[Le topic du euj' indépendant] Blips hors-circuits

Yes, Darkula un nouveau Locamalito!

2 J'aimes

Superliminal, un simulateur d’échelles trompeuses :

1 J'aime

Quelqu’un leur a dit que Stanley Parable était déjà sorti ?

Je suis heureux de voir que ça s’approche d’un produit fini, le prototype avait l’air bien sympa à l’époque:

Wouf… J’avais rencontré le jeune réalisateur du jeu avec @boulapoire au TGS en 2013 à l’époque où c’était encore Museum of Simulation Technology et il nous confiait ne pas être pressé de le finir, ce n’était manifestement pas une plaisanterie. Le jeu avait raflé les meilleurs prix à Sense of Wonder Night cette année-là.

C’était vraiment l’E3 des retours improbables pour les jeux indépendants, Way to the Woods qui a également fait jaser pendant la conf’ Xbox ainsi que Carrion chez Devolver sont d’autres vétérans des salons indés.


Dans les trucs qui sortent par contre de nulle part, 12 minutes du portugais Luis Antonio signé chez Annapurna a également l’air très chouette.

Nouveau kickstarter du mec d’Aviary Attorney.


Ça a l’air adorable.

1 J'aime

Merci merci et merci. Avec le déluge E3, j’étais passé à côté de cette campagne. Charmante démo, ça a l’air aussi bien écrit et drôle qu’Aviary et j’ai en écho Suikoden et le Mister Fox de Wes Anderson quand j’y joue.

C’est une adaptation de Mouse Guard ??

Un remake de Castlevania Adventure :

Je ne vois pas trop l’intérêt après celui de Konami sur Wiiware mais bon.

Bah c’est un fangame, donc de toute façon ça ouvre la voie à des motivations inscrutables, qui peuvent être aussi merveilleuses que bêtes. Probablement que l’existant n’était pas “juste”, pas assez fidèle, etc. Celui-ci a l’air assez mou.

C’est une vraie question ? :meuh: N’empêche que je donnerai cher pour une collaboration Luke Crane (le jdr Mouse Guard) X Lionel Gallat (Ghost of Tale), cette bande-dessinée est tellement forte.

@nova @Camarade_Chev Ça a l’air effectivement beaucoup plus fidèle. Dommage que ce soit turbo-cheum.



Team17, qui a plutôt flairé des bons coups ces dernières années, a signé le projet indé espagnol Blasphemous, un des derniers rescapés de la grande mode des poseurs indé « à la Dark Souls » mais qui semble avoir pris le temps de devenir un véritable jeu à part entière.

C’est développé par The Game Kitchen qui avait percé avec le jeu d’aventure The Last Door. IGN a une vidéo du premier quart d’heure :

C’est une vraie question ? :meuh: N’empêche que je donnerai cher pour une collaboration Luke Crane (le jdr Mouse Guard) X Lionel Gallat (Ghost of Tale), cette bande-dessinée est tellement forte.

Je me demande vaguement dans quelle mesure tous ces jeux s’inspirent de Mouse Guard (ou non).
D’un côté le concept de “monde de souris” est assez bateau pour ne pas forcément chercher le lien, mais de l’autre on a vu fleurir ces oeuvres depuis le succès de Mouse guard (je pense aussi à Moss ou au jeu de plateau Mice and Mystics).

1 J'aime

Le dernier History Respawned est consacré à Heaven’s Vault et à sa description rigoureuse du métier d’archéologue.



Encore un chouette projet étudiant avec un chouette nom : Femme Fatale, un Hitman des années folles aux commandes d’une Mata-Hari de quartier. J’aime surtout le coup de l’interface « imprimée » sur la robe, il y a moyen de faire un truc encore plus intéressant avec une interface mieux intégrée à une texture de vêtement ou de tatouage. Projet de fin d’année d’une promo de l’école privée ArtFx à Montpellier.



Peut-on encore parler de jeu indé pour Bloodstained: Ritual of the Night, ses six millions de dollars de financement participatif, ses cinq studios de développement et son partenariat avec 505 Games ? Mais bref, il est enfin sorti et semble finalement mieux s’en tirer que la plupart de ses illustres contemporains Mighty N°9, Yoka-Laylee ou Shenmue III. Le jeu est dispo sur PC, PS4 et Xbox One depuis cette semaine. La version Switch sort mardi.

Il y a apparemment un invité-surprise dans le jeu.

Spoiler

image



Pendant ce temps, dans notre présent sans panache des jeux vidéos standardisés, Critters for Sale.

Une Beta est dispo sur itchio. L’auteur compte vendre le jeu complet sur Steam si les ayant-droits de Michael Jackson ne lui tombent pas dessus avant.

1 J'aime

On ne voit quasiment rien, mais c’est si beau… Premier teaser du DLC de Cuphead, qui est confirmé pour 2020, et donc la version physique complète avec lui. Ça a d’ailleurs fait jaser (voire jazzer) mais un ancien animateur de Disney a récemment rejoint MDHR sur le projet.

2 J'aimes

ReScale, un projet étudiant lyonnais sous UE4. Dispo ici.



En parlant de jeux français, assez perplexe au sujet de Haven, le prochain jeu de The Game Bakers (Furi), qui semble mélanger exploration de planète baba-cool face Journey, récolte de ressources à la No Man’s Sky et des combats au tour-par-tour comme un RPG traditionnel, le tout autour d’une histoire d’amour entre les deux protagonistes… On peut leur concéder que c’est original.



A peu près les mêmes palettes de couleur pour Ascent, un first person platformer psychédélique dans un volcan. Voui. C’est un freeware de Game Jam.



A la lecture du concept comme à la tronche du jeu, je me battais les steaks de Streets of Rogue depuis tout ce temps, mais tout a changé avec ce stream.



A l’occasion de leur victoire en Copa America — ou alors parce que Blazing Chrome vient de sortir ? OK c’est sans doute la deuxième option — la communauté indé brésilienne a conçu un faux Nintendo Direct pour mettre en avant les (nombreux) jeux brésiliens déjà sortis sur Switch. C’est choupi. Y a des trads à gogo dans les options de vidéo.

Puisqu’on parlait de jeux brésiliens dans le post précédent, voici Minoria, par la même équipe (et dans le même univers) que Momodora. D’abord dispo le 27 août sur PC (Steam, GOG, Itch.io, Humble Store).



Le premier jeu de NanoPiko (le nouveau studio de @gentil_graphiste et Hervé :seagull: Barbaresi) est PictoQuest, qui vient de sortir sur Switch sans crier gare. Si vous n’avez pas deviné le concept avec le titre, la vidéo est assez parlante.



Un nouveau trailer pour l’adorable Spiritfarer, que vous aviez peut-être retenu de la conférence Xbox à l’E3. Ça sort en 2020 sur toutes les plate-formes du moment.



Environ un an après sa sortie (pétrie de problèmes de connexion) sur Switch et quelques premiers patches pour améliorer le code réseau, gros patch 2.0 la semaine dernière pour le TPS nécro-mexicain-post-apo-polymorphe(?) Morphies Law qui est devenu Morphies Law: Remorphed et est sorti du même coup sur Steam. Les versions Steam et Switch étant crossplay, histoire d’assurer le multi en ligne. Il y a également une sorte de démo Free-to-Play sur Steam pour les curieux mais pas téméraires. Notez enfin que la version Switch est cette semaine en soldes à -60% pour fêter ça.



Le dernier History Respawned en date est consacré à Astrologaster.



Et le dernier GMTK est consacré au mode entraînement de Towerfall aux contrôles de Celeste.

1 J'aime

Putain, Spelunky 2 reporté à 2020. Voilà le mauvais karma qu’on mérite quand on oublie de sortir le premier sur Switch depuis deux ans, screugneugneu !

Je dois dire que je ne comprends pas en effect pourquoi ils n’ont toujours pas sorti le premier sur Switch. C’est la console parfaite pour Spelunky. C’est meme a se demander si le probleme serait simplement que BlitWorks soit trop occupé avec tout leur autres projets.

Ah.



J’ai beaucoup de sympathie pour Désilets d’une manière générale et pour ce projet assez original en particulier, mais je trouve tout de même assez cocasse comme il vend avec un enthousiasme communicatif ce qui semble n’être qu’un simple arbre de compétences typique d’un jeu Ubisoft moderne, mais avec plein de blabla autour et de jolies skins Tetris Effect. En espérant qu’Ancestors apporte vraiment un truc unique avec cette histoire d’apprentissage sur le terrain.

IGN a le premier quart d’heure du jeu en vidéo. Je suis presque déçu qu’ils parlent par dessus et expliquent ce qui se passe, pour le coup, mais ils se taisent vers le milieu de la vidéo.



23 août pour Telling Lies, le nouveau jeu de Sam Barlow. Sur PC et Mac pour l’instant. Dispo sur Steam, GOG et AppStore. Puisqu’on parlait de ces gens il y a quelques jours, je rappelle que c’est une production Annapurna Interactive.

Petite déception personnelle, même si je comprends l’attrait de pouvoir concrétiser une idée avec plus de moyens : à première vue c’est vraiment une simple extension du système de l’excellent Her Story. J’espérais un truc un peu plus différent mais tant pis.

Telling Lies sits you in front of an anonymous laptop loaded with a stolen NSA database full of footage. The footage covers two years in the intimate lives of four people whose stories are linked by a shocking incident. Explore the database by typing search terms, watch the clips where those words are spoken and piece together your story. Unlike anything you’ve played before, Telling Lies is an intimate and intense experience. A game where you decide the truth.