Le Falcom Club contre les nazes et les misanthropes (Page 1 = 56K out)


#241

Ah ! Ce speedrun commenté de Brandish (page précédente) m’a inoculé une sacrée dose de nostalgie pour cette série. Je crois que la version PSP a fait un four donc je n’ose pas trop espérer, mais ce serait cool si l’un des mille partenaires occidentaux de Falcom redonnait sa chance au remake avec un portage PC+Switch. Ou alors, il va falloir retrouver le câble secteur de la PSP Go…

En attendant, il y a des manières plus désagréables de passer un lundi de février qu’en compagnie de ces quelques intros PC-98.

https://www.youtube.com/watch?v=LsaXOPzyOPY
https://www.youtube.com/watch?v=1QIIOQq3zXY
https://www.youtube.com/watch?v=orC-mrQ9XKo


#242

Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi le dessin au pixel est toujours plus beau sur cette machine ? C’est vraiment la résolution parfaite pour cet art.


#243

Je pensais que l’anecdote était connue de tous mais c’est avant tout parce que le software PC-98 utilise une palette de couleurs en 8-bit (256 couleurs) mais tourne sur une résolution en 640x400, soit à peu près le double des consoles concurrentes, pour rendre les kanji plus lisibles (la gestion graphique des caractères est même dissociée du reste, ils ont leur propre VRAM par exemple). Ce qui permet - voire oblige - les graphistes à employer les trames qui font la « patte » esthétique typique des jeux PC-98. Peut-être qu’un matheux passant dans le coin pourrait prouver que ce ratio couleurs disponibles / résolution est le nombre d’or du pixel art ?


#244

Après le portage d’Ys Seven sur Steam (à l’origine un jeu PSP), Xseed va également sortir cet été Ys Memories of Celceta, vague remake du Ys IV Super Famicom et sorti sur PS Vita il y a quelques années. Perso je n’avais pas du tout accroché à la version Vita mais les améliorations habituelles sont promises et c’est peut-être l’occasion de lui donner une seconde chance.

Un jeu qu’il ne faut donc pas confondre avec le portage PC de l’épisode suivant sur Vita, Ys VIII Lacrimosa of Dana, qui est pour l’instant promis par NISA pour le mois d’avril après moult retards, précédant de quelques semaines la version Switch calée pour cet été (28 juin au Japon). [bump] Version Switch dont voici un nouveau trailer pour confirmer une sortie mondiale simultanée.


#245

En attendant la version Switch fin juin (voir ci-dessus), la version PC d’Ys VIII* est enfin dispo : Steam GOG HB

Malheureusement les options PC sont pas ouf’.


#246

Il aura fallu plusieurs mois mais, après la version Falcom Classics du premier Ys, voici un enregistrement 1080p60fps d’Ys II tel qu’il est dispo dans Falcom Classics II (le mec avoue qu’il avait enregistré tout ça en septembre mais totalement oublié d’uploader la seconde partie). C’est le jeu complet mais les séquences de grind ont été rabotées. Du coup, je vous remets le premier avec.

Version exclusive à la Saturn et éditée par Victor, son développement fut parallèle à Ys I&II Eternal, premier remake important de la série à l’occasion du passage de Falcom chez Windows. Officiellement cette version Saturn fut développée chez Victor mais on se doute que c’est du shadow dev ; on sait par exemple qu’Exe Create a bossé sur Falcom Classics II et a probablement bossé sur Ys II vu le reste de leur production.

Contrairement au premier Ys dans Falcom Classics, vous pourrez noter l’absence d’un mode “Classique” et il faut donc se contenter de facto la version “Saturn Mode”. Couplé au fait qu’il n’y a que deux jeux dans cette compilation (contre 3 dans Falcom Classics), cela donne un petit côté rushé à l’ensemble, mais ça sentait clairement la fin pour la Saturn en 1998 donc je comprends que Victor ait pressé le pas. Notez qu’une compil intégrale regroupant les deux Falcom Classics est toutefois ressortie en 1999.

Autre originalité de cette compilation Falcom Classics II qui fêtera d’ailleurs ses 20 ans en octobre : lire le CD sur un CD-ROM Windows permettait d’accéder à des papiers-peints et même à la bande-son en format MP3, format audio qui commençait tout juste à percer à l’époque.


#247

Musiques mises à part, je ne m’étais jamais penché plus que ça sur les versions PC-88 de Ys I et II et n’avais pas percuté que seul le 2e épisode comportait une (longue) introduction. Tomō Yamane, le graphiste qui l’a prise en charge, explique qu’il a décidé de la réaliser après avoir vu ce que faisait Telenet avec Valis (sorti en 86) qui a lui aussi une longue intro, quoique plus statique.

Comme la plupart des devs de Ys I et II, Yamane a quitté Falcom peu après la fin de leur développement et a rejoint Hudson, où il a bossé sur Ys I et II.


#248

Longue interview croisée avec le boss de Falcom Masayuki Katō qui revient sur son parcours ainsi que sur celui de certains de ses anciens collaborateurs, dont Makoto Shinkai à l’époque où il s’occupait des openings de la boite.

En bref:
_Katō a lui-même designé le logo de Xanadu. Il cherchait à mettre en place une politique de license à la fois pour ses jeux (d’où l’existence sur Famicom de Faxanadu par Hudson et de Drasle Family par Namco) et pour les personnages qui y figurent.
_la production initiale de Sora no Kiseki FC sur PSP était de 18 000 exemplaires. Un an de promo et un lancement de PSP 2000 plus tard, le jeu franchissait la barre des 400 000 unités.
_c’est probablement parce que je viens de finir de lire la bio du second, mais la politique de Katō me rappelle celle de Roger Corman : une boite indé qui a traversé les décennies en produisant des projets à budget modeste mais qui lui ont permis de rester bénéficiaire, tout en lançant un paquet de carrières.


#249

D4 Entreprises ressort Sorcerian Complete en version compatible Windows 10 cet hiver pour ¥9801 (blague, PC-9801, vous l’avez ?). La première édition sortie en 2010 se trouve à des prix maboules aujourd’hui donc c’est plutôt bienvenu. Cette édition contient absolument tous les scénarios de la version PC-98, ainsi que les nouvelles missions du portage Mega Drive :

  • Sorcerian
  • Sorcerian Utility Disk
  • Sorcerian Additional Scenario vol.1
  • Sorcerian Additional Scenario vol.2 Sengoku Sorcerian
  • Sorcerian Additional Scenario vol.3 Pyramid Sorcerian
  • Sorcerian New Scenario Vol.1 The Visitor from Outer Space
  • Sorcerian Additional Scenario Gilgamesh Sorcerian
  • Sorcerian Additional Scenario Selected Sorcerian 1
  • Sorcerian Additional Scenario Selected Sorcerian 2
  • Sorcerian Additional Scenario Selected Sorcerian 3
  • Sorcerian Additional Scenario Selected Sorcerian 4
  • Sorcerian Additional Scenario Selected Sorcerian 5
  • Sorcerian (version Mega Drive)

Il y aura aussi un quelques goodies tels qu’un scan en PDF de divers guides du jeu chez Login, et une réédition de la B.O. Sorcerian Complete.



Le portage sur PC de l’épisode Vita Ys: Memories of Celceta est sorti fin juillet sur Steam, par les bonnes grâces de Xseed qui a encore pondu une adaptation relativement irréprochable. Dommage que ce soit Celceta, qui m’est personnellement tombé des mains, mais c’est peut-être l’occasion de lui redonner sa chance. Pour rappel, c’est une nouvelle interprétation des évènements de Ys IV, qui n’avait jusqu’ici jamais été développé directement par Falcom, que ce soit sur PC Engine (Ys IV: The Dawn of Ys) ou sur Super Famicom (Ys IV: Mask of The Sun).



Le portage Switch de Ys VIII: Lacrimosa of Dana est également sorti en juillet, suivi comme toutes les éditions gérées par NISA par un paquet d’updates dans la foulée pour corriger divers bugs et problèmes de la version 1.0, et rajouter les voix japonaises dans les options. Il me semble que tout est réglé depuis qu’on est passé à la version 1.4. Cet épisode plébiscité par à peu près tout le monde, critiques comme joueurs, a clairement l’air de régler tous mes problèmes avec Ys Seven et Ys Celceta ; j’ai hâte d’en avoir fini avec Xeno 2… Puis Octopath… Puis MeiQ X… Ahem…


#250

Quelques jours après la sortie au Japon de Sen no Kiseki IV / Trails of Cold Steel IV (qui conclut la série), l’Occident a enfin reçu des news des portages PS4 des deux premiers épisodes, sortis à l’origine sur PS3, Vita et Windows. L’Europe (via Marvelous) et les US (via XSeed) recevront TOCS et TOCS II début 2019, en version physique et démat’. Cette ressortie sur PS4 rajoutera les voix japs, qui seront du coup patchées gratuitement sur Steam.

Falcom semble attendre la sortie de ces deux épisodes pour enfin donner des news de la version occidentale de TOCS III (exclu japonaise et PS4 pour l’instant), et surtout confirmer ou infirmer l’existence d’une version Steam en Occident.


#251

TOCS c’est TITS ou j’ai raté un épisode ?


#252

« C’est pourtant simple… »

Sen no Kiseki est la troisième série ____ no Kiseki. Les trois sont des sous-séries de la franchise Eiyū Densetsu, qui elle même fait partie de la saga Dragon Slayer (techniquement le premier Eiyū Densetsu est Dragon Slayer VI) même si ce dernier degré de Kevin Bacon n’a plus grande signification dans la production moderne de Falcom.

Eiyū Densetsu VI (The Legend of Heroes VI) = TITS

◊ 2004 ◊ Sora no Kiseki FC (Trails in the Sky FC)
◊ 2006 ◊ Sora no Kiseki SC (Trails in the Sky SC)
◊ 2007 ◊ Sora no Kiseki The 3rd (Trails in the Sky 3rd)

Eiyū Densetsu VII (The Legend of Heroes VII) = rien pour l’instant, jamais traduit

◊ 2010 ◊ Zero no Kiseki
◊ 2011 ◊ Ao no Kiseki

Eiyū Densetsu VIII (The Legend of Heroes VIII) = TOCS

◊ 2013 ◊ Sen no Kiseki (Trails of Cold Steel)
◊ 2014 ◊ Sen no Kiseki II (Trails of Cold Steel II)
◊ 2017 ◊ Sen no Kiseki III
◊ 2018 ◊ Sen no Kiseki IV

Les trois séries se passent dans le même univers et racontent divers périodes et points de vue du même conflit. Certains persos du premier TITS apparaissent dans le dernier TOCS, et pour être plus explicite, TOCS IV qui vient de sortir au Japon réunit plein de persos des trois séries pour une espèce de grand final à la Avengers: Infinity Wars. D’ailleurs, le parallèle fonctionne assez bien puisque, comme Avengers, il a fallu découper Sen no Kiseki III (censé être le dernier jeu) en deux épisodes, le III finissant sur un énorme cliffhanger et le IV reprenant juste après.

Les dates à côté des jeux sont les sorties des versions originales au Japon, mais comme tu le sais, il a fallu beaucoup plus de temps pour voir tout TITS débarquer chez nous, conséquence de traductions qui ont pris des plombes (le script de chaque jeu est colossal) et tenu uniquement sur la passion des personnes concernées (car les jeux se vendent mal). Pour donner un exemple, Trails in the Sky SC et le premier Trails of Cold Steel sont sortis en Occident à seulement quelques semaines d’écart, en 2015.

Le gros pépin des fans occidentaux (ne lisant pas le japonais) étant donc l’absence de traduction de la série au milieu, conséquence de problèmes de mauvais timing (TITS prenait trop de temps à traduire donc ils sont passés direct à TOCS pour raccrocher les wagons), de mauvaise plateforme d’un point de vue commercial (ce sont des jeux PSP à l’origine puis portés sur PS Vita) et de budget (les jeux TITS ne vendaient pas assez). Y a des fantrads en cours mais c’est beaucoup de taf.


#253

Merci infiniment de ce topo. C’est (contre toute attente) bien plus clair.
Je suis aussi sur le cul de découvrir que Faxanadu entre dans la galaxie Dragon Slayer. Je pensais que les Xan’ étaient à Falcom ce que Sa.ga est à Square (ie. l’autre série).

Romancia ~Another Legend~, quelle couv’ putain. Plus représentative de son époque et de son genre, pas possible.


#254

En fait, comme l’indique le tableau ci-dessus, Dragon Slayer était plus un label qu’une véritable série, regroupant toutes les productions de Yoshio Kiya sous une même bannière sans que les jeux aient forcément grand rapport entre eux. Difficile de comparer un jeu de stratégie comme Lord Monarch avec Sorcerian, par exemple. D’un autre côté, il me semble que Kiya a aussi réalisé le premier Brandish, série qui n’est pourtant pas dedans, donc bon… En tout cas, Eiyū Densetsu est clairement considérée comme sa propre série depuis le III. Seuls Eiyū Densetsu I et II font canoniquement partie du projet Dragon Slayer VI.

« L’autre série » que tu cherches, c’est plutôt Ys, créée par l’équipe qui partira fonder Quintet par la suite (Soulblazer, Actraiser, Terranigma etc.).


#255

Romancia:
Je vois la fille voler sur place avec des babouches (couleur 3DO), c’est très perturbant.


#256

Hahahaha !!! Oui ! Comme une espèce de poupée de chiffon vide (ou une capote) :joy:


#257

Ys Altago, que j’avais croisé à ChinaJoy cet été, sortira ce lundi 12 novembre sur les marchés sinophones des appstores Android et iOS. Les plus perspicaces parmi vous auront démasqué que le jeu reprend pour base le portage PC d’Ys Seven et le transforme en Free-to-Play à quêtes chronométrées. Y avait sept persos jouables dans Ys Seven (malin), mais je suppose que de nouveaux persos originaux viendront se coller au projet s’il trouve son public. Altago est le nom de l’archipel dans lequel se déroulent les péripéties d’Ys Seven.

Falcom a d’ailleurs confirmé que le traditionnel jeu du mois de septembre de l’année prochaine sera bien un nouvel épisode d’Ys (et ne sera pas un remake). Enfin, techniquement c’est promis « d’ici le mois de septembre » 2019, mais vu que ça sort tout le temps en septembre…

Avec les sorties PC et Switch, qui ont largement contribué aux ventes du jeu malgré les difficultés rencontrées par NISA pour sortir ces versions, Ys VIII Lacrimosa of Dana a franchi les 500.000 exemplaires écoulés. Je ne sais pas si cela incitera Falcom a rapprocher les sorties, ou au contraire s’ils sont très contents de pouvoir les étaler sur plusieurs exercices fiscaux et de continuer à recevoir du soutien de Sony et Dengeki PlayStation pour la promo du jeu.

Notez enfin que la traductrice historique des jeux Falcom chez Xseed, Brittany Avery, a quitté la boîte récemment, ce qui n’inspire pas confiance pour le futur des jeux Tails chez l’éditeur.