Le Falcom Club contre les nazes et les misanthropes (Page 1 = 56K out)


#241

Ah ! Ce speedrun commenté de Brandish (page précédente) m’a inoculé une sacrée dose de nostalgie pour cette série. Je crois que la version PSP a fait un four donc je n’ose pas trop espérer, mais ce serait cool si l’un des mille partenaires occidentaux de Falcom redonnait sa chance au remake avec un portage PC+Switch. Ou alors, il va falloir retrouver le câble secteur de la PSP Go…

En attendant, il y a des manières plus désagréables de passer un lundi de février qu’en compagnie de ces quelques intros PC-98.

https://www.youtube.com/watch?v=LsaXOPzyOPY
https://www.youtube.com/watch?v=1QIIOQq3zXY
https://www.youtube.com/watch?v=orC-mrQ9XKo


#242

Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi le dessin au pixel est toujours plus beau sur cette machine ? C’est vraiment la résolution parfaite pour cet art.


#243

Je pensais que l’anecdote était connue de tous mais c’est avant tout parce que le software PC-98 utilise une palette de couleurs en 8-bit (256 couleurs) mais tourne sur une résolution en 640x400, soit à peu près le double des consoles concurrentes, pour rendre les kanji plus lisibles (la gestion graphique des caractères est même dissociée du reste, ils ont leur propre VRAM par exemple). Ce qui permet - voire oblige - les graphistes à employer les trames qui font la « patte » esthétique typique des jeux PC-98. Peut-être qu’un matheux passant dans le coin pourrait prouver que ce ratio couleurs disponibles / résolution est le nombre d’or du pixel art ?


#244

Après le portage d’Ys Seven sur Steam (à l’origine un jeu PSP), Xseed va également sortir cet été Ys Memories of Celceta, vague remake du Ys IV Super Famicom et sorti sur PS Vita il y a quelques années. Perso je n’avais pas du tout accroché à la version Vita mais les améliorations habituelles sont promises et c’est peut-être l’occasion de lui donner une seconde chance.

Un jeu qu’il ne faut donc pas confondre avec le portage PC de l’épisode suivant sur Vita, Ys VIII Lacrimosa of Dana, qui est pour l’instant promis par NISA pour le mois d’avril après moult retards, précédant de quelques semaines la version Switch calée pour cet été (28 juin au Japon). [bump] Version Switch dont voici un nouveau trailer pour confirmer une sortie mondiale simultanée.


#245

En attendant la version Switch fin juin (voir ci-dessus), la version PC d’Ys VIII* est enfin dispo : Steam GOG HB

Malheureusement les options PC sont pas ouf’.


#246

Il aura fallu plusieurs mois mais, après la version Falcom Classics du premier Ys, voici un enregistrement 1080p60fps d’Ys II tel qu’il est dispo dans Falcom Classics II (le mec avoue qu’il avait enregistré tout ça en septembre mais totalement oublié d’uploader la seconde partie). C’est le jeu complet mais les séquences de grind ont été rabotées. Du coup, je vous remets le premier avec.

Version exclusive à la Saturn et éditée par Victor, son développement fut parallèle à Ys I&II Eternal, premier remake important de la série à l’occasion du passage de Falcom chez Windows. Officiellement cette version Saturn fut développée chez Victor mais on se doute que c’est du shadow dev ; on sait par exemple qu’Exe Create a bossé sur Falcom Classics II et a probablement bossé sur Ys II vu le reste de leur production.

Contrairement au premier Ys dans Falcom Classics, vous pourrez noter l’absence d’un mode “Classique” et il faut donc se contenter de facto la version “Saturn Mode”. Couplé au fait qu’il n’y a que deux jeux dans cette compilation (contre 3 dans Falcom Classics), cela donne un petit côté rushé à l’ensemble, mais ça sentait clairement la fin pour la Saturn en 1998 donc je comprends que Victor ait pressé le pas. Notez qu’une compil intégrale regroupant les deux Falcom Classics est toutefois ressortie en 1999.

Autre originalité de cette compilation Falcom Classics II qui fêtera d’ailleurs ses 20 ans en octobre : lire le CD sur un CD-ROM Windows permettait d’accéder à des papiers-peints et même à la bande-son en format MP3, format audio qui commençait tout juste à percer à l’époque.