Le retour du topic de la science et des choses étranges


#3741

Il y a de l’eau sur Mars de nos jours de façon intermittente, si je comprends bien.


#3742


#3743

Bon c’est quand même un peu fat :smiley:


#3744

Nation Demands NASA Stop Holding Press Conferences Until They Discover Some Little Alien Guys

:lol:


#3745

La NASA :slight_smile:


#3746

L’autre soir j’étais dans le jardin de mes parents, j’avais ressorti la lunette astronomique et j’avais oublié à quel point la lune était magnifique, même avec un grossissement de noobzor. Et là je me suis dis, bordel, comment ça se fait que personne n’ai encore pointé un télescope sur la lune pour streamer le résultat en temps réel sur le web toutes les nuits ?


#3747

Bon, je mets ça là hein, même si c’est très loin, qu’on ne voit pas grand chose, et qu’on ne connait pas encore toutes les facéties de la nature, je trouve qu’ils vont un peu vite en conjecture MAIIIIIIIIIIIIIIIIS voilà.


#3748

Bonne vidéo de Vsauce sur la Loi de Zipf, un dérivé du principe de Pareto (20% vs 80%, tout ça).


#3749

Des prouts de moutons forcent un avion-cargo à se poser en urgence.


#3750

Quelle auto-branlette émotivo-frimeuse le Solar System to Scale là.
Insupportable ! Comment transformer une idée mignonne à réaliser en monument de prétention et de fausse modestie avec violons et musique émouvante.
J’ai vomi de rage.


#3751

Je me suis arrêté à “idée mignonne à réaliser”, rien à carrer de la forme de la vidéo ou de la couleur de la barbe des participants, c’est une bonne initiative de vulgarisation je trouve.


#3752

C’est le lourd fardeau d’être snob : tu ne peux plus rien apprécier pour ce que c’est. C’est épuisant, et il n’y a aucun remède. :frowning:


#3753

Pouring Cold Water into Your Left Ear Is a Temporary Cure for Insanity (mais on sait pas pourquoi)


#3754

#3755

Historique.

Elon Musk l’a mauvaise :smiley:


#3756

Il les a trollé sans pression


#3757

Est- ce que quelqu’un s’y connait en matos d’observation de l’espace pour des particuliers ? J’aimerais faire un gros cadeau à mon frangin pour noël, mais je dois bien avouer que je n’y connais rien pour le moment. Je vais démarrer mes recherches sur internet. Si vous avez quelques conseils, je prends ! :slight_smile:


#3758

Je te conseille de demander à ton club d’astronomie local / ton université pas loin de chez toi, ils auront sans doute une opinion plus avisé que moi.

Cela dit, ma copine et moi avions acheté ensemble un combo gros télescope+pied+oculaire (chez astroshop) il y a trois ans. On le ressort quand on peut mais diverses raisons nous empêchent de le sortir aussi souvent qu’on veut. Je me considère encore comme un amateur qui ne sait pas ce qu’il fait.

En vrac:

  • Pollution lumineuse: la qualité de l’observation est en lien direct avec la qualité du ciel. Il faut prévoir la logistique pour éviter les centres urbains.
  • Logistique encore: les meilleures nuits sont en hiver (moins de perturbation atmosphérique du à la chaleur), prévois masse de thermos et d’habits chaud pour ton frère.
  • Voir les anneaux de Saturne et Jupiter reste une des meilleures expérience de vie que j’ai eu (dans la catégorie “fichtre, je suis petit dans l’univers”).
  • Oublie voir à l’oeil nu des images de galaxie aussi belle que ce qu’on voit d’habitude. En vrai, ce qu’on voit est plutôt de l’ordre du blob informe visible du coin de l’oeil (littéralement: notre oeil est plus sensible aux signaux faibles à la périphérie de l’oeil plutôt qu’au centre). Pour faire de belles images chez soi, il faut superposer plusieurs dizaines de photos. Ce que j’arrive à faire.
  • Il y a plusieurs types de télescope nommé selon leur constructions, mais les deux grandes super-familles sont les réfracteurs (des super-longue vue, sans les pirates) et les réflecteurs (généralement ce à quoi on pense quand on dit télescope).
  • Comme en photographie, quel que soit le type de télescope, la chose la plus importante à prendre en compte est l’ouverture du tube (son pouvoir de collecte de lumière).
  • Comme en photographie, ce n’est pas pratique de faire des photos de paysage avec un objectif de paparazzi, et il faut vouloir un look particulier pour faire un portrait avec un objectif fisheye. Ici, pareil: suivant ce qu’on veut regarder (Lune, planètes, galaxies/nébuleuses, certains tube iront mieux que d’autre à cause de leur longueur focale.
  • Par contre, même si on a un tube “grand angle”, il est possible de “zoomer” sur une partie de l’image avec un oculaire (un second morceau de verre que l’on place à la sortie du chemin optique du tube). L’effet est le même qu’utiliser une loupe pour mieux voir une image. Par contre, ça n’augmente pas le pouvoir de résolution du tube (comme zoomer sur une image rippé d’un DVD vs une image tiré d’un bluray)
  • Il y a un compromis à faire entre taille/portabilité, prix, performance et praticité.
  • Sur notre newtonien, mais je suppose sur tous les télescopes digne de ce nom, il est possible et parfois nécessaire de le collimater (micro-régler l’alignement des composants optiques). Idéalement c’est à faire chaque saison au minimum, à chaque observation si tu es obsessif-compulsif. La collimation se fait soit au jugé, soit avec un laser (à acheter, mais c’est pratique).
  • Trépied: il va servir supporter le poids du télescope et à le pointer dans la bonne direction. Deux types: altitude-azimuth (alt-azimuth) ou équatorial. Sauf erreur, ce dernier est plus pratique à utiliser si tu bouges le télescope à la main.
  • Il est possible d’avoir des trépieds motorisés permettant non seulement de pointer dans la bonne direction, mais de suivre le chemin des étoiles automatiquement. Il y a besoin par contre de calibrer le système (généralement pointer le pied des étoiles connues, puis donner sa position GPS et l’heure et la date; ton smartphone (avec Google Sky Map ou autre) le fat très bien). Les pieds motorisés sont plus cher, mais sont très pratique et obligatoire pour de l’astrophotographie. Oh, et vu que les pieds sont motorisés, ils ont besoin d’un alimentation électrique (nous avons un batterie de voiture de secours quand on se déplace)
  • Astrophoto: la plupart des tubes sont équipés du monture T (T-mount). Il existe des adaptateurs pour tout type d’appareil. Vu que la flange distance du T-mount est supérieur à tout ce qui se trouve conventionnellement sur le marché, généralement ces adaptateurs prennent forme d’un simple tube en métal et sont pas très cher (chercher sur aliexpress ?).
  • Astrophoto 2: la mise au point est manuelle et se fait soit au jugé, soit avec des instruments d’aide à la mise au point qui prennent forme d’un masque qui recouvre ton télescope. Pour l’instant on le fait au jugé.
  • Astrophoto 3: le nec plus ultra est un capteur CCD relié à un ordinateur relié au télescope pour automatiquement mettre au point, avec un système de refroidissement pour éviter au capteur de surchauffer après une exposition de plusieurs heures. Mais c’est un order de grandeur de prix au-dessus.
  • Certains filtres (à acheter séparément) permettent de couper certaines longueurs d’onde pour faire mieux ressortir certains détail. Pour en profiter à 100%, il faudrait aussi un appareil photo / un capteur qui ne comprends déjà un filtre IR/UV.

En résumé, fais-toi une liste des attentes de ton frère, des contraintes techniques et un budget.

Les sidebars des subreddit /r/astronomy et /r/astrophotography sont bien fournies en ressource pour débutant.


#3759

oh wow, merci pour ce tombereau de conseils. C’est aussi un truc que j’ai tjrs voulu faire un jour :o

Waaaaahhh respect x 1000

EDIT == OUH que je suis jalousie, tu as visité le LHC et ALICE ! Tu as vu ATLAS?


#3760

Ben, PetitPrince bosse (ou bossait) au LHC depuis plusieurs années, non ?