Le topic des soldes


#661

Si comme moi vous allez profiter de ces prochains 12 mois pour rattraper la pile de jeux current-gen en attendant que les PS3/XBO/WIIU baissent de prix, je conseille de vous tourner vers les grandes surfaces qui refourguent de bons jeux Jenga PS3 à moins de 15€ (Under Defeat, ZOE HD, Neverdead, El Shaddai, Darkvoid, Earth Defense Force, Vanquish, etc…).
http://www.auchan.fr/jeux-video/ps3/jeux-ps3/action--aventure/achat2/22515


#662

Notez que pour les petits jeux comme ça où la promo sert essentiellement à se débarrasser du stock (qui est souvent un stock éditeur bradé à l’enseigne, genre les Wii Music ont été vendu à moins d’un euro pièce par Nintendo (grosse marge du coup)), les magasins sont souvent moins chers que le site. La plupart des jeux à 12 ou 15 € peuvent se trouver à 10 € dans un Auchan depuis bientôt un an, genre les El Shaddai, Vanquish et autres Yakuza Dead Souls. Par contre les stocks tiennent moins longtemps, du coup.


#663

Quelqu’un sait où acheter, en ligne ou pas, une DS euro pas chère ? D’occasion par exemple (mais avec état nickel garanti), mais pas forcément ? Avec genre un budget de 90€.

Ma soeur cherche à équiper mon neveu, qui suis-je pour ne pas leur montrer la voie ? :smiley:


#664

J’en aurais une à vendre à ce prix là (XL marron), ça t’irait ?


#665

Loops : -> MP :wink:


#666

ta boite est pleine :smiley:
un peu trop de discussion off the record à ce que je vois !
envoi moi un mail : voilàààà


#667

Wow : GreenManGaming offre carrément Mafia 2 ou Civ 5 si on vote pour eux aux Golden Joystick Awards (je sais même pas ce que c’est).

Je dis bonne affaire, même si ça fait un peu vendre son âme au méchant capital.


#668

GreenManGaming c’est bien les mecs qui vendent les jeux PC pas cher après avoir acheté des clés en Europe de l’est ?


#669

Ah ? Euh j’en sais rien, j’ai acheté des trucs chez eux, ça s’est toujours bien passé (et ils sont recommandés par NoFrag, qui ont pas la réputation d’être vendus à la mafia Moldave).

Edit: et puis ils offrent le jeu sans qu’on ait besoin de voter pour eux (vu qu’on vote pour des jeux), et le tout en partenariat avec 2K et CVG, ça m’a pas l’air trop sous le manteau.


#670

Idem, j’ai acheté plein de trucs chez eux, les clefs ont toujours été dispo à la seconde où le jeu sortait officiellement. Ils m’ont remboursé illico la seule fois où la clef ne fonctionnait pas.
Bref, d’où ils sortent leurs clefs, je m’en moque.


#671

J’ai pas dit que ce n’étais pas un site fiable hein :open_mouth: C’est bien le genre de site où t’achète des jeux dès leur sortie qui sont vraiment pas cher ? Si c’est le cas la combine repose - si j’ai bien compris - sur le principe d’acheter des clés là où elles coûtent quedal (à savoir dans les pays où le coût de la vie est bien moins élevé mais où il faut que ce soit vendu officiellement donc pas non plus le tiers monde = l’Europe de l’Est) puis de les revendre chez nous où ils peuvent faire des prix extrêmement bas tout en conservant une marge respectable.

Et justement, dans ce cas je trouve ça étonnant qu’un éditeur comme Take Two s’associe au truc.


#672

Je rappelle aux étourdis que c’est Black Friday sur Amazon.co.uk (qui livre en France). Ca peut être utile pour certains cadeaux… C’est principalement des trucs pour nanas mais y a quelques produits tech et divertissement dans le lot. Cela fonctionne selon le principe de nouveaux produits en vente tous les quarts d’heure et de soldes limités dans le temps (deux heures ?).


#673

Le dernier Humble Bundle est sorti, constitué de gros jeux indé qui se sont fait un nom sur Steam, en gros.

Ca devient complètement dingue cette histoire de Humble Bundle. Ca fait 6 mois que je les achète presque tous, et c’est bien pire que l’époque où je piratais en aveugle tout ce qui me passait sous la main : j’ai acheté 72 jeux dans ce laps de temps, dont 17 considérés en leur temps comme des AAA, j’ai dû jouer à 10% du total, pour un investissement de 80$ en tout (et je suis généreux par rapport à la moyenne).
Au début c’était des petits jeux indé qui avaient besoin de reconnaissance, puis des gros jeux indé, puis de vieux jeux de gros studios, et enfin des jeux pas si vieux de gros studios…
Ca remet en plus en partie en question ma façon d’acheter des jeux. Désormais, il y a 3 possibilités :

  • Civilization ou Deus Ex ou un autre jeu que j’attends en bavant avant même qu’il soit annoncé : précommande en aveugle plein pot 50€ dans ta face : je finance l’industrie ;
  • un AAA que je regarde avec curiosité et qui semble dans mes cordes : solde Steam, donc généralement entre 5 et 15 € : je file des miettes à l’industrie ;
  • TOUT LE RESTE : j’attends vaguement un Humble Bundle ou une solde Steam, qui me fera lâcher moins de 5€ : je pense que je file que dalle à l’industrie.

Plus besoin de pirater, c’est trop fatigant ! Mon budget jeu s’est effondré, et j’en ai jamais eu autant !

Je me demande donc dans quelle direction ça pousse l’industrie : un AAA n’a que 2 ans de vie avant de se faire remplacer par sa suite et de basculer dans les soldes de dingue ou le bundle. Ca reste rentable ? Les gens continuent à acheter suffisamment de jeux Day 1 pour rentabiliser ? Visiblement oui, mais je me demande pour combien de temps encore… Et la guéguerre relancée entre PC et console depuis que les specs tout à fait PC des consoles next-gen sont sorties me fait dire que ça sent fort le roussi pour les AAA console, surtout s’ils continuent à les vendre à 30% plus cher que sur PC, pour des versions souvent techniquement inférieures.


#674

Ouh la, la réalité est bien pire. Un AAA standard, sans multi ou autre truc du genre, Tomb Raider au hasard c’est trois mois de durée de vie en magasin dans la version console. Le PC est différent dans le sens qu’il offre maintenant une long tail importante par l’ampleur colossale du digital. Alors certes, Tomb Raider à 15€ en soldes sur Steam rapportera sans doute moins que le même jeu à sa sortie à 40€, mais ça génère bcp de volumes ce qui en contrebalance l’effet.

Le vrai souci, c’est qu’en effet la valeur marchande d’un jeu sur PC s’est considérablement affaibli ces dernières années, sans atteindre heureusement les tréfonds du mobile. En revanche, le marché PC ne s’est jamais aussi bien porté de nos jours, du fait justement de ce dynamisme sur le prix. Tout le secret est de ne pas brader trop vite son produit. Il est important de résister aux sirènes du -75% le plus longtemps possible. Tu as tout une échelle de promotions avant. Ce qui a “flingué” l’App Store par exemple, c’est qu’Apple n’a en soit rien à battre du contenu (ce n’est qu’un moyen de capturer les gens sur leur matos), et a largement poussé aux 0.99 centimes et au gratos, du fait que cela venait de leur expérience de la vente de musique. Mais résultat, la valeur marchande est effroyable et c’est extrêmement dur de survivre sur cette plateforme.

Après non, ça ne tue pas du tout le day-one. Il reste encore une large part des joueurs qui sont contents d’acheter leurs jeux plein pots le jour de la sortie. Mais sur PC, on assiste à un étalement des ventes sur la durée. Et c’est pas plus mal au final, car un jeu maintenant peut se vendre sur des années. Un Skyrim par exemple se vend encore largement deux ans après sa sortie. Mes propres titres sur PC remontent régulièrement dans les top sellers sur Steam durant les soldes, comme ceux qui viennent de s’achever. Et quand tu vends 35k unités en 3-4 heures à 10€ pièce d’un jeu déjà rentabilisé et repackagé plusieurs fois avec des éditions diverses, t’es plutôt content :slight_smile:
C’est au contraire un outil formidable pour conserver de la valeur !

Pour les consoles, c’est encore différent, car les constructeurs ont une main mise bien plus importante les prix des jeux qui sont mis en vente en magasin. Sans compter que le rythme de release sur console est bien plus faible que sur PC. Mais il y a fort à parier que cela évoluera sans doute dans les prochaines années.


#675

Idem, je ne pirate plus, j’achète tout en solde sauf les jeux qui m’excitent véritablement. Ma plus grosse dépense vidéoludique aura été la Wii U, que je ne suis pas du tout sur de rentabiliser mais vu les économies que me fait réaliser Dota, ça va.

J’ai également acquis une résistance aux soldes Steam assez saine, au dessus de 75%, si le jeu me rend curieux sans plus, c’est non.


#676

Ca tue juste le studio day one. Comme ça plus besoin de lui filer des royalties quand l’éditeur fait ses soldes un an plus tard. Formidable !

Sinon Sodat, il y a en fait deux questions différentes dans ta réflexion : le modèle AAA est-il encore viable ? et le modèle des réducs à gogo sur PC est-il viable ?

Le modèle AAA : de moins en moins viable car ça coûte de plus en plus cher et le parc potentiel de joueurs actifs n’augmente pas proportionnellement. En fait, comme tu le resens personnellement, les succès day one se concentrent de plus en plus sur certains produits. C’est à cause de cette tendance qu’au lieu de sortir des versions The Best comme avant, les éditeurs sortent de plus en plus de versions complètes / GOTY /“touslesDLC” un ou deux ans plus tard. Ca permet de faire remonter le prix du jeu au moment du réassort.

Les réducs à gogo : on sait pas. “Pour l’instant, tout va bien.” Ce serait plutôt un problème sur le long terme. En tout cas, ça aide beaucoup d’exclusivités PC à mieux se vendre et comme les gros succès sur console dépendent encore principalement du marché console, le PC est encore vu comme du bonus actuellement par la majorité des éditeurs. Y a finalement très peu de gros jeux AAA exclusifs PC concernés par les sites de soldes : les Sims se vendent encore dans de vrais magasins, LOL est un modèle gratos, WoT aussi, Blizzard fait ses trucs dans son coin, Facebook bon voilà etc.

En gros, le problème que tu présentes risque de devenir réalité si les deux questions se croisent = si beaucoup de gens qui consommaient principalement sur console se mettent à consommer les mêmes jeux sur PC. Ce n’est pas encore le cas, mais la question se pose effectivement avec la génération qui arrive. Ceci dit, vu que Valve a décidé de passer par Linux pour sa solution STB, je ne suis pas certain que cela motive grand monde.

L’autre problème, c’est que le marché du PC est entrain de se casser la gueule à cause des tablettes. Du coup, le nombre de machines potentielles pourraient diminuer, à moins que cette transition des joueurs de la console vers le PC ne devienne effective.


#677

Comment ça ? Qui est le “grand monde” ? le public ou les distribs/devs ?
Et pourquoi ?

(Je pose ces questions sincèrement, j’en ai rien à foutre de Linux)


#678

Ca fait un peu quote battle dans le désordre, mais il y a plein de points qui me font bondir.

? Un studio est en général en work for hire. Ce qui veut dire qu’il touche un montant lié à un budget. Il peut y avoir des royautés qui sont en général cappées derrière, mais AUCUN studio un peu malin ne mise là dessus. C’est comme des primes au boulot. Mais je ne vois pas trop pourquoi ça tue le day one. Ca le module, et surtout ça fait ce que personne d’autres n’arrivaient à faire avant : vendre sur la durée. Et ça sert tout le monde, les éditeurs comme les indés. Va en parler à Notch, je doute qu’il connaisse ne serait-ce que la notion de day-one.

Oui alors ça c’est un grand fantasme digne de Nintendo-va-arrêter-le-hardware-et-se lancer-sur-iPhone-dans-6-mois-mark-my-words!. Oui le marché PC doit composer avec les tablettes pour ce qui est de l’usage “courant” du grand public (internet, photos, films, multimédia-pouet-pouet), mais pour l’instant, ça ne remet absolument pas le fait qu’il y ENORMEMENT de gens qui jouent sur PC. Tu ne joues pas sur tablette comme tu joues sur PC (ou console d’ailleurs). La seule vraie valeur d’ajustement à mes yeux, c’est justement la masse de joueurs occasionnels qui ont fait la navette depuis la Wii/DS vers iOs/Android.

Non. Du repackage en version GOTY/Complete/Gold, c’est vieux comme Hérode. Genre on faisait déjà ça dans les années 90. Et non justement, de nos jours les repackages se font en général en day-one, et surtout connaissent ensuite une ENORME amplitude de prix tout du long de la durée de vie commerciale. Ce sont juste les anciennes techniques de promotion qui connaissent un nouvel essor avec le digital.

Ca, c’est en effet le risque majeur. Ne jamais descendre aussi bas que ce qu’a fait Apple qui a bousillé dès la naissance le marché des apps mobiles. Mais par contre, les AAA sur PC venus de la console se portent plutôt bien.

Je ne sais pas trop ce que tu veux dire pas là, mais en fait deux choses. D’abord Valve ne va pas passer définitivement à Linux. Du moins pas maintenant. Ils offrent cette alternative à Windows, mais cela vient en complément et non en remplacement. Ensuite, Valve voit Windows exactement comme les éditeurs et les développeurs voient Steam : un truc dominant, qui a le risque un jour de devenir fermé et chiant comme les écosystèmes iOS/PSN/Xbox/Nintendo. Donc pour l’instant, il est vrai que faire des versions Linux pour en vendre 3 et t’en faire pirater 10 000 == bof. Donc Valve essaie d’amener cette habitude en douceur, en guise de AU CAS OU ils décident de tailler la route loin de Windows. Mais on en est encore loin.


#679

Les consommateurs, parce que la plupart des jeux dispos sur Steam actuellement tournent uniquement sur Windows. Ce serait un peu comme vendre une STB Steam qui ne tourne qu’avec des jeux compatibles Mac, quoi. Ca bousille l’aspect “richesse infinie le même catalogue que sur ta console et plus encore” de Steam. La grosse interrogation, c’est que Valve semble vouloir pousser la distrib Linux à fond. Donc peut-être que cela va changer les choses, ou qu’ils ont une solution magique pour convertir les jeux Windows en jeux Linux (mais quand j’ai proposé cette hypothèse à Shito, il s’est marré, donc je suppose que ce n’est pas crédible).

Perso, je lis cette histoire de STB Linux sous deux angles : Valve cherche à motiver les développeurs (et éditeurs) à passer sous Linux pour éviter la direction prise par MS avec Win8, comme détaillé par Alioch, et Valve en profite pour faire la promo de Steam / de jouer sur PC (avec Steam). Un peu comme le N-Gage de Nokia qui servait non seulement d’extension du business de Nokia mais aussi comme publicité pour le jeu sur téléphone portable d’une manière générale (je vous laisse décider du résultat mais je comprends l’idée). Et je dis STB / Set Top Box mais clairement, la Steam Machine, c’est une console. D’un point de vue architectural, je ne vois pas la différence avec la situation de la Xbox One, par exemple. D’un point de vue commercial, c’est un partenariat similaire au deal 3DO, mais en échangeant les royalties d’exploitation pour un accord tacite(?) sur la façon dont les logiciels sont commercialisés.

Alioch, je ne vais pas citer chaque paragraphe mais :

  1. Certains éditeurs, dont un que tu connais bien, sont des spécialistes du catalogue d’IP récupéré sur des studios tués à la sortie d’un nouveau jeu par l’absence de primes à la performance, les retards de paiement involontaires-ou-pas et l’absence de nouveaux projets promis mais “tu comprends, t’as vu les ventes du jeu que vous venez de sortir, y a plus de marché pour ça”. Il suffit d’avoir un contrat entre éditeurs et développeurs permettant à l’éditeur de récupérer les droits du jeu à la mort du studio et boum, tu peux prendre des IP en otage à la sortie et ça te fait un back catalogue tranquillou. A l’heure où le day one se casse la gueule, c’est une solution peinarde. Note que je trouve cette histoire de transfert d’IP tout à fait normale car c’est une protection pour l’éditeur qui met ses billes dans le projet, mais certains en abusent. Donc, “la modulation Day One ne fait de mal à personne”, je pense que si tu passes à la Game Connection cette semaine, tu te recevras quelques gobelets de coca sur le pif.

Comme Kickstarter est entrain de montrer les limites du “tout indé”, vu qu’un programmeur n’est pas forcément un bon gestionnaire ni un as du marketing, je pense qu’à terme, la solution pour l’industrie sera un transfert progressif de l’édition vers la distribution et toutes les spécificités légales/commerciales que cela implique (un truc que Valve avait très vite compris, cf. ses deals avec EA).

  1. Des versions GOTY à gogo dans les années 90 ? Déjà, sur consoles, zéro. Sur PC, on fonctionnait plutôt sur le concept de compilations, que ce soit plusieurs jeux associés ou (truc le plus proche du modèle actuel jeu + DLC) un jeu et toutes ses extensions. Mais ce dernier modèle concernait plutôt les jeux qui étaient déjà un succès commercial total, pas les jeux qui avaient besoin d’une nouvelle version pour effacer les coûts de développement.

  2. Le marché du PC tout va bien les tablettes OSEF : honnêtement j’ai beaucoup de mal à voir comment cela va évoluer mais ça reste un risque. C’est un fait que le marché du PC se casse la gueule mais y a encore de la marge. Y a des éditeurs qui m’en parlent, en tout cas. Y a beaucoup de gens qui cherchent des solutions pour porter leurs expériences PC sur Android. Les mecs de la tech (genre ARM et Intel) semblent également convaincus que le PC n’a pas d’avenir et semblent décidés à faire passer les consommateurs de JV sur des plateformes nomades.

D’ailleurs, les derniers vrais hits du PC, ce sont des jeux qui ont su toucher des pays émergents qui ne sont actuellement que très peu touchés par les consoles. Qu’arrivera-t-il si les consoles deviennent populaires en Russie et en Chine ? On pourrait croire que cela n’arrivera jamais et que les consoles ont loupé leur chance dans ces pays, mais certains devaient penser la même chose en 1985 pour le marché US.


#680

Évidemment, vu que les DLC n’existaient pas sur SFC/PS1, mais après tout, SF2/SF2T/SSF2, c’est ça, non ?
Ou SFZero2, et au lieu de revendre le jeu en The Best, on vend SFZero2’ à un peu plus cher qu’un jeu The Best ? En gros, ce qui a donné la manie des kanzenban.

Oui, à l’époque, si tu faisais une extension, c’est que tu étais déjà un succès suffisant pour qu’on soit sûrs que des gens allaient repasser à la caisse. Mais Civilization Gold (le jeu + toutes les extensions jusqu’à présent), ça existe depuis le 2, et pas mal de jeux faisaient pareil.
Un autre truc, c’était le jeu repackagé avec les patch déjà inclus, vu qu’à l’époque les patch devaient être récupérés sur le site de l’éditeur et internet, hein, c’est pas si simple. Par exemple, il me semble que Diablo 2 a été ressorti avec le dernier patch au moins une fois avant la sortie de LoD (puis il y a eu la version avec les deux ensemble).
Mais c’était pas vendu comme “le jeu enfin sans les bugs” vu que ça ferait pas sérieux, ni “la kanzenban” vu que ça n’ajoutait pas tant de trucs que ça. C’était la version “pas cher, bac à soldes, sélection jeu”, que sais-je.

Inclure la version GOTY dans son budget de financement, c’est nouveau puisque c’est l’évolution du “les DLC sont prévus dès le départ et il faudra en vendre tant pour rembourser le développement du jeu”. Cela dit, si un jeu n’arrive pas à se rembourser day one, ni avec les DLC, mais qu’il espère qu’avec la version GOTY ça y est les thunes vont enfin rentrer, euh…