[Multiplat'] Le topic des jeux qui sont un peu sur tout


#561

Fan, non, mais je trouve tout à fait mérité qu’il ait une solide niche de fidèles et espère secrètement qu’il arrivera un jour à exprimer toutes ses idées originales dans un bon jeu.

Avec le recul je garde beaucoup de tendresse pour Deadly Premonition - je crois avoir écrit quelques lignes dessus sur Boulette d’ailleurs - qui était arrivé pile-poil dans une période où j’étais réceptif à son trip régressif, débile et référencé à l’overdose. Il a l’air d’avoir acquis un statut culte au fil des ans (ce qui était prévisible dès sa sortie) et j’aurais aimé jouer à D4 pour l’amour de l’art mais je n’ai pas de Bone.

Pour autant ça reste objectivement un très mauvais jeu selon les standards classiques mais est-ce qu’un type qui file en douce une démo de son dernier projet dans un lien google drive respecte les standards classiques de toute façon ?


#562

D4 est sorti sur PC (et est souvent soldé) si tu veux tester.

(Pour l’anecdote, Swery me souhaite chaque année mon anniversaire sur FB alors que je ne le connais absolument pas. J’imagine qu’il fait ça à tous ses friends. Grosse classe et beaucoup de temps libre !)


#563

Merci Kanu, une :boulette: pour toi. Tu l’as fait sur PC ?
Pour une raison ou pour une autre, D4 m’avait paru très identifié Kinect à l’époque de sa sortie et vu le succès historique qu’a connu ce périphérique à travers le monde, j’en avais fait mon deuil.
J’ai peu d’espoir que ça tourne sur la config que j’ai sous la main avec un wineskin mais je jetterai un œil à l’occase.


#564

Écoute, non, pas encore. C’est dans ma todo mais aucune urgence. Ton message me le fait présentement installer sur GPD Win pour voir comment il tourne sur PC modeste (j’ai peu d’espoir).

Je l’avais néanmoins lancé sur Xbone à l’époque (pour de la veille sur leur gestion de DLC et achievements) mais pas assez longtemps pour me faire d’avis tranché. Sur Steam, les joueurs ont surtout l’air de gueuler à cause de la non-complétion de l’intrigue, déjà bien vague à la base (et peu de chance que le jeu reparte un jour en prod façon Wolf Among Us Saison 2).


#565

Je ne sais pas si ce sera le cas partout mais (en bas à gauche) la jaquette réversible japonaise de Sonic Mania Plus est parfaite.


#566

Trailer de Shadow of the Tomb Raider = zéro putain de gameplaaaaaaaaaaay graaaaaaah. Ca valait bien la peine de nous jouer du violon avec un mois de comm’ bancale. J’espère qu’ils vont sincèrement et intelligemment aborder le problème des protagonistes schizophrènes gentil héros / barbare sanguinaire dans ce genre de jeu, comme le pitch le sous-entend, mais je reste sceptique sur la capacité d’auto-critique d’un projet AAA.

Key Features

  • Survive and Thrive In the Deadliest Place on Earth: Master an unforgiving jungle setting in order to survive. Explore underwater environments filled with crevasses and deep tunnel systems.
  • Become One With the Jungle: Outgunned and outnumbered, Lara must use the jungle to her advantage. Strike suddenly and disappear like a jaguar, use mud as camouflage, and instill fear in enemies to sow chaos.
  • Discover Dark and Brutal Tombs: Tombs are more terrifying than ever before, requiring advanced traversal techniques to reach them, and once inside they are filled with deadly puzzles.
  • Uncover Living History: Discover a hidden city and explore the biggest hub space ever found in a Tomb Raider game.

J’ai passé un bon moment avec les deux premiers mais ça va être chaud de passer après Lady Uncharted, que tout le monde a très rapidement oublié dans l’ouragan d’excellents jeux sortis l’année dernière mais qui avait su trouver un équilibre niquel entre ses phases d’exploration, d’exposition et d’action (en plus d’être beau à pleurer).

Une grosse partie de la presse internationale a eu le droit d’y jouer une heure cette semaine et a désormais l’autorisation d’en parler. Voici les impressions des sympathiques gusses d’Easy Allies, par exemple :


#567

perso c’est surtout l’univers Maya qui m’interesse et y a plein a faire. Entre les temples, les cenotes… si on reste dans le meme coin (c’etait le cas aussi du 2 non ?), moi ca me semble un tres bon choix !


#568

Tu parles d’unité de lieu ? Oui grosso modo on restait dans la même région, avec quelques excuses bidon-magiques pour varier les climats dans un périmètre aussi concentré. Le premier se passait également sur une seule et même île.


#569

oui je me souviens du premier. Du coup toutes les chances que ce soit la meme chose ici. J’espere qu’ils imclueront un mini game de jeu de balle maya et degustation de chocolat.


#570

L’univers a l’air super cool, et c’est très joli, mais bon sang plus on se rapproche du cinoche, plus ça me saute aux yeux uncanny valley-style à quel point le jeu vidéo peut être à la bourre sur la mise-en-scène, les cadrages de cinématiques et le « jeu d’acteur » par rapport au cinéma. Les seuls bons plans ont l’air de littéralement pasticher There Will Be Blood. La B.O. a l’air de défoncer, par contre.


#571

À la semi-surprise générale, ils ont fait le cut hier soir. Le jeu devrait donc voir le jour.
En revanche, le stretch-goal pour la version Switch, c’est nif.

Mais quand on lit son laius, SWERY dit que même sans le stretch goal, ils feront tout pour le sortir sur Switch quand même. (Et vu le chemin que prend la machine, ce serait suicidaire de ne pas le faire je pense).


#572

Je m’étais fait exactement la même réflexion en enchainant The Witcher 3 après The Phantom Pain, et ses champs-contrechamps d’un autre âge pour un projet de ce calibre.

Je n’ai lu aucune critique qui s’arrêtait sur cet aspect à l’époque et c’est d’ailleurs un domaine qui a l’air de peu intéresser les sites spécialisés. On parle de doublage et de qualité d’écriture mais jamais de mise en scène pour une raison qui m’échappe.
Le contraste était tellement immense qu’il m’avait fallu dix bonnes heures pour m’enlever de la tête la tetrachiée de plans séquences fabuleux de MGSV avant de vraiment rentrer dans The Witcher.


Yay ! Tu l’as backé ? Bonne nouvelle en tout cas, le monde a toujours besoin de sa dose de SWERISM.


#573

Grave ! J’avais déjà pledge la première campagne malheureuse sur Fig. Et je suis enchanté de voir que celle-ci est menée à bien.
Maintenant n’oublions pas qu’il demandait 1.5 millions de $$$ sur Fig et qu’il n’avait pu obtenir “que” 680k. Donc, là, évidemment, en se mettant un goal à 620k$ sur Kickstarter, rien qu’avec les fidèles pledgers, il était sûr (plus ou moins) d’arriver au goal et de pouvoir palper l’oseille.

Il reste un peu plus d’une trentaine d’heures pour pledger le KS là, et il ne manque que 5 millions de yen pour atteindre l’unique stretch goal de la version Switch. 40k dollars quoi, ça peut le faire peut-être ?

N’hésitez pas, et foncez! Pour 23€ sur PC, 30€ sur PS4 et 40 boules le pack “'Joyful” avec l’OST, ça restera un bargain.

Et sinon, à 150 balles, j’ai failli craquer pour le pack avec hoodie et tout, mais bon. SWERY quand même. Faut pas pousser.

Je remets le lien là.


#574

Je crois que j’attendrai la réception critique avant de passer la main au portefeuille ; j’ai backé trop de jeux qui m’ont déçus, quand je ne les attend pas encore 5 ans plus tard. Même si le projet a l’air très chouette en l’occurrence.

Très bon point sur les champs/contre-champs, il reste pas masse à faire sur ce point. En premier lieu une prise de conscience chez les chefs de projets et éditeurs pour mieux budgéter et staffer leurs pôles Cam. C’est super long, donc cher, de faire de belles séquences, surtout quand les dialogues sont en branches ou quand des valeurs de plan trop différentes mettent à mal les LOD voire le streaming. D’où le recours au “théatre filmé” ou à la grammaire de téléfilms, facilement automatisables.

CD Project et leur outil de mise en scène est d’ailleurs un rêve mouillé de pas mal de studios. Les RTCs qui s’adaptent aux cues localisés, sans besoin d’enregistrer en time-constraint = :meuh:


#575

Ça reste fou le peu de progrès effectués depuis la génération précédente.
Mass Effect avait réussi à détourner l’impression statique des champs-contrechamps en focalisant l’attention sur :

  1. La qualité des animations faciales
  2. L’illusion de choix impactants à effectuer en temps limité

Ce n’était pas le premier jeu à le faire mais certainement l’expression ultime de ce système-là. Et depuis, j’ai l’impression que tous les RPG de ce format singent plus ou moins cet artifice par défaut.

Si les choix ne sont pas timés, on peut se retrouver face à ce type d’horreur. Et je ne sais pas pour vous mais ça devient vraiment compliqué de se taper des RPG avec un minimum d’ambition scénaristique qui se contentent de : choix parmi trois options > dezoom sur dialogue automatisé > plan sur l’autre gars -> retour sur choix.

Mais le problème c’est qu’en timant, difficile de proposer une mise en scène élaborée parce que ça reste compliqué de se concentrer à la fois sur un choix de dialogue qui peut potentiellement impacter la suite de l’histoire ET sur une mise en scène dynamique. Koko a résolu le problème : pas de choix, tu poses ta manette et tu regardes.

Les quelques dialogues dynamiques de The Witcher 3 sont une bonne piste (dans ta vidéo, le dialogue pendant la danse est très bien amené) et j’ai super hâte de voir quelles nouvelles idées CD Projekt va pondre pour Cyberpunk.


#576

Il reste 9 heures de backing, SWERY fait un livestream dans 8 heures pour le countdown. On pourra lui poser des questions via le Discord du jeu et il devrait répondre “à tout le monde” (c’est ça).

Pour l’instant il n’y a que des questions débiles.


#577

Où est Charlie Xiao-Ji

Les nouveaux persos de ce cross-over Sangoku x Sengoku étant Zeus et ses potes de l’Olympe.


#578

Rage 2, la suite que tout le monde réclamait ? Beaucoup demandent “pourquoi” mais c’est Avalanche au dev donc je suspecte que ce soit un projet original dérivé de leur taf sur Mad Max et devenu une suite de Rage à postériori, quand Bethesda est devenu l’éditeur.


#579

Un mode Battle Royale dans Call of Duty: Black Ops 4, la surprise est totale. Autres rumeurs confirmées : pas de campagne solo, un mode zombie renforcé pour compenser, pas de mise en vente sur Steam mais en exclu sur Battle.net pour la version PC.


#580

En face :

Les mecs, ils nous font chier avec leurs titres débilos, Battlefield V, Black Ops IIII, Bubsy  et ils respectent même pas leur propre nomenclature marketing dans le titre de la vidéo de présentation officielle sur Youtube. Battlefield V comme 5, donc. La meuf estropiée est cool, sur l’instant j’ai même cru à une uchronie sortie de nulle part genre “en fait on vous prépare Death Stranding”.