Mainichi Issho Daijesuto - Le topic de l'actualité au Japon


#801

Ouf, ça ne spoile pas l’essentiel : comment Haruka va-t-elle s’y prendre pour faire assassiner tous ces gens alors qu’elle est encore dans les couilles de son père ?

Ca se passe au moment du passage à Heisei (l’empereur est mort début janvier 1989) pour le symbole, mais la bulle a véritablement éclaté en 1990 au fil des différentes mesures prises par les institutions financières pour arrêter le fléau des emprunts foireux à gogo qui permettaient le déluge de fric artificiel célébré dans ce jeu ; je crois que l’éclatement de la bulle n’a véritablement affecté la société japonaise qu’en 1991. Mais d’après les membres de ma famille qui ont bossé là-bas ces trois décennies, c’est plutôt vers 2000-2001 qu’on a vraiment commencé à sentir le vent tourner chez les consommateurs. Donc c’est plutôt une déflation continue pfffffft… qu’un véritable bang! à l’américaine. Si tu as vraiment envie d’une date précise, d’après Wikipedia, tout commence le jour de noël, 25 décembre 1989 (soit environ un an après les évènements de cet épisode).


#802

Pour compléter et donner le contexte et parce que j’ai la flemme de bouger de ma chaise pour aller boire des coups trop loin, la naissance et l’éclatement de la bulle économique japonaise viennent en grande partie des problèmes américains, et notamment du fait qu’après le contre-choc pétrolier et l’effondrement du cours du pétrole en 84-85, le dollar est devenu la nouvelle valeur spéculative, et qu’il a grimpé si haut que l’industrie américaine n’était plus compétitive, en termes de prix, face à l’industrie japonaise. C’est le moment d’ailleurs où toutes les marques de TV US ont commencé à disparaître, remplacées par Sony, Panasonic etc. Du coup, les Américains ont gentiment invité leurs amis Japonais à la table des négociations pour leur dire “coco, ton yen c’est des billets de monopoly, c’est pas du jeu, on peut pas lutter contre une monnaie de singe, donc soit on se met d’accord pour déprécier le prix du dollar par rapport à ta monnaie, soit on te met plein d’entraves administratives à l’importation de tes machines chez nous, et vu que ton économie repose à 80% sur l’export et qu’on est ton premier marché client, tu risques de morfler.” Du coup bim bam boum, les Japonais (et les Allemands) acceptent le deal, celui des accords du Plaza, et du jour au lendemain, bim :

La parité dollar/yen s’inverse, ce qui a plein de conséquences : les produits japonais sont plus chers à l’étranger, mais par contre les produits étrangers ont tous l’air d’être soudain beaucoup moins cher, comme si du jour au lendemain, tous les Japonais étaient plus riche (comme les Suisses en ce moment pour le même genre de raison). C’est le moment où les Japonais dévalisent les caves de France de leurs meilleures bouteilles de Petrus. Au Japon même, afin de compenser les effets de la baisse des exportations, tout est fait pour encourager la consommation intérieure, avec notamment des taux d’intérêts divisés de moitié, et des banques qui se lancent dans une guerre des prêts à taux agressifs, ce qui provoque une fièvre consommatrice dans la société civile et une bulle immobilière côté pro (et civil). En pleine envolée spéculative du yen, en pleine dégringolade du dollar, Tokyo devient en 1990 la première place financière mondiale, et, pense-t-on, la nouvelle première économie mondiale. Sauf qu’effectivement, tout cet emballement est porté par le comportement des banques, et que les investissements réalisés, essentiellement immobiliers davantage que productifs, font que si jamais les taux remontent, ce qui va finir par arriver à partir d’un certain niveau de nawak cosmique, les entreprises se retrouvent propriétaires d’un parc foncier dont les prix se mettent à baisser et ça leur fait une belle jambe, et comme elles n’ont pas gagné en productivité, c’est sur le facteur travail qu’elles vont amortir le choc, en abandonnant le modèle de l’emploi à vie, en commençant pour certaines à dégraisser, ce qui va alimenter progressivement (et plutôt à partir de 94-95, une fois que la société civile est touchée), une baisse de la consommation, donc une baisse des prix, donc une baisse des investissements, et youpi le cercle vicieux de la stagflation de la peur, dont le Japon n’a plus jamais réussi à sortir (malgré une politique de billets de Monopoly), et dans laquelle pas mal d’économistes pensent que la France est entrée depuis 2008-2010.

Sur ce, binouzes no toki da.


#803

Merci de ces explications !


#804

Désolé mais ça m’a faire rire, rire RIRE ! J’irai sûrement en enfer pour ça.


Japanese child star in coma after helium stunt goes wrong

Toute la connerie de la télévision japonaise résumée en une ligne d’info.


#805

J’ai cru comprendre que la gamine risquait bien de rester partiellement paralysée, donc mouif bon…


#806

C’est le risque d’une embolie pulmonaire, et de bosser dans le cirque. Si seulement ça pouvait détruire tout le marché d’exploitation des idoles mineures ! Mais quand la ligne d’excuse est “ah y avait marqué for adults only sur la bombe d’hélium, on aurait dû faire gaffe”, tu sais que ces cons n’ont rien compris. Ils mettront juste un petit picto “interdit aux idoles” sur la canette.


#807

OK.


#808

Le bonheur pour au moins treize bonnes raisons : Coach Vahid va devenir le sélectionneur du Japon.


#809

MAIS OUI !!!

Sinon le Japon continue sa longue conversion forcée vers une population un poil plus Benetton avec la nomination d’une “half” au titre de Miss Universe Japan (le père est américain, et noir de peau). Bien sûr, ça ne passe pas comme une lettre à la poste mais c’était inimaginable d’avoir cette conversation il y a vingt ans donc ne minimisons point chaque petit pas.


#810

Nouvelle preuve que les Half vont sauver le Japon à 1m53s dans cette vidéo (mais faut s’infliger le reste pour apprécier) :

Traduction :

Spoiler

“C’était nul” / “C’était sans intérêt.”

Bim.

Sinon vu qu’on a pas de topic “la Chine est un pays complètement fou”, je mets ça là car ça fait bien flipper le Japon :
La Chine joue à Civilization IRL et construit des îles artificielles à tire-larigot dans l’océan puis les remplit de casernes pour étendre sa zone d’influence maritime, économique, énergétique et géopolitique. En quelques mois.


#811

Puisque c’est l’heure…


#812

#813

Encore, parce que je trouve ça fascinant : il y a officiellement deux fois plus de personnes de plus de 65 ans au Japon que de personnes entre 0 et 14 ans.
Level 5 s’est trompé de marché pour leur nouvelle IP.


#814

Japon : un grand magasin accueille une hôtesse androïde


#815

Mais elle sait faire quoi ? Qu’est-ce qu’elle capte comme infos autour d’elle ? Elle peut répondre à des questions ? Elle peut repérer un humain, le suivre ? Tous les articles que j’ai lu dessus ne parlent que de son apparence réaliste…


#816

Étant donné qu’elle remplace une hôtesse d’accueil japonaise, et que souvent la réponse à ces questions pour celles-ci est “non”, je vois pas pourquoi elle pourrait.
Vu qu’en plus l’apparence humaine des vraies hôtesses d’accueil n’est pas toujours réaliste, elle fait super bien le boulot pour lequel elle sera embauchée.


#817

OK, pas encore Desu Ex alors :confused:


#818

On est une espèce en danger. Il n’y a que 70 hardeurs pour 10 000 hardeuses", explique Shimiken dans un entretien à l’AFP. “Nous sommes de plus en plus en rares, comme les pandas”


#819

TINDER IN JAPAN (comme son nom l’indique)


#820

Le Japon tardait un peu à sortir un nouvel “étranger rigolo qui fait des trucs débiles” pour alimenter les émissions quotidiennes. Heureusement le groupe Ladybaby et son leader Ladybeard, un catcheur australien qui a percé à Hong Kong en se travestissant (j’ai l’impression de raconter un background de perso SNK), viennent d’éclabousser Youtube de toute leur finesse. Résultat : 2.5 millions de vues en une semaine. Y a des sous-titres anglais pour les paroles ; je les conseille. Un futur tube du karaoke TGS.

https://www.youtube.com/watch?v=M8-vje-bq9c