[Jeu de GO] A la recherche du coup divin


#61

Ben c’est un bon début. Il jouait selon son classement j’imagine non? Le nombre de pierres de handicap va baisser au fur et à mesure.


#62

Pas fréquent de voir des jeux vidéo de Go dans une autre langue que le japonais.
Après avoir abandonné l’idée de voir cette fantrad terminée, je découvre l’existence de celui-ci sur xbla :



#63

Ouhlà, c’est pas beau à voir. Qui a commis ça ?


#64

Microsoft en interne. C’est vieux. C’est pas si mal, mais comme d’hab l’ordi est débile nul.


#65

J’avais un peu testé la démo, mais l’interface en 3D ralenti tout le jeu. C’est très bien pour ceux qui veulent apprendre le jeu tout seul, mais si on sait déjà un peu jouer ça devient vite la plaie. Sur ordi, KGS et IGS font la rue Michel.


#66

Remonte petit topic !!!

2014, les êtres humains surpassent toujours les ordinateurs lorsqu’il s’agit de jouer au Go.

http://www.wired.com/2014/05/the-world-of-computer-go


#67

Intéressant que les Français soient parmi les meilleurs (et les plus investis) dans cette recherche d’IA pour le Go. On sait où se trouvent les poches de fans Occidentaux ? Y a pas un pays inexplicablement accro au Go genre la Hollande, la Hongrie ou un des pays scandinaves ?


#68

Je trouve très élégant le fait que les IA les plus performant le sont à cause de leur algorithme plutôt qu’à cause d’un puissance de calcul / mémoire brute. C-à-d. : pas besoin d’avoir un superordinateur à la Deep Blue ou Watson.


#69

Dans mon souvenir, les tous premiers “bons” logiciels de go étaient français dans les années 80. Le niveau était quand même très faible à l’époque.


#70

Mais la force brute n’est-elle pas actuellement en échec simplement par insuffisance de puissance de calcul par rapport au nombre de combinaisons possibles énormément plus étendu pour le Go que les échecs?
Je veux dire, si ça nous semble un jeu faisant plus appel à l’intuition,

est-ce qu’on peut imaginer que tout de même, avec une puissance de calcul qui serait bien plus élevée que ce qu’on sait faire aujourd’hui, la méthode par force brute deviendrait quand même efficace ?
Ce serait moins magique, et un peu triste, mais j’ai l’impression (l’intuition :slight_smile: ) que oui.


#71

C’est effectivement une explosion combinatoire. Non seulement la zone de jeu et le nombre de mouvements potentiels sont plus grands, mais en plus les conditions de jeu se complexifient au fur et à mesure de la partie, alors qu’aux échecs tu perds des pièces en cours de route. Comme tous les trucs de force brute qu’on pourrait résoudre avec plus de puissance, oui, ou pourrait théoriquement, mais il faut vraiment, vraiment beaucoup plus de puissance. La méthode ne sera jamais efficace au sens mécanique du truc, dans la mesure où la solution est de rajouter des tonnes de hardware.


#72

Hello !

Depuis fin décembre et jusqu’au début du mois, un joueur a fait parler de lui sur deux serveurs asiatiques réputés pour être fréquentés par bon nombre de gros pros (Gu Li, Ke Jie, etc.).

Ce joueur, sorti de nulle part, appelé Master ou Magister, selon le serveur, a gagné les 60 parties qu’il a pu jouer contre les plus grands joueurs du monde.

Après bon nombre de blagues assez naturelles sur le fait que ça soit Saï, le mystère a été dissipé par Demis Hassabis avec ce message (désolé pour la taille de l’image):

Grosso modo : “faites pas attention à nous, on faisait juste quelques tests sur notre nouvelle version d’Alphago. Salut !”

A l’heure actuelle, les pros ne se demandent plus s’il peuvent encore gagner contre alphago à égalité, mais avec quel handicap cela serait possible.

Mais plus intéressant encore, cette réflexion de Ke Jie (qui a perdu contre alphago pendant ces tests et qui était “au courant”) :
"After thousands of years of human practice and progress, computers seem to tell us we’ve got it completely wrong. I think that not a single person can get to the edge of Go’s truth.”.

Bref, la “méta” du go va franchement changer ces prochains temps ! c’est plutôt chouette !


#73

Il fallait jouer au milieu depuis le début…


#74

Ils ont vraiment raté leur coup en ne l’appelant pas “Sai” :confused:
Le Go, c’est mort, cette année, j’essaye d’apprendre le Shôgi.


#75

Je ne sais pas pourquoi j’ai mis autant de temps à regarder ce film, mais il est admirable. J’étais complètement passé à côté de tous ces rebondissements, on dirait une fiction c’est dingue, c’est vraiment du beau travail.

https://youtu.be/8tq1C8spV_g


#76

Hello !

Je viens de le regarder également.
t’as bien raison sur le côté fiction. C’est peut-être même un peu trop pour moi, mais j’imagine que c’était nécessaire : le sujet pourrait en barber un ou deux.

Ce qui m’a finalement marqué et que je n’avais pas saisi lors de matchs c’est la violence de la défaite pour Fan Hui et Lee Sedol. Les discussions au club de go ne tournaient pas tant que ça sur leur niveau et leur capacité à battre alphago mais plutôt sur la prouesse technique que représentait ce dernier. Et même si je suis joueur, ce jeu n’accapare pas ma vie comme il pourrait le faire pour la leur. L’un des commentateurs l’a d’ailleurs bien dit, ce qu’ils recherchent c’est moins la compréhension du jeu de go que la compréhension de la compréhension elle-même. une quête quasi mystique. Se voir balayer comme cela est terriblement violent, et je pense que ça l’a été encore plus pour Fan Hui qui s’en est finalement bien relevé.

Fan Hui est aussi attachant et enthousiaste que Lee Sedol est fascinant. Quelle voix il a ce Lee Sedol ! je m’en laisserai jamais.

Enfin l’explication statistique du fameux coup 78 de Lee par l’equipe DeepMind est fabuleuse :

Spoiler

“Donc le coup divin était vraiment un coup divin”

! Non mais quelle claque !


#77

Carrément.

Sinon j’essaye de consacrer au moins 1 heure au Go par semaine, ça n’est pas assez mais c’est toujours mieux que rien. Je dépense pas mal de ces précieuses minutes sur cette chaîne Youtube française, Hasuka fait un super taf et il tire avec lui une petite communauté qui se retrouve sur KGS et Discord.


#78

j’ai egalement visionne ce doc il y a quelques semaines. Je n’y connais RIEN en Go.
Par contre, moi ce qui m’a interpele, c’est le melon des champions, surtout du coreen pour qui la victoire ne fait pas un pli avant d’avoir commence. Je crois savoir que le jeu de Go est tres special et different des echecs etc, mais comment en 2017/18 on peut encore avoir une confiance absolue en l’humain vs la machine dans un contexte de regles strictes ?
Epoque Deep Blue, le doute etait encore la… mais meme si l’issue ne semblait pas evidente au depart, la volee n’en est que plus violente.
Apres, Lee Sedol est peut etre un personnage qui trolle ses adversaires facon Ibrahimovic… mais du coup c’est pas clairement etabli dans le doc.
A l’inverse, les ingenieurs paraissent presque plus humains et humble. Un comble.


#79

Ah oui mais pour comprendre pourquoi tous les pros étaient sur d’eux (pas que Sedol), il fallait savoir qu’avant l’avènement d’AlphaGo, aucune IA (jamais) n’avait posé de véritable problèmes aux pros. C’était juste inconcevable (à l’époque) que l’IA puisse être aussi forte d’un coup. Et puis Sedol est très sur de lui mais simultanément très humble, il a peur, il reconnait sa défaite et félicite les développeurs, c’est pas un joueur d’échec quoi.


#80

Effectivement, l’humilité n’a jamais été le point fort de Sedol. je me suis pas trop intéressé au sujet, mais il était connu pour quelques déclarations amusantes sur la place qu’il occupe dans le monde du go, notamment lors de sa rivalité avec un autre grand joueur Lee Changho. Après je me demande dans quelle mesure c’est pas du troll comme le dit loops.