Le topic indispensable de la Sega ♥ Saturn // CR2032 remembers love


#461

Des nouvelles des deux supposés prototypes postés à la page précédente.
Video du 1er, dont on a pu voir des photos dans des mags de l’époque (notamment dans le Player One de Mars 94)

Video du second, qui est aussi en vente sur ebay.


#462

Parlons un peu du film Last Bronx.

■ Last Bronx ~Tokyo Bangaichi~ (trailer) :

Développé par Sega AM#3, généralement plus familier avec les jeux de caisse que les jeux de baston, le jeu d’arcade Last Bronx ~Tokyo Bangaichi~ (1996) reprenait les mécaniques de base d’un jeu de baston AM#2 (donc trois boutons Guard + Punch + Kick) mais se démarquait en introduisant des armes pour chaque combattant, ainsi qu’une nouvelle méthode d’animation mélant motion capture et animation de mannequins pour des animations plus réalistes. Notez que ce combo motion capture + armes était la mode à l’époque puisque le grande concurrent de Last Bronx en arcade la même année fut Soul Edge de Namco.

■ Last Bronx Playthrough (Sega Saturn) :

Mais surtout, Last Bronx se démarque de Virtua Fighter ou de Fighting Vipers avec une attention plus grande portée à l’univers / “settei” du jeu, que ce soit son unité de lieu réaliste (tout se passe dans de vrais quartiers de Tokyo facilement reconnaissables), son thème contemporain (des guerres de gangs en 199X quand le Japon part en ruine suite à l’éclatement de la bulle), ses lascars sapés comme de vraies jeunes racailles de Tokyo à l’époque, ou son scénario un tout petit peu plus alambiqué que “10 champions d’arts martiaux se tapent dessus”. Même la profusion de deals commerciaux pour placements de produits ne détonne finalement pas avec l’univers du jeu, dont le premier slogan officiel était Birth of Generation X. Autant dire que tout cela vite pris un coup de vieux, mais qu’il s’est aujourd’hui écoulé suffisamment de temps pour que l’univers loubard désuet de Last Bronx retombe dans la case “cool nostalgique”.

A l’époque encore ivre du pognon gagné avec Virtua Fighter 2, Sega avait produit un paquet de produits dérivés pour nourrir cette nouvelle franchise, avec une stratégie très proche de celle de SNK à l’époque : des séquences animées pour la version Saturn de 1997 (probablement tirées d’un projet d’OAV ou de série TV avortée), différents radio drama, un gros taf de production CG et donc le film qui nous intéresse aujourd’hui.

La bande-annonce ouvrant le post vous a donné une bonne idée du produit : Last Bronx ~Tokyo Bangaichi~ est un parfait exemple du merveilleux V-Cinema des années 90, ce cinéma d’exploitation direct-to-video un poil fauché et flirtant tout le temps ou presque avec les films de yaks, les films roses, les films de SF ou pourquoi pas les trois à la fois. Sans surprise, le film reprend grosso modo l’intrigue du jeu sorti quelques mois plus tôt en arcade, donc des chefs de gang de chaque quartier de Tokyo qui se mettent sur la gueule avant de s’unir pour affronter la sinistre organisation secrète Redrum, qui a fait main basse sur la ville. Seul le dernier boss Red Eye est troqué ici pour une antagoniste inédite, Queen.

Bien aidé par de véritables bonnes idées de mise-en-scène, quelques décors franchement cools, un premier degré touchant de nanardise, des effets spéciaux sacrément cheapos (attendez de voir Joe “juggler” Suzaku) et des acteurs loin de mériter un Oscar mais suffisamment athlétiques pour participer à des chorégraphies de baston Tokusatsu-ifiantes, il s’agit sans doute par défaut d’une des moins pires adaptations de jeux vidéo en film, et en tout cas d’un film beaucoup plus fidèle à son héritage vidéoludique que Mortal Kombat ou Street Fighter puisqu’il a la bonne idée de se contenter d’un tournoi d’arts martiaux façon Bloodsport pour excuser que tant de protagonistes aient l’occasion de se taper dessus sur 86 minutes de bobines bande magnétique. Mais d’aucuns voudront se faire leur propre avis, et je pense que personne chez Sega ou General Entertainement ne viendra engueuler Boulette ou poursuivre Tam en justice si je vous file direct le lien vers le film complet.

■ Last Bronx ~Tokyo Bangaichi~ (film complet) :

Pour une raison qui m’échappe, l’Internet occidental insiste que Last Bronx aurait été réalisé par le jeune et inconnu Takashi Shimizu, 25 ans à l’époque, qui a ensuite fait une belle carrière avec la série horrifique Ju-On / The Grudge. Il s’agit en vérité d’un film de Tsutomu Kashima, un vétéran des séries policières burnées des années 80, ce qui explique sans doute la roublardise de certains plans et l’aisance avec laquelle il filme les ruelles de studio. Les gros gros fans d’acteurs en spandex reconnaîtront peut-être Hiroyuki Kawai (Guyferd) dans le rôle de Yusaku le motard d’Haneda. C’est la catcheuse Chiemi Nemuta qui incarne Nagi, la chef de gang lesbienne sadique féministe et androphobe fille de milliardaire qui se bat avec des sai. Hoshimi Asai, une nana qui a eu une carrière assez dingue et qui pourrait probablement coller une trempe au reste du casting, incarne Yoko la championne du ton-fa. Le mec qui incarne Kurosawa connaîtra également une jolie petite carrière TV, qu’il récapitule d’ailleurs sur son compte Youtube officiel. Il a notamment pu briller sur l’épreuve Delisoba Deluxe de l’émission Tokyo Friend Park, une espèce de défi Hugo Délire tristement célèbre pour son adaptation sur Saturn, puisqu’elle n’est jamais sortie dans le commerce (uniquement filée en cadeau dans l’émission) et donc depuis longtemps l’un des jeux les plus côtés de la console, alors que c’est une bouse. Mais c’est la première fois que je tombe sur un enregistrement du véritable Delisoba Deluxe, donc this is cool.


#463

Manifestement, Jon Burton s’emmerde au boulot depuis qu’il est passé “Creative Advisor” chez Traveller’s Tales puisqu’après avoir fini de patcher Sonic 3D Blast, il farfouille dans le code de ses projets Saturn. Ici, il retrouve une McLaren modélisée aux prémices du développement, quand Sonic R était encore un projet de simulation de Formule 1.

https://www.youtube.com/watch?v=ME7Dkpgd_-k


#464

Friendship with 2017 ended now 2018 is my best friend

https://www.youtube.com/watch?v=NhAAYJNQZ_k


#465

Pas encore testé tout ça :

https://www.youtube.com/watch?v=PKNOhWgMCMY

https://www.youtube.com/watch?v=WjKF0z9pu3g


#466

Adorable. Je sais pas si je me ferais chier à ce point rien que pour jouer à Saturn Bomberman en ligne avec du lag mais je suis content de savoir que c’est possible.

Un proto d’Armed ou Aftermath, jeu d’action produit par Interplay et abandonné juste avant la conclusion du développement, est désormais « dans la nature » :

https://www.youtube.com/watch?v=7efJKVhRO7k

//////////

Les précos de l’album Azel ont démarré. (Les extraits font envie.)


#467

Merci Chaz pour le reminder. Très prometteur en effet, vivement avril pour lire les notes.
J’imagine aussi qu’on verra bientôt une ISO custom incluant ces pistes réorchestrées.

Et pour rester dans la Saturn, j’adorerais qu’un label ressorte du semi-oubli général une de mes OST-madeleines. “Label”, si tu nous lis.
:meuh:

https://youtu.be/n-SFIEhoKT0


#468

Toujours sur le même sujet, The Ringer lance une série d’articles sur les jeux vidéo marquants de 1998 (certes) et commence, à mon grand étonnement, avec un long article - qui plus est très pertinent - sur Azel et Yukio Futatsugi. (Juste une faute de goût sur l’emploi de Vgchartz, mais passons.) A ce stade, j’ai hâte que New York Magazine nous raconte la sortie de Sakura Taisen 2.


#469

Des news du remake PS4/Vita de Dōkoku Soshite…, toujours prévu pour le 26 avril, avec un nouveau trailer un brin coquin et un vidéo de démo du lypsinc de cette version.

https://www.youtube.com/watch?v=4LrJaTqYO94
https://www.youtube.com/watch?v=g3KtuRy0jSs


#470

C’est Premium (payant) mais Boulapoire sur Gamekult revient à son tour et en français sur le cas Azel / Panzer Dragoon Saga à l’occasion du vingtième anniversaire de la sortie du jeu. On trouvait aussi un paquet de nouveau contenu sur Youtube cette semaine à cette occasion, entre Let’s Plays et podcasts commémoratifs. Le culte autour du jeu chez ceux qui l’ont vécu à l’époque ne me surprend pas (d’autant que c’est dans la continuité directe de l’impact culturel d’Evangelion) mais je ne m’attendais pas à un tel écho vingt ans plus tard alors qu’un paquet d’anniversaires de sorties de jeux PlayStation et N64 qu’on voit plus régulièrement dans des tops historiques, car mieux connus des critiques et joués par un plus grand nombre, passent en coup de vent. La vérité finit toujours par triompher !

https://www.youtube.com/watch?v=nL4yMosLH2Y

Prenons, au hasard, les premiers commentaires de cette vidéo.

Internet ne ment jamais.


#471

Des nouvelles de Yaba Sanshiro, le nouvel émulateur extrêmement prometteur du développeur de Yabuse. L’anglais des vidéos est approximatif mais je pense qu’on pige malgré tout de quoi il parle.

https://www.youtube.com/watch?v=OqdkU6d9AOA
https://www.youtube.com/watch?v=eNTlfGgUN3k


#472

Promis de longue date, DF Retro s’attaque enfin à Exhumed / Powerslave / Seireki 1999, l’extraordinaire FPS de Lobotomy Software qui intégrait la progression à la Metroid dans un jeu à la première personne, six ans avant Metroid Prime.

https://www.youtube.com/watch?v=HCsO8O4W4Fw

//////////

Game Center CX uploade désormais directement ses épisodes sur Youtube, et celui de cette semaine était consacré à Virtua Fighter 2.

https://youtu.be/aVmeUja-jxY [edit] ou pas. Je suppose que ce n’était pas un compte officiel, ou qu’ils ont uploadé celui-ci trop vite.


#473

This weal amewican dude est un micro-poil trop optimiste sur les performances techniques de la Saturn, mais chouette critique concise et complète du triptyque Mobile Suit Gundam Side Story: The Blue Destiny, un des rares bons jeux vidéo tirés de la franchise (au point de recevoir un remake sur PS3 et de lancer la sous-série Side Story / Gundam Gaiden).

https://www.youtube.com/watch?v=WBmEsal1yGQ

J’avais déjà posté ici-même l’été dernier un enregistrement HD de l’intégralité des trois épisodes, si vous voulez en voir plus et surtout apprécier l’excellent doublage. Je ne serais pas aussi dithyrambique que le bonhomme sur la qualité du jeu mais je suis peut-être moins le public-cible ; ça reste un chouette jeu d’action 3D nerveux, chose pas forcément fréquente sur la bécane, voire sur cette génération de consoles dans son ensemble. On peut d’ailleurs considérer que The Blue Destiny a lancé un petit âge d’or des adaptations vidéoludiques de Gundam, puisque G-Generation sur PlayStation (lui-même dérivé de G-Century) et le très populaire jeu de stratégie Ghiren no Yabō sur Saturn (ci-dessous) suivront juste après. C’est probablement dû au fait que la Saturn et la PlayStation ont connu la première génération de développeurs ayant grandi fans de Gundam.

https://www.youtube.com/watch?v=kxW6dKjdBCk


#474

Après 15 ans de silence, l’humanité n’a jamais autant parlé de Panzer Dragoon qu’actuellement. Si ça peut pousser Sega à réexploiter d’une façon ou d’une autre cette licence. Même une démo VR, on prend !

Le DF Retro de cette semaine revient sur les deux premiers épisodes, en passant rapidement sur le spin-off GameGear et Tiger R-Zone, avec de chouettes explications sur les différents éléments gérés par les VDP1 et VDP2.


#475

Ben Heck, le mec qui démonte tout et s’est surtout fait connaître pour la création de consoles portables artisanales recyclant des vieilles consoles de salon, s’attaque aux entrailles de la Saturn (et abandonne bien vite l’idée de faire une version portable) en désossant plus spécifiquement une MK-80008 (la Model 2 américaine, avec les boutons ronds). Vous verrez que ce n’est pas la vidéo la mieux informée qui puisse exister sur le sujet, et on trouve à vrai dire bien plus d’infos pertinente sur l’architecture de la machine en fouillant un peu Internet ou les vieux mags, mais la vulgarisation de l’ensemble est toujours appréciable.


#476

En voilà des grigous qui ont bien cerné leur public de trentenaires qui prennent du bide.


#477

Je vous parlais de Last Bronx sur ce même topic (en haut de cette page) il y a peu. Voici que sort une chouette vidéo de 20 minutes sur le jeu et surtout le contexte de l’époque, aussi bien pour le marché du jeu vidéo que pour la société japonaise dans son ensemble, ainsi qu’un détour inattendu dans les pages graveleuses de la presse trash UK des années 90. (La vidéo reprend par contre la légende urbaine comme quoi le mec de Ju-On aurait réalisé le film.)


#478

Ben Shinobi vient de sortir deux superplays (un par perso) du célèbre Shinrei Jusatsushi Tarōmaru, rapidement devenu un des jeux les plus côtés de la Saturn quand il s’est avéré que la branche japonaise de Time Warner Interactive avait claqué la porte juste après la sortie du jeu. Tarōmaru est tellement connu comme le loup blanc qu’il s’agit probablement d’un des « jeux rares » les plus faciles à trouver… Toujours est-il que c’est un sympathique jeu d’action avec un cadre yōkai réussi et un système d’auto-lock assez unique. Je n’irais pas dire que ça vaut le prix auquel on le trouve, contrairement à un jeu comme Radiant Silvergun, par exemple. Des membres habituels des projets Treasure de l’époque ont d’ailleurs bossé sur Tarōmaru.



#479

5pb vient d’annoncer que le remake PS4/PSVita de Yu-No sortira également sur Switch et Steam, ce qui laisse du coup espérer une toute première traduction anglaise officielle.


#480

Bon on le change quand ce forum pour qu’on puisse mettre des pouces bleus.