Le comité de surveillance des anime et mangasses....... de arimase !


#4681

Dentsu Entertainment USA, Inc. & DHX Media Strike Global Deal on New Animated MEGA MAN™ Series


#4682

Tatako Shimura x Baseball ? Mais oui, c’est ça qu’on veut pour l’été !

Bon euh ça n’a pas l’air d’être le plus gros budget prod de l’histoire de Noitamina…

Pour la promo de l’anime, elle a transposé l’intro en manga dans le Comic Beam de ce mois-ci.
Pendant ce temps, les menaces continuent.


#4683

Trouvé par hasard sur Reddit, ce court en CGI d’Evangelion:

Aucune idée de quand ça date ou par qui c’est fait, mais c’est plutôt bien foutu.


#4684

Il avait été créé dans le cadre d’Anima(tor) Expo : http://animatorexpo.com/evangelionanotherimpact/
Par Shinji Aramaki et l’équipe des films Apple Seed et Harlock. Bonne came :smiley:


#4685

Réalisé par des petits amateurs dans leur coin

Forcément, tout s’explique. Merci !


#4686

On connaît désormais le vainqueur du concours des lecteurs de V-Jump pour la fusion la plus originale de Dragon Ball Fusions.


#4687

Pas fan du rendu Appleseed tout propre mais ça a l’air déjà plus costaud que les mini-OAV d’il y a 10 ans.


#4688

Voilà ce qui manquait à Getter Robot : des cartes à collectionner avec un système de gatcha.

Faut croire que Gundam Age ne les a pas découragés mais ils ont oublié la règle d’or “faites pas les robots des méchants plus cools que celui du gentil”. Je suis surpris que Jump soit dans le coup vu qu’il font rarement dans le Mecha. J’aurais bien aimé voir la tronche des mecs de Shogak et TakaraTomy pendant la présentation de Musashi.


#4689

Au début j’ai cru que les méchants vaisseaux gravaient une Pokéball géante sur la terre.


#4690

Megatonnnn Megatoonn Magatoooooone Magatooooooooon Punchiiiiiiii


#4691

En effet, ça tranche un peu trop avec le manga, autant au niveau du rendu que de la musique. On verra.


#4692

Savoquoi ce mangasse ? Ca a été traduit par chez nous ?


#4693

Oui bien sûr, c’est Ano Hana, on avait beaucoup parlé de l’anime à l’époque de sa diffusion sur Boulette (d’ailleurs je crois que c’est le dernier truc animé que le forum a regardé “ensemble”). Le manga est apparemment une adaptation fidèle de l’anime, qui était l’œuvre de départ. Publié en France chez Panini Comics depuis mai dernier.

Le truc à gauche par contre, aucune idée. Mais si ça peut t’aider, ça s’appelle Isobe Isobeemonogatari. C’était dixit Wikipedia.jp dans Shōnen Jump avant de bouger dans un spin-off du magazine. “Gag manga” mais je suppose que tu le soupçonnais ainsi.


#4694

Comme le suggère cette extraordinaire couverture (cliquez pour le zoom) transformant l’AKB Shimazaki Haruka en clone de Matsuda Seiko, le nouveau manga de Big Comic Spirits est un invraisemblable manga romantique sur un lycéen d’aujourd’hui, très populaire dans son lycée mais secrètement et honteusement fan d’idols des années 80, qui découvre dans sa classe une fille chelou qui rêve justement d’être idol. Japanese Crates, si tu nous écoutes… C’est du sérieux car le manga est bourré de références à de véritables stars, morceaux et paroles de l’époque, immatriculation JASRAC à l’appui. D’ailleurs quelques idols sont interviewées dans le mag pour l’occasion, dont Hayami Yū. Ca s’appelle Slowmotion wo Mou Ichido et je crois honnêtement que c’est trop spécifique pour percer, mais ils ont peut-être parfaitement ciblé l’âge moyen et les centres d’affection de leur lectorat. Mais dans tous les cas, la typographie du titre est parfaite.


#4695

Instant fan ! (Merci)

A propos des années 80, j’ai croisé un jump like (enfin les gros pavés là) qui semblait être une réédition ou une compilation d’un numéro des années 80, avec la couverture qui va bien et des mangasses plutôt adultes (avec du cul quoi) aux dessins “datés”, ça te dit quelque chose ? C’est une numéro spécial ou une tendance ?


#4696

Aucune idée mais si vous êtes d’humeur olympique au bout de ces quelques semaines à Rio, je vous rappelle l’existence du fantastique Rough, à la fois manga de sport et comédie romantique entre un champion de natation et une plongeuse acrobatique dans un lycée dédié aux jeunes athlètes prometteurs. Le pitch de départ est grosso modo “Roméo et Juliette dans le Grand Bassin”, avec un contexte de rivalité familiale et bien sûr une compétition féroce pour le héros, dans la piscine comme en amour. C’est secrètement le meilleur manga d’Adachi (Touch, Une vie nouvelle, H2, Cross Game etc.), paru entre 1987 et 1989 quand il était encore au top de son domaine : drôle, touchant et capable d’insuffler une véritable tension dans les courses malgré un thème sportif pas forcément évident à retranscrire en images fixes. Il y a comme souvent avec l’auteur un twist dramatique important au milieu de l’intrigue, mais pas forcément celui qu’on prédirait. Et surtout, alors qu’il a parfois du mal à finir correctement ses séries, Rough propose le dernier chapitre le plus réussi de la carrière d’Adachi, et même tout bêtement une des conclusions les plus épatantes de l’histoire de la BD. Adapté en film et même en roman (ci-dessous), mais jamais en série animée. Dispo en Français chez Glénat, mais plus imprimé depuis 10 ans. Par contre, ça se “trouve” facilement.

Sinon, fort du succès de Shin Godzilla au Japon cet été, Tōhō vient d’annoncer un long métrage d’animation Godzilla pour 2017 par le mec de Madoka Magica. Tant pis pour tout ceux qui espéraient que la collaboration estivale Godzilla x Evangelion aboutisse réellement sur un film l’année prochaine. Je suppose qu’il faudra attendre la conclusion des films Evangelion et que je pourrai aller voir ça peinard pendant ma retraite.


#4697

Ouai non c’est beaucoup trop formaté ton truc, je préfère les mangas avec des setup tordus comme Isobe ou ceux qui explorent des niches bizarres.


#4698

Tu trouves? On dirait vriament celle de Kimagure (plus que celle d’un 45t)


#4699

En tout cas moi j’approuve pour Rough, je l’avais beaucoup apprécié.


#4700

Yep, pareil. J’ai relu Rough pas plus tard qu’il y a deux semaines, c’est toujours aussi bien écrit ! En plus, douze volumes, l’histoire se lit vite et est très bien structurée, sans les longueurs qui peuplent certains de ses autres titres.

J’apprécie un peu plus à chaque nouvelle lecture le retournement de situation principal, quelle super idée.