Le Topic Rétro


#3642

Chouette petit cours de rattrapage.

/Penser à lancer Desert Breaker

Sinon, pour les parisiens, je recommande un passage vers Coin-Up Table. Très sympathique bistro-arcade où on joue à Windjammer ou SSF2 entre deux baos. Le patron était un peu débordé le soir où on y est passé mais a quand même pris le temps de papoter bornes rares des 80’s et de nous faire une démo sur les 4 premiers stages de Ketsui - gros niveau. Juste un petit regret par rapport à la borne Defender (contrôles un peu lâches et écran non-vectoriel). Le cadre est en tout cas convivial et bon esprit, très loin du repaire de geeks suants dont je me me faisais l’image, je recommande.

Les lecteurs exigeants pourront aussi se régaler avec les instructions françaises de Dragon’s Lair.


#3643

Intéressant, ça.

Je ne me suis pas consolé de la fermeture d’Arcade Street, qui avait le bon goût d’être à deux pas de chez un très bon ami. Le principe ici c’est d’abord de manger et/ou boire ou on peut simplement jouer ?


#3644

Les bornes ne sont dispos que pour les clients. (Et c’est évidemment du freeplay). Je ne sais pas s’ils ont réparé la mini-cute Capcom depuis que j’y suis allé.


#3645

Merci. Je leur souhaite une vie longue et prospère, c’est tout à fait le genre de lieux que j’affectionne.

Ceci étant je m’interroge sur la viabilité du modèle économique : si les clients viennent avant tout pour boire un verre et manger et que les bornes sont un petit plus, ça peut le faire. Si au contraire les bornes sont le principale attrait et que chaque client joue 30 minutes pour le prix d’un café, je suis plus dubitatif.

Comme disait le vieux d’Alerte rouge : “Le temps nous le dira… Le temps nous le dira”.


#3646

Je crois que tu piges pas le concept du truc (et que t’as pas cliqué sur le lien de Kanu), c’est un carrément un restau/bistro avec des réservations de tables, des planches à charcuterie et des bières à 5€ la bouteille, pas un troquet de potes avec un petit café pour faire la blague devant Windjammers. Même si, dans l’absolu, la question du modèle économique se pose quand même. Je ne sais pas ce que Pharoah/Belota en pense mais m’est avis que leur survie passera par le succès de leur privatisation de salle pour entreprises.

En tout cas, merci pour l’adresse.


#3647

LGR revient en long et en large sur la Gizmondo, et notamment les fameuses péripéties qui ont entouré sa sortie. Il me semble bien que c’est la première fois que je vois quelqu’un étudier sa caméra en détails. J’ai toujours les jeux que Brandon m’a filés quelque part…


#3648

Un topo bien foutu les portages de jeux Nintendo sur PC. Le Super Mario Bros Special de Hudson porte bien son nom.

(Quelqu’un a récupéré la fameuse archive “Do Not Upload” blindé de jeux PC japonais rares ?)


#3649

Vendredi dernier, c’était au tour de Yuji Naka de s’adonner à l’exercice de la conférence lors du 5e numéro de Game Business Archive. Le compte rendu de Famitsu est sorti mais vous pouvez compléter avec le livetweet réalisé par des habitués qui évoquent notamment une version SC-3000 de Lode Runner non commercialisée, réalisée par Naka avant Girl’s Garden (son 1er jeu commercial).
Pas de révélation fracassante mais des anecdotes intéressantes sur certains des jeux auxquels il a contribué (ça s’arrête à Sonic 2) et une tendance à ne pas tenir compte de la hiérarchie dès son arrivée chez Sega.


#3650

Pas encore lu, mais en parlant de Sunsoft et non d’Hudson, dernièrement a été mise en ligne la quatrième partie d’une longue rétrospective sur la boîte. Celle-ci parle notamment de la période Looney Tunes, pour laquelle j’ai énormément de sympathie (j’ai énormément de sympathie pour tout ce qui touche aux Looney Tunes, même Space Jam, c’est vous dire).

Rétro toujours. Après avoir miraculeusement retrouvé ma PS Vita, miraculeusement retrouvé mon chargeur de PS Vita, et miraculeusement compris comment recharger une PS Vita déchargée depuis un an (ie, choisir une alim’ avec un ampérage plus puissant que celui d’une alim’ d’iPhone de base), je me suis relancé dans ma pile de jeux PS1 à rattraper (on a les backlogs qu’on peut). J’ai passé une petite semaine à picorer entre Silent Hill, Suikoden I et Suikoden II, et je me retrouve doublement surpris par 1. l’audace des effets de caméra de Silent Hill 2. le kitsch absolu de son jeu d’acteur, qui ne s’est clairement pas bonifié avec les années.

Concernant Suikoden, que j’ai finalement privilégié pour commencer en suivant les bons conseils disséminés ça et là, moi qui ait rarement de patience avec les RPG à l’ancienne, j’étais super content de découvrir un jeu qui avait été conçu en 1995 pour mon moi de 2018 : plein de petites fonctionnalités bienvenues pour alléger les lourdeurs classiques du genre (pas de grinding, leveling automatique, options pour squizer très facilement les mobs, voire option de corruption inutile mais amusante).

Surtout, et je parle sous le contrôle des spécialistes du genre qui rôdent par ici, j’ai été assez surpris par le ton du jeu. J’ai trouvé ça couillu pour l’époque de faire débuter le joueur du mauvais côté de l’histoire, les histoires de méfiance, de trahison et de culpabilité très rapide tranchent avec les climats tantôt solaires ou stéréotypés dont j’ai souvenir, et au final il y a un petit côté, allez, soyons fou, La Bruyère, dans ce vaste tableau de caractères qui oscillent entre gris clair et gris foncé. Dans un article, Jason Schreier le comparait à un Games of Thrones x Pokémon, on peut difficilement faire plus anachronique, mais ça marche pas trop mal. Et d’une manière générale ça a plutôt bien vieilli, à part éventuellement les passages tout rabougris sur l’overworld qui déjà à l’époque de la PS1, devaient paraître un peu poussiéreux.


#3651

Euh, « pas encore lu » je veux bien te croire vu que ton article parle de Sunsoft. Erreur de boîte ? Erreur d’article ?


#3652

Roh, c’est bon, Hudson Soft, Sunsoft, Microsoft, who cares? Elles ont toutes des noms qui se ressemblent, ces boîtes mexicaines.


#3653

Un nouveau service de streaming de jeux rétros sur Andoid et PC: https://www.antstream.com/


#3654

Et pendant ce temps là, un programmeur bien de chez nous s’amuse à porter les Megaman gameboy sur Switch, pour le fun.

[EDIT]


#3655

Ah mais c’est le gusse qui avait pondu l’incroyable MOD “Mario Odyssey” dans Mario 64 environ deux jours après l’annonce de la casquette magique dans le jeu ! Il essaie aussi de refaire Fortnite dans Mario 64 depuis quelques semaines.



#3656

Un grand classique de Youtube, mais cette fois-ci particulièrement bien encodé : deux heures de détente en compagnie de 51 intros de jeux DOS.

Decided to keep this purely OPL / FM synthesis for convenience and consistency. Many of these tunes would definitely sound better with MT-32, soundfonts etc. Focused on floppy games so no CD FMV intros or CD music either. Audio volume level variations in these DOS games is real. I did some quick balancing, but AFAIK there’s no way to avoid distortion in some cases, when capturing from DOSBox.

00:00:00 Eye of the Beholder (1991)
00:02:20 Eye of the Beholder II: The Legend of Darkmoon (1991)
00:05:38 Lands of Lore: The Throne of Chaos (1993)
00:08:57 The Legend of Kyrandia (1992)
00:12:16 Dune (1992)
00:16:08 Dune II: The Building of a Dynasty (1992)
00:18:56 Prince of Persia (1990)
00:20:49 Prince of Persia 2: The Shadow & The Flame (1993)
00:24:15 Magic Carpet (1994)
00:27:38 Quest for Glory II: Trial by Fire (1990)
00:30:05 Space Quest III: The Pirates of Pestulon (1989)
00:33:33 Gabriel Knight: Sins of the Fathers (1993)
00:35:18 Beneath a Steel Sky (1994)
00:37:19 Monkey Island (1990)
00:39:56 Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge (1991)
00:43:58 Ultima VI: The False Prophet (1990)
00:46:55 Ultima VII: The Black Gate (1992)
00:49:12 Ultima VII: Part Two - Serpent Isle (1993)
00:50:36 Pagan: Ultima VIII (1994)
00:51:53 Ultima Underworld: The Stygian Abyss (1992)
00:55:46 Ultima Underworld II: Labyrinth of Worlds (1993)
00:57:50 Might and Magic: Darkside of Xeen (1993)
01:00:00 ShadowCaster (1993)
01:01:41 Master of Magic (1994)
01:02:58 Master of Orion (1993)
01:04:08 The Terminator: Rampage (1993)
01:05:51 Delta V (1994)
01:07:41 Syndicate (1993)
01:09:48 System Shock (1994)
01:11:49 Space Hulk (1993)
01:13:17 Wing Commander: Privateer (1993)
01:16:19 UFO: Enemy Unknown (a.k.a. X-COM: UFO Defense (1994)
01:17:48 Wing Commander II: Vengeance of the Kilrathi (1991)
01:22:05 Strike Commander (1993)
01:24:01 Star Wars: X-Wing (1993)
01:28:03 Star Wars: Tie Fighter (1994)
01:31:14 Alone in the Dark (1992)
01:33:30 Alone in the Dark 2 (1993)
01:37:28 Sid Meier’s Civilization (1991)
01:41:10 Sid Meier’s Colonization (1994)
01:43:32 The Settlers (a.k.a. Serf City: Life is Feudal) (1994)
01:45:35 World Circuit (a.k.a Grand Prix 1) (1992)
01:46:44 Fury of the Furries (1993)
01:48:17 Gateway II: Homeworld (1993)
01:50:39 HeroQuest (1991)
01:52:58 Special Forces (1992)
01:55:12 Warcraft: Orcs & Humans (1994)
01:56:36 Blackthorne (1994)
01:59:21 Flashback (1993)
02:00:21 Dragonsphere (1994)
02:06:32 Frontier: Elite II (1993)


#3657

Faminetsu a entamé la publication d’un entretien avec des devs de Tose à l’occasion de la sortie de la Famicom Mini Jump, la boite ayant produit une bonne partie des jeux qui y figurent.
Je me demandais ce qui pouvait motiver autant de monde à aller bosser pour un dev ninja, mais le début de l’entretien y répond plus ou moins (même si la situation a peut-être changé entre temps) : sortis d’école, en dehors de Nintendo et Tose, les étudiants désireux de rester à Kyoto n’avaient pas beaucoup de choix s’ils voulaient bosser dans le JV.


#3658

La Classic Mini Famicom Jump est sortie au Japon la semaine dernière, dans une fort jolie boîte reprenant le format et le design de la célèbre revue de Shueisha. Voici une bonne présentation de l’objet si vous n’aviez pas trop suivi le projet ou pas vu le packaging de la console. Ca inclue aussi quelques commentaires sur le catalogue de la console.

Chouette cadeau pour cette génération de lecteurs et de joueurs, mais pour les quelques clampins qui comptent sortir, brancher et allumer la console, les jeux inclus dans la console sont quand même sacrément daubés ardus et ésotériques pris tels quels en 2018. C’est pourquoi…


ALL ABOUT les bouquins de jeux vidéo
#3659

Super récap en deux parties de Techmoan sur le format Hi-Vision LaserDisc (donc HD) sorti dès 1993, et plus généralement sur le système de compression analogue MUSE qui a permis au signal Hi-Vision, la haute définition telle qu’imaginée par NHK pour les années 90, de poser les bases de la HD contemporaine (le format 16:9 en étant son principal héritage).

Bonus : ce commentaire d’un(e) ancien(ne) employé(e) de NEC sur l’aquarium virtuel mentionné dans la première partie de la vidéo.

Wow. I used to work at NEC, and I remember the virtual fish tank. It was a high def CRT tv, with a glass section at the front filled with water that was pumped with air to give it the fish tank bubbles. The laser disc unit was in a draw at the bottom. When you inserted the disc in, the water pump started, and the vision of the fish appeared just like a real fish tank. The picture quality was amazing, and most of our customers believed that it was a real fish tank. The funny thing was in the summer time, some of the water evaporated, and we started to see some of the fish swim above the water. Should of seen the look on some customers faces when that happened. Here is a link to a video of it in action:


#3660

Point petite annonce.

Je suis extrêmement take my money concernant cette Classic Mini Famicom Jump et si jamais elle n’est pas en rupture et que sur un malentendu quelqu’un de Boulette a l’occasion d’en pécho une en rab au Japon, sachez que je la lui rachèterais volontiers à prix coûtant en y mettant bien sûr en prime toutes les bières qui s’imposent.

/Point petite annonce.

En bonus, et parce que pourquoi pas, une vidéo de Toxic Bunny, le tout premier jeu vidéo africain ayant bénéficié d’une distribution internationale (par EA, circa 1996), et de Line Man in Texas, le tout premier jeu vidéo afghan (distribué via AppStore en 2013, malheureusement déréférencé depuis : il faudra un jour aborder la question de ces dizaines de milliers de jeux vidéo dématérialisés qui disparaissent totalement de l’histoire faute de politique de sauvegarde, en dépit de leur importance historique parfois incontestable)


#3661

The normal NES games that you could obtain in Animal Crossing each came as an individual furniture piece that appeared as an NES console with a single game box on top of it. When you placed the item in your house and interacted with it, it would only play that one game. […] There was also a generic “NES Console” item that did not feature any of the built-in games. You could buy this item from Redd, or sometimes obtain it through random events such as town bulletin-board message stating that one has been buried in a random location in town. This item appeared as the NES console with no game boxes on top of it. The problem with this item is that it was thought to be unplayable. Every time you interacted with it, you would just see a message indicating that you didn’t have any software to play.

Dix-sept ans après la sortie d’Animal Crossing sur Gamecube, l’utilité de la NES qui ne lance pas de jeux est enfin (en partie) élucidée.


Elle est manifestement en rupture de stock chez Amazon (au prix officiel) et Yodobashi, mais on la trouve encore chez les revendeurs-scalpers d’Amazon ou Yahoo pour un prix un tout petit peu plus élevé que le tarif conseillé (il s’en est vendu 111.000 la première semaine dixit Media Create). Si ça te branche à ce point, tu devrais en profiter pour aller couvrir le TGS pour Pixels ; je pense qu’on la trouvera sur Akihabara et tu pourras en profiter pour aller voir l’expo Jump-Ten Vol.3 qui démarre ce mardi.