Le topic des chiffres.


#3301

La vidéo NPD du mois de novembre. C’est donc le grand retour en grâce de COD, qu’on commençait à enterrer un peu trop vite face aux nouveaux challengers proposant des expériences un peu différentes comme Overwatch ou Destiny. Deux jeux qui dépendent aussi d’Activision-Blizzard, donc au fond, tout est tranquille… C’est d’ailleurs une année discrètement incroyable pour Activision malgré le résultat un peu décevant de Destiny 2 comparé à leurs attentes délirantes. Ubisoft continue également une bien belle année. Marrant de voir que la PS4 et la Xbox One ont vendu plus ou moins exactement les mêmes jeux en novembre cette année, qui fut assez décevante du point de vue des grosses exclusivités sur les deux plate-formes, à part l’improbable carton de Crash Bandicoot.

https://www.youtube.com/watch?v=nuAwCr2v65o


#3302

#3303

Le grand Barnum de Disney continue : John Skipper quitte abruptement la présidence d’ESPN et cite un problème d’addiction. Tout le monde a présumé “… sexuelle ?” vu le contexte médiatique de cet automne mais ça semble réellement être un problème lié à l’alcool ou à la drogue. Cette annonce soudaine survient après une année tumultueuse et stressante pour la plus grosse chaîne de sport US, marquée par des vagues de licenciements, des démélées avec Donald Trump et des employés frondeurs qui ramènent de la politique dans les émissions centrées sur le sport, des stars accusées d’harcèlement sexuel et autres joyeusetés. Iger venait de prolonger le contrat de Skipper. Comme d’hab avec (son ancien employeur) ESPN, Bryan Curtis a une bonne analyse de la situation.

Avec le rachat de Fox, ESPN va contrôler une grosse partie des chaînes et radios sportives régionales, ce qui va pas mal aider leur implémentation locale. Ils laissent par contre les chaînes nationales Fox Sports et Fox Sports Soccer à Murdoch, ce qui va compliquer la tâche de la coupe du monde pour percer aux Etats-Unis l’année prochaine.

[edit] Si ça vous intéresse, une bonne discussion d’une grosse heure sur Skipper, ESPN, Disney et Fox.

https://www.youtube.com/watch?v=Uk2YEpsnuSM


#3304

Deux millions pour Cuphead, quel succès ! J’ai démarré le jeu l’autre jour ; je ne vais rien vous apprendre mais c’est encore plus beau quand on l’a devant soi. Mais mon détail préféré est la barre de progression des niveaux (avec le détails des phases de Boss) affichée quand on échoue = super idée.


#3305


#3306

Quelqu’un sur Resetera a compilé des chiffres de vente de jeux japonais sur Steam pour la dernière année:


#3307

Question chiffres, mon fil rouge préféré de NeoGAF/ResetERA cette année écoulée fut les comparatifs hebdomadaires de Hiska-kun. Dans les limites du contexte des estimations de Media Create en 2017 (donc sans les ventes numériques, mais avec des estimations moins louches que Famitsu), on y apprenait entre autres que :


• L’année 2017 a vu les ventes hardware s’améliorer d’une année sur l’autre pour la première fois depuis une éternité. Et encore, c’est sans compter la Mini Super Famicom. Vous remarquerez la brusque impulsion donnée par la Nintendo Switch lors de la semaine 9 puis le combo New 2DS + Splatoon 2 + Dragon Quest IX + Dragon Quest IX au beau milieu de l’été pour décisivement dépasser 2014. (Cliquez sur les images si elles vous paraissent trop petites.)


• La Switch, donc, qui aura rattrapé les ventes totales de la Wii U dès la dernière semaine de l’année calendaire. C’est allé encore plus vite en France, dixit cet article assez complet du Figaro. Bon, s’il fallait se contenter de ce genre de compétition, ce serait simple de tout voir en rose.


• Comparaison déjà plus éloquente, la capacité de la Switch à tenir la dragée haute à la première année de la 3DS sortie début 2011, ce qui permet de comparer les deux assez justement. C’est d’autant plus remarquable que la 3DS avait bénéficié de sa fameuse baisse de prix Ambassador Program (nettement visible semaine 25), d’un catalogue de fin d’année peut-être aussi mastoc que celui de la Switch concernant le marché japonais (Monster Hunter 3G + Mario Kart 7 + Super Mario 3D Land notamment), et de sa rétro-compatibilité avec la DS. On peut se demander jusqu’où la Switch aurait tenu avec plus de stocks disponibles. Par ailleurs, on voit ici que la Switch a dépassé la DS à durée de vie similaire mais, sauf miracle, ça ne va pas durer.


• Cependant - et j’en fus le premier surpris - le vrai graph passionnant de l’année dernière, ce fut la course palpitante entre l’année 2016 et l’année 2017 de la PS4. Un duel aussi hâletant que la montée d’un col pyrénéen, les médecins espagnols étant remplacés par tantôt Persona 5 et une PS4 slim et FF15 et une PS4 Pro, tantôt Dragon Quest XI et… Et… C’est à peu près tout. 2017 s’en sort d’autant plus remarquablement que la course semblait perdue d’avance mais n’a finalement été que concédée au tout dernier moment, virtuellement au coude à coude avec 2016, et donc une défaite en forme de victoire, dans un contexte certes beaucoup plus modeste que le succès éclatant de la console hors du Japon.


• Si la PS4 galère plus au Japon qu’ailleurs, c’est qu’elle peine à trouver des grands hits mainstream pour le marché japonais, en attendant le secours de Monster Hunter: World dans quelques jours. Tout juste quelques belles histoires comme le succès (relatif au parc installé) de la version PS4 de DQ11, et la surprise Chikyū Bōeigun 5 en fin d’année. En ajoutant par dessus l’éclatement de la bulle Yōkai Watch sur 3DS, 2017 se retrouve finalement au niveau de 2016 (même si les ventes numériques doivent la faire passer au dessus). La faute surtout au manque de grosses sorties d’éditeurs-tiers sur Switch, qui ont laissé les jeux First Party avaler la grosse partie du gâteau mi-salon mi-portable.


• Ci-dessus, les deux véritables cartons de l’année sur Switch, Splatoon 2 (qui confirme son statut de nouvelle licence incontournable au Japon) et Super Mario Odyssey, qui bat tous les pronostics placés dans un jeu Mario 3D au Japon en se permettant même de démarrer beaucoup plus fort que les chipirons farceurs. Même sans compter les ventes démat’, Splatoon 2 deviendra dans quelques semaines le premier jeu sur console de salon (avec l’astérisque qui convient concernant cette bécane hybride) à dépasser les deux millions de copies vendues au Japon depuis Wii Party (sorti en 2010). Dans un ordre ou dans l’autre, Super Mario Odyssey, Mario Kart 8 Deluxe et même peut-être Monster Hunter:World pourraient également compléter ce tableau en 2018.


• Pour mieux situer la performance de Super Mario Odyssey, il est même en train de mettre une taule à Super Mario 3D Land, jusqu’ici le seul épisode 3D de Mario à avoir passé les deux millions de ventes au Japon (sans considérer les rééditions de Super Mario 64 sur Nintendo DS et autres versions Virtual Cosnole).


• En l’absence de gros mastodontes chez les éditeurs-tiers japonais pour 2017, l’année software de la Switch aura donc aussi été marquée par les ventes surprenantes de plus petits jeux laissés tranquilles sur les rayons des magasins, offrant ainsi de discrètes mais jolies carrières à des jeux tels que Pokkén Tournament DX, le portage de Dragon Ball Xenoverse 2 constamment en rupture de stock, ARMS (meilleure vente pour un jeu de baston non-Smash Bros depuis longtemps), Super Bomberman R ou encore FIFA18 qui vient étonnamment de dépasser les ventes de la version PS4.

Cette année 2018, entre le joli printemps de la PS4, la vitesse de croisière attendue pour la Switch et l’arrivée des éditeurs-tiers sur la bécane, on peut espérer une année software enfin en progression sur la précédente. Ca nous change des perspectives moribondes de ces dernières années.

//////////

Question chiffres, le pire aspect de NeoGAF/ResetERA cette année écoulée continua d’être leur inexplicable passion pour COMG, ce qui serait un peu l’équivalent d’aller voir les ventes de Répu pour en déduire les ventes de JV dans toute la France.


#3308

Plus près de chez vous (?), le malaise économique de la presse française continue, entre la déroute de Presstalis/NMPP qui met la pression sur les petits magazines (notamment Canard PC), et le soudain revirement de Facebook qui fait vaciller les stratégies web des médias d’information, déjà bien peu récompensés ici comme ailleurs par la fuite vers le tout vidéo, en attendant que tout le monde finisse par rejoindre le FT. C’est d’ailleurs symbolique : les trois articles de jeu vidéo les plus discutés ces dernières 24 heures étaient tous payants.


#3309

Sacrée valse dans le milieu du JV cette semaine :

Minecraft boss is now in charge of all Xbox game efforts

Activision Publishing CEO Eric Hirshberg is leaving in March

PlayStation executive shakeup continues with exit of third-party relations boss

Les bruits couraient depuis longtemps pour Hirshberg mais le départ de Hunziker est probablement dû au départ-surprise de House et son remplacement par Kodera.


#3310

Et c’est désormais Matt Booty, que j’avais évoqué dans Drapeau Noir, qui dirige Microsoft Studios.


#3311

Fort depuis cette semaine de 57 jeux, dont 51 issus du catalogue Neo Geo, la collection Arcade Archives de Hamster Corp. vient officiellement de passer le million de ventes, tous titres cumulés, sur la seule Nintendo Switch. Le dernier pointage était à 200.000 en mai dernier. Le bon produit au bon moment au bon endroit, à coup sûr ; ils semblent ne jamais avoir communiqué leurs ventes sur d’autres plate-formes.

Avis aux pigistes de passage : je n’ai jamais vu d’article occidental sur Hamster et leur petite entreprise prospère, fondée par quatre pieds nickelés sur les cendres de la division jeux vidéo de Toshiba EMI ; c’est dommage quand même. J’espère surtout que ce succès motivera M2 à se bouger le popotin, puisqu’ils n’ont pour l’instant (à ma connaissance) sorti sur Switch que la compilation Seiken Densetsu pour Square-Enix, restée exclusive au marché japonais.


#3312

La vidéo NPD de Décembre. Sentiment bizarre d’une super année pour le jeu vidéo, alors qu’un paquet de studios ont fermé et que le terme retail apocalypse envahit les sites d’information américains.

https://www.youtube.com/watch?v=nbkjeOT-gdg


#3313

"Le Monde a enfin compris ": joli carton pour Monster Hunter: World avec 5 millions d’unités livrées en magasin et telechargées dans le monde le week-end du lancement. Il dépasse donc déjà MHP3rd (4.9 millions), même si le contexte est évidemment différent puisque ce dernier n’est sorti que sur PSP et qu’au Japon et dans un nombre limités de pays asiatiques (la version HD sur PS3 est comptée à part). On aura bien vite une idée de la santé du jeu sur la durée avec les résultats de fin d’année fiscale communiqués fin avril.


#3314

• 1.250.000 copies de MH World au Japon, pour 140.000 PS4 vendues. Excellent résultat pour un épisode sur console de salon, pas si loin des premières semaines sur 3DS. Il deviendra facilement la meilleure vente de la PS4 au Japon avec 1,5 à 2 millions de ventes en fin de carrière, sans compter le reste de l’Asie. Cela devrait suffire à sauver l’année de Capcom malgré des ventes mitigées sur le long terme pour Biohazard 7 et SF5, et une grosse panade pour Dead Rising 4 et Marvel vs Capcom Infinite. Très encourageant pour la suite de la franchise MH dans son ensemble également. Et je vous rappelle qu’un film arrive bientôt !

Enorme carton ce noël pour la Switch, comme on pouvait s’y attendre au vu des premiers mois. Score monstrueux pour Super Mario Odyssey qui, avec 9 millions d’unités distribuées en magasin en un peu moins de trois mois, est déjà la meilleure vente de la console et va rapidement écrabouiller toute comparaison avec un autre épisode 3D. Il devrait même passer les ventes combinées de Super Mario 64 et Super Mario 64DS, environ 10 millions chacun (d’ailleurs Oscar si tu passes ici, je trouve marrant que tu intègres pas les remakes tels que SM64 ou OOT3D qui ont cartonné à titre comparatif dans ces graphs). Belle perf’ pour Xenoblade 2, qui n’a eu besoin que de trois semaines pour être le premier épisode à passer le million.



• Bonne perf’ pour la 3DS également qui bat ses performances de 2015, seulement -7% derrière 2016 (et le boom de Pokémon Go). Mario Kart 7 est devenu la meilleure vente de la machine devant une brochette d’épisodes Pokémon. Tatsumi Kimishima est d’ailleurs revenu sur cette performance et l’avenir de la 3DS dans…

… Le briefing de Nintendo de ce matin, avec entre autres la confirmation du film d’animation Super Mario avec Illumination et Universal, l’annonce de Mario Kart Tour sur smartphone et autres graphs plus ou moins compréhensifs.

• 2 millions de livraisons pour Dragon Ball FighterZ, résultat annoncé le jour de la sortie japonaise, et comptant également les ventes en DL. C’est dixit Bandai Namco le meilleur départ pour un jeu Dragon Ball.

• 7 millions de Star Wars Battlefront 2 vendus jusqu’à fin 2017, quand le premier faisait 13 millions à pareille échéance. Gloups.


#3315

Tu le trouves où le chiffre de 7 millions ? Non pas que cela change grand chose, mais EA parle de 8 millions ici.

Au passage, la savoureuse analyse d’Andrew mange son chapeau en se forçant à sourire à la caméra Andrew :


#3316

Euh, je ne sais pas à quelle donnée tu fais référence, mais je me permets justement de citer le document que tu as mis en lien :

J’ai fait un bac littéraire mais j’en conclus, peut-être hâtivement, que 8-1=7.


#3317

Ouh la. J’ai confusionné avec cette conversation d’hier qui citait un article du WSJ qui en réalité donne 10 millions mais d’ici la fin du prochain quarter.

J’aurais dû faire un bac L.


#3318

Perso c’est l’explication “on a déplacé la sortie d’Anthem d’automne 2018 au printemps 2019, mais cessez donc d’affirmer que le jeu est retardé !” qui me laisse perplexe.

En parlant de ça, le célèbre compte Twitter @KazHiraiCEO ne blaguait pas quand il parlait de prendre sa retraite très bientôt.


#3319

Ça chargerait trop les graphiques qui sont déjà bien chargés, vu le nombre d’entrées dans ces séries.


#3320

Cela ne fera pas grand bruit chez les consommateurs mais MEGATON dans le B2B du jeu vidéo avec le rachat de Koch Media par THQ Nordic. Non seulement cela pose THQ Nordic en rival local de Bergsala, mais cela donne à l’éditeur une emprise massive sur le business physique du jeu vidéo japonais puisque Capcom, Sega+Atlus, Koei-Tecmo ou Square-Enix, pour ne prendre que les plus gros poissons comme exemples, font appel aux services de Koch pour la distribution de leurs jeux en Europe. J’aimerais bien comprendre 1. où THQ Nordic a trouvé l’argent 2. pourquoi Koch jette l’éponge soudainement. 3. personne d’autre pour les racheter à ce prix ?

Ca permet aussi à THQ Nordic de récupérer des licences OSEF genre Metro, Homefront et Saints Row qui avaient toutes débuté chez le vieux THQ, c’est rigolo.