Et pourquoi pas un topic TV...


#7561

OK, bon, je ne sais pas si ça doit me rassurer ou quoi. Je viens de m’enfiler les 2 premiers épisodes (enfin, “3” si on compte le premier comme un double) et au delà du WTF qu’on est en droit d’attendre de Lynch et de Twin Peaks en général, j’ai trouvé ça particulièrement à chier.
Certes avec des brillances magistrales par moment (

Spoiler

l’intégrale scène de la crime scene et la discussion avec le mec au fond du jardin, la scène de la prison, la scène du casino -fabuleuse

), et un “propos” pas mal dans ce qu’on arrive à en tirer mais beaucoup de gros problèmes quand même.

1- J’ai plus le temps de mater du rien sans autre but que de te montrer du rien, à fortiori quand c’est hypra moche ou sans interêt. J’ai un gosse qui peut se réveiller d’une seconde à l’autre, mes soirées sont courtes, chaque minute est précieuse. Montrer

Spoiler

Jacoby qui peint des pelles à la bombe pendant 6 minutes

sans segue,c’est non. Montrer

Spoiler

Coop arriver dans l’espèce de vaisseau qui navigue dans l’ether fabriqué en carton

avec un détourage pire que Legolas dans le Retour du Roi avec un preset de couleurs “atonal” tout fait de windows movie maker, désolé, mais c’est NON.
Je n’ai rien contre le plan séquence à rallonge quand c’est signifiant ou “émotionellement” porteur. Rien de plus beau que

Spoiler

l’interminable manège du vieux monsieur de la banque

dans le dernier épisode de la S02 ou l’agaçant

Spoiler

vieux serveur/géant qui apporte son verre de lait à Coop au lieu d’appeler à l’aide

. C’est ça que je veux voir, pas du rien, pas de la merde. Désolé, mais c’est ce que je vois là : de la merde.

2- C’est cheap, pourquoi ? Comment est-ce même possible ? Et quand bien même, là où les premières saisons aussi étaient cheap, elles étaient élégantes dans leur cheaperie (si on oublie

Spoiler

la tête de Chun Li Packard coincée dans un bouton de tiroir

) tout -ou presque- était “poétique-compliant”. Le

Spoiler

passage à travers le rideau

en tête. Là, pourquoi à la place on a droit à des effets merdiques façon cutscene FMV de jeu CD ROM 1996 découpés à la machette ou carrément sans effort (

Spoiler

le doppleganger de l’arbre/bras dans le couloir

= plus nul tu meurs quand même). Mention spéciale à

Spoiler

la tête géante du Major Briggs qui vole dans l’espace

façon Tim & Eric en pas drôle. Bref, de la merde.

3- Et c’est là le point le plus important, c’est de la merde qui n’est même pas Twin Peaks. Twin Peaks, qu’est-ce que c’est ? C’est un soap opéra façon Plus Belle La Vie avec un ventre malade qui fait des pets merveilleux (c’est l’image la plus raccord que j’imagine). Des fois ça pue, des fois c’est un poème, mais ça reste un truc basé sur des relations de couples/familles et des rebondissements absurdes et retconneux. La première saison se payait même le luxe d’avoir son PROPRE soap opéra qui passait dans leurs télés pendant que les mêmes ressorts étaient utilisés en “grandeur nature”.
Là j’ai l’impression de regarder un genre de the OA (avec tout ce que ça implique de positif comme de négatif), et “pourquoi pas”, mais ce n’est PAS ça Twin Peaks. Ca me donne l’impression que Lynch avait envie de faire cette histoire, et qu’il savait qu’en le brandant TP les gens allaient s’infliger ça, alors que si c’était “Caca Prout - by David Lynch” on aurait dit que c’était de la merde bien plus vite et ce serait peut être passé plus inaperçu. Donc, une troisième fois: de la merde.

Ca me fait d’autant plus de peine qu’au milieu de ce lac de merde, il y a quelques pierres précieuses vraiment très très belles qui mériteraient que ces premières 2h15 n’en fassent plus que 45 minutes. Et on aurait un extraordinaire premier épisode.

Je lis pas trop pour pas me spoiler, mais si vous me dites que ça devient bien dès l’épisode suivant, alors halle-fucking-luiah. Mais en l’état j’en attendais plus. Et pas genre “mes attentes étaient trop grandes pour ce que c’est” non. Je pensais déja pas que ce serait super-super, mais c’est pire que ce que j’imaginais. C’est uniquement l’ombre de Lynch là. C’est Mulholland Drive par les Bitoman là.

DE. LA. MERDE.


#7562

Version courte: le reste va être la même chose. Voilà voilà.

Je ne peux pas te rassurer là-dessus, avec ce que tu as vu même si il y a des grosses surprises elles ne sont pas dans une direction qui te rendra la série plus agréable à regarder, tu sais sur quoi tu t’embarques. C’est pas que ça devient magiquement bien au suivant, c’est déjà bien pour un certain public et ça va crescendo dans cette direction. Si ça ne t’as pas plu, lâche le morceau et éventuellement réessaie dans quelques années quand tu auras le temps pour une série avec ce rythme, l’argument du manque de temps est légitime mais pas pertinent pour la série elle-même (c’est comme les gens qui veulent des jeux qui se finissent en quelques heures, pour les memes raisons, ça veut pas dire qu’il faut arrêter de faire des jeux qui se finissent en 150 heures pour se permettre quelque chose de différent). Je parle en connaissance de cause, moi qui ai mis 5 ans et trois tentatives à démarrer la seconde saison.

Les bouts qui ne sont pas la même chose sont essentiellement des manières différentes et plus audacieuces de montrer du “rien”, comme tu dis. Mais après c’est sur les intentions qu’on ne sera pas d’accord, tu trouves que c’est du rien et moi pas. Même là en plein stress post-traumatique de la fin qui m’a fait dire des gros mots devant mon écran je suis certain d’une chose, c’est que je veux encore voir Lynch réaliser jusqu’à sa mort.

Pour aller au point 1: ça n’est pas sans autre buts que de montrer du rien. Par exemple les séquences spécifiques dont tu parles ont des payoffs rigolos ou fantastiques plus tard dans la série, certaines sont même centrales, mais il y en au d’autres comme ça où on va te livrer le même genre de truc sans le payoff et te demander d’y réfléchir ou de le ressentir. Pour le rythme bizarre, il sera presque toujours là, et les moments où il ne l’est pas sont là pour endormir ta méfiance et te faire croire que la série à tout à coup décidé d’arrêter d’être ce qu’elle est. C’est lent mais en fait c’est bien construit (mais en gardant à l’esprit qu’il y a certains trucs qui sont là, bien construit, complexes et au final pas pertinents pour le dénouement de l’intrigue principale).

Point 2: on est d’accord, ça, ça prend au dépourvu. Mais comme il y a aussi d’autres moments qui sont très bien truqués, et quelques uns qui sont vraiment tellement mal truqués que ça ne devrait pas être possible (pour spoiler l’effet mais pas la scène, il y a un moment où

Spoiler

on est manifestement dans une voiture en blue screen, mais à un point tel que si tu es attentif tu vas finir par remarquer que la voiture est de travers par rapport au défilement de la route. Pourtant il y a plein d’autres scènes en voiture où on voit qu’ils savent les faire complétement en live

), il devient évident que c’est intentionnel, pour renforcer l’aspect irréel ou onirique de certains phénomènes. Non seulement c’est super consistant durant la série mais en plus ce genre de plaisanterie de mise en scène n’est pas un nouveau truc chez Lynch. Genre oui, le sous-entendu est que certains forces hors de ce monde sont tellement inexprimables qu’elles n’ont pour nous pas la forme de monstruosités tentaculaires mais de photoshops dégueulasses. De la même manière que le nain et ses potes étaient passés à l’envers juste pour mettre mal à l’aise.
Conceptuellement c’est un truc qui me botte et que je n’ai presque jamais vu dans une série TV alors que par contre je l’ai vu dans d’autres médias.

Point 3: Les deux premières saisons singeaient les séries soap de leur époque, celle-là singe les séries policières/à mystères de notre époque. Du coup c’est pas la même chose, mais ça nous amène à l’autre truc, la thématique récurrente et principale de toute cette saison qui est que ça ne peut pas être comme il y a 25 ans, que le passé est vieux ou mort ou a tellement changé que seuls des fous peuvent entretenir l’espoir futile d’un retour à l’ancien statu quo, et on va même consacrer un certain quota de temps à te détruire d’anciennes illusions ou mener les fans par le bout du nez en teasant éternellement des trucs qu’ils considéraient essentiels pour la version d’il y a 25 ans alors qu’ils n’étaient que superficiels.

Et c’est une thématique super intéressante à développer sur une suite directe mais tournée 25 ans plus tard, si tard qu’on voit presque certains acteurs vétérans mourir à l’écran, avec quasiment un générique sur deux “à la mémoire de”.

Et puis c’est absolument une extension du phénomène dont je parlais après avoir fini la saison 2. Twin Peaks jusqu’à la résolution du meurtre est une série différente de celle constituée par les deux premières saisons ensemble, et là c’est de nouveau la même chose, le nouveau tout est différent dans son propos de celui qu’on avait au début de l’année.


#7563

Alors, ton problème principal ici va être ta “non disponibilité garantie” pendant tout l’épisode.

1°) Le “rien” de cette 3ième saison est effectivement différent du “rien” des précédentes mais pas moins bien, juste différent, c’est un autre rythme, une autre approche, difficile de classer du rien dans la catégorie “inutile” si ce rien te fait finalement gamberger sur une oeuvre. J’ai mis du temps pour m’y habituer mais je trouve ça vraiment chouette maintenant, comme le dit Chev, tu n’es peut être pas disponible mentalement pour l’instant, garde ça dans un coin.

2°) Les FX sont cheap oui mais les plans sont toujours aussi beaux. C’est aussi blindé de références sur les premiers effets spéciaux du cinéma, mais après c’est une question de gout je pense, moi ça me fait énormément rire, j’ai aussi pensé à Tim & Eric en voyant cette même scène, et j’ai été complètement désarçonné par d’autres scènes que tu verras ensuite mais je trouve ça génial parce que pour le coup PERSONNE ne fait ça. Là aussi c’est remarquable dans le sens que tu t’en souviendras tout le temps. Mais tu n’as pas encore vu la pire/meilleure scène :lol:

3°) Ça va revenir ! Là aussi sous un autre angle inattendu qui est la plus belle idée de cette saison. En revanche je trouve que le casting des “tronches” est beaucoup moins réussi que dans les deux premières saisons qui sont parfaites, il avait trouvé des acteurs qui avaient non seulement une tête/physique inoubliable, mais leur personnalité allait avec. Dans la 3ième saison beaucoup plus de personnages ressemblent à monsieur ou madame tout le monde (US version), ça m’a dérangé au début j’avais du mal à m’impliquer plus que dans un épisode de NCIS mais heureusement les personnalités finissent pas équilibrer l’ensemble.

Persévère, prend le comme un voyage, il ne faut pas prendre la série au sérieux.


#7564

J’attendais cet argument du “ce n’est pas du rien”. Et oui, bien sûr, j’imagine bien que c’est pas du rien. Mais quand des longueurs interminables ne provoquent rien en moi (alors que d’autres scènes le font) je ne comprends pas.

Je vais tout balise spoiler parce que bon…

Spoiler

Je comprends très bien la première “chiante” journée de garde de la cage de verre. C’est (plus ou moins) nécéssaire pour qu’on comprenne bien de quoi il retourne, de l’attente interminable, de l’apparente vacuité de la tâche. J’ai trouvé ça un peu chiant et too much parce que on voit bien où il veut en venir très vite, mais “ça marche” c’est OK. J’ai compris ce qu’il veut me dire.
Pareil avec les clés de l’appart de Ruth, c’est très long, trèèèès long et fastidieux, mais c’est une fastiduisité (?) signifiante, où le fantastique de l’oubli des protagonistes se mêle avec le rébarbatif du travail de terrain (idée de génie de la maglite qui déconne par exemple).
Et bien sûr, la scène du Casino, infiniment longue et prévisible aussi, mais poignante (grâce à Kyle Mc Lachlan qui est quand même génial) et elle aussi porteuse d’un “goût” du moment très tangible.
Je comprends aussi la solitude longue du mec dans sa cellule avant, puis après que sa femme soit passée (avec en plus le point d’orgue de la personne “noire” à la fin) c’est beau, c’est long, et “chiant”, mais c’est beau.

Je ne comprends pas les pelles de Jacoby pendant une plombe (je me doute qu’on va savoir PLUS TARD de quoi il retourne, mais ça n’éveille rien à la première vision, et si c’est pour du payback tardif, fais-le plus discret ou court coco), je ne comprends pas l’interminable “chute” dans l’ether sur fond de papier kraft et le passage par la montgolfiere de la chinoise sans yeux. Je ne le comprends pas “normalement” et c’est bien normal, mais je ne comprends pas ce que ça m’apporte en termes de vision #1non plus. Je n’ai pas de curiosité ou d’interêt pour m’avaler la video youtube qui rame en élément de mystère.

Bref, je sens que je m’énerve, mais en gros, par exemple Lost Highway, c’est long, c’est chiant, mais y’a un élan “eerie” et poétique qui touche ce que tu ne comprends pas. Et qui t’amène à y revenir pour “comprendre” justement. Là, le format “série je fais ce que je veux” flatte la couille de l’étirement jusqu’à l’insupportable. Y’a des moments, j’ai l’impression de regarder DBZ avant le combat contre Cell sincèrement, et pas Ashes of Time.

Après, pour l’aspect cheapo, c’est trop inégal. La personne noire dans la cellule, c’est très cheap, mais très très beau. Dans la S02, superposer l’image des sycomores avec le rideau, c’est cheap mais très très beau. Le vomi dans la voiture c’est over the top, mais très raccord avec ce que je vois, j’aime. Passer par la prise de courant comme dnas un clip de Peter Gabriel et en perdre ses chaussures qui font plop, c’est non. C’est gaguesque. C’est cheap MAIS moche. C’est bizarre que se côtoie un bon goût terriblement fort dans la pénurie de moyens et de la chiasse totale qui n’appelle finalement qu’au gloussement.

Pour le point 3, intéréssant, je l’avais pas vu comme ça, et effectivement spa bête. D’autant que so far, tous les “revivals” des persos du passé (à part coop) c’est un peu wink wink pour le wink wink.


#7565

C’est mon point. Certains riens le font, d’autres (trop) m’apparaissent comme du rien.


#7566

J’ai adoré ce passage avec Jacoby :lol:

Spoiler

C’est comme Snake qui monte une échelle interminable, c’est pour jouer avec tes émotions, te faire sortir de ta torpeur, mais pas seulement, ça montre aussi que ce personnage est devenu zinzin, mais c’est aussi une performance plastique, sa machine fabriquée à la main est géniale, c’est typiquement le genre d’oeuvre/performance/produit dérivé qu’on pourrait retrouver dans une expo sur Twin Peaks, et puis quand on t’explique pourquoi la pelle, ça m’a fait exploser de rire.


#7567

Ok, alors le dernier épisode n’est PAS pour Tanguy :lol::lol::lol:


#7568

Tanguy, tu pousses peut-être un peu concernant l’unité de la franchise et “Twin Peaks c’est ça”. Y a vraiment un canyon entre la série et FWWM, qui est un film-calvaire piloté par Lynch et sans la moindre dose d’humour. Même dans le cadre de la série, y a évidemment la S2 dont la moitié est à jeter et avec laquelle Lynch n’a rien à voir (d’ailleurs, il la déteste). Enfin bref c’est quand même un beau bordel en terme de développement.

La S3 c’est vraiment une fusion entre les deux aspects du Twin Peaks d’avant, en plus d’être la somme de tout le cinéma de Lynch. Les effets spéciaux cheapos, par exemple, n’ont rien de nouveau.

Maintenant que c’est fini on peut quand même conclure que c’était un truc à destination des nerds qui ont passé trois mois sur à faire pause sur chaque frame de chaque épisode. C’est suicidaire de se lancer dans la S3 sans bien connaître les deux saisons + FWWM. Genre, le moindre perso secondaire est apparu 25 ans avant et est le fils de machin ou le frère de trucmuche (qui arriverait à replacer spontanément Gersten Hayward ?). Tout le bordel Blue Rose, tout le mythos, la garmonbozia, le ring, yrev yrev. On entend souvent que Lynch c’est sans queue ni tête mais mine de rien 80% des théories des fans se sont vérifiées (enfin,

Spoiler

jusqu’à la toute fin LOUL

).

Il y a plein de trucs rewarding si on veut vraiment se casser le cul, ce qu’il fait de la log lady c’est bouleversant, l’épisode 8 évidemment, le doublé 15-16 est probablement le truc le plus dense que la série ait produit en terme de développements, tous les gags débiles à la Tati de Dougie, mais bon, j’irai pas te jeter la pierre si t’as autre chose à faire que de prendre ta pelle Jacoby pour lire trois wikis et 50 pages de reddit (d’autant que maintenant que c’est fini t’auras plus le plaisir des spéculations). Pour moi c’était l’événement de l’année, mais j’y ai vraiment passé des plombes et je suis content de pouvoir reprendre une activité normale (enfin, jusqu’à la sortie de Twin Peaks: The Final Dossier…).


#7569

Avant de la reprendre ton activité, tu as un lien qui décrypte le dernier épisode ? Parce que…


#7570

Bah non, je crois que personne l’a vu venir. Autant pour

Spoiler

Audrey ou Sarah Palmer (les deux lignes que je voulais absolument voir résolues EVIDEMMENT)

y avait des pistes solides, autant là je crois que tout le monde est sur le cul… Je sais pas si Frost

Spoiler

partait sur une S4 ou s’il va tout filer dans le bouquin, les mecs de Showtime ont dit que si Lynch était partant ils lui filaient la thune direct, ce qui me surprend parce que les ratings sont faiblards (sans surprise).

Après je suis passé ici direct après l’avoir maté donc j’ai pas encore décortiqué les threads, mais par exemple:

Spoiler

“Ok. This is awesome. The woman who answered the door in the end is actually the real owner of the house in real life. Nice touch.”

:lol::ghost:

En tout cas la dernière scène m’a secoué comme rarement.

Spoiler

Je pensais vraiment qu’elle avait assez souffert avec FWWM et que la scène finale lui offrait une rédemption largement méritée, mais là entendre son cri, la voir replonger dans l’horreur, et les gémissements de ce qui ressemble à Leland. Putain non quoi. EDIT: Ah oui bien vu Chev c’est Sarah qui l’appelle.


#7571

Ono> Faut laisser quelques jours pour le dernier épisode, histoire qu’on ait le temps d’écrire. Ceci dit pour l’orientation générale:

Spoiler

Sans entrer dans le mécanisme spécifique (réveil d’un rêve, nouvelle chronologie, autre dimension, illusion créée par Judy) ou même décider de quelle est la “vraie” réalité, l’idée de base est que Cooper a voulu aller plus loin que ce dont il était capable. Il avait la “bonne fin” qui résoud tous les problèmes du Twin Peaks original, Bob détruit et lui de retour comme agent salvateur dans son boulot et pour ses amis, mais non, il a voulu effacer le meurtre même. Mais le meurtre était le symptôme d’un mal plus large, pas sa cause, et Cooper finit donc par être mis face au fait qu’essayer de ramener Laura était futile. Carrie/Laura est quand même dans la mouise dans cet autre monde et, tout à la fin, entend Sarah/Judy (le mal pur) l’appeler et crie comme elle l’a toujours fait, brisant même la vague illusion d’une réalité paisible. Cooper n’est plus Dale le super héros super clean béni par la loge blanche et aimé même des gangsters endurcis mais Richard, qui, bien que mû par un but qu’il pense noble, a les méthodes brutales de Mr C et finit par se prendre 25 ans d’un coup quand il réalise qu’il est dépassé par la situation (le changement de posture de MacLachlan quand ça arrive, mon dieu). Et cette fois-ci il ne se souvient même pas du message de Laura qui aurait pu être un deus ex machina.

Naturellement c’est aussi un message au spectateur, sur la futilité de s’accrocher au passé, d’autant plus qu’il arrive après les épisodes 16 et 17 qui faisaient tout pour évoquer le Twin Peaks classique et lui donner un happy end.

J’espère que MacLachlan se prendra quelques récompenses pour sa prestation dans la série, d’ailleurs, son rôle est juste titanesque et il le joue parfaitement.

Tristan> Je suis pas tout à fait en phase avec le côté épluchage de wiki dont tu parles, dans le sens où je ne l’ai pas fait et que pour moi ça marche très bien au ressenti, même si le fait que ça soit bien structuré derrière fait partie de ce qu’on ressent. Genre on n’a pas besoin de savoir qui est Gersten pour que ses scènes fonctionnent, découvrir qu’elle était déjà dans la première saison est plutôt un bonus. Après, j’avais regardé la seconde saison et le film juste avant le début de la troisième donc certains trucs étaient plus frais dans ma tête et ça a peut-être aidé.

Sinon, concernant une future nouvelle collaboration avec Lynch, d’après Showtime les chiffres d’audimat TV sont trompeurs et en fait la VOD compense bien.


#7572

Non, on est d’accord que Gersten c’est zéro crucial mais avoir une vue d’ensemble sur la ville et le destin de ses habitants avant/après est quand même l’un des points les plus intéressants du procédé “25 ans plus tard”. Par contre avoir toute la série et le film en tête ça me semble un minimum.


#7573

Tanguy>

Spoiler

Pour prendre l’exemple de la prise de courant, en fait c’est une séquence qui est intéressante et dense en indices (limite même que ça fait partie des trucs très série mystère moderne), ça établit que le transfert a été ardu et partiellement foiré: Cooper est sorti au mauvais numéro (littéralement et symboliquement, puisqu’il a switché avec Dougie au lieu de Mr C et le transfert n’est pas complet (symbolisé par les chaussures mais effectif dans le fait que Dougie-Cooper n’a visiblement pas ses pleines capacités). Cela introduit aussi le lien entre les loges et l’électricité qui est un motif récurrent (à vrai dire je réalise a posteriori que c’est l’évolution du bras qui l’introduit en premier). Similairement, le bout chez Jacobi présente plein de petites choses sur le personnage qu’il est devenu. Au minimum, tu piges qu’il s’est retiré de la civilisation et pas seulement géographiquement, vu tous les mécanismes en matériaux de récup.

Comme le mentionne Tristan, au minimum c’est super bien construit. D’ailleurs on focalise sur Lynch mais il y a une grosse part de Frost là-dedans, même si je pense que Lynch sait très bien construire des trucs très cohérents tout seul (Mulholland Drive).

Et au-delà, même le fait que ça soit juste psychédélique et bizarre m’apporte quelque chose, me montre qu’on peut essayer des choses vraiment différentes dans un milieu de la série télé qui est quand même super formaté (et construire de cette manipre des vrais mystères dans un monde où les communautés organisées avaient extrapolé tout Westworld après une poignée d’épisodes alors que pour Twin Peaks, ils ont pu deviner des choses mais largement pas tout).

Tristan> Oui, ça c’est vrai, d’ailleurs ce manque de concession est assez incroyable, genre on redémarre 26 ans plus tard in media res avec moins qu’un minimum de rappel de la situation et ça fait partie des trucs que je trouve super osés.


#7574

En vrac :

C’est vraiment bizarre pour

Spoiler

Audrey

… c’est à se demander s’il ne s’est pas passé un truc pendant le tournage.

J’avoue que j’aurais été assez client

Spoiler

du méga happy end qu’ils nous tendent sous le nez

avant de le retirer comme des gros sales

On sait qui était

Spoiler

celui qui bave en prison

?


#7575

Pour moi, le plus grand mystère dans tout ça : l’année 2017 est tellement ouf maboule gueudin en jeux que je ne sais même pas comment vous faites pour avoir le temps de mater une série télé (de SEIZE épisodes !?). J’ai eu le temps de mater en tout et pour tout cette année un (1) épisode de GLOW. Et encore, c’est parce que je me crashais sur le canapé de quelqu’un pour la soirée. C’est vos moitiés qui vous y obligent ? Vous ne jouez plus aux jeux vidéo ? Vous vous êtes fracturés le pouce ? Vous les regardez discrètement pendant le boulot ?


#7576

Cette saison était tellement bonne qu’elle a grimpé les échelles de mes priorités pour se placer dans le top 3. Le peu de temps de jeu qu’il me reste est partagé entre Escape from Tarkov et Duelyst (ce dernier comblant parfaitement plusieurs sessions éparses de quelques minutes, idéal pour les nouveaux pères (que je ne suis pas)), le reste n’est pas assez bon pour changer mes priorités. Le seul truc que je regrette c’est de ne pas avoir assez de temps pour m’investir dans un jeu de combat, mais ça c’est plus une question d’absence de potes qui pratiqueraient en parallèle. Comme Tristan je suis content d’avoir libéré un slot car septembre c’est aussi la reprise du sport et 2 slots de moins pour faire autre chose dans la semaine.


#7577

Ono >

Spoiler

Les gens pensent que le type de la prison est Billy ( url=http://twinpeaks.wikia.com/wiki/Billy_(Twin_Peaks) ), mais on ne sait pas vraiment ce que ça implique.

Pour Audrey, ce dont on est à peu près sûr c’est qu’à la suite de son coma provoqué par l’explosion de la banque durant la S2, Bad Coop est venue la voir à l’hôpital. Il l’aurait violée dans son sommeil ce qui aurait donné naissance à Richard (EDIT: ou alors il le fabrique comme un Tulpa, mais ce qui est sûr c’est qu’il est considéré comme le fils d’Audrey et de Bad Coop. une autre théorie suppose que Bad Coop se rend à l’hôpital pour récupérer l’anneau de Mike, qu’une infirmière a volé à Annie, mais comme c’est dans une scène coupée au montage je sais pas si c’est canon…). Vu qu’il n’y a aucune résolution pour le perso après c’est des conjectures, certains pensent qu’elle est toujours dans le coma, ce qui expliquerait le caractère circulaire de ses scènes dans la S3. Sa scène au Roadhouse suggère qu’elle habite une timeline différente dont elle se réveille à la toute fin (scène du miroir). Difficile de dire si toutes les scènes du Roadhouse sont dans sa timeline du coup, même si ça semble tiré par les cheveux. Comme il y a une certaine porosité entre les différents niveaux de réalité c’est dur de replacer le truc, notamment la raison pour laquelle the evolution of the arm utilise les mêmes termes qu’elle (“the little girl who lived down the lane”).

Sherilyn Fenn n’a pas eu accès à tout le script, juste à ses scènes. J’ai lu qu’elle avait protesté quand elle a vu ce qui arrivait à son personnage (ça peut se comprendre :-S ).

Pour la fin ce qui est sûr, c’est que le Fireman (le géant) a donné à Good Coop des indices pour s’orienter dans l’Odessa timeline du dernier épisode (supposément créée par Judy, l’entité qui habite Sarah Palmer depuis son enfance (l’insecte grenouille de S3E8) pour maintenir son emprise sur Sarah Palmer). Il est aussi probable que ce que Laura lui chuchote était lié à son expédition. Armé de cette connaissance, il parvient à s’orienter dans cette timeline (contrairement à Diane qui perd les pédales au motel) et à ramener Laura chez elle. Ce qui se passe à ce moment précis, je ne suis pas trop sûr.

Cette théorie optimiste semble populaire ce matin mais j’ai du mal avec la fin.

“After some reflection, I’m of the mind that the question “What year is it?” doesn’t matter as a literal inquiry–all that matters is that it’s Cooper still trying to connect the dots, and most importantly, not giving in.
Cooper and Laura haven’t time traveled, they’re somewhere artificial and “slippery.” Judy steals away Laura when Coop is rescuing her, and Diane and Cooper give chase. The real Diane knows Cooper-- maybe even loves him–and trusts his intuition, so she plunges in with him. They drive 430 miles and enter into Judy’s pocket dimension. Here, they seem to be indistinguishable from their Doppelgangers–Diane retains the trauma of her Tulpa (which she sees from the car) and Cooper maintains the steely, frightening drive of Mr. C (further evidenced when Cooper fries the guns. He seems to be threatening the waitress with his posture, and also warns the innocent chef that frying them might end up firing off a bullet and injuring/killing him).
Unable to deal with this (or maybe even stolen away by Judy) Diane “slips” away into Judy’s ugly reality and become Linda to Cooper’s Richard. Cooper might give up here, as he’s once again lost someone he loves in the pursuit of good. But he remembers the giant telling him to remember “Richard and Linda.”
The slipperiness of Judy’s lair, I think, is mostly meant to disorient or discourage Cooper (or Jeffries, or anyone else who dove in to find her). Hence the motel shifting before and after Diane and Cooper stay. Or Laura being off at work that day. Or her being a murderer in this universe. Or guys pulling guns on him. But Coop reads the clues, beats all of Judy’s trials, finds Laura, brings her to the Palmer home where Judy is holed up. The final hurdle for Cooper–beaten, lonely, and exhausted from the very long drive (if he slept, Judy would snatch him too, presumably)–is that Sarah isn’t there.
Cooper is almost ready to cave at this point. He’s clearly shaken by the defeat. For the first time in this universe, probably in the entire show, he doubts himself, that he’s “Special Agent Dale Cooper.” Maybe he is Richard after all. Maybe he should just go home and sleep and then slip, like Diane, into his new life.
But instead he remembers the constant question: “Is it future, or is it past?” He, with his impeccable intuition, asks the question, and overcomes Judy again. Maybe it’s an answer to a riddle, or maybe it’s proof of Cooper’s pure and unwavering nature. I tend to believe it’s more of the latter, but either way, he doesn’t give up and proves he’s the hero through and through. This either directly allows or compounds with some sliver of Sarah reaching out to Laura, and Laura suddenly remembers everything. She becomes Laura again. And being Laura, with all she’s gone trough, is so horrifying that it causes her to scream in agony. But Judy, regardless, is finally defeated because of her presence.
The endless fields of throbbing power lines we’ve seen Mr. C following all season go dead, and the electricity finally goes out in the Palmer house.
Which means that the fan stops spinning and hopefully will never start again.”


#7578

La vache, ça c’est de l’analyse :lol:

Mais pourquoi est-ce que

Spoiler

Cooper prend le risque d’emmener Diane avec lui

?


#7579
Spoiler

J’ai pas l’épisode sous la main, mais je crois que Cooper se retrouve dans la Black Lodge au début du 18 avec la vraie Diane (puisque celle qui est morte était un Tulpa) ? Du coup quand ils sortent ils sont déjà en route pour franchir le portail vers Odessa, il lui demande si elle est sûre de vouloir venir, elle dit oui, etc. Faut voir que la relation Coop-Diane est l’une des plus fortes de la série, il est probable qu’elle soit amoureuse de lui. Cooper ne sait probablement ce qui l’attend non plus, tout ce qu’il sait c’est que le Fireman lui a dit de se pointer là, a priori.

Après évidemment y a tout un tas de trucs inexplicables, ça reste de l’ordre de la supposition.


#7580

AAAAAH ces balises spoil super lonnnnngues TENTATIOOOOONNNN :bouh: