Le comité de surveillance des anime et mangasses....... de arimase !


#4861

J’ai cet artbook acheté a l’époque et j’avais été tellement déçu… J’avais trouvé les mises en couleur un peu moches… Je l’ai toujours d’ailleurs.
J’ai acheté en japonais le manga dont tu parles un peu par hasard sans même me rendre compte qu’il s’agissait de Nihei (quand j’ai ouvert j’ai vite compris), et je l’ai pas encore lu :slight_smile:


#4862

Hey mais c’est le Ultraman de @Fabien, non ?

Netflix qui met manifestement le paquet sur un public très ciblé, vivement les rediffs de Kamiwaza Wanda…


#4863

Yep, c’est bien l’adaptation du manga ULTRAMAN. N’hésitez pas à l’acheter car on qualifiera pudiquement les ventes de “collector”. Les couvertures sont cool pourtant…

Pour Eva, la bonne nouvelle c’est surtout que les droits HD vont enfin être débloqués pour l’étranger (seul le Japon a eu droit aux BluRay pour le moment)


#4864

Tout allait bien depuis que @Fabien dirige la grille des programmes de Netflix, quand soudain, un verre de trop, un pari stupide, et c’est le drame.


#4865

Bon sang, j’avais dit “remaster HD de KareKano” mais ils ont mal compris avec mon accent… avec un peu de chance (?) ce sera vraiment une histoire de Cowboy qui jouent de la musique…


#4866

Le chassé-croisé de la semaine sera donc une adaptation en série live de Cowboy Bebop et une série animée Blade Runner avec Keiji Kajiyama et Shinji Aramaki (qui bossent également sur une nouvelle série GITS) ainsi que Shinichiro Watanabe qui avait déjà pris en charge l’un des courts réalisés avant la sortie de Blade Runner 2049.

A force de voir passer des scans sur Twitter, j’ai commencé à lire Shishunki Renaissance! David-kun, manga débuté il y a 2 mois mais dont la débilitude a rapidement tapé dans l’oeil des Internets. L’histoire se déroule au lycée du Louvre et met en scène David version Michel-Ange, Venus version Boticcelli, Mona Lisa, le Manneken-Pis et j’en passe. Et c’est très con, mais rigolo. Mais très con.


#4867

Consécration pour Fortnite qui va avoir droit à son manga chez CoroCoro, comme Pokémon, Yo-Kai Watch, Splatoon, Kirby et Minecraft. Le héros donne le ton.

image


#4868

Si vous avez besoin d’autres trucs, n’hésitez pas à me demander. J’y penserai très fort et ça arrivera probablement :smiley:


#4869

Bonjour, ce serait pour un remaster HD de Yoroiden Samurai Troopers, d’avance merci, bisous.


#4870

Gnnnnniiiiiiiii Exaucé !

Je l’ai fait sortir la semaine dernière pour que tu puisses le commander directement pour Noël.


#4871

Sorcellerie !

Quel talent, merci Fabien !


#4872

Ouin, Karekano alors que je viens d’acheter un box DVD y a 2 mois…

Si vous avez besoin d’autres trucs, n’hésitez pas à me demander. J’y penserai très fort et ça arrivera probablement

Bah Gunbuster alors ? Avec tous les bonus des LD !


#4873

Si tu parles des épisodes scientifiques 科学講座 ils sont bien dans les BD sortis en 2012 (seulement dans l’édition Complete, forcément introuvable). Il y a même deux épisodes supplémentaires créés pour l’occasion.


#4874

Grand nettoyage de fin d’année, je suis entrain de vider ma BAL (encore 441 e-mails non lus) et j’avais oublié de parler de cette pub infligée par Youtube à l’automne dernier pour Uchū no Hō / The Laws of the Universe, dessin animé produit par Happy Science, “nouveau mouvement religieux et spirituel controversé” pour reprendre la formule polie de Wikipedia, et en gros la Scientologie à la japonaise, avec un soupçon de négationnisme dedans pour rendre ça encore plus charmant.

WHAT IS TRUE STRENGHT? Les autres vidéos sont là. Signé HS Pictures, le studio d’animation de l’organisation ; ça me rappelle un peu les dessins animés d’Aum. CQFD profitez-en avant qu’ils se suicident tous ou dézinguent des gens et que ça devienne plus difficile à voir.


#4875

Ces derniers mois, j’ai achevé la lecture de 2 séries pas très récente.

La première : Bakuman, l’histoire de 2 ados qui rêvent de devenir les stars du Shōnen Jump. J’avais commencé à le lire à l’époque et m’était arrêté en cours de route lors d’un des nombreux passages à vide de la série, notamment ceux qui concernent la romance guimauve² entre le dessinateur et l’actrice de doublage. J’étais bien loin de me douter que le plus gros creux était à venir et je me dis après coup que j’aurais mieux fait de laisser tomber vers le volume 9 ou 10 (sur un total de 20), grosso modo quand le duo entame une nouvelle série (PCP). Passé ce stade, en dehors des pérégrinations d’Hiramaru et de son éditeur (l’un ne veut plus dessiner, l’autre est prêt à toutes les fourberies pour le faire continuer), c’est franchement pas terrible, voire médiocre. C’est d’ailleurs amusant de voir que la dernière série des deux principaux protagonistes se conclut au bout d’une petite année par refus de faire l’arc de trop, travers dans lequel le duo derrière Bakuman et Death Note sont pourtant tombés à au moins 2 reprises (je n’ai lu qu’un volume de Platinum End et n’ai pas l’intention d’aller au delà).
Vu le thème de la série, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la façon dont ses auteurs avaient construit leur BD et agencé leurs planches. J’ai été frappé par la densité de celles-ci et me suis demandé si c’était par volonté de caser le maximum de dialogues, faisant de chaque case une pièce d’un Tetris ou si les auteurs avaient cherché à figurer le rythme effreiné voire étouffant que suivent leurs protagonistes. On est à l’opposé du style contemplatif d’un Adachi qui n’hésite pas à enchaîner les planches d’exposition, les silences, les espaces vides.
Ceux qui jugent de la qualité d’un livre au temps de lecture nécessaire y trouveront leur compte, chaque volume m’a pris 1h30 à 2h de lecture.

2e série : Slam Dunk, l’histoire d’un furyo qui se met au basket pour pécho la soeur du capitaine de l’équipe. Ca commence comme une série humoristique avec le basket en toile de fond pour évoluer en série sur le basket dès le 2e arc (volume 7 sur 31), avec toujours le même protagoniste principal crétin et débutant, lequel découvre les règles de ce sport au cour de l’année scolaire durant laquelle se déroule toute la série.
Je ne crois pas avoir déjà lu une BD avec une telle montée en puissance. Les derniers volumes sont un pur bonheur, Inoue a eu l’audace de traiter un seul match sur pas moins de 7 volumes sans jamais diluer la tension. J’aurais bien quelques petits reproches à faire sur le dessin, les joueurs ressemblant parfois à des mecs de 2m30, avec ce que ça implique de disproportions au niveau du corps, mais certaines planches m’en ont tellement mis plein la vue que ça relève du détail insignifiant.


#4876

Si vous êtes sur Paris ce dimanche, c’est votre dernière chance aujourd’hui d’aller voir l’expo Tokyo-Manga à la Grande Halle de la Vilette. Pas eu le temps de m’étendre ici car je passais à Paris en coup de vent mais c’est fantastique ; le meilleur compliment que je puisse donner est qu’on croirait que c’est fait par des gens de Boulette.


#4877

Ah c’est marrant on y était justement avec boulap, j’ai trouvé ça bien mais un peu décousu/sans cohésion avec une mise en avant un peu trop prononcée de certains trucs (hello Sega), tandis que d’autres manquaient. Ou comme le disait un comm’ d’un ema : “C’était bien mais on se calme sur le Love Live SVP”


#4878

j’ai parfois l’impression d’être le seul à ressentir de l’empathie ! Mais tu as raison, ça manquait de Last Bronx.


Le Comiket vient de battre son record de visites pour un événement hivernal (plus de 570.000 visites), mais ces statistiques seront de toutes façons balayées en même temps que l’ère Heisei puisque l’événement durera quatre jours à partir du prochain Comiket estival. J’espère que cela leur réussira d’avantage qu’au TGS… J’apprends aussi que le C98 de 2020 ne se déroulera pas en été, par la faute des Jeux Olympiques, mais durant la Golden Week en avril.


Même pas lu, je le partage juste pour la beauté du titre de l’article :
MIYAZAKI, LA RETRAITE, J’Y PENSE ET PUIS GHIBLI


#4879

Mon petit plaisir du moment, merci Netflix


#4880

Marrant, j’attendais une trad et c’est Florent qui s’y colle

Sortie du premier volume en mars