Le Topic Rétro


#3541

Oui je l’avais lu à l’époque, c’est comme ça que j’avais appris que le mec de Jaleco était auparavant passé chez SNK.

Brian Hargrove = lui ? Je ne vois pas où il parle de Samurai Spirits dans ses messages récents.

T’as piqué ma curiosité ; si je me fie à l’interview du staff dans All About #9 :
• Elle confirme que セイウチ “Seiuchi” est bien Yasushi Adachi (même rôle, même anecdote que dans l’interview de Polygon sur les origines du premier SamSpi comme Belt Scroller dans un univers de monstes).
• Ils précisent que le noyau de l’équipe principale (trois membres) était responsable de NAM-1975, puis League Bowling, puis 2020 Super Baseball avant SamSpi. On sait également que “Seiuchi” avait bossé sur Psycho Soldier et Athena avant, et que cette équipe a ensuite bossé sur KOF’94. Ce dernier étant un projet mené par Toyohisa Tanabe, protégé d’Ashida qui l’a suivi ensuite dans ses divers projets post-SNK.
• Nakamoto semblerait être le vrai nom de l’artiste (c’est sa signature sur les drafts de SS1, on retrouve son pseudo “Nakapee” sur Nam-1975 etc.) mais bon… La seule personne qui a suivi Adachi jusque chez Engines et dont le nom se rapproche, c’est Masanori Kusumoto. Là où c’est particulièrement intéressant, c’est que son nom apparait dans les crédits du RPG Shinsetsu Samurai Spirits: Bushidōretsuden. Or, Bushidōretsuden est le premier jeu de SNK absolument transparent sur le nom et le rôle des membres du développement. On sait que c’est Shirō Onō qui a chapeauté le charadesign de ce jeu, pour coller avec les différentes adaptations de jeux SNK en manga dont il était par ailleurs responsable chez MediaWorks. Mais certaines illustrations de la jaquette font bien plus penser aux illustrations des premiers jeux, et Kusumoto est justement (co-)crédité pour ces illustrations.
• Il est donc possible que Nakamoto soit un pseudo de Kusumoto, ou que Nakamoto soit à la surprise générale le vrai nom de Senri Kita (car elle a également gardé des liens étroits avec Adachi) qui aurait commencé toute jeune puis serait passée freelance ? Ou encore une autre connaissance gravitant autour d’Engines. La solution la plus simple serait probablement de demander à Adachi directement.


#3542

Merci pour toutes ces infos ! La conversation avec Brian Hargrove est en MP - on échange régulièrement des infos - mais c’est bien Turfmasta.


#3543

En tout cas, si vous tombez sur une réponse plus définitive, ça m’intéresse.

Toujours en balade à Akiba, cette fois circa 1985 en pleine folie Famicom via les archives de l’AP.


#3544

• Jeremy Parish est convaincu par la Super NT.

https://www.youtube.com/watch?v=umLpsk02Om4

• Encore un joli bébé chez Techmoan, le Superscope PSD300.

https://www.youtube.com/watch?v=AXL4r30VgSE

• Et chouette entretien avec Jack Matthews, ancien de Retro Studios et notamment chef de la tech sur la trilogie Metroid Prime.


#3545

Jusqu’à aujourd’hui, je pensais naïvement que les magazines étaient tous rangés dans la catégorie “magazines” chez Archive.org, mais en fait non. Du coup, je découvre qu’ils ont des Gamest, des Famitsu, des notices et des livres en tout genre rangés dans la catégorie “e-books”. Les fichiers étant taggés à la Pinterest (selon le bon vouloir de celui qui uploade), le moteur de recherche ne donne pas beaucoup de résultats et il faut donc scroller pour être sûr de ne pas passer à côté d’un fichier.

En parlant d’e-book, on trouve un extrait du manga de Jin Mera / Eiji Shiroi adapté du roman Shinpen Tange Sazen chez Amazon.


#3546

Je suis à fond dans les VGM Megadrive en ce moment car je suis sur le point de transformer la mienne en juxebox FM, en constituant ma BDD je suis tombé sur un player fantastique qui propose deux fonctions géniales : on peut extraire un morceau en wav ET en multipistes, ce qui est parfait pour créer des remixes, et on peut également exporter très simplement, par un simple drag&drop, n’importe quel son d’une piste pour l’exploiter ensuite avec le tracker Deflemask. TOP.

https://youtu.be/4Ggx4k8GCEA


#3547

(Ce player est juste génial, bravo Mathieu Demange si tu passes ici)

Le DF Retro nouveau est consacré à la Super NT d’Analogue.

https://youtu.be/LOSQgBEf5ac


#3548

Marrant que tu parles de Gamest car ton histoire de staff de SamSpi continue de me tarabiscoter et de fil en aiguille, je songeais ce week-end à pourquoi pas essayer de mettre la main sur les Gamest de l’époque 1991~1996 pour mieux comprendre le boom des jeux de baston. En attendant, histoire de ne pas trop me disperser, j’ai juste commandé le Gamest #102 de novembre 1993 qui était un numéro spécial consacré à Samurai Spirits / Samurai Shodown. Ca valait le coup rien que pour le fan art du jeune « Edayan-kun d’Ōsaka » qui illustre le sommaire.

Pas grand chose sur l’identité de “Nakamoto” évidemment, mais l’entretien de Gamest avec le staff à la fin confirme que le ou la character designer principal(e) du premier jeu est bien la même personne que celle de ShinSamSpi interviewée dans All About #9 : Y. “Arai” N. (un araigumi étant un raton-laveur local). Sachant que le directeur du jeu Y. A. dans les mêmes entretiens est Yasushi Adachi, le “N.” de Y. N. est manifestement le nom de famille de cette personne, et il s’agit peut-être bien d’un(e) Nakamoto. Mais je note surtout qu’on trouve un Y. N. chez Yuki Enterprises puis Examu : Yūichi Nakatani (et en plus c’est un graphiste). Violetche, Yūichi, c’est pas si loin non ?

J’ai remarqué qu’Adachi était pote (en tout cas à une époque) avec Tsuyoshi Tanaka (ancien prod de Monster Hunter Portable), qui se trouve être l’ami d’un ami. Donc je lui en ai touché un mot pour voir si Tanaka peut demander à Adachi de confirmer que Violetche Nakamoto est bien Yūichi Nakatani… J’en saurai peut-être plus dans la semaine si tous ces braves gens n’ont vraiment rien de mieux à foutre.


#3549

Merci encore ! Je n’ai pas eu le temps de me repencher sur le sujet (et j’ai tendance à faire des recherches sur 20 artistes à la fois), mais je prends note.

Tant qu’on parle de SNK, je suis tombé sur des screenshots de Yosaku, l’un des premiers jeux produits par SNK, via une rubrique de Beep! Mega Drive qui traite de vieux jeux d’arcade. Le jeu n’est pas encore dumpé et on le connait essentiellement via la version Cassette Vision, mais l’un des screenshots publiés par Beep! comporte un copyright “Orca Olca Corporation”. Orca est surtout connue comme la boite dans laquelle ont bossé certains des futurs devs de Toaplan.


#3550

Je me suis promis de ne pas poster chaque épisode bêtement ici mais bon sang, c’est Actraiser ! Encore du joli boulot de Jeremy Parish à cette occasion, avec l’effort tenace d’enregistrer un paquet de séquences correspondant à un résumé très compréhensif des qualités uniques du jeu.

https://www.youtube.com/watch?v=tPdbgFu75i8


#3551

Deux nouveaux enregistrements de qualité par Higemaru, ci-dessous.

• La version Master System de Kujakuō / SpellCaster avec le module FM :
https://www.youtube.com/watch?v=0ZQyo_NnChU

• La JAMMA originale d’Athena :
https://www.youtube.com/watch?v=ZldnorLj2vA

Avec un bonus pour cette dernière : la numérisation de la cassette audio filée avec la version Famicom, comprenant [30:50] un message de remerciement de l’éphémère idole Kaori Shimizu et [32:02] un medley de ses deux chansons promotionnelles pour SNK en 1987, la célèbre chanson Psycho Soldier et la moins connue Kizudarake no Blue Moon. La jeune fille n’a pas fait une grande carrière mais, pour la rubrique potins et parce que cela fera marrer au moins Tanguy, elle s’est ensuite rapidement mariée avec le jeune lanceur Kazuhiro Sasaki des Taiyō Whales juste avant qu’ils ne changent de nom pour devenir les Yokohama BayStars. Sasaki deviendra ensuite l’un des plus célèbres joueurs de la franchise (et de la ligue) avant de partir aux Seattle Mariners (2000-2003) et d’en profiter pour échanger son idole des années 80 avec une idole des années 90 (Kanako Enomoto).


#3552

Les rééditions Super Famicom de Columbus Circle passent à la vitesse supérieure avec Majū-Ō (parfois traduit “King of Demons”), jeu d’action culte de KSS sorti en 1995 et trouvable à prix d’or dans les magasins rétro. Sortie fin avril pour ¥7000.

M’est avis que le plus intéressant dans cette annonce est la découverte que Softgarage possède désormais les droits du jeu. Ils possèdent une variété d’IP un peu random telles que Giant Robo, Golden Boy, Variable Geo ou Dōkyūsei.


#3553

Michael Jackson et Sonic 3, épisode XX

EDIT: pas vu que ça en parlait déjà dans le topic des bouquins JV !


#3554

Dans la série des mags néo-rétro, à noter la sortie de Player Spirit chez Geeks-Line (méfiance, méfiance).

Ce qui m’intrigue, c’est que Ze Killer est là, revenu d’entre les daubes.
Quelqu’un sait-il déjà penché sur l’identité de ce journaliste ? J’étais persuadé à l’époque que c’était un pseudo utilisé par un ou plusieurs gars de Consoles +.


#3555

C’est bel et bien un mec, mais me souvenir de son nom par contre…


#3556

Il me semble qu’un ancien de l’époque m’avait confirmé qu’il s’agissait d’un pseudo collectif mais j’en ai un souvenir tellement flou que je ne saurais être affirmatif. Ce qui est certain c’est que ce n’est pas un journaliste dédié différent des autres. Dans un mag, il arrive d’avoir recours à un second pseudonyme ou à un pseudonyme collectif tournant quand la rubrique l’impose (typiquement le courrier des lecteurs des magazines ayant une mascotte ou un perso fictif éditorialisé). Ze Killer rentre complètement dans cette fonction. Après ça ne m’étonnerait pas plus que ça que ce soit initialement une facétie d’un testeur récupérée par d’autres, ou le pseudo tournant du chef de rubrique tests, ce qui serait logique en termes logistiques et économiques, ces petits tests coûtant plus en temps de jeu qu’en budget pige. (Je raisonne probablement un peu trop Yellow Media/années 2000 pour le C+ de l’époque ceci étant).


#3557

Je me souviens également avoir lu (ou entendu de la part de quelqu’un chez Joypad ou Gaming) que c’était un pseudo disponible pour n’importe quel employé souhaitant détruire un jeu, mais il est possible que le pseudo ait commencé avec un individu en particulier.

Tiens puisque Sop poste dans ce topic, ça vient de me rappeler que j’avais complètement oublié de lire le chouette reportage du Monde (accessible gratuitement qui plus est) sur les premiers jeux vidéo français, conçus dans la région de Chalon-sur-Saône, qui traîne dans un onglet depuis une ou deux semaines.

(Du coup je venais ici pour parler d’un autre truc mais j’ai oublié quoi…)


#3558

En parlant de ça, Alexis Blanchet et Guillaume Montagnon bossent depuis quelques années sur un livre sur l’histoire du JV en France et ont retrouvé un monsieur qui a développé un jeu à la fin des années 60. Le jeu ne refera probablement jamais surface, mais une revue avait publié un article sur le sujet à l’époque.
Quant au livre, les auteurs espèrent pouvoir le sortir cette année.


#3559

Kudos, chouette article et photos émouvantes.


#3560

Aux Boulettos qui sont au Japon en ce moment, êtes-vous en mesure de confirmer que la boutique 3-get existe toujours à Akiba (leur site n’existe plus), et si oui, s’ils vendent toujours des G.I.M.I.C, et si oui combien ça coûte. Merci.