Le topic des reviews ciné

Si vraiment Waititi peut faire ce qu’il veut, et qu’il arrive à ne pas caster un seul blanc comme il a dit qu’il en avait l’intention, je veux bien voir.

Ou alors, les héros ont une backstory tragique avec des parents weebs qui se sont rencontrés à l’Otacon et qui ont appelé leurs enfants Akira, Tetsuo et Sasuke.
Je m’interroge toujours sur la nécessité d’une telle entreprise mais bon…

1 J'aime

Oui, d’autant que c’est okay de dire que le film d’animation Akira, si il est excellent au niveau de la-dite animation et qu’il faut l’apprécier dans un contexte, ne rends absolument pas justice à l’histoire et l’atmosphère du manga d’origine ? Comme le film Nausicaa qui dépend que le tome 1 ou 2 sur 7 au niveau histoire …

Donc, ça sent trés fort le dragonballevolution tout ça :’)

C’est rigolo, parce que c’est exactement ce que Waititi a dit : “le film n’adapte que les premiers volumes, et il reste une quantité énorme du manga qui n’est pas dans le film donc j’aimerais plutôt me baser sur ça”.

J’ai envie d’y croire. Quelqu’un qui porte d’aussi belles chaussettes ne peut pas se planter.

Je comprends que les trailers de Détective Pikachu fassent baisser la garde sur les adaptations d’Hollywood, mais ta mansuétude envers ce projet mené par le studio responsable de Ready Player One Vs. ta réaction envers Shin Sakura Taisen me laisse perplexe. J’espère que tu as raison mais…

Kaneda is a bar owner in Neo-Manhattan who is stunned when his brother Tetsuo is abducted

Cette phrase ! J’aurais préféré que tout le monde soit américain, que ce soient des persos 100% différents à part Akira lui-même, et qu’ils ne tentent pas un truc à mi-chemin. Et en plus, ils vont filmer Manhattan en Californie, histoire d’insulter vraiment tout le monde.

Je ne sais pas ce que vaut le Dumbo de Burton (le masque dit que c’est super, les anglo-saxons que c’est nul), mais France Culture a sorti une bio intéressante sur l’éléphant qui en fut l’inspiration. Sortez les mouchoirs, c’est pas la joie.

Star Wars Episode IX: The Rise of Skywalker, donc. Avec un invité surprise. La musique a l’air top.

Purée, ce casting !

Hobbs de Fast & Furious. Shaw de Fast & Furious. Helen Mirren avec un gros chèque de Fast & Furious. La méchante du dernier Mission: Impossible. La braqueuse de Baby Driver. Stringer Bell en méchant de James Bond. Le catcheur cousin de The Rock dans un petit rôle. C’est la fête. Gage à Roma 2 de faire aussi bien.

1 J'aime

J’avais déjà fait part de ma bonne surprise il y a quelques mois en matant les épisodes 5 à 8 de F&F (avec une préférence pour le 7), auxquels je reprochais surtout la présence de Vin Diesel en mode bovin amorphe, donc là je dis banco direct.

Le trailer montre tout le film, mais je le regarderai volontiers dans un avion. Niveau crédibilité on est pas loin de Bayonetta, c’est eux qu’il faut engager pour botter le cul de Thanos.

Léger (mais alors léger hein) changement de registre avec l’illustre Ian McKellen qui explique, à une époque où il a encore peu fréquenté le monde du cinéma, la différence fondamentale entre jouer sur scène et jouer dans un film. L’entretien date du 11 novembre 1981.

Cela fait également réfléchir sur ce que l’on voit exactement quand on voit un personnage dans un jeu vidéo, entre les infos manquantes induites par la perspective choisie pour représenter l’action, et les infos extra-diégétiques données par le HUD.

Bel hommage à La Cité de la Peur (et au cinéma de Mel Brooks d’une manière plus générale) dans cette vidéo qui méritait sans doute de s’attarder plus encore sur les raisons et symptomes du déclin des comédies françaises :



Avengers: Endgame

La salle était bondée et toutes les séances de la journée étaient complètes. Je commence à me dire que même Avatar va être battu. Le film n’a probablement aucun intérêt si on n’a pas vu les précédents, le scénario est compliqué (franchement je suis même pas certain d’avoir tout compris à certains détails de la résolution) et y a un maximax de trous dans l’intrigue, mais vu le degré de difficulté de l’entreprise, c’était pas mal. Très long. Pas mal de bonnes scènes mais certaines auraient pu être zappées ou raccourcies. Le climax est sympa. Aucune envie particulière de le revoir, contrairement à Infinity War.

Spoiler

Donc ça se passe dans le présent d’Endgame résolu ? Avant de revoir la fille de Scott qui a toujours +5 ans, je croyais que ça se passait dans le passé quelques minutes avant le snap. Comment et où les gens sont-ils réapparus ? Qu’est-ce qui se passe si quelqu’un réapparaît dans un mur construit depuis, ou dans un immeuble qui n’existe plus ? Pourquoi Hawkeye a encore ce numéro de téléphone quand sa femme l’appelle cinq ans après alors qu’il avait supposément disparu des radars ? Toute la classe de Peter Parker a le même âge que lui ? Ou bien y en a qui sont déjà à l’université ? Les gamins de 13 ans qui réapparaissent ont le droit de voter, ou même de se marier avec un “autre” adulte ? Ou bien on considère qu’ils ont 13 ans ? Bah.

Sinon j’aime bien l’intégration de Captain Marvel dans le dernier acte mais son arrivée au début du film semble complètement tomber comme un cheveu dans la soupe. Plutôt que de compter une scène de dix secondes après les crédits de Captain Marvel, ils auraient dû passer un peu plus de temps à l’introduire proprement, et un peu moins de temps avec les scènes de Thor.

[edit] Un autre truc que je me demandais par rapport à Avengers: Endgame, en voyant les crédits : est-ce que Scarlett Johansson a eu la carrière la plus intelligente pour une actrice ces 30 dernières années ? Ca doit se jouer entre elle et Sandra Bullock (qui est moins reconnue d’un point de vue critique), non ? Ca paraît un no brainer aujourd’hui mais elle a rejoint le projet Marvel beaucoup plus tôt que pas mal d’autres stars et je me souviens que ça avait été perçu à l’époque comme une vulgaire course au chèque alors qu’elle est désormais la seule femme en top billing du futur plus gros succès Box Office de la décennie. Elle est à la fois l’actrice la mieux payée d’Hollywood (en tout cas en 2018) mais a une forte crédibilité dans le cinéma d’art et d’essai via des trucs comme Ghost World, Isle of Dogs et Under the Skin ; elle a rejoint Woody Allen au bon moment et s’est barrée au bon moment ; elle a des petits films « générationnels » à succès (Lost in Translation, Her) ; elle a son gigantesque carton en rôle principal (Lucy)… Il n’y a guère que GITS qui a été une erreur mais je n’ai pas l’impression que cela ait perturbé sa carrière. Elle peut maintenant tranquillement viser des rôles à Oscars pour boucler son CV.

Pikachu n’a qu’à bien s’accrocher:

(Non, en fait non)

1 J'aime

Alors, j’ai pas réponse à tout (je pense que les scénaristes sont pareil) mais :

Spoiler

On est bien dans le snap +5 ans oui, Tony Stark le dit dés le début, si ils font quelque chose à propos du snap, il veut pas un retour dans le temps parce qu’il veut pas du tout perdre la vie qu’il a eu pendant ces années, sa gamine surtout.

Concernant Peter Parker, une pirouette serait de dire “toute sa classe a été snappée, et ils reprennent le lycée à l’âge où ils l’ont quitté”. Mais sinon, je doute qu’ils aient prévu la moindre explication concernant tous les détails du film.

Sinon le film était… je sais pas, y avait du très bon sur l’évolution des personnages, l’effet nostalgie “fin d’un cycle” fonctionne super bien, pareil les retombées du précédent film sont bien traitées (à part ptet Hobbo Thor qui divise), et le final est super.
Mais y a quand même un bon ventre mou au moment des voyages dans le temps, ils ont réussi à rendre ça très peu fun tout de même, limite ennuyeux.

Par contre, je suis impressionné, ça y est on est dans l’ère du multivers. La fuite de Loki avec le cube permet toutes les folies scénaristiques (même si ils ne sont pas obligés de s’en servir), voyages dans le temps, univers parallèles, et toute la famille.

Je rêve maintenant d’un run d’Hickman adapté sur le grand écran (enfin, sans Tony Stark et Steve Rogers ce sera tout de même moins bien). <3

J’ai cliqué benoîtement pensant que ça répondait au trailer de Sonic.

Je me hais.

Histoire de, du coup : vu Captain Marvel, pas déplaisant, même si les phases d’action sont assez insipides au final. J’ai trouvé en tout cas que c’etait un scénario habile et original pour rendre un perso invincible faillible.

Monsieur Link : à part la DA très chouette et le setting décalé (un Big Foot orphelin qui demande à un explorateur britannique ambitieux de l’emmener chez ses cousins Yéti), le film n’a pas grand intérêt. Sorti du sympathique singe, les personnages sont fades, et le final est ce que j’ai vu de plus convenu et incohérent depuis des années. Would not conseil, même pour des enfants.

SEGA a vraiment autorisé ça ? :fearful:

D’habitude, on dit ça à la fin d’un Sonic cycle.

Vu Avengers: Endgame.

Je trouve assez fou que le film puisse viser à l’aveugle des spectateurs avec des niveaux d’information aussi différents, vu le nombre de films Marvel existants servant d’une manière ou d’une autre la trame générale. A mon niveau, je ne suis pas malheureux d’avoir vu sur un coup de tête Captain Marvel un soir de dispo et Antman sur un Paris-Bangkok, jamais je n’aurais cru ces deux persos aussi importants (et je suis désormais officiellement fan d’Antman).

Même avis globalement que Chaz. J’ai passé globalement un bon moment, et vu la difficulté de l’exercice, je trouve que le film réussit dans l’ensemble à retomber sur ses pattes, mais qui reste un machin un peu curieux, à la fois sympathique et délicatement difforme, que je ne me battrai absolument pas pour revoir. J’ai apprécié le film pour ce qu’il est, un exercice scénaristique métafictionnel ultra casse-gueule. Contrairement à @Rom, c’est le final qui m’a le plus ennuyé, je regardais ma montre en bâillant alors que le coeur du film est ce qui m’a paru le plus excitant, même si assez frustrant par moments.

Spoiler

Le passage sur les voyages dans le temps est de loin celui qui m’a paru le plus cool, et ce n’était pas gagné, vu le côté tarte à la crème de l’exercice. De ce point de vue-là j’ai adoré tout le débat cinématographique sur les films de SF qui fonctionneraient de travers, c’était très rigolo et probablement la meilleure chose à faire pour désamorcer l’impression de recours à une ficelle trop voyante.

A l’inverse, le final ne ressemble à pas grand chose, à part à une cinématique de Warwind avec les moyens de 2019, je comprends bien que c’était le passage obligé, mais il y a fatalement trop de super-héros, qui font chacun trop peu de choses, pour avoir davantage qu’un simple effet photo de famille. Parmi mes griefs : 1/ C’est quoi l’échelle de puissance de Captain Marvel en vrai ? Je ne comprends pas. 2/ Tout film qui donne un rôle aussi mineur à Cumberbatch ne peut pas être considéré comme un vrai bon film 3/ TMI. Ok, je n’ai pas vu tous les Marvel, et du coup il y a un perso sur quatre ou cinq que je ne connaissais ni de lèvre ni de dent. À un moment, Thanos dit “T’es qui, toi ?” à une nana volantes dont les mains jettent des boules rouges cheloues, et à cet exact moment, je n’en avais aucune fichue idée moi-même, et je trouvais ça curieux/inattendu/rigolo/probablement pas une bonne chose que le film réussisse à faire en sorte que je m’identifie au méchant. 4/ sûrement le plus gênant : j’ai peut-être raté quelque chose, mais je ne comprends absolument pas pourquoi, comment, et surtout pourquoi à ce moment là, Iron Man réussit miraculeusement à ôter les pierres d’infinité du gant de Thanos. Ça me chiffonne d’autant plus que l’arc qui m’intéressait le plus était celui de Dr. ‘J’ai vu tous les futurs possibles et filer les pleins pouvoirs au plus gros connard de l’univers est vraiment la meilleure solution’ Strange, je me demandais comment ils se raccrochaient aux branches avec ça, et au final, je ne comprends pas ni ce dénouement ni ce qui justifie que Stark réussisse dans le quatrième film ce qu’il a échoué à faire dans le 3e, ce qui est tout de même ballot.

Au final j’ai un peu l’impression d’avoir vu un film Marvel: l’album Panini animé, mais c’était pas déplaisant, j’aime bien les albums Panini et le scénarios nawak à la Smash Bros. Mais je suis plus content que triste que ce cycle s’arrête là. Il était temps et leur sortie est globalement réussie, pour une entreprise cinématographique et industrielle aussi zinzin d’ambitions.

Ah oui, tiens, je l’ai vu samedi passé.

Mon point d’entrée dans le MCU, c’est le premier Iron Man, un film que j’adore. A sa sortie en salle, je l’ai vu six fois. Les six fois j’étais seul dans la salle. Pour Endgame je me demandais à quel point ça serait infernal vu qu’à la suite d’une erreur de réservation je me suis retrouvé avec une séance en plein samedi après-midi mais on était six dans la salle. C’est rigolo vu que je n’irai le voir qu’une fois. (bon, j’ai ouï dire qu’en vrai il a eu un peu plus d’entrées que ça, hein)

Pas que je ne l’aime pas, mais essentiellement c’est un film marvel qui fait le taf et ma principale raison pour y aller est que j’avais déjà payé pour voir la première moitié. Et puis pour diverses raisons structurelles le film invite la comparaison avec Spiderverse, qui était autrement plus marquant. Ceci dit je retiens quelques chouettes scènes sur le deuil.

spoiler

Le voyage dans le temps comme manière de faire une rétrospective de dix ans de MCU est une chouette idée mais absolument pas exploitée. C’est très dommage et souffre sérieusement de la comparaison avec Spiderverse, qui utilisait son multivers pour explorer ce qui définit Spiderman en tant que personnage mais aussi en tant qu’objet médiatique et culturel.

Pour tes interrogations:

1: Marvel est super puissante à des niveaux cosmiques qui dépassent l’entendement mais comme c’était une idée largement pas coordonnée avec le reste du MCU et essentiellement le produit d’une tentative de pousser une certaine ligne éditoriale mise en place du côté comics, c’est comme un cheveu dans la soupe et on ne peut pas la laisser vraiment se battre.

D’ailleurs tu auras peut-être noté que le film prend un peu de temps à insérer des objections un peu pourries au reproche logique qui était que si Captain Marvel avait juste maravé Thanos à l’époque de Guardians of the Galaxy rien de tout ça ne serait arrivé. L’objection “j’avais autre chose à faire qu’être sur terre” ne tient que si on oublie que Thanos était déjà en train de massacrer des planète (demi-)entières avant Infinity War.

J’esquive le 2 parce qu’en fait d’une manière générale je suis passé complètement à côté de Cumberbatch.

3: Wanda Maximoff, la sorcière rouge! La copine de Vision (qu’on a complètement oublié) et détentrice de pouvoirs cosmiques phénoménaux sauf que niveau pouvoirs elle fait doublon avec Captain Marvel donc on l’a plus ou moins remisée.

En passant, sans aller jusqu’à l’identification un des tours d’Infinity War était de créer un certain lien avec Thanos et du coup c’est fort dommage de voir qu’il et devenu un méchant beaucoup plus stéréotypé dans Endgame.

4: Il n’y a pas d’astuce, il les a juste sorties du gant. A la limite si on a besoin de chercher une raison pour laquelle elle étaient si faciles à sortir cette fois-ci, c’est que c’était un gant Stark™ et que Tony avait un truc mais ça rentre dans un problème que j’ai un peu plus bas.

La raison pour laquelle Stark réussit cette fois-ci est que cette fois-ci il est prêt à se sacrifier, être papa lui a donné l’empathie qu’il n’avait pas avant. J’ai trouvé que c’était assez bien amené vu que la parentalité de Stark est abordée plusieurs fois dans le film.

Je trouve que pendant la grande bataille les couleurs deviennent complètement hideuses, surtravaillées à la palette graphique, et le contraste avec tout le reste du film est frappant.

Après, mon gros problème perso avec le film, dont vous avez sûrement entendu parler si vous avez été sur internet, est que le film investit un temps certain à décrire très formellement ses règles de voyage temporel, les rendre importantes dans le scénar et y coller, tout ça pour se planter en les ignorant à la fin pour offrir son final à Cap. C’est ballot.

Et l’explication officielle amenée depuis est “haha oui en fait ça a été tout une aventure et ça serait sûrement une bonne idée d’en faire un spinoff” et bon, c’était la seule réponse possible mais c’était visiblement pas l’intention initiale et le rasoir d’Occam se perd dans la mousse onctueuse des retcons.

Et en fait, justement à la base je n’ai pas grand-chose à faire de Marvel côté comics parce que rien ne commence ou ne finit jamais vraiment, et maintenant c’est définitivement devenu la même chose pour les films (et en plus ils ont officiellement introduit un multivers maintenant) et donc stop. Je garderai un oeil distant pour savoir combien de temps ils tiennent avant de réintroduire un Iron Man.

Mais oui, comme point de sortie du MCU et fin du cycle c’est très bien, ce qui est rigolo vu qu’officiellement le cycle n’est pas clos et Spiderman far from home fait toujours partie de la phase 3, stratagème grossier pour surfer sur la hype de Endgame. Ceci dit je pense que personne n’est dupe.

Et du coup, effectivement, avec ça je prends mon congé du MCU, peut-être que je m’intéresserai à Black Panther 2 mais c’est pas sûr.

J’ai du voir le premier film de chacun des persos du MCU et j’ai été déçu par à peu près tous les seconds films (voir par les premiers dans le cas de Thor, de Hulk ou de Captain Marvel). Le concept même de réunion de héros à la Avengers ou Smash Bros. me passe au dessus de la tête. Je crois que la dernière fois qu’un crossover m’a chauffé, c’était à l’époque de Capcom Vs SNK.

Si vous cherchiez un truc bizarre à mater sur Youtube ce dimanche, The Flying Luna Clipper est fait pour vous. J’avais déjà vu quelques photos de ce film avec ses personnages fruitiers qui ont alimenté les couvertures de MSX Magazine sans réaliser que ça venait d’un film de 55 minutes dont l’essentiel de la partie graphique a été réalisée avec un MSX2. Et c’est sorti en 1987.

3 J'aimes