le topic des 4X (Civ, Paradox, AoW, Endless et autres)


#361

Les infos sont probablement périmées en divers endroits mais je trouve ça joli alors je vous le mets là.


#362

Après avoir passé 5 heures sur Civ VI, je suis client. C’est beau (même si certain design de dirigeant sont pas top), c’est touffu (pas bien compris l’intérêt des habitations, sans les zones résidentielles, c’est l’enfer à gérer), c’est bien (quelle bonne idée de pouvoir booster des recherches en remplissant certaines conditions).
L’espionnage a l’air relou: avec un seul espion il me faisait déjà chier tout les 2-3 tours pour être replacé au même endroit… Les combat théologique c’est un peu un deuxième module de guerre, mais soit on peut du coup se défendre contre un envahissant religieux.
C’est très plaisant de pouvoir étendre sa ville avec des quartiers, de les faire évoluer mais putain, yen a plein!


#363

Je suis extrêmement content. J’ai presque honte d’avoir été frivole avec Stellaris et Endless Legends maintenant que Daddy est de retour de voyage (non, BE n’a pas existé, ou alors c’était le frère boiteux de Daddy et n’en parlons plus).
C’est super complexe et riche dès le début, le système des districts est à une toute autre dimension que dans Endless Legends, ils ont vraiment bossé pour minimiser les moments (surtout au début) où on passait les tours sans rien faire en attendant que ça construise, le système de gouvernement est top (mais un peu confus à la fin, il faudrait un moyen de se débarrasser des cartes obsolètes) et le système de se battre avec les autres civ pour les Great People (en échange d’une très nette baisse de pouvoir de ceux-ci) est super malin. Les Eureka sont rigolos mais un peu décevants je trouve, il faudra complexifier un peu les deux arbres parce que en l’état ça reste une ligne droite vers les tech importantes avec gestion des combos entre les deux (toujours mieux que l’arbre de Civ traditionnel, mais y’a moyen que ça soit mieux). Les casus belli sont un truc ultra malin auquel je n’aurais jamais pensé mais après ça je ne peux plus retourner à un 4X sans ça. L’espionnage est beaucoup moins chiant, et les infos que les agents donnent sont un peu confuses (surtout avec Catherine de Médicis), mais y’a toujours quelques informations vraiment importante cachées dans le spam (genre, tel ennemi a commencé à construire telle merveille, tel ennemi est en train de monter une armée d’apôtres, etc).

Après, y’a des bugs et des problèmes d’équilibrage, certains trucs sont trop basiques ou esquissés, le commerce est buggé, mais comparé aux versions vanilla de Civ 3, 4 et 5, on est devant un jeu fini à 90& au lieu de 70%, ça change la vie. Et vraiment, c’est un jeu totalement différent, je peux voir les gens qui préféreront le 4, ou le 5, ou Endless Legends.
Le plus gros problème du moment est l’UI qui est une véritable catastrophe. C’est impossible d’avoir toutes les informations d’une ville, il y a trois sous-menus pas clairs, il faut scroller partout et en fait l’info que l’on cherchait était dans le sous-menu de droite du menu C, je comprends pas comment ils ont pu se foirer à ce point. Limite, pour l’expansion de l’an prochain, vu qu’il ne reste pas de gros pan de jeu à ajouter, je veux bien vous filer 20 boules pour une UI entièrement refaite.

J’aime surtout le changement au tall vs wide. Les districts sont sans doute trop compliqués pour leur bien et pour ce qu’ils ajoutent, donc il faut aller contre ses habitudes de Civ 5 / EL et grandir grandir grandir. C’est pas le Infinite City Spam de Civ 3/4 parce que les villes mettent beaucoup plus longtemps à se développer, mais les pénalités d’être wide sont minimes : coût des settlers et builders exponentiel, et pareil pour les districts, mais seulement par catégorie (un district scientifique augmente le prix de tous les districts scientifiques, mais le coût des districts religieux reste identique). J’imagine que toute cette partie des coûts et limitations sera le plus coton à équilibrer, et il y aura plein de posts “ils ont ruiné le jeu” au moindre changement de 0,5% de la moindre valeur sous-jacente. Mais au lieu d’une stratégie “je choisis tall” ou “je choisis wide”, les deux dimensions doivent pouvoir coexister harmonieusement, et l’empire peut grandir jusqu’à trouver sa taille optimale, je pense.

Le degré de micromanagement et de synergie entre tous les systèmes donne vraiment le tourni. Genre, les archers sont assez chers, donc il vaut mieux avoir des tas de slingers qu’on upgrade en archers, d’autant que tuer quelqu’un avec un slinger donne l’eureka des archers, et à ce moment là on devrait chopper la civic de Professional Army qui baisse de 50% les coûts d’upgrade, et c’est à peu près à ce moment qu’on a dû finir de nettoyer les barbares proches et qu’on passe à regarder quels ennemis on va tuer en premier…
La cavalerie légère a l’air redoutable avec toutes les civic sur le pillage, vu les districts qui ne peuvent pas se défendre et prennent des tours de production à réparer, y’a moyen de faire beaucoup de dégâts en très peu de temps.

Une formule facile pour se rappeler de la gestion de la population : 1, 2, 3.
1 pop a besoin de 1 housing.
2 pop ont besoin de 1 amenity (les 2 premiers sont gratuits)
3 pop permettent de créer 1 district (le city center ne compte pas)(bon, et c’est chelou parce que d’autres trucs ne comptent pas, les aqueducs, les districts uniques…)
Et y’a même la place pour un 4 : une copie d’un produit de luxe donne 4 amenities, distribuées aux 4 villes les plus proches.

Je suis pas encore sûr de comprendre les amenities exactement, par contre le housing est central. Ça ralentit la croissance de façon exponentielle, et on ne s’en rend pas compte parce qu’il y a de la bouffe partout donc on voit toujours sa ville croître un peu lentement, et au bout d’un moment on se rend compte qu’il faut 3 housing ou le prochain pop est dans 50 tours et c’est la merde. Limite, dans ces conditions, créer un settler pour faire baisser la population d’une ville surpeuplée est pas une mauvaise idée.

C’est la lune de miel donc je ne suis pas objectif et y’a sans doute plein de problèmes que je ne vois pas encore (sans compter que le jeu est plein de systèmes complexes. Je suis pas sûr qu’il sera aussi accueillant pour les joueurs de Civ casuels que le 4 ou le 5). Mais après quelques patches et rééquilibrages, ça va éclipser Civ5 encore plus vite que Civ 5 avait éclipsé Civ 4 pour moi (j’étais vraiment pas fan de Civ 4, même comparé au 3).
Je suis en mode “roster du nouveau KOF”: j’espère qu’ils vont vite rajouter tous les gens qui manquent, Lous XIV, Washington, Ramsès, Gengis Khan et Nobunaga, mais aussi des native american, et les incas, et le Mali, et il manque des civilisations du sud-est asiatique, et la Pologne et la Corée sont presque évidents, et l’expérience de Venise dans le 5 était quand même drôle, et il faut que Kamehameha revienne pour faire du shipping beefcake avec Gilgamesh taper sur la gueule de ce connard de Harald, etc, etc. Je vais pas dormir beaucoup, et Dark Souls 3 va rester à dormir quelques temps aussi.

Note pour plus tard : j’ai passé la semaine pré-Civ sur Sunless Sea qui est vraiment très bien, mieux que quand je l’avais fait y’a presque 1 an, faut que je pense à en parler dans l’autre topic.


#364

Hannnn. Ça fait envie.

Du coup, c’est plus 3/4 le nombre de ville optimal pour une victoire culturelle/scientifique ?
L’IA montre des signes encourageants ?

Surtout, le plus important : ils ont enfin fait l’effort de proposer un recap’ sympatoche à la fin d’une partie ? :smiley:


#365

Clairement plus de 4 villes. J’en avais 5 et Saladin a failli me battre à la science alors qu’il poussait pour une victoire religieuse, juste parce que son empire était énorme (heureusement je beelinais pour la culture et j’ai gagnais inextremis).
Je suis pas sûr de comprendre comment ça marche, d’ailleurs, le tourisme. J’avais de la chance que tout le monde autour de moi semblait s’en foutre ; pas sûr de comment tu te défends si quelqu’un commence à être super agressif avec les œuvres d’art.

L’IA est pas trop mal, mais c’est dur de savoir ce qui tient du bug (Trajan s’est retrouvé avec une dizaine d’unités clairement bloquées au milieu de mon territoire et du sien qui bloquaient mon passage, mais pas possible de les faire bouger à part lui déclarer la guerre, ce que je ne pouvais pas parce qu’on était amis, mais pas possible de faire open borders non plus) et ce qui tient de la vraie bêtise. Ma première partie où je découvrais les choses était en Prince, et j’ai gagné (au tourisme donc) en découvrant les choses et en faisant pas mal d’erreurs rétrospectives. Comme tout, ça sera sans doute mieux dans quelques patches. Par contre, le fait que la diplomatie soit claire et que les agendas des ennemis soit public rend la chose largement plus compréhensible.

Il y a une vraie fin de partie : une vidéo avec des jolies images qui dit à quel point tu es le meilleur pour avoir gagné comme ça, et après des graphs. Je suis fan de Catherine qui présente sa flûte à champagne au joueur, “cheers!”.

Une autre nouveauté que j’aime bien : il n’y a plus d’assimilation/Courthouse lorsqu’on envahit une ville ennemie : elle reste occupée et ne produit rien tant qu’on n’a pas obtenu, dans le traité de paix, que l’autre nous “cède” la ville. Je comprenais pas pourquoi Montezuma me proposait Teotihuacan pour que j’accepte la paix alors que je l’avais déjà, mais en fait je ne la “possédais” pas, je l’occupais juste. En gros, l’occupation, ça empêche juste le possesseur original de s’en servir.
(Évidemment, quand j’ai dit “non” plusieurs fois et que j’ai juste éradiqué les Mexicas, tout m’est revenu naturellement sans avoir besoin de signer quoi que ce soit avec les morts).
Ah, et après cette éradication, il y a eu un Montezuma fantôme qui continuait à dénoncer les autres ou se faire dénoncer pendant une dizaine de tours, huhu. Heureusement ça s’est calmé.

Le bug le plus fréquent semble être que le jeu refuse de quitter, il faut passer par le Task Manager ou carrément rebooter pour se tirer de l’écran noir. “Comment ça, tu ne veux pas jouer un autre tour ? Syntax_error”


#366

Alors, j’ai presque fini une partie lancée en random pour goûter le jeu. Je trouve que la complexité des districts rend le choix des sites de constructions de ville soit infernalement complexe pour évaluer toutes les interconnexions, soit aléatoires “on verra bien ce qu’on fait avec ce site”. Pourquoi pas, mais ça change de Civ5 où tu te choisissais une stratégie dans les 10 premiers tours de jeu.
Comme le dit Iggy, bordel de merde d’UI à la rue : les infos des villes sont absurdement planquées, et ma partie est en pause en ce moment justement parce qu’un de mes villes s’est révoltée sans que je voie rien venir. Elle a poppé direct 4 unités surpuissantes, je faisait la turtle pour la science, donc petite armée, je pense que la partie est foutue à cause de ça : pas merci Firaxis.
Et oui, le jeu pousse beaucoup au wide, enfin, à avoir plus de 4 villes, ce qui me déstabilise beaucoup. Mais la gestion des constructions est mieux gérée grâce aux districts, donc je me vois tout à fait avoir plus de villes qu’un tall classique de Civ 5.
Dans ma partie, tout le monde me hait alors que jee suis quand même vachement sympa. J’ai juste piqué une ville à ce coquin de Périclès lorsqu’il a cru pouvoir me rentrer dedans à l’antiquité : depuis, c’est la soupe à la grimace mondiale contre moi, je ne sais pas quoi faire.
Beaucoup de choses se passent de façon non explicites (genre les amenities), donc c’est piégeux par rapport à Civ 5, mais c’est normal pour un nouveau jeu.
Les anims des leaders prennent 1000 ans, avant qu’un ait une image fixe d’eux avec le texte qu’ils viennent de débiter pour enfin cliquer sur “ta gueule merci” : changez ça kthxbye

J’aime bien jusqu’ici, mais il va falloir que je me trouve un style de jeu efficace pour retrouver la confiance, parce que là je suis paumé et c’est un peu intimidant.


#367

Alt+clic gauche :


#368

Sinon, les bugs ruineurs de gameplay commencent à sortir, et c’est pas beau à voir :


#369

Heureusement, une petite RefCard :


:lol::blush:


#370

Wow ! Alors, merci la refcard, mais ça me conforte dans l’idée de réfléchir un minimum quand je construits une ville. "Y’a des luxuries que j’ai pas ? Y’a accès à une rivière et le settler est content lorsqu’il s’y met (pour avoir plus de housing dès le début)? TRÈS BIEN !
Du coup, encore plus de raison d’aller wide: quand on a 12 villes, y’en a bien une qui aura un endroit pour construire les pyramides ou le mont Saint-Michel.
L’avantage étant que pour ces merveilles un peu reloues, l’ordinateur généralement ne s’emmerde pas à les construire donc ça peut attendre longtemps. Le seul truc auquel je pense pour le moment, c’est d’essayer d’avoir des montagnes pas loin de la ville pour un campus si possible.

Sinon, sans surprise, la diplomatie est à la ramasse. Quand ça marche, ça marche super bien, on peut voir ce que les gens aiment et n’aiment pas, par contre, c’est impossible d’être ami avec qui que ce soit qui ne soit pas à l’autre bout du monde sur un continent où on n’a aucune possibilité d’expansion. Que Montezuma ou Gandhi soient hystériques et trahissent à tout va, à la rigueur, c’est in-character, mais que Roosevelt, qui est supposé être un des gentils du jeu, que je n’avais jamais embêté, je n’avais déclaré aucune guerre contre quiconque, attende le tour juste après la fin de notre déclaration d’amitié pour me backstab comme un goret, c’est un peu n’importe quoi. J’imagine qu’il a dû avoir des pénalités de warmonger “egregious”, mais ça change rien vu que je n’ai jamais vu une partie où tous les persos contrôlés par l’ordinateur ne se haïssaient pas au bout de 100 tours. Même quand il y a deux leaders qui semblent compatibles : j’ai vu Mvemba, qui aime qu’on lui envoie des missionnaires, et Hôjô, qui avait le hidden agenda “dévot”, se faire la guerre pendant toute ma partie. Finalement, le seul avec qui j’ai réussi à être ami cette fois était Harald, alors que je n’avais pas de flotte vu que j’étais entièrement à l’intérieur des terres (probablement du coup il ne me voyait pas comme une menace ?). Dans une autre partie, j’étais super ami avec Trajan, parce que j’avais envahi tout mon continent et il avait envahi tout le sien, donc on était énormes tous les deux sans aucune possibilité de se toucher, et c’était très bien comme ça.
En tout cas, quand le système marchera mieux, ça sera vraiment intéressant d’adapter sa stratégie en fonction des adversaires. Si on veut être ami avec toutes les cités-états et que Barbarossa est quelque part sur la carte, on sait déjà que ça va barder…

J’ai essayé une partie où j’ignorais totalement la religion (bon, je jouais Cléopâtre, donc j’étais pétée de thunes du début à la fin, ça a probablement aidé), mais ça m’a fait me rendre compte d’une chose : soit il y a deux ou trois IA qui jouent la carte religion (Felipe 2, Hôjô, ce genre de gens) et la religion n’est pas un problème, les gens vont se battre jusqu’à la fin sans qu’aucun d’eux ne l’emporte, soit il n’y en a qu’un seul et dans ce cas il faut absolument développer ses apôtres parce que la victoire religieuse est extrêmement facile à déclencher.
Il faut vraiment qu’ils fassent quelque chose avec ces nuées de missionnaires que l’IA envoie régulièrement : ça ralentit tout lorsqu’ils se battent sur mon territoire, et surtout ça bloque mes unités.


#371

Gandhi m’envoie 3 apôtres et 7 missionaires tous les 10 tours, sans qu’ils se donnent même la peine de convertir mes villes : c’est très pénible.
Hôjô putain, il avit envoyé 18 (!) émissaires à Carthage, la seule cité-état scientifique de ma partie, impossible de le déloger.


#372

For fuck’s sake, je viens de remarquer les petits boutons en bas à droite quand on clique sur une ville pour prioriser la production/la thune /la bouffe etc. Alors, c’est chouette parce qu’on peut indiquer plusieurs productions en parallèle et dire “surtout pas de ça”, mais décidément, cette interface…
Sinon


#373

J’ai commencé trois ou quatre parties différentes de VI pour regarder un peu le gameplay du jeu et ce qu’il était possible de faire.

Première constatation
: ça se joue pas DU TOUT comme Civ5, où la tech était be-all-end-all et où la majorité des plans de jeu consistaient à privilégier la science en suivant le gameplay de son choix derrière. Les Eureka et l’arbre des civics + les choix de civics dans les gouvernements + les districts encouragent énormément à jouer à fond un seul type de victoire quelle qu’elle soit (foi / culture / science / économie / domination).

Deuxième constatation : l’IA des barbares est super bien par rapport à avant. Les scouts blessés font preuve d’un brio monstrueux pour toujours rester dans le fog of war, et vont aller scouter les villes, revenir au camp et faire pop trois ou quatre unités pour envoyer un raid sur la ville en question. Ca force beaucoup plus les gens à créer une unité ou deux en plus du guerrier de base pour pouvoir protéger leurs improvements au lieu de passer tout leur début de partie à développer leurs économie 100% du temps et acheter un archer sur une ville assiégée en cas de problème.
C’est pas si grave, la première unité de cavalerie a l’air très forte et l’archer de base aussi si on n’est pas Gilgamesh avec les chariots qui détruisent tout ou la Grèce avec les hoplites. Le fait de ne pas s’occuper d’un camp de barbares près d’une ville est toujours puni quand on commence à avancer dans le jeu, surtout pour les joueurs en retard en tech militaire.

Troisième constatation : les IA diplomatiques sont connes et j’espère de tout coeur qu’ils vont faire quelque chose pour ça. Il est impossible de faire quoi que ce soit sans mettre en colère trois joueurs minimum, y compris (à cause des agendas) des choses comme “construire des merveilles”, “avoir une grande armée”, “explorer la carte”, “avoir beaucoup de great people”, etc ; et les malus de warmonger sont suffisamment importants pour être dénoncé par quatre personnes pour avoir déclaré la guerre au voisin à qui on a dit “ne construis pas à côté de chez moi” et qui vient fonder 3 cités coup sur coup pour récupérer la luxury qui allait être atteinte par la zone de ta ville dans quelques dizaines de tours.

Quatrième constatation : le système de district + amenities a l’air de pas mal calmer l’expansion horizontale (spammer les settlers et construire des villes partout), puisque non seulement ils occupent un espace qui rapporteraient normalement des ressources (donc limite les gains de nourriture de la ville), mais prennent des bonus d’adjacence assez significatifs de la part des autres districts et encourage à fonder des cités assez proches (5 ou 6 cases de distance) les unes des autres pour qu’elles profitent mutuellement de leurs bonus. Le fait de devoir racheter des builders aide aussi.

Cinquième constatation : OH MON DIEU LA REVENTE DES UNITES EST ABSOLUMENT BROKEN. Il est possible d’acheter un builder, lui faire utiliser deux actions sur les trois et le revendre pour la moitié de son prix en or. J’ai voulu tester le truc à fond en jouant Gorgo avec un départ qui ressemblait à “builder > builder > settler > builder > settler > settler > granary” en coupant des forêts pour pouvoir sortir 4 villes très rapidement et monter une économie de guerre. Je suis tour 140~ et je me prépare à raser un continent entier avec des colonnes de hoplites contre des civs early game (Gilgamesh et Tomyris notamment).

Apparemment il y a une stratégie (la “horse economy”) complètement basée sur ça qui consiste à utilliser la capacité des scythes qui donne un deuxième cavalier gratos quand on en entraîne un + la policy qui donne +100% de production pour les unités de cavalerie légère pour produire énormément de cavaliers très rapidement et à tous les revendre pour gagner des centaines de gold par tour. Je m’attends à ce que ça soit tué au premier patch. :lol:


#374

Je suis d’ailleurs surpris que près d’un mois après la sortie, on ne sache toujours rien d’une feuille de route pour les patch… On a beau dire pour Stellaris, au moins les Dev Diary sont vachement clairs pour ce qui nous attend et ce que les dev privilégient.


#375

Les patch notes viennent de tomber aujourd’hui, donc j’imagine incessamment sous peu.
J’ai parcouru en diagonale, rien de particulièrement surprenant mais pas mal de changements bienvenus :

  • Des bugfix (pas volés) sur le comportement des IA du jeu
  • Supprimer des unités rapporte maintenant 0 pièces d’or et il est impossible de supprimer une unité blessée pour deny l’expérience (ou les soins, contre les Scythes) à son adversaire
  • Les warmonger penalties sont réduites dans pas mal de cas (mais raser / prendre la dernière cité d’un joueur te rend détesté par tout le monde)
  • Il est impossible d’abattre des forêts / supprimer des ressources ailleurs que dans son propre territoire
  • Une certaine policy de production de cavalerie est moins efficace (Tomyris et Gilgamesh sont très tristes), peut-être que Montezuma va servir à quelque chose
  • Il est maintenant possible de savoir quand les éclaireurs barbares ont cramé qu’il y avait une cité à côté d’eux et comptent retourner à leur camp pour aller prévenir le mouvement indépendantiste local

Mais surtout le plus important :


#376

Ah tiens, ils rajoutent des scénarios. C’est vrai que y’en avait pas, pour une fois… Bon, j’y touche jamais en général, mais j’imagine qu’il y a des gens qui seront contents.
Par contre, vu les civilisations qu’on a, je m’attendais à un truc mésopotamien ou hellénique… Bah, ça a plutôt l’air d’un mode fait à la va-vite qui mérite à peine le nom de “mod”.
Curieux de voir si le support pour Dx12 va valoir quelque chose… C’est pas comme si le jeu en avait tant besoin ?

Le plus important


#377

Civ6 : Pas de mongols, pas de pays d’Asie du sud-est, pas de Corée, pas de maya ou d’incas, pas d’indiens des hautes plaines…. Mais

…. Wokay.

Je veux bien qu’ils aient beaucoup de clients polonais à satisfaite, mais elle a l’air totalement fumée la brave.


#378

BOUM, le gros patch du mois est sorti, et c’est bonnard :

:meuh: (bon, elle est petite petite…)

:meuh:

WAT bon, c’est simple, ça change 50% du jeu d’un coup. La stratégie gagnante était d’empiler plein de zones de production pour arriver à produire les picèes du vaisseau spatial / des unités, maintenant ça se rééquilibre : va falloir rebosser la stratégie.

Ca aussi ça bouleverse beaucoup. Vu que j’ai pas l’impression qu’ils nerfent les amenities par ailleurs, ça va faire vachement mal au bonheur :frowning:

Hein ? ok c’est gentil, mais tout le monde va plus faire que de la science

Ah non pardon

:smiley: (salope)

Je vois rien sur “nuke la capitale de ton ami, ça ne déclenche pas la guerre” ?

Pologne et Vikings à 5€ chacun. Meh.


#379

Je découvre Civ (avec le VI donc). Je ne compte pas mes parties avec les zoulous sur un micro de l’école il y a vingt cinq ans. Ah la la, dommage qu’il n’y ait jamais eu de fan de la série autour de moi, vraiment, j’aurais pu découvrir avant. Je sais que les habitués y sont complètement désensibilisés mais ça fait toujours aussi bizarre que la carte n’ait aucun rapport logique avec la vraie Terre. “Le Kilimandjaro, ici ? Mais…” Le tuto fait le taf. Ca me rappelle beaucoup Nobunaga no Yabō, jusque dans l’impression “OK je suis mort dès que Bidule aura fini de me coacher”. Ils étaient en train de m’expliquer les conditions de victoire après environ 45 minutes de tuto (oui c’est très didactique) et, découvrant qu’on peut aussi gagner au “score”, je me demandais : peut-on en lire plus quelque part sur le Metagame, genre des parties de tournoi restées célèbres parce qu’une personne avait employé une stratégie surprenante ? Ou bien est-ce que tout le monde pige très vite comment jouer la gagne ? Ca me va même si ça parle de vieux épisodes.


#380

Je me souviens d’une discussion il y a quelques temps sur le multijoueur de Civ (je crois à l’occasion d’une équipe d’e-sport qui avait décidé de signer des joueurs de Civ, à quoi tout le monde avait répondu un gros “WTF”). La conclusion était que Civ n’est pas un bon jeu compétitif, d’abord parce qu’il y a trop de random, ensuite parce que ça n’a presque jamais été un bon jeu multijoueur : le multi est souvent (je veux dire, depuis le 4 vanilla jusqu’au 6 maintenant) peu ou pas fonctionnel, désynchronise à tout va, et dans les versions où ça marche, on se retrouve quand même avec un jeu avec un immense downtime entre chaque tour, ET qui en plus impose aux deux joueurs (ou plus !) de bloquer un nombre conséquent d’heures pour jouer ensemble. Même entre deux potes qui jouent à ça sans y penser en discutant de tout et de rien sur Skype en jouant, le fait que ça demande l’attention de l’un, puis de l’autre, puis du premier rend la conversation délicate.

Du coup, il y a moins de metagame que d’optimisation du jeu pour exploiter comme un porc les règles / les trous dans le système / l’IA. À noter que le niveau de difficulté maximum n’est le plus souvent gagnable que comme ça vu les avantages obscènes de l’IA. Il y a le plus souvent un consensus sur le top tier, mais le top tier des sciences à rechercher en priorité / civics / merveilles à construire avant tout.
J’ai vu quelques joueurs proposer quelques tier lists à l’époque du 5, mais comme l’intérêt de chaque civilisation dépend du type de victoire que tu vises (évidemment la France est meilleure pour la culture, évidemment les mongols sont meilleurs pour la domination militaire) et du type de map (les anglais dominent dans une carte archipel, les russes et les romains dominent sur une carte Pangée…) et des autres paramètres (les Arabes sont meilleurs sur une carte aride, les allemands dans le 5 étaient meilleurs si on mettait les barbares sur “raging”), c’est difficile de trouver un terrain d’entente. En fait, pour qu’un jeu compétitif émerge, il faudrait que les connards “no fun allowed” de Smash débarquent. “Continent map temperate tiny size no barbarians no bonus hut (Egypt only)”.

La plupart du temps de toute façon, la stratégie gagnante est le zerg rush le plus tôt possible pour que l’effet boule de neige commence tôt. Donc jeu agressif avec les meilleures civilisations antiques (Scythes ou Rome dans le 6, Huns, Grecs ou Mongols dans le 5) et ne s’arrêter que pour équilibrer le budget (et parfois même pas). Sinon, en fonction des IA, le jeu religieux peut être extrêmement efficace pour finir la partie vite si on a de la chance et pas de trop gros rivaux religieux (Espagne/Japon). Si on commence à une ère plus tardive (au moins le moyen âge), l’Allemagne était top tier à cause de l’abus de sa zone industrielle, mais ça a dégagé dans le patch.

Aussi, en règle générale, les patches sont focalisés sur les règles du jeu, très rarement sur l’équilibrage civ par civ. Du coup, quand le jeu est vieux et a eu 2 expansions comme Civ 5, beaucoup de civ originales sont totalement obsolètes comparées aux plus récentes, soit parce qu’il y a de nouvelles civ qui font pareil et mieux, soit parce qu’elles ont été pensées pour les règles du début et que ces règles ont changé, leur bonus n’en sont plus, ils ignorent les nouveaux pans de jeu rajoutés après, etc.

Euh.
Je sais plus c’était quoi ta question.