Le Falcom Club contre les nazes et les misanthropes (Page 1 = 56K out)


#141

“HD Edition” “3D machin chose” “PSP remaster”… Vivement 2035 qu’on invente les logos trois-en-un.

Merci pour ton avis! Effectivement, ça vaut peut être pas le coup de dépenser 40 euros pour ça.


#142

Je parlais du TGS dans le topic MGS, il se trouve que Falcom aura apparemment son propre stand cette année. Je suis d’autant plus surpris que ce n’est pas un stand merchandising mais réellement dédié aux jeux. L’année dernière, il me semble qu’ils squattaient justement un bout du booth Konami. Sen no Kiseki sort dans la foulée du TGS, comme Ys Celceta en 2012, mais s’ils ne montraient que ça, ils pourraient probablement piquer un bout du stand Sony. Je pense qu’ils montreront d’autres remakes PS3, comme un portage HD de Zero no Kiseki Evolution et peut-être déjà Ys Celceta, mais aussi peut-être un premier jeu 3DS s’ils se décident à programmer directement dessus.


#143

Salauds de Steam : maintenant que les soldes d’été sont finies, c’est les soldes d’Ys qui commencent. -66% sur Ys 1&2 Chronicles+, Felghana, et Origins (1&2 sont passés en solde pendant celles d’été, les deux autres, non).


#144

C’était inespéré avant les ventes convaincantes d’Ys sur Steam mais “TITS” (Sora no Kiseki) sortira en anglais sur PC dans le courant de l’hiver, suivi par TITS Second Chapter en 2014 sur PSP (donc compatible Vita) et PC. Tant qu’à faire, ils auraient aussi pu sortir les versions anglaises sur PS3 mais c’est déjà ça. La version PC japonaise date de 2004 donc ne vous inquiétez pas trop pour le benchmark.

Petit rappel (en 240p, désolé) :


#145

Suite à la déception Celceta, je n’arrivais pas à me motiver pour Sen no Kiseki et ses allures de Simple2000 The RPG en 3D cheapos. Mais je me trompais de génération puisque les fans découvrent que Falcom pensait plutôt à la génération PS1 et ses chargements interminables, notamment sur la version Vita.


On applaudit au passage Takeshi-kun pour son cadrage brillant.
Heureusement, Falcom a sorti deux patches de suite pour remédier au problème…


… Ou presque, ce qui nous vaut cette remarque déjà culte :

“C’est un peu comme passer de la Neo Geo CD à la Neo Geo CDZ.”


#146

Sans grande surprise, la suite de Sen no Kiseki est confirmée pour Vita+PS3 l’année prochaine.
Mais surtout, annonce “prochaine” d’un nouveau gros projet, probablement un Ys si l’on adhère à l’idée que c’est Adol sur cette première illustration promotionnelle.


#147

.


#148

Nouveau trailer de Ao no Kiseki Evolution, le portage lissé/doublé sur Vita du jeu PSP. Y a une démo sur le PSN.
http://www.youtube.com/watch?v=H2feQX47P9E [edit] Elle a dégagé.

Pendant ce temps, pas de news de la sortie Steam occidentale des premiers épisodes. Falcom a organisé un concert accoustique aujourd’hui au Japon, il y a peut-être eu des annonces à cette occasion (notamment concernant le “jeu mystérieux” mentionné quelques posts plus tôt) mais je n’ai rien vu passer.

Sinon je rappelle que Ys Celceta sur Vita est désormais dispo en Europe. Perso, le jeu m’a beaucoup déçu comparé à Nayuta no Kiseki mais apparemment, la majorité des joueurs occidentaux ont été plus indulgents.


#149

Wataru Ishibashi, compositeur chez Falcom (Eiyuu Densetsu 3 5 et 6, Xanadu Next, Ys 6, Zweii !!) est décédé il y a 3 mois.


#150

#151

Anglais only, aucune possibilité de mettre le jap.


#152

Au passage, j’avais tapé mais jamais terminé un gros post sur Sen no Kiseki, qui a depuis disparu dans un probable crash de Chrome ou un reboot d’ordinateur. Pour faire court, quelques mois après la sortie du jeu, Falcom a balancé comme à son habitude une longue démo du prologue (en gros 1h-2h du jeu) sur le PSN, permettant ensuite de continuer sa sauvegarde sur le jeu final.

Avant d’y toucher, je n’accrochais pas du tout aux vidéos de promo, au nouveau style graphique, au setting ultra-cliché des “héros collègiens” et aux personnalités bidons des persos. Mais finalement, j’ai passé un assez bon moment avec la démo et je pense me prendre le jeu au Japon (surtout maintenant que les chargements interminables ont été patchés). J’étais peut-être particulièrement de bonne humeur quand j’ai fait la démo mais le jeu est tellement classique et bien rodé que les clichés passent comme dans du beurre. Le système de combat, une perpétuelle évolution des mécaniques justement introduites dans le “TiTS” mentionné juste au dessus de ce post, reste à la fois simple et chouette dans cet épisode ; on retrouve tout de suite ses marques.

Falcom est en pleine promo de la suite (toujours sur PS3 et Vita), qui sortira au moment du TGS, comme le veut la tradition récente des sorties de la boîte.


#153

Pas certain qu’il rentabilise votre Oculus Rift et votre HOTAS flambants neufs comme la beta d’Elite, mais possible que vous regrettiez moins votre achat :
Après des années de galère et de retards, Trails in the Sky est enfin arrivé sur PC en occident !

Du bon RPG efficace comme Square-Enix n’en fait plus (OK à part Bravely Default).
Le fait que cette version Steam soit si bien reçue alors que le jeu a été conçu en 2004 (dix ans !) témoigne de la solidité du design et des mécaniques de combat.
2189MB d’installation. -15% jusqu’au 5 août.

Le jeu est amélioré par rapport à la version PC japonaise d’origine :

Pour l’instant, ils promettent de sortir le deuxième épisode (qui est vraiment la suite directe de ce jeu). Pour le troisième épisode, cela dépendra des ventes.


#154

Voici donc le futur de Falcom : Ys. Pas de sous-titre, mais gageons que cela ne saurait tarder. Sortie sur Vita et PS4 en 2015, probablement en septembre comme d’hab.

Sans grande surprise, c’est techniquement à la ramasse (le passage des vignes, ouch!), a fortiori si ce qu’on voit est vraiment la version PS4 et pas la version Vita, mais le nouvel angle de vue omegaforcé (car c’est la mode) apporte un peu de fraîcheur bienvenue après Seven et Celceta. Pas sûr que ce soit confortable, et peut-être que la caméra est en fait libre comme celle de Celceta (cf. la fin du clip) et qu’il ne s’agissait que d’un effet de style pour le premier trailer, mais on a le temps de voir venir.

J’ai l’impression d’être dans la minorité (et on parle du public qui s’intéresse de près aux décisions de mécaniques de jeu dans Ys, donc “la minorité” doit se constituer de quatre personnes + une PLV de Carrefour comptée par erreur dans le groupe) mais je n’accroche décidément pas à ce système de groupe de trois persos interchangeables dans les épisodes modernes de la série.


#155

le trailer du TGS pour Sen no Kiseki II, qui est sorti ce jeudi :

Ils avaient un sac clignotant rigolo et bien pratique car assez gros pour ranger les gros dossiers de presse de MGS et Bloodborne.


#156

Pour fêter les trente ans de Dragon Slayer, un fan a créé une image détaillant la fameuse inextricable généalogie de la série (tellement complexe que même Falcom se trompe par moments).


(Cliquez dessus pour la taille réelle.)


#157

Je suis un peu déçu, il aurait pu profiter du cross-over avec Sora no Kiseki pour inclure les Ys dans le bordel.


#158

Je pense qu’il doit déjà s’atteler à faire la même chose pour Ys.


#159

Je pense qu’il s’étranglerait en vous lisant, surtout. C’est comme si vous disiez “ils auraient pu profiter de Capcom Vs SNK pour mettre Street Fighter dans cet arbre généalogique des jeux de baston SNK”.

Série Ys de Hashimoto et Miyazaki (partis fondés Quintet en 1989) <<<< mur infranchissable >>>> série(s) Dragon Slayer de Kiya (qui s’est barré de Falcom en 1993).

Déjà, le mec est sympa en détaillant la généalogie Legend of Heroes (et la descendance Kiseki), vu qu’à partir du III, comment le sous-entend son tableau, ça ne fait plus partie de Dragon Slayer.


#160

Oui enfin tu peux dire la même chose de la majorité des jeux présents dans cette infographie. Le côté amusant d’un tel travail c’est justement d’englober au sens large pour montrer à quel point c’est le bordel.

Mais bon, je trollais avec les Ys qui aurait été évidemment de trop pour conserver une certaine clarté. Je soulignais juste le côté amusant d’une société -pourtant vieille - comme Falcom où tu pourrais presque résumer son catalogue historique à une seule marque.