Le retour du topic de la science et des choses étranges

Encore un coup de Kamen Rider!

À quoi bon écrire de la SF en 2019.

Heureusement, la nature a toujours le chic pour nous remonter le moral avec des bestioles trop mignonnes.

Les données de Insight pour ceux qui veulent connaître la météo sur Mars au jour le jour

À quoi bon écrire de la SF en 2019, chapitre 2.

J’ai regardé la vidéo, c’est quand même pas non plus délirant. Je dis pas que c’est facile ou quoi à faire, mais ça reste un truc qui ne fait que réagir à un stimulus donné de la façon programmée par le concepteur. Y’a ni système nerveux (central ou non), ni capacité de se nourrir, de subsister, de “libre arbitre” (si tant est qu’on puisse parler de ça). C’est juste un petit robot téléguidé très con et très limité qui marche 5 minutes.

On est pas loin du poisson en papier qui avance quand on met de l’huile au milieu quoi. C’est pas encore un “être vivant”, même aussi limité qu’une huître.

On aurait aussi pu prendre une jambe de grenouille, une pile, la monter de façon à la faire pédaler dans un robot en 3D print selon des impulsions electriques et “regardez le robot avance grâce à un organe vivant”

Oui. oui, mais… mais non.

Tkt Iggy, te laisse pas faire par le pisse-froid ci-dessus, 2019 est vraiment l’année des manchettes “on vit dans le tur-fu” (ou dans une série M6 du jeudi).

1 J'aime

Je crois que ça, c’est encore plus terrifiant :
https://www.thiswaifudoesnotexist.net/index.html?fbclid=IwAR1DB8tjePv5XdlHyhxRqt4CdtGdLOXYRymsu2vI5gH8Z7qMJZbDF19IS4k

Surtout parce que ça veut dire qu’un grand nombre d’illustrateurs peuvent déjà chercher une reconversion en éboueurs.

Intéressante mise en perspective politique et financière de l’impact de SpaceX sur les relations russo-américaines.

La descente, en live

Qui possède Ellis Island et Liberty Island ? Un sacré casse-tête.

Pourquoi les bombes à air comprimé refroidissent sensiblement quand on les utilise. Ah ! Oh !

Launched from Cape Canaveral, Florida on May 23, these 60 satellites are the first build-out of Elon Musk’s Starlink internet constellation. Eventually, the plan is for this telecommunications system to provide low-cost broadband internet access to paying customers around the planet, including remote areas where internet service is hard to come by. Starlink won’t reach “significant operational capacity” until at least 800 satellites are placed in orbit, so the private company still has a way to go.

Late last week, the 60 Starlink satellites, each weighing 500 pounds (227 kg), were placed in Low Earth Orbit (LEO) at an altitude of 400 kilometers (250 miles). The intended orbit is much higher. Accordingly, each satellite is equipped with a Hall ion thruster, which will enable the units to adjust their positions in orbit, hold an intended altitude, and even deorbit themselves when the time comes. SpaceX doesn’t expect these satellites to last more than five years, after which time they’ll dip back into Earth’s atmosphere and disintegrate during reentry; SpaceX intends to replace old satellites with newer models over the course of the project.

Importantly, this Starlink train is a temporary feature. The satellites will drift further and further apart with each successive orbit of Earth. This train, as Langbroek wrote at his website, “will probably quickly dissipate.”

C’est moi ou ça me paraît un énorme chantier pour quelque chose d’incroyablement temporaire ? Je comprends qu’il faut passer là pour inventer de nouveaux systèmes et raffiner les technologies, mais 5 ans, ça paraît tellement peu…

Entre ses beaux satellites blancs sur fond noir bien alignés et sa voiture qui se balade dans l’espace, il va bientôt pouvoir s’adonner à Night Driver IRL.

Ouais, je trouve qu’il y a un effet “je catapulte des ordures mais c’est bon, elles retomberont dans 5 ans”. J’imagine que c’est effectivement l’aspect test qui prime pour l’instant.

Mais bon, il y a plein de trucs un peu foireux dans ce projet, les interférences radio que les milliers de satellites prévus à long terme vont provoquer, le protocole utilisé qui est supposément super mais chut chut pas de détails c’est de la magie, etc.

Elon Musk, qui vient de convertir son projet Hyperloop de train TGV dans le vide en un tunnel pour voiture, je rappelle.

J’espère très fort qu’ils savent ce qu’ils font, mais vu comme on a déjà du mal à ce que les satellites existants ne se rentrent pas dedans, je sais pas si en ajouter 12000 et multiplier leur nombre par 7 est une si formidable idée, même pour le beau projet de l’internet gratuit (hahaha mais non bien sûr) pour tous.

Entomologue, le plus beau métier du monde.

Mandarines du cosmos et Galaxie XIV (ou Pastis LI) en 1967.

Un groupe de scientifiques et assimilés ont signé une tribune et on lancé un compte twitter pour se plaindre du traitement des informations scientifiques dans les médias généralistes (à base de trucs genre “selon une étude américaine, l’huile d’olive donne le cancer et alzheimer”). C’est assez intéressant parce qu’ils sont très factuels-scientifiques… donc déjà je pense qu’ils ont perdu la bataille médiatique.
Notamment, ils parlent des choses qui font consensus dans la communauté scientifique et qui ne sont pas ouvertes à débat, comme le changement climatique (vrai) ou l’homéopathie (connerie), mais aussi des sujets peu populaires, et je pense que ça va se retourner contre eux : le glyphosate n’est probablement pas cancérigène, le nucléaire est notre meilleure chance de limiter l’émission de gaz à effet de serre… Effectivement, ces problèmes-là font consensus, mais pas les autres (impact du glyphosate sur les abeilles, problème des déchets nucléaires et de l’entretien des centrales), et le problème est que pour eux, c’est clair qu’il s’agit de problèmes différents, que différentes disciplines traitent de différentes choses… mais dans le public, tout est mêlé et les choses sortent rapidement de la sphère de la rationalité.

Bref, j’aime bien le côté “scientifiques en blouse qui sortent de leur laboratoire pour crier un peu, et puis ensuite qui rentrent parce que la science elle va pas se faire toute seule”.

En plus, ils ont décidé de tout écrire en écriture inclusive, ce qui fait bien chier les connards (déjà, deux des journaux qui ont publié leur tribune ont “corrigé” au masculin, ce qui est drôle/pathétique) et rien que pour ça ils me sont sympathiques.

https://nofake.science/tribune/

5 J'aimes