Le topic de la mauvaise foi et des bourres pifs


#7143

D’après le data mining, c’était pas Arcana Heart qui avait été trouvé, c’était Senran Kagura. L’un dans l’autre, on y gagne au change (même si du coup j’imagine qu’au lieu d’être la 5e licence ça sera la 6e).

Pour SC6, Amy et Cassandra ont été dataminées (vu comme Amy est différente, au moins on peut imaginer que Cass sera enfin un perso vraiment différent).
Ils ont la place (et les noms de code) pour faire une saison 2 :
[06A] YELL DLC/07
[06B] STONE DLC/07
[06C] REPTILE DLC/08
[06D] YELLOW DLC/08
[06E] STAR DLC/09
[06F] SNOW DLC/09

On peut supposer que Snow=Setsuka, Star=Algol, Yellow=Hwang, Reptile=Lizard Man, Stone=Rock et Yell… soit un nouveau guest, soit Li Long?


#7144

L’attaque des clones… :disappointed_relieved:

Donnez-nous Hilde et du doom combo bande de pleutres !

(Setsuka :smiling_face_with_three_hearts:)


#7145

En même temps, vu comment ils équilibrent leur jeu (autour du online et du lag, pas du offline)…
Et wow cette formidable idée, oh, bravo les gars.

-to respond to the online/offline stuff there may be two versions of a move depending on if you are playing online or offline. Sieg 1B was used as an example. I really hope they throw this idea out of the window because this is even dumber than just nerfing a move because of online.

Je vois vraiment pas comment ça pourrait dérailler, tiens.

Ah, et pour Blazblue Tag, les experts Pantone disent que la teinte de bleu clair indique plutôt Chaos Code. Ou SAO?

Et aussi, le jeu est rééquilibré Arc-Sys style.


#7146

En tout cas, Senran Kagura, y aurait pas mal de boulot. Alors que pour Chaos Code ou Sword Art Online (via Dengeki Bunko Fighting Climax), les sprites existent déjà.

Marrant, je croyais sincèrement que Hildegarde était populaire. Le perso visait peut-être juste Bouledefeu spécifiquement.


#7147

Elle est populaire en occident. Au Japon, vu qu’ils poursuivent désespérément l’audience DoA sans avoir le courage d’y aller à fond, elle ne rentre pas vraiment dans le plan de carrière désastreux de la série (d’ailleurs, si l’on peut avoir peur des armées d’Amy avec les fringues d’Ivy, le DLC a aussi les fringues de Lost Souls qui sont encore plus trashy et de mauvais goût en général). J’imagine que l’autre excuse est que le 6 est un remake de 1-2-3 et qu’elle vient du 4 ?


#7148

Skullgirls: 2nd Encore raboule ce printemps sur Xbox One et Nintendo Switch. Cette dernière ayant aussi droit à une version physique (sans doute un très petit tirage donc gare à vous) via Skybound Games, la boîte de Robert Kirkman.


16 mai pour Guilty Gear 20th Anniversary Pack, qui pour rappel inclût la dernière version de GGXX ainsi qu’un portage du tout premier Guilty Gear, sorti à l’origine sur la première PlayStation. Fait étonnant, le Japon et l’Europe auront droit à une version physique, mais pas les US. Les deux jeux seront vendus séparément sur eShop.

image


#7149

SF5 est toujours en limbo, par contre le CPT2019 commence. Les costumes sont hilarants, et le stage, quelle beauté ! Trois stages en un !


Les gens se demandent si le coup de sifflet final sous-entend Damnd pour le prochain perso. S’il remplace Sodom et Poison, ça sera le meilleur troll imaginable.

#7150

La dixième manche du treizième Street Fighter Carnival avait lieu ce soir à Mikado, et c’était Fighter’s History Dynamite à l’honneur.


Un nouveau trailer pour Samurai Spi-Ah tiens non Samurai Shodown ; finalement ils ont gardé le titre international au lieu d’homogénéiser la marque. Le jeu sortira juste avant l’Evo, histoire de pouvoir y participer.


Les titres partenaires de l’Evo 2019 étant donc :

  • Street Fighter V: Arcade Edition
  • Dragon Ball FighterZ
  • Super Smash Bros. Ultimate
  • Tekken 7
  • Mortal Kombat 11
  • BlazBlue: Cross-Tag Battle
  • Soul Calibur VI
  • Samurai Shodown
  • Under Night In-Birth Exe:Late

#7151

Oh putain, UNIST remplace Melee ?!
Best timeline.

(Ton copypaste a été coupé avant la fin, c’est UNDER NIGHT IN-BIRTH Exe:Late[st] le titre)

I guess DOA6 is DOA huh


#7152

J’ai tout tapé à la main, mon bon monsieur ! Enfin « best timeline » mais je doute que ces choix soient esthétiques quand même les annonces de jeux se négocient en cash par l’EVO, ai-je ouïe dire sur place par certains des plus petits éditeurs concernés.


Johnny Cage dans Mortal Kombat 11. Je suis déçu qu’il n’ait pas l’accent belge.


#7153

Tu te moques, tu te moques, mais au final Under Night in-Birth Exe:Late[st] a le meilleur tuto qu’on ait vu dans un jeu de baston 2D, et Dead or Alive 6 le meilleur tuto qu’on ait vu dans un jeu de baston 3D, soit exactement ce que tu réclamais tantôt.


#7154

Ils sont interactifs ? Dans le sens où ils te disent ce qui ne va pas quand tu essayes de réussir un mouvement ? Où ils sont incapables de voir que tu galères et te laisse dans ta merde, comme quand tu essayes de réussir le défis 39 et que tu bloques sur un truc que tu ne comprends pas.

Je veux que les tutos ou les défis analysent tes inputs et te disent “plus vite” ou “plus lent”, qu’ils te guident, qu’il ne soit pas juste un énoncé de ce qu’il faut faire. Qu’ils deviennent un véritable coach.


#7155

UNIST ne va pas jusque là, mais il t’explique chaque défi, pourquoi il te propose de le faire, et souvent explique en amont pourquoi tu risques de le foirer (genre “attention à ne pas revenir en neutral”, “attention à ne pas appuyer sur B une fois de trop” etc.). Quant à DOA6, son tuto est plus conventionnel mais il te donne tous les outils que tu veux pour les tester toi-même dans le training en filant absolument toutes les infos possibles, que ce soit la frame data du coup, sa portée (au centimètre près) et ton état à tout moment (genre à partir de quelle frame tu passes “low” pendant l’animation d’un coup).

Qu’ils deviennent un véritable coach.

Plus simple : embauche un véritable coach.


#7156

Il faut bien faire la part des choses. Le rôle du tutorial, c’est de t’expliquer les systèmes, ensuite tu as les défis qui te proposent des setups commun (ou que les devs pensent ête communs, ce qui veut dire que ça ne sera pas à jour avec le méta) et tu as le mode training, de préférence un dans lequel tu peux coller la ou les séquences de ton choix sur P2, dans lequel tu vas reproduire les setups qui te posent problème et les bosser. C’est encore mieux si ledit mode est capable de te montrer ton frame data comme ça tu verras les trous.

Mais effectivement, toi ce que tu désires, c’est un coach, ce qui n’est non seulement pas le but d’un mode tuto mais en plus tu ne vas pas trouver ça parce qu’on est à des années de pouvoir faire une IA capable d’analyser ton jeu et t’expliquer quoi changer, même dans les labos les plus avancés. Même les super IA de google et compagnie qui se prennent pour Hikaru no Go, ça marche dans l’autre sens, ce sont des boîtes noires qui ne peuvent pas faire preuve d’introspection sur les systèmes qu’elles dominent et à la place on colle des analystes humains avec de l’expérience dessus pour piger leurs nouvelles tactiques.

Du coup oui, une communauté locale de jeux de baston et/ou un coach remplira bien mieux tes besoins que l’IA de niveau skynet dont on aurait besoin.


Tien, en parlant de communauté de baston, ça date un peu donc vous l’avez peut-être vu passer mais il y a eu un article sympa sur French Bread, les devs d’Under Night qui viennent de la scène doujin à la base:

Et un sur les bolchéviques de la baston qui peinent à intégrer l’esprit e-sport


#7157

Et pourquoi pas rencontrer de vrais gens pendant qu’on y est !

En vrai, avec la naissance de l’esport j’avais prophétisé l’ouverture “d’écoles de training” il y a déjà 10 ans (fail). A l’époque, si on m’avait donné carte blanche (ce qui n’a pas été le cas obviously), je m’apprêtais à créer le premier magazine français dédié à l’esport et au training JV en général, avec StarCraft en tête de gondole.

J’étais persuadé que des écoles de JV allient naître, et que Bruno aurait pu aller à son cours de Street Fighter V (option langue morte Body Blows sur Amiga) plutôt que de faire Judo ou danse classique. Mais Internet a tout cassé, et aujourd’hui les gens préfèrent s’entraîner chez eux pour diverses raisons, et certains pros donnent déjà des cours privés à distance.

Je trouve ça un peu triste et individualiste, j’aurais adoré dire “sortez votre stick arcade, interro surprise sur les options selec”.

Dans mon cœur, je garde cette idée d’école publique communautaire.

Bon, mais on est en 2019, on s’adapte, il y a les IA, alors on se sort les doigts du derche, et on remplace les vrais gens par des amis imaginaires, comme ça on sera tous prêt pour la maison de retraite. En vrai, sans parler d’IA, il y a encore plein de choses à faire sur les tutos pour les rendre plus digeste et moins frustrant quand ça coince et qu’on peut pas appeler Daigo pour qu’il explique pourquoi cette boule de feu ne sort pas.


#7158

Je ne pense pas que les jeux de baston soient assez mainstream pour être enseignés en classe, ni assez universels, vu qu’il y a autant de jeux que de règles spécifiques et autant de persos que d’options uniques, mais il doit véritablement déjà y avoir des coaches personnels en ligne, non ? Je crois me rappeler avoir vu passer cela pour Smash, au minimum. Je sais que c’est assez commun aux US pour Fortnite, qui est certes à une autre échelle de popularité. Je blaguais pas quand je disais que c’est plus réaliste et efficace d’embaucher quelqu’un.


#7159

Je ne blaguais pas non plus. Un exemple baston auquel je peux penser est Patrick Miller (Riot Games, ex rédac chef de Game Developer Magazine, auteur de From Masher to Master, développeur de Rising Thunder, etc) qui fournit des coachings ponctuels, surtout de Guilty Gear qui est sa spécialité mais aussi de baston en général, mais Ono, tout sera plus simple si tu te mets en contact avec une communauté locale qui pourra t’aider a t’améliorer par la pratique et si nécessaire t’orienter vers un coach du même continent. C’est justement pas individualiste du tout.

Tu prends l’exemple du judo, et du coup c’est la même chose: dans une école ou un club de judo tu ne vas pas t’asseoir devant un programme ou même t’entraîner avec un mannequin, tu vas avoir un prof humain et un paquet de partenaires humains parce que c’est un sport qui se pratique contre des humains, et si tu montes assez en niveau tu vas avoir des cours qui seront de plus en plus orientés vers un coaching individuel. Tu ne pourras pas devenir bon en judo sans rencontrer (et te faire rosser par) des vrais gens.

Il y a des écoles de gaming mais c’est encore relativement nouveau et casse-gueule. Il faut dire que quand tu enseignes le judo tu peux compter sur le fait que tout ton enseignement ne sera pas remis en question par la sortie de Judo 2019 et le désintérêt des fédérations et tournois pour Judo 2017 que tu enseignais, le passage de tout le monde à Karaté Battle Royale ou l’ire de la Shueisha qui a décidé qu’il fallait payer les droits de diffusion pour Judo Boy avant de pouvoir organiser des tournois. Le paysage du JV est assez changeant et envahi par le copyright pour rendre tout cela difficile.

Voici un article récent de GK sur le sujet des écoles: https://www.gamekult.com/actualite/ecoles-de-gaming-pieges-a-gamins-3050812255.html
(code Y1TYQ0, désolé si quelqu’un le chope avant)

Niveau tutos, de nouveau, le problème est que tu veux un coach, pas un tuto. Tu as besoin de réponse à des problèmes d’exécution alors qu’un tuto est là pour t’apprendre des systèmes. Pour les tutos d’exécution plus accessibles on cherche encore comment expliquer les quarts de cercle à coup sûr alors qu’avec un type assis à côté de toi qui te le montre (voire qui te tiens la main) tu auras pigé en moins d’une minute.


#7160

Ça me rappelle qu’il y a quelques années (genre période SF4), il y avait des pro qui cherchaient à monétiser leur notoriété (genre Justin Wong, Filipino Champ… peut-être pas eux personnellement, mais des gens de ce niveau sur SF4) proposaient exactement le coaching dont tu parles.
J’imagine que ça voulait dire bloquer 1h, aller en training mode avec eux avec voice chat, et le type qui te dit ce que tu foires / ce que tu devrais travailler ? Payé via Paypal ?

J’y faisais pas particulièrement attention et je pense que c’était quand même avant que la scène n’atteigne sa masse critique (avant AE ?), donc je sais pas trop si c’était vraiment des gens notables (ni non plus si ces gens notables étaient des bons profs) mais les gens ont arrêté d’en parler au bout d’un moment, donc aucune idée de ce qu’il en est advenu.


#7161

La fermeture des salles d’arcade et des cybercafés ne facilite pas non plus la formation de groupes comme ça a pu se faire avec le Street Club il y a une dizaine d’années autour de SFIV.

Concernant les écoles, outre mon scepticisme vis à vis de la fiabilité du bousin, j’espère que les programmes scolaires sont flexibles. Ceux qui s’inscrivent non pas pour un titre en particulier mais sur le ou les jeux qui cartonnent dès leur sortie (Apex Legends en est un parfait exemple), n’ont pas forcément envie d’attendre l’année suivante pour se lancer sur ces titres.


#7162

Pour les coachs, effectivement, payés via paypal ou patreon, avec le processus que tu décris, parfois avec analyse des replays, parfois sur twitch pour aussi profiter d’autres intervenants dans le chat. On peut en voir quelques-uns sur la chaîne youtube de Pat, les 1-on-1.

Voilà un article d’eurogamer sur le sujet: https://www.eurogamer.net/articles/2017-04-04-meet-the-street-fighter-5-coaches
Article qui fournit aussi une suggestion pour Ono si il ne veut pas trouver des gens dans le vrai-monde-où-l’on-s’ennuie, qui est qu’un équivalent raisonnable (et parfois nécessaire pour un jeu assez confidentiel) est de trouver un bon discord consacré au jeu cible, qui fournira aussi des partenaires et coaches potentiels (en sachant que je compte aussi comme coach potentiel un adversaire qui est d’accord de discuter le match après, voire des spectateurs).

Voici le site d’un service de coaching qui inclut justement Wong et compagnie: http://www.crosscountertraining.com/takeaction

Je mets des exemples ricains parce que je suis surtout anglophone sur le net mais il doit y en avoir des français aussi.


Je colle aussi un article et une vidéo sur le coaching en direct durant les tournois, qui est encore une autre paire de manches: