Le topic indispensable de la Sega ♥ Saturn // CR2032 remembers love


#361

(J’ai pas mal de posts à la bourre donc je risque de triple-poster dans plusieurs topics.) Une vidéo de Ferox, un proto de jeu abandonné de 1997, contemporain des premiers prototypes Yaroze de ce qui deviendra XI [sái] / Devil Dice en 1998 :

https://www.youtube.com/watch?v=OR5i49he90c

Mais récemment, Saturn Memories a surtout consacré son temps à Clockwork Knight. Avec d’abord un parcours complet des deux épisodes de la série, sortis respectivement en 1994 et 1995 ; à l’image de Super Robot Taisen F, c’est un réalité un seul jeu coupé en deux parties mais cela se ressent bien plus avec Clockwork Knight dont la sortie a été précipitée pour filer un jeu de plate-formes à la console rapidement (il est sorti deux semaines après la Saturn au Japon). Malgré des contrôles un poil rigides et un focus sur des sprites pré-rendus qui ont pris du plomb dans l’aile avec le poids des années, le jeu n’a pas si mal vieilli (surtout le deuxième épisode) et la BO est merveilleuse, notamment dans l’épisode 2 / “Gekan”. Les vidéos sont dispos en 60fps sur Youtube, ce qui fait beaucoup de bien aux animations de Pepperouchau. Comptez 0h45m et 1h15m respectivement pour les deux playthroughs.

https://www.youtube.com/watch?v=_0yjocajMCM
https://www.youtube.com/watch?v=93w8QpSXPeU

On doit Clockwork Knight au studio CS2, responsabre par exemple des Shinobi et des Streets of Rage de la Mega Drive, avant de rejoindre le studio Overworks au moment de la réorganisation des équipes internes de la boîte. A l’image des deux premiers Panzer Dragoon, la duologie Clockwork Knight est ensuite ressortie dans une compilation (sur un seul CD) pour noël 1995, aujourd’hui un poil chaudarde à trouver, Clockwork Knight Pepperouchau no Fukubukuro. Le disque contient en outre une vidéo des premières recherches graphiques du jeu ainsi que 7 mini-jeux à deux balles, que voici. La dernière vidéo de ce post est consacrée à un proto de spin-off ou de mini-jeu jamais terminé, fortement influencé par Pengo, apparu sur le net il y a quelques années (peut-être à l’occasion du dump massif de vieilles ROM Sega par un ex-employé de SOA ? Je ne me souviens plus trop).

https://www.youtube.com/watch?v=CxGF0BlcQiE
https://www.youtube.com/watch?v=n-PlVhdbJdw
https://www.youtube.com/watch?v=wlqGXttrLFA


#362

Autre vidéo récente, le cinquième épisode de la série PLAYSTATION vs. SEGA SATURN, une comparaison directe assez bien foutue et annotée (malheureusement en japonais) de divers jeux sortis sur les deux bécanes. Ahem, il ne fait aucun doute que la Saturn s’en tire mieux à chaque fois. J’ai vos noms, j’ai vos adresses, faites gaffe à ce que vous dîtes. Blague à part, comme d’hab les polygones et la vidéo sont généralement à l’avantage de la PS1, tandis que la 2D et l’environnement sonore brillent plus souvent sur Saturn. Jolie coïncidence avec le début de cette page, la vidéo finit justement par une comparaison directe sur Super Robot Taisen F Kanketsuhen (“Final”). La vidéo passe en 60fps sur Youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=fYOsIymPFK0

Je vous mets ici les liens vers les quatre autres épisodes : Vol.1 / Vol.2 / Vol.3 / Vol.4.


#363

On fête dans quelques mois les 20 ans de Nights Into Dreams (bigre), et une récente traduction de Shmuplations est consacrée à un entretien d’époque entre SegaSaturn Magazine et la Sonic Team encore complète à l’époque. C’est plus intéressant que je ne l’imaginais, car mis à part leur danse gênante pour tourner autour de la sortie concurrente de Super Mario 64, la discussion sur le dilemme du passage à la 3D et les doutes de l’équipe de développement semble assez candide. Iizuka (troisième bonhomme depuis la gauche) est désormais le patron de Sonic Team.


#364

Un manga entièrement consacré à la Saturn, lisible sur Nico Nico.


#365

Sympatoche, merci. Ca fait bizarre de revoir de vieuuuux memes japonais tels que la PSP cracheuse d’UMD. On peut commander une version imprimée des trois premiers volumes (et Alice Books semble livrer à l’étranger), pour ceux qui ne regretteront pas trop l’absence des commentaires Nico en scrolling sur la page.

Une compilation des viles repompes de la ludothèque Saturn par le lâche Robert PlayStation. On y retrouve évidemment les Français de Toka et leur mythique Burning Road. Que deviennent les mecs de Toka ? Nova, tu as des nouvelles ? Je suppose que ce sont au minimum de vagues connaissances, non ?

https://www.youtube.com/watch?v=lmNnGj_1vS8


#366

Y a une interview de Carlo Perconti dans le volume 2 de L’anthologie PlayStation… et je ne me souviens plus de ce qu’il y dit niveau actu.
Il a très probablement été contacté par l’équipe en charge de la Coleco Chameleon (qui risque fort de finir au placard avant même de sortir).


#367
Que deviennent les mecs de Toka ?

Je sais que Lyes Belaïdouni, le graphiste, a complètement changé de secteur d’activité vu qu’il oeuvre comme scénariste désormais. Quand à son compère, il est installé au Japon avec sa boite: http://hyperdevbox.com/


#368

Via cette interview blindée d’infos en cours de traduction.
Pas sûr qu’Andy Gavin et Jason Rubin auraient accepté de passer sur Saturn.


#369

Il parle pas plutôt de Spyro ? Je sais pas dans quelle mesure ce n’est pas de la réécriture ad hoc, mais Andy Gavin présente clairement le développement de Crash Bandicoot sur une plateforme sans Mario ni Sonic comme un choix stratégique dès 1994. Le proposer à Sega aurait été complètement absurde.


#370

Tout le contenu bonus de Phantasy Star Collection (et les intros de chaque jeu) dans une seule vidéo, quoi de mieux pour commencer un jeudi ?


#371

En Bonus de ce gros post sur EVE Burst Error, des vidéos de making-of de la version Saturn :


J’avais déjà posté un walkthrough de la version Saturn, issu de Niconico en qualité cra-cra mais si vous avez eu la flemme de lire l’autre post en entier, en voici un plus récent, donc de meilleur qualité vidéo. Faut juste accepter que le Squeezie-kun du coin double tous les dialogues du protag.


#372

Un documentaire éducatif assez génial pour les nouveaux testeurs chez Sega of America, filmé aux tout débuts de la Saturn. Avec beaucoup trop de Sega Pico dedans pour la santé des individus concernés, Tom Kalinske qui vend du rêve, les coupes de cheveux des années 90, World Series Baseball sur 32X, des shmucks qui surjouent, des Américains qui fument des clopes, World Series Baseball sur 32X, des fans de Nine Inch Nails qui brûlent les ROM, World Series Baseball sur 32X, des instrus de Tears for Fears et Nirvana en habillage sonore, des boîtes VHS Seinfeld et des posters Panzer Dragoon dans le fond. Je crois que ça fumait beauuuuuucoup de weed chez SOA en 1995. Quelle time capsule !

https://vimeo.com/166472288[/video]

J’espère qu’ERIK WAHLBERG AS KARATE GUY IN PARKING LOT sera dans Project X Zone 3.


#373

Je sens que votre week-end a besoin de bande-sons de shoot’em ups SegaSaturn.

Commençons par Sōkyūgurentai dans sa version ST-V (la borne d’arcade basée sur le hardware SegaSaturn). Une OST synthé-symphonique qu’on doit à Hitoshi Sakimoto. C’est une de ses compos les plus singulières, on dirait presque du Taito par moments tant c’est plus agressif et dirty beat que d’habitude.

C’est marrant qu’on doive aussi à Sakimoto la bande-son de Radiant Silvergun, l’autre grand shoot’em up de la ST-V. Celle-ci est plus connue et ce n’est pas étonnant car on y reconnaît d’avantage l’identité musicale de son auteur, et que le choix d’accompagner un shoot’em up avec ce qui semble sorti d’un RPG épique de la PS1 est l’une des 700 bonnes raisons pour lesquelles c’est un jeu-culte.

Mais vous avez peut-être besoin de trucs plus énergiques, comme Batsugun (le dernier jeu de Toaplan avant leur désintégration) ou le portage Saturn de Skull Fang (Data East). C’est vous qui voyez.



#374

Je peux répondre le bien connu :


Et son fréro :


#375

Sympa ça, Digital Foundry se lance dans les analyses rétro et commence par Lobotomy x Quake :


#376

Hey, vachement intéressant ! Dommage que le jeu soit plus ou moins injouable, c’est effectivement une super bonne conversion, visuellement parlant.


#377

Pourquoi injouable ? Quake fait justement partie de cette première génération de FPS plus agréable au pad qu’au clavier, avant que les contrôles avec visée à la souris se généralisent. D’ailleurs je ne pense pas qu’on aurait gagné beaucoup à le rendre compatible avec la souris Saturn. C’est old-school donc faut un petit temps d’adaptation mais il reste très correct à manier. Ou alors c’est le framerate qui te dérange et là, effectivement…


#378

Non pardon, je ne l’ai jamais essayé, mais le gars de la vidéo explique bien que le framerate aux fraises rend le jeu très difficile.


#379

Ah, oui… Mais c’est Digital Foundry, en même temps, les mecs qui font une syncope quand un jeu descend jusqu’à 30 insoutenables frames par seconde. Enfin, je ne te jette pas la pierre de ne plus vouloir te coltiner ça mais la grosse majorité des jeux 3D de l’époque PS1/Saturn voguent dans ces eaux-là et ça choque un peu moins sur les basses résolutions de l’époque.


#380

Depuis quand on voit la perte de framerate comme un obstacle au gameplay et non un bonus à celui-ci,
gratifiant du solide challenge sur nécessité d’anticipation, de calculer mentalement l’ensemble des physiques du jeu
pour déterminer l’endroit où l’on va se retrouver à la sortie de ce trou dans l’espace temps virtuel
et prédire les résultats de nos actions aveugles ?

Half Life sur 166mmx sans 3DFX, je dis oui madame. (overclocké à 200 quand même - ah)

Spoiler

(la réponse à ma question étant sûrement -> “Depuis 16 ans probablement.” )

J’aimais bien l’inertie flottante de Big Red Racing dans le genre.

…qui était aussi prévu sur Saturn à l’origine ! [ topic rematching : ]
(et toutes les autres consoles de l’époque…)