La revanche du topic vachement éclectique, limite bordélique


#38481

ClothMap a commencé une série de videos sur le Brésil et c’est déjà interessant.
Meme si la scene JV au Brésil est assez connu il y a eut plusieurs surprise comme le Guitar Hero pour MD.


#38482

Igor Bogdanoff arrêté pour violation de domicile chez son ex-compagne

:frowning:


#38483

Ok on vie vraiment dans un univers parallèle.


#38484

C’est l’inverse. Jusque-là on vivait dans l’univers parallèle maintenu par les gens qui prétendaient que ce genre de chose n’existe pas.


#38485

Le mec est en totale panique

https://www.youtube.com/watch?v=MkPU6P9OJv4


#38486

Cette vidéo (qui a changé de nom entre temps pour refléter ce qu’elle était finalement) a eu des répercussions assez hallucinantes, je vous la fait rapide mais en gros ce type est un youtubeur très connu dans le milieu de l’urbex, sa popularité vient notamment de sa crédibilité et il était inconcevable que ce type se tire une balle dans le pied en fabriquant un fake qui allait quoi qu’il arrive se faire debunker. Sentant l’embrouille, lui “et internet” ont commencé à enquêter en mode vener.

Bref : il s’est fait piéger, et il l’explique dans cette vidéo, que je trouve maboule parce que le mec est reparti sur place avec un pote de confiance en mode sniper/camouflage/espionnage pour faire sa propre enquête, et les passages où ils sont planqués dans la forêt pendant plusieurs jours en mode MGS camouflage 100% est hallucinante (matos et procédures militaires, légèrement overkill pour un youtubeur), mais aussi les répercussions pour la youtubeuse qui l’accompagnait dans la vidéo originale, et la réaction logique de défense envers un gros biz que sont devenus aujourd’hui les youtubeurs.


#38487


#38488

J’ai ri :lol:


#38489

Il me semble que c’est sur Boulette que j’avais découvert Confessions d’Histoire, resté silencieux depuis plus d’un an. Un nouvelle épisode est enfin sorti la semaine dernière, et comme d’hab c’est aussi éclairant que divertissant :


#38490

Ono > Géniales les deux vidéos du manoir hanté ! Par contre je me demande quand même si c’est pas juste un gros fake total :o


#38491

Je ne pense pas, tu le fais une fois mais pas deux après ça nique la crédibilité de ta chaîne, et comme le biz du grand JD repose là dessus ça m’étonnerait beaucoup. Mais bon, il s’est quand même fait piégé par des gens moins scrupuleux, je suis curieux de voir comment le biz de la meuf va en “survivre”.

En tout cas je retiens le coup de l’analyse sonore qui démontre que c’était des sons identiques et donc des échantillons !


#38492

Ok, Le Monde lurke Boulette.

C’est tout bénef pour le grand JD, même si le journaliste le même au même niveau que GussDx, ce qui ne semble pas être le cas.


#38493

https://www.youtube.com/watch?v=OrwBc6PwAcY


#38494

Le Top 2017 de Game Maker’s Toolkit. Cette fois, c’est pas un Top 5 de mécaniques mais un Top 5 des meilleurs niveaux.

Le contenu, si vous voulez éviter les spoils de jeux pas faits (comme moi avec Edith Finch) :
01:12 - Dishonored: Death of the Outsider - The Bank Job
04:44 - Uncharted: The Lost Legacy - The Western Ghats
08:16 - Super Mario Odyssey - New Donk City
11:55 - What Remains of Edith Finch - Lewis Finch
14:12 - Call of Duty: WWII - Liberation

J’avais complètement oublié l’existence d’Uncharted The Lost Legacy, bon sang ! Quelle année !


#38495

New Donk City est le seul niveau que j’ai non seulement pas aimé dans Odyssey, mais en plus activement détesté. Je pense que même si je m’acharne pour chopper toutes les lunes, ça sera le dernier auquel je ne toucherai pas.
Opinions, tout ça.


#38496

Ca alors ! C’est genre 80% à cause de la corde à sauter ? Ou bien y a un truc qui te paraît fondamentalement en désaccord avec ce que t’attends d’un Mario ? C’est marrant car ce n’est pas spécialement mon niveau préféré mais c’est globalement le plus plébiscité (ou peut-être simplement le plus mémorable) sur les forums et réseaux sociaux. Ce serait intéressant d’avoir une étude un peu plus poussée sur ce jeu et la façon dont différents publics l’ont abordé, d’ailleurs.


#38497

Oh non, j’ai même pas fait la corde à sauter. Un des trucs que j’aime dans ce jeu en particulier est de me repérer rapidement dans l’espace, vu que chaque carte est très dense et détaillée et que la position de Mario change extrêmement rapidement sur les 3 axes xyz, et je trouve que cette carte ne permet pas de se repérer aisément. Tous les immeubles se ressemblent trop, et il n’y a pas les détails individualisant chaque angle de rue de Jet Set Radio par exemple (dans lequel je trouvais le même plaisir de se repérer en 3D).
Je pense que le fait que je n’aime pas New York n’a bien sûr pas aidé à me motiver à me faire un effort, mais la carte Time Square de JSR ne m’a pas repoussé à ce point donc bon. C’est con parce que j’étais pourtant partant pour le choc des styles graphiques.


#38498

Attention, un des meilleurs niveaux de l’histoire du jeu vidéo s’est malencontreusement glissé dans un vulgaire top des meilleurs niveaux de 2017.

C’est curieux ce plébiscite de NDC. Je comprends en quoi il peut surprendre et donc marquer : il contrevient frontalement à toutes les règles usuelles d’un Mario : il donne l’impression que ce n’est pas le level design qui est pensé à partir de Mario, mais Mario qui doit s’adapter à l’urbanisme. La première fois que j’y ai joué, j’ai été extrêmement frustré par la sècheresse de ce niveau, qui fait voler en éclat l’impression habituelle d’être Mario et donc un acrobate tout puissant. Il y a des façades verticales qui se refusent à toute escalade, des lignes droites sans point d’intérêt majeur, des points de vue aérien sans possibilités franches de traversées… C’est franchement le niveau le plus anti-Mario de toute l’histoire des niveaux de Mario. C’est à la fois ce qui fait son intérêt et sa limite. Je pense que ça marche parce que tout le reste du level design de SMO est d’une perfection absolue, si bien qu’on ne remarque plus que lui, mais si tout le jeu était fait comme NDC, je ne suis pas sûr que tant de monde aurait pris plaisir à y jouer.

J’ai rarement eu l’occasion d’être bluffé par un niveau en particulier cette année (à part celui qui est une des meilleures séquences de l’histoire du jeu vidéo), en grande partie aussi parce qu’avec la généralisation des open world c’est moins évident, mais côté SMO, j’ai beaucoup plus été marqué par le pays de la cuisine, complètement foufou, et le pays de Bowser, pour le mélange assez étonnant entre références historiques à gogo, constructions simili-linéaires, et l’exploration assez jouissive et exigeante en mode woody wood pecker. Assez déçu en revanche de certains LD trop proches d’un bon vieux Mario 64, comme le pays des neiges.

Sinon en niveau de l’année j’aurais bien mis la plupart des mondes de Golf Story, notamment Lurker Valley et Oak Manor. Ceci dit j’ai pas trouvé le temps de jouer à Persona V et Nier Automata, qui ont l’air d’avoir plein de moments mémorables. Je me demande combien de temps avant qu’il soit devenu complètement impossible d’évaluer des niveaux indépendants.


#38499

Je penses que la particularité de NDC c’est justement qu’il tranche un peu avec la LD classique des Mario. Il arrive assez bien a donner l’impression d’etre dans une ville alors que le niveau est assez petit. Mais de la a en faire un des meilleurs niveau de 2017, franchement je suis pas sur. Dans la video quand Marc commence a lister les niveaux de SMO, j’ai realiser que je n’ai pas été impressionné par aucun des LD de SMO. Les niveaux ne se demarque principalement que par leur direction artistique et style (de ce point de vu Cap Kingdom est probablement mon favoris)

A ce sujet je réealises que SMO n’a pas de maison hanté (ou équivalent). Est-ce une premiere?


#38500

Perso j’adore le niveau de la bouffe et celui de l’île perdue. De vrais petits bacs-à-sable bric-à-brac façon Mario 64. Je me demande également si le niveau de la plage n’est pas le plus agréable à parcourir de tous les niveaux aquatiques de la branche 3D. Mais sinon ce sont surtout les transformations qui font les niveaux, donc c’est sûr que New Donk City se place un peu à part puisque c’est le seul niveau jusqu’au dernier à ne pas vraiment se focaliser sur une ou deux transformations précises et tout construire autour (enfin si, c’est le tank, mais il ne s’intègre pas dans la partie bac à sable qu’on parcourt le plus souvent).

Brown semble surtout vouloir récompenser l’effort d’avoir fait un niveau si divertissant sans le moindre ennemi, façon château de Peach dans Mario 64, et soutenir que les innombrables références du niveau représentent bien le grand écart que fait tout le jeu entre brisages des codes de la série et hommages jusqu’à plus soif. Mais si vous veniez l’accuser d’avoir rétroactivement magouillé des raisons valables d’inclure un niveau qu’il aimait bien d’un jeu qu’il aimait bien dans une liste autrement bien mieux argumentée, je ne crierais pas d’objection.

Sans même aller jusqu’à considérer un niveau dédié, c’est la première fois que Boo / Teresa n’apparaît pas dans un platformer Mario (2D ou 3D) depuis son introduction dans SMB3, mis à part le cas un peu spécial du premier Super Mario Advance. C’est rigolo car la transformation Boo Mario de Super Mario Galaxy 2 est en quelque sorte un prototype de la chapimorphose dans Super Mario Odyssey. Avaient-ils l’impression d’avoir déjà fait le tour de la question ?