Mainichi Issho Daijesuto - Le topic de l'actualité au Japon


#881

Enfin ! Ça fait plaisir de lire un article sur cette nouvelle traite des blanches, même si la couleur est différente.

AKB48: A Microcosm Of Dark Corporate Japan. Sexual exploitation of child labor is sooo cute.

En passant, puisqu’il est question de Jake Adelstein, ma douce ne tarie pas d’éloges sur son livre “Tokyo Vice” qui montre assez bien le bordel que peu foutre un étranger quand il décide de mettre son nez dans le caca des Japonais.


#882

C’est un peu maladroit que le ton du papier sonne méprisant envers ces pauvres jeunes femmes je trouve, mais :

Waw, sérieux ? On atteint un degré de putasserie insoupçonné…

Spoiler

(ça se vend???)

Tiens, par curiosité, il s’est pas diversifié dans les boysband, ce charmant monsieur ?


#883

Hmm je n’ai rien contre l’idée de s’attaquer au prod d’AKB48 mais je trouverais plus intelligent de s’attarder sur des faits plutôt que des opinions. Genre, dresser une liste de ce qu’est devenue chaque fille “diplômée” pour établir le manque de débouchés et les connections avec la pègre. Là, comme à chaque fois avec un article ou une vidéo gravitant autour d’Adelstein, j’en ressors sans grand chose de concret. Ca me rappelle le reportage complètement nul de Vice sorti après des semaines de hype. “Ah, si vous saviez tout ce qui se passe !” Beh, raconte. En l’état c’est beaucoup de bruit mais que de la surface, on dirait un article de Monocle. On est à des années-lumières du travail de long haleine du mec qui avait pénétré le monde sidérant des hôtesses de bar, par exemple, (ça a malheureusement sauté depuis) ou encore ce genre de témoignage.


#884

Oui, l’article part dans une bonne direction, mais n’a absolument pas les vertèbres assez solides pour continuer.
Le coup de “quand elles quittent AKB elles vont dans le porno” : j’aimerais bien des chiffres, parce qu’il me semble que sur une centaines de filles ex-AKB (et satellites), seulement 3 ont fait du porno. Il y en a quelques unes qui ont essayé de percer ailleurs (talento, actrices, présentatrices bidon)… Que je sache aucune n’a fait long feu parce qu’elles n’ont aucun talent et n’ont rien appris durant leur passage à AKB, mais c’est largement moins “traite des blanches” que ce que l’article suggère.
Après, il est possible que toutes les autres dont on perd la trace aillent dans les kyabakura ou les studios de massage/prostitution classique, mais pour ça, il faudrait une enquête sérieuse que le site a pas l’air motivé pour faire.

Et d’autre part, autant Akimoto est un porc et tout ça, ça serait aussi plus intéressant de s’intéresser aux filles d’autres girls band pas de lui pour voir si elles tournent mieux ou si le problème dépasse Akimoto et n’est pas plutôt un problème structurel sur la célébrité basée sur rien (les talento) ou les perspectives de travail des filles (combien de talento non issues de girls band vont vers le porno soft, par exemple, il me semble qu’il y a une semi-célébrité qui fait parler d’elle en commençant le porno maintenant, et non seulement elle n’est pas bannie des écrans normaux, mais en plus ça semble donner un petit boost à sa carrière vu qu’elle est interviewer pour en parler).

Y’a aussi un côté paternaliste/whitesplaining “les japonais sont un peu cons ils ne comprennent pas qu’il y a un problème jusqu’à ce qu’un blanc leur mette le doigt dessus” qui me dérange profondément.


#885

C’est vrai, mais ils nous le rende bien, 1 point partout balle au centre.


#886

Spot on


#887

Pas Le Japon, mais juste à côté (Et ça aura des répercutions chez eux aussi) : qu’est-ce qu’il arrive à Park Geun-hye ?


#888

De la difficulté de traduire fidèlement Donald Trump. Bonne chance aux futur(e)s interprètes.


#889

Si vous êtes au Japon d’ici le 18 décembre et que la franchise vous intéresse un minimum, Atlus organise un évènement pour le 20ème anniversaire de Persona, dans une ancienne école pas loin d’Akihabara et organisé comme un festival de lycée. Il y a la Velvet Room de Persona Q au sous-sol, qui vous lit la bonne aventure, une Velvet Room standard pour un concert live du thème consacré avec une cantatrice, un DJ Set de 40 minutes, une super mini-expo avec des artistes rendant hommage à la série (mais rien de Kaneko malheureusement), une salle réservée au taf extraordinaire de Soejima sur le cinquième épisode, des concours de kermesse genre carabine-à-bouchon qui filent des goodies, d’autres idées diverses et surtout une reproduction du JUNES (mélodie comprise) sur le toit de l’immeuble qui sert aussi de zone de cosplay. Quelle bonne idée (enfin sauf s’il pleut) ! L’entrée donne aussi accès à des costumes pour Persona 5 et un thème PS3/PS4 exclusif.


#890

Si je comprends bien, les hopporyodo passent officiellement aux russes, mais les japs vont quand même payer pour leur développement.
http://headlines.yahoo.co.jp/hl?a=20161215-00000160-jij-int
Wow. J’imagine que Trump les force à se chercher un nouveau protecteur dans la région, mais…


#891

Bon recap anglophone de la carrière des SMAP, qui s’achèvera enfin le 31 décembre après vingt-cinq ans de carrière commune. L’article reste évasif sur les contours louches de Johnny’s mais vous pouvez toujours lire ce long billet de blog de 2011 sur les Jimusho (en cinq parties) si vous n’êtes pas au taquet sur la question. Le groupe a officiellement décliné l’invitation de passer au traditionnel Kōhaku Uta Gassen du réveillon, mais les fans gardent espoir : les 15 dernières minutes du programme restent pour l’instant vierges de tout contenu, et à moins que ce soit Shinzō Abe en cosplay Ganondorf, on peut espérer que ce soit pour tenter une dernière fois de convaincre le groupe de passer faire coucou.


Et les meilleures pubs japonaises de l’année 2016 (parmi 2200 donc “sorry if your favorite commercial was not included!” comme dit l’autre) :

Je vous connais, la réponse à votre question après avoir vu cette vidéo est : 41 prises.


#892

2017 commence bien, bis : DMM démasqué derrière les opérations de stealth marketing de Hachimaki depuis au minimum l’année dernière. Je suppose qu’ils en avaient marre de soudoyer les truands et qu’ils ont préféré prendre les choses en main directement. Rires gras.


#893

Pour l’instant c’est les meilleures 13 minutes que j’ai pu passer en 2017


#894

1118 sociétés japonaises, dont Fuji Heavy (Subaru), Nikon et Morinaga, fêteront leur centenaire cette année. Un paquet d’entreprises ont été fondées en 1917 suite à l’accélération massive des exports de la jeune industrie japonaise à l’international, phénomène causé par la Première Guerre Mondiale.


#895

Alors que PikoTaro fait environ une pub sur deux au Japon, voici que le lobby du jus d’orange s’en mêle.


#896

C’est quand même plus agréable avec Kiritani Mirei dans le loop.

Entre footballeur pro et policier/détective, le deuxième métier le plus populaire chez les enfants japonais est désormais le métier scientifique. A moins qu’ils aient vraiment quelque chose à foutre des récents prix nobels japonais (allons bon) ou qu’ils soient tous éduqués comme les enfants d’un célèbre cousin de Boulette, je me demande ce qui a causé un tel boom. Y a un manga scientifique populaire au Japon ? Tous les gamins lisent Monster ? C’est le Professeur de Pokémon Sun/Moon qui fait rêver les gosses avec son style vestimentaire plus proche de Magic Mike que d’Albert Einstein ?


#897

https://www.youtube.com/watch?v=V-Dfyub_vEc


#898

Ca ne s’invente pas : la grande kermesse des fujoshi organisée ce week-end à Yūrakuchō s’appelle le Rejet Festival.

/////////

En parlant du quotidien banal des jeunes filles japonaises, 41 ans de transformations (et de tendances capillaires) :

https://www.youtube.com/watch?v=qDjRrLcJ_Y8


#899

Au moins, cela doit limiter les engueulades lors des repas de famille : Residents of Karatsu City struggle to vote when two candidates have exactly the same name


#900

Chouette résumé de la vie de William Adams, héros de Nioh, responsabre des déclins portugais et catholiques au Japon.