Le topic du Carlton ou de la guinguette du coin


#401

Quelqu’un s’est déjà aventuré chez Garnier à St Lazare ? Je cherche un chouette restau de poisson/fruits de mer et j’entends des hourras dans tous les sens à son sujet.


#402

Pas d’échos sur Garnier, par contre Le Divellec, à côté de l’Assemblée, ca envoie du petit bois.

Au niveau des tarifs aussi, j’imagine.
Edith : ah oui quand même. Vaut mieux se faire inviter.


#403

Au point que Mitterrand et Chirac appréciaient, ce qui sont des signes qui trompent peu.

Edit : en même temps, Chirac doit aussi assez aimer fluncher


#404

Pharoah > Tu m’en avais parlé à l’époque, mais là c’est “un peu” au delà de ma portée.


#405

Je suis pas trop d’accord: Chirac a quand même pour réputation d’apprécier la très bonne chère. Sans doute pas aussi raffinée que Mitterand, mais quand même, il a de l’éducation. Faut pas prendre la caricature au pied de la lettre…


#406

Justement, je plaisantais :wink:
D’ailleurs, j’ai jamais essayé le Flunch


#407

Les prix des restaurants à Paris, c’est la fête totale. Parfois j’hésite à prendre le train jusqu’en province ça couterait quasi moins cher pour meilleur. (Je délire ou vous confirmez? Je suis pas non plus un habitué des restaurants mais j’ai eu cette impression)
Bref, si vous passez à Honfleur, ne loupez pas le Bréard ! C’est parmi les meilleurs restau que je connaisse, on est clairement au dessus de la bonne cuisine de d’habitude, c’est inventif. Je sais pas trop comment le dire, mais disons, c’est pas juste bon, c’est en plus souvent “intéressant” , les mélanges de saveurs, les textures, bref j’adore.


#408

J’ai mangé à la tour d’argent récemment, ouaip. Je n’ai pas les mots pour décrire ce défilé de plats, tout ce que je peux dire, c’est que je m’en souviendrai longtemps. Un moment inoubliable, et un restaurant qui n’est pas sur le déclin (à l’opposé de celui tout en haut de la tour Monparnasse)


#409

Tu as pu gouter leur canard au sang en deux services, Ono ?
C’est leur spécialité.

Et pour ceux qui veulent le gouter sans vendre un rein, je peux retrouver le nom du restau du second de cuisine de la Tour d’Argent, sachant que c’était justement sa spécialité à lui là-bas. Et c’était vraiment effectivement incroyable, et à un prix “normal” genre 30€ et non près de 100€ comme j’imagine la Tour d’Argent doit le facturer.


#410

Oui, oui, oui, ça m’intéresse !


#411

Même si le canard a pas souffert avant ?

Spoiler

Il doit être étouffé, sinon c’est moins bon.


#412

Je n’en attendait pas moins.


#413

L’Anacréon
53 Boulevard Saint Marcel, 75013 Paris
01 43 31 71 18

Vérifier qu’ils sont toujours là depuis que la MDP a mis une énorme voie de bus qui sert a rien : la dernière fois (y’a 4 ans…) le patron râlait beaucoup et disait que ca allait empêcher ses clients de venir et qu’il allait se casser.


#414

Un point de vue bien propice à controverse : The Decline of European Home Cooking


#415

Je ne sais que penser -au delà de l’état de fait du dédain de la cuisine à la maison- de l’accroche “Never Seen Their Mothers Use the Oven” car c’est bien le rôle de la femme de se servir du four n’est-ce pas ? Toute cette génération d’enfants qui n’auront pas vu leur père fumer la pipe en lisant son journal financier aussi ? Doucement la vapeur quoi !

Mais l’article attaque un fait (je ne veux pas parler de problème) réel mais se trompe, à mon avis, sur la cause. C’est pas la flemme ou les novueaux besoins (en technologie ou quoi) qui grèvent le budget et drivent ce rejet du passage en cuisine. Mais son investissement temporel et personnel pur. Aujourd’hui, si tu veux des légumes frais pas trop degs et pas à mille euros le bout, c’est une épreuve. Idem pour la viande. Ajoutons à ça les horaires du tertiaire complètement en décorrélation avec les réalités pratiques de vie (ou les horaires de vie en décorrélation avec les horaires du tertiaire, comme vous voulez) et c’est pas étonnant que les gens mangent des hot pockets au micro ondes…


#416

Je n’ai rien à ajouter à ce que dit Tanguy.
Mais, pour ceux qui cherchent des super bons fruits et légumes pour pas trop cher

Spoiler

(car c’est au black)

dans le XXe, j’ai une bonne adresse vers Jourdain :slight_smile:


#417

Yep la vision de l’auteur d’une cuisine familiale est assez passéiste et aussi la façon dont l’article ®amène à cela à partir d’un point de vue plus moderne fait assez provoc’, controverse style quoi.


#418

Families Risk Rearing a Generation of “Carriage Orphans” Who Have Never Seen Their Fathers use a Horse to get to work


#419

Bah autant aller directement sur la godwin : Families Risk Rearing a Generation of “Marital Violence Orphans” Who Have Never Seen…


#420

J’y avais pensé aussi ^^ Mais je me suis ravisé en me disant que, MEME A L’EPOQUE, ce n’était pas considéré comme une “valeur pilier” de battre sa femme.