même si j’ai toujours une préférence pour les saisons 2 à 9).