Le Topic Rétro


#3461

Je me souviens que nous parlions de cette extraordinaire simu de baseball de Konami pour le X68000, Namachūkei 68 (“retransmission en direct 68”), sur Boulette il y a quelque chose comme treize ou quatorze ans (eh bah putain…). Le voici enregistré comme d’hab en qualité tip top sur du matos d’origine par Higemaru, ce qui vaut le coup rien que pour l’intro.

L’ambition de cette simu sortie en 1991 était de donner l’impression de regarder un véritable match de baseball. Cette recherche de mimétisme préfigurait la future gamme 実況 “Jikkyō” démarrée en 1994 sur Super Famicom et dont l’ambition était de rendre l’atmosphère plus proche d’une retransmission TV, notamment via le soutien de commentaires digitalisés impressionnants pour l’époque, au point d’ailleurs de se faire parodier en interne avec Jikkyō Oshaberi Parodius. Pas besoin de vous rappeler que ce Konami-là avait une maîtrise incroyable des processeurs et capacités sonores. Namachūkei 68 ne va pas aussi loin et ne propose aucun commentaire audio au delà des annonces du stade et des chants de supporters, mais sa bande-son est perchée très très haut dans le top des productions de Konami, tirant à merveille partie du son FM de la bécane.

Dans les faits, le jeu s’inspire surtout du Moero! Pro Yakyū de Jaleco, mais exploite la haute résolution et la mémoire-vive confortable du X68000 pour permettre d’afficher à la fois le point de vue du lanceur, et celui du batteur, ainsi que quatre fenêtres pour surveiller le terrain. Vous noterez également que le terrain est présenté sous différents angles de caméra en fonction de l’orientation de la balle frappée par le batteur. Ca nécessite un poil d’adaptation mais ça contribue à l’argument “retransmission télévisée” du jeu. Son principal défaut : l’absence totale de licences, ce qui fait tâche même pour l’époque.

Il ne se passe pas grand chose pendant les trente bonnes minutes que dure le match, mais si vous le matez en entier, vous pourrez remarquer sur les plans larges que le match démarre en début de soirée et que la nuit enveloppe progressivement le stade au fil de la partie. Sans doute un détail visuel assez rare pour l’époque dans une simulation sportive.

Sinon, je vous encourage au moins à zapper à 23m04s pour le passage le plus intéressant du match, avec deux animations Lucky 7 et une cinématique de Home Run qui s’enchaînent en quelques minutes. Le match se termine à 35m20s avec une chouette musique de fin de partie puis une succession de cinématiques assez coolos.


#3462

Le jeu n’a pas les mêmes qualités musicales, mais Joe Montana II (sorti lui aussi en 91) a du en impressionner plus d’un à sa sortie avec ses commentaires audio en continu :


#3463

Wow, un nouveau Chrontendo est sorti. A ce rythme de parution, c’est presque comme Berserk ou Hunter x Hunter : je ne me rappelle même plus du contexte de l’époque et il faudrait qu’il rappelle sur quels jeux il nous avait laissé. Cet épisode #52 dure une heure vingt et ne couvre pourtant que la période du premier au quinze décembre 1989, signe de l’effervescence sur la console à l’époque.


#3464

Vivement le nouveau forum pour que l’on puisse congratuler les posts autrement que par une phrase inutile :smiley:


#3465

Au contraire, je trouve qu’écrire un truc, même convenu, est plus sympa que de coller un like nullos à la Twitter (à part peut-être sur selectbutton où ce ne sont pas des likes mais des BLOOD POTIONS).

Cuphead n’est pas seulement un hommage à plein de vieux cartoons, c’est aussi un hommage à pleins de vieux jeux. Personnellement j’avais immédiatement repéré les trucs de Three Wonders, mais d’autres sont moins évidents. Attention toutefois, alors que la première vidéo se cantonne essentiellement à un boss qui a fait partie de toutes les démos, la seconde contient des gros spoilers pour Cuphead.



#3466

C’est écrit avec les pieds (comme souvent avec Destructoid) mais chouette petite enquête sur la fameuse illustration de boîte du jeu Phalanx, qui n’a rien à voir avec les banjos. Sans surprise, le but avoué était que les badauds s’arrêtent devant et prennent la boîte en main.


#3467

J’avais bien aimé cette fausse réponse sur le sujet : https://www.gamefaqs.com/boards/588567-phalanx/42464692


#3468

Vidéo géniale qui montre admirablement bien comment on composait sur Megadrive dans les années 90.


#3469

Pour ceux qui ont joué à Mickey Mania, vous vous souvenez peut-être de la poursuite par le cerf en pseudo 3D. Cette vidéo explique comment ça a été fait, et c’est en fait une technique de manipulation des couleurs par pixels pour donner l’illusion de mouvement héritée des démos Amiga et compagnie :

De mémoire il y avait une séquence similaire dans le Roi Lion, mais après rapide coup d’œil sur Wikipedia, ce sont deux boîtes et des designers différents qui ont fait les jeux.


#3470

(Nova en parlait déjà page précédente mais c’est un bonne excuse de rattrapage.)

Je voulais en faire un post plus conséquent mais finalement je n’ai pas trop le temps et je renifle le post “qui ne verra jamais le jour” donc je préfère m’en débarrasser : récemment, en cherchant il me semble à l’origine des infos sur les communautés XBAND, j’ai découvert qu’il y avait dans les confins de l’internet japonais une (toute) petite communauté de fans du jeu J-League Excite Stage '96 d’Epoch, qui se retrouvaient depuis 2003 pour faire des parties en ligne (sur émulation) et de visu. Ils jouent aussi parfois aux autres épisodes mais nette préférence pour le cru '96. C’est marrant de s’être attaché à ce titre et cette série en particulier ; perso c’est plutôt la série Prime Goal de Namco (notamment Prime Goal 2) qui m’avait marquée sur cette génération où quasiment chaque éditeur avait sa propre proposition de simulation de football. Prévenez-moi si vous trouvez une ligue de joueurs de Sanrio Cup Pon Pon Volley.


#3471

Mmmmmmmmmmmmmm. Petit Boulette signal.
J’ai rarement revendu de choses et les fois où je l’ai fait, j’étais tellement en dèche que je l’ai très mal fait (des collections entières de manga repris une misère chez Book Off… J’y repense souvent !).

Cette fois, en prévision d’un futur déménagement, je compte revendre posément quelques bidules et me renseigne donc un peu en boutique et sur le net.

Mes marchandises :

  • 1 x new 3DS XL Euro noire métallisée (Mint - boite) - Photos
  • 1 x old 3DS XL Euro Pikachu (TBE - boite) - Photos
  • 1 x Virtual Boy US (BE - Boite) - Photos

Le cas de la 3DS Pika me fait un peu bugger : c’est une édition limitée, certes, mais j’ignore son niveau réel de rareté. Sur le net, on la trouve abondamment en seconde main entre 180€ (en loose) et 555€ fdpin (en boite)… Elle n’est pas encore vraiment rare et les prix sont si délirants que je vois les même annonces semaine après semaine. Mes cours d’éco sur l’offre et la demande sont tout mystifiés.

J’aimerai me positionner dans une marge réaliste, au-dessus des magasins qui m’en donne ‘‘au moins 100€’’ et largement sous la barre des retro-vautours des marketplaces. Et à part Argus Jeux, impossible de trouver d’indication raisonnable, dommage que ReBuy ne l’ai pas en référence pour comparer.

S’il y des gens qui revendent du JV retro en 2017, quel est le meilleur biais pour le faire et estimer au juste prix ?

Merci ! :meuh:

Le grand WTF:

EDIT: flemme de poster des annonces et des colis, je suis finalement allé revendre à Répu mes deux 3DS (250€) et j’ai pris la décision de garder la VB en backup, ma version japonaise ayant l’écran un peu abimé.


#3472

Le Virtual Boy m’intéresse ! :open_mouth: (enfin ça dépend du prix)


#3473

Regarde les ventes terminées et réussies, pas les offres. Sinon un tour sur le bon coin te permettra d’estimer le volume.
Je crois que la Pikachu a été vendu en masse.


#3474

Un trailer pour le patch de Sonic 3D Blast par un de ses programmeurs principaux, mentionné plus tôt dans ce topic. Tant d’efforts si tard pour un jeu aussi moyen, je vous avoue que je reste perplexe. Mais ça laisse le maigre espoir d’un Sonic Forces DX d’ici vingt ans !


#3475

La frustration du coder de jeux vidéos déçu de ne pas être arrivé à la qualité qu’il souhaitait (pour raison intérieures comme extérieures) peut perdurer looongtemps, comme dans tout métier où l’on met autant de son esprit.
Surtout avec des gens d’une époque où ce boulot se faisait souvent seul.
(je pense que l’on peut retrouver ça aujourd’hui chez les devs indie)

Et donc cette notion de qualité pour un coder de l’époque, c’est souvent plus la qualité du moteur que du game-design / level-design / gameplay.


#3476

(Merci De Fursac pour le tip sur les recherches approfondies d’eBay, je ne connaissais pas cette option.)

Chez Motherboard/Tedium, un article fourni en lien sur les clones de Gameboy.

Ce laptop Mega Duck éducatif avec clavier et imprimante thermique ! (ツ)

https://youtu.be/EkwFNbRbEm8

D’ailleurs en fouillant dans ma cave cet aprem, je suis tombé sur une strate où se blottissaient une Gameking, une Dingoo et une Zodiac², la state random-emotion. Et je me rends compte que malgré ma propension à looter des consoles du 9e cercle, je n’ai jamais possédé de Gizmondo, machine dont la gestation WTF, la promo bling-bling et la fin brutale mériteraient amplement une comédie Netflix.

Malgré le ton humoristique Youtube français apparemment obligatoire, je recommande au passage cette série de vidéos de CultureJV, bourrées d’anecdotes et d’images d’archives.

Fullset pour mémoire :


#3477

Tiens, en parlant de neo retro (ca aurait pu aller sur le topic demo du reste), une reprise de Shadow of the beast sur cpc + par le groupe Logon Systems (qui avait fait les beaux jours d’Amstrad 100%).

La mouture de 1995 sur CPC:

https://www.youtube.com/watch?v=6_RbO0Vm-AA

La version CPC+ de 2017:

https://www.youtube.com/watch?v=CPCyF71098o

Evidemment ca reste dans les conditions d’une demo, faire un jeu complet serait une autre affaire.


#3478

Comment ils font ? ils calculent les frames pendant l’intro ?


#3479

Un sacré boulot!

Pouet a les détails:


#3480

Je comprends l’idée et c’est tout à leur honneur mais, arrêtez-moi si je me trompe, n’est-ce pas une machine sortie en 1990 (même année que la SFC, deux ans après la Mega Drive) dont le CPU est à peu près équivalent à celui de la Master System ? Une subtilité m’échappe ?