Le topic des reviews ciné


#7104

Actuellement dispo en VOSTF sur Netflix dans plusieurs pays (dont le Japon), pour info !


Pas ça, Dude… Pas ça, Dude ! Oh non ! Oh non pas ça… Pas aujourd’ hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait.


#7105

40 ans (quarante !) après Buffet Froid, un film de Bertrand Blier avec Gérard Depardieu. Si on m’avait demandé à la moitié du chemin, j’aurais pas parié que les deux seraient encore là. Le film a l’air foiré mais c’est dur de ne pas regarder ça comme un vieux chien qu’on a bien aimé et qui vomit sur le tapis.

Mais sinon, matez plutôt un grand film.


#7106

Un grand classique des sujet de discussions cinoche entre potes, mais enfin répondu sérieusement : combien d’années de prison risque Willy Wonka à la fin de Charlie et la Chocolaterie ?



Discussion qu’on pourrait sans problème étendre à la famille monarchique irresponsable de Frozen. On verra si elles gèrent mieux le pays dans Frozen II.


#7107

Dimanche dernier, c’était le palmarès 2018 des auditeurs du Masque et la Plume commenté par les chroniqueurs habituels.

Toujours coolos si on ne vit pas/plus en France et qu’on a loupé l’actu. Attention à partir du milieu Xavier Legrand arrive pour parler de Jusqu’à la garde et ça sent grave le spoil (j’ai dû couper).


#7108


Plein de ragots bien juteux.

Between the December 1998 rollout of Shakespeare and final Oscar voting a few months later, rumblings of a Miramax “whisper campaign” grew and nearly sparked war.

PRESS I started to get all these calls from press saying, “Harvey Weinstein has hired publicists, including Murray Weissman, and, just so you know, they’re trying to get us to write stories saying that the only thing amazing about Ryan is the first 20 minutes, and then after that it’s just a regular genre movie.” I mean, I knew Harvey was spending a ton of money, but that was the first time I was exposed to the idea of a “whisper campaign” against another movie. I heard that Harvey had basically gone around hiring people who were old-timey publicists, who were just thrilled to be thought of and to get the work, and sent them out with this idea. So I went to Steven and I said, “Listen, just so you know, this is getting ugly.” And Steven said to me — I’ll never forget this — “No matter what, I do not want you to get down in the mud with Harvey Weinstein.” That was the exact quote. I said, “Are you sure?” And he said, “I don’t want any negative campaigning.” I said, “OK.”


#7109

Le nouveau film d’Elizabeth Moss est chelou. Her Smell est réalisé par Alex Ross Perry qui l’avait déjà dirigée sur Queen of Earth il y a quelques années.


#7110

Le problème de Gunnm le film, c’est que même chaque scène prise indépendamment fait pleurer de joie mon moi-adolescent qui découvre le manga, le tout mis bout à bout ne fonctionne pas du tout.

Tout va trop vite, il y a trop de choses, trop de personnages et trop de concepts: le film ne sait plus sur quel pied danser.

Dans le ton aussi, il y a des commentaires qui font très film pour enfant (dans le genre, après un flashback qui montre le passé de Gally: “J’ai vu un flashback, je crois que c’était mon passé”; après que Gally montre qu’elle sait super bien se battre: "whoa, elle sait super bien se battre), et de l’autre côté un mec auquel on tranche le visage.

Pourtant, les scènes d’action sont super bien rythmé, lisible, avec une chorégraphie qui fait honeur au style acrobatique du manga.

Ohwell.


#7111

La tronche de Glenn Close :broken_heart: Elle en est à sept nominations malheureuses.

Je suis un poil scandalisé par l’Oscar de Malek (c’était pourtant écrit cc @Tanguy ) mais content pour le succès mérité de Spiderverse.


#7112

Bohemian Rhapsody qui gagne Best Editing, j’en pleure.


#7113

Effectivement, on a connu des cérémonies moins polémiques. 4 oscars pour un biopic co-réalisé par un pédocriminel et qui réécrit l’histoire en faveur des membres survivants d’un groupe (version qui va devenir de facto la version officielle pour une bonne partie des spectateurs), ça fait beaucoup. On rira jaune dans 10 ans en voyant les macarons “4 oscars” sur la pochette du film / la description Netflix.
Je n’ai pas vu Green Book mais il en prend aussi pour son grade depuis quelques semaines, et encore davantage depuis hier soir (notamment pour l’utilisation du trope du white savior).
Un bon point pour Spiderman qui vient faire du combo breaker dans une catégorie (bidon) monopolisée par Disney. En plus, le film est très chouette.

Vu Alita ce WE. Avant de le voir, j’étais partagé entre d’un côté Gunnm + Cameron et de l’autre Rodriguez + adaptation live + gros yeux + petit copain sorti d’une sitcom. Entre temps, je me suis rappelé que je préférais largement le Cameron réalisateur au Cameron producteur et ce film n’a fait que confirmer ce que je pensais. J’ai bien aimé le motorball, un peu moins les scènes de combat dont certains plans semblent se répéter (toutes les fois où Alita saute sur quelqu’un et plane en l’air avant d’assener une grosse patate, plan qu’on a par ailleurs déjà vu 50 fois dans des films de super héros). Pour le reste, j’ai pas mal soupiré. Dans la BD, l’univers façonne le caractère et les motivations de certains persos. L’action est censée se passer dans une décharge dont tout le monde rêve de partir mais l’univers du film est tellement édulcoré qu’il est à peine plus pété qu’une ville de Seine-et-Marne. Après, je connais des gens qui rêvent de quitter la Seine-et-Marne, mais pas au point de risquer leur vie pour ça.
Je passe sur les persos secondaires creux et le scénar rentré au chausse-pied dans un film de 2h.


#7114

La bonne nouvelle c’est que l’Oscar du meilleur docu reviens a Free Solo qui est vraiment excellent. Je vous encourage vraiment a le voir.


#7115

Rigolo de remater aujourd’hui les trailers de 1997 qui découvraient la CG. … Pardon, vous dîtes ? … Vous êtes sûrs ?


#7116

Incroyable, cette absence totale de motion blur. On jurerait les meilleurs moments d’Octobre Rouge.


#7117

Je préfèrais le premier trailer mais Ryan Reynolds est toujours aussi sympathique dans son rôle.


#7118

Alors, le Chant du loup.

J’en suis reparti avec ce que j’étais venu chercher, à savoir un bon gros fix de geekerie sur la vie dans un sous marin militaire moderne, particulièrement au poste d’écouteur. De ce point de vu là, le contrat est rempli, même si je n’ai pas appris grand chose de nouveau. J’étais quand même content de constater que toutes mes heures de simu n’ont pas été dans le vent, j’anticipais même certaines phases.

Les joueurs de simus justement, vont avoir la trique, car le jargon et les procédures sont bien présents, sans jamais être expliqués lourdement au spectateur, comme on aurait pu l’imaginer, et sans pour autant gâcher la compréhension aux néophytes, si j’en crois ma douce et tendre. Là aussi, défi relevé.

Le gros problème du film, c’est la direction d’acteurs, elle est à chier. Omar Sy a une tête d’enfant rigolo, il a beau froncer les sourcils pour faire le mec sérieux, ça ne fonctionne pas. Reda Kateb a la tronche de l’emploi, mais punaise, qu’est-ce qu’il joue mal, d’une manière général les acteurs récitent leur texte avec un ton théâtral à la limite de la parodie. Le seul acteur principal qui tire son épingle du jeu est Kassovitz.

Mais dans l’ensemble, si on oublie cette incroyable scène honteuse (à tout point de vu) de la bibliothèque, et tout ce qui concerne cet arc narratif bâclé, le film se tient plutôt bien. Il a la bonté de rentrer directement dans le vif du sujet, et se faisant, n’a pas à rougir des équivalents américains. Peut-être même que cette première séquence est la meilleure du film, en tout cas j’aurais toujours un grand plaisir à la revoir.

En ce qui concerne le scénario, il me semble déjà avoir vu cette idée ailleurs, et je me demande si ça n’était pas dans Submarine 707… CopyComic finira probablement par trancher.

Est-ce que je le recommande quand même ? Oui. Il faut encourager le cinéma français à sortir de ses ornières actuelles, avec un peu de rigueur intellectuel, on en sort parfaitement diverti.


#7119

Battle Angel Alita : y a que moi que ça choque, que le film nous montre

Spoiler

le cerveau de Chiren

ce qui contredit totalement le passage du manga où

Spoiler (manga)

on nous révèle que les Zalemiens n’ont plus de cerveau mais une puce à la place ??


#7120

Le film prend tellement de libertés vis à vis de la BD et traite par dessus la jambe une bonne partie des personnages secondaires, donc perso ça me choque pas tant que ça.

Spoiler

D’un autre côté, le film se laisse une porte ouverte pour une possible suite en faisant apparaître Desty Nova (dont la présence n’est pas franchement justifiée dans le film).

Entre parenthèses, ce n’est qu’après coup que j’ai réalisé que le film s’inspirait des 2 OAV (dont je n’ai retenu que les designs de Nobuteru Yuuki) et non de la BD.


#7121

Bon, le côté “et non de la BD” est un peu excessif vu que justement les plus grandes craintes après le premier trailer étaient que ça suive l’histoire des OAV alors que justement à part le personnage de Chiren et le nom de Grewishka, à peu près tous les trucs qui ont étés repris ont été repris de la BD plutôt que de l’OAV. Du coup ça rend d’autant plus surprenant la différence dont parle Shion (sur laquelle je n’avais à ma grande honte pas tilté).

C’était assez marrant de voir dos à dos Nicky Larson et Alita, d’ailleurs, deux adaptations localisées qui approchent chacune ça d’une manière très propre à leur pays (pour le dire gentiment, mais je note que j’ai bien aimé les deux et que les deux étaient beaucoup plus fidèles que je ne l’escomptais). Mais ce qui m’a épaté, c’est qu’on était 4 dans la salle pour Alita alors que c’était salle pleine pour Nicky Larson alors que j’aurais vu ça dans l’autre sens. Depuis un ami plus “normal” m’a expliqué fort justement que Nicky Larson est un truc que tous les gens de mon âge ont vu quand ils étaient gamins alors que Gunnm était un truc d’otak, ça plus le fait que je suis complètement hors phase avec ce qui marche dans le cinéma français.

Ceci dit la moralité, c’est que je vous recommande surtout le merveilleux Spiderman: Into the Spiderverse, à la fois excellente adaptation et excellent film d’animation dans l’absolu. D’ailleurs j’étais au carnaval local hier et j’ai croisé des tas de spider-gens de toutes les couleurs, c’était très sympa.

EDIT: En parlant d’adaptations, Sonic sort de l’ombre


#7122

J’en étais arrivé au point de penser que c’était une technique de psychologie inversée : ils balancent un truc horrible pour affoler les gens puis sortir quelque chose de moins “moche” au final. Mais si même le style guide a leaké, il n’y a pas trop d’espoir…


#7123

Un grand bravo à Luc de la compta qui a permis une économie nette de 5 millions de dollars en R&D pour du Viveldop shading qu’il a lui même réalisé avec un stylo Bic.