Quand Boulette se met au sport...


#4323

Le suspense n’aura pas duré durant cette première semaine de transferts en NBA : LeBron James file aux Los Angeles Lakers, où il sera peut-être rejoint par Kawhi Leonard (seul mec capable d’arrêter LeBron James), et même peut-être Boogie Cousins (seul mec capable d’arrêter Boogie Cousins). Eh bah putain, quelle équipe ça nous ferait !


#4324

Fin débilos hier pour un match de baseball qui se jouait manifestement avec des balles de savon.


Je n’aurais jamais cru que Cristiano Ronaldo partirait vraiment du Real ainsi, malgré les humeurs de Raiola et ses problèmes avec le Fisc espagnol. Etonnant qu’il parte aussi prestement, sans drame ni longue négociation. Etonnant que le Real Madrid ait au final vendu Ronaldo plus cher à 33 ans qu’ils ne l’ont acheté à 24 ans. Etonnant que la Juve parie sur lui, même si sa présence va immédiatement repositionner le club d’un point de vue commercial et marketing à l’international.

Reste à voir qui va venir au Real Madrid pour combler ce trou béant. Mbappé et Neymar restent les profils parfaits mais il semble difficile de croire qu’un des deux quittent le PSG dès cette année, donc je suppose que le Real se rabattra sur Kane et/ou Hazard en attendant.

[bump] Ah oui, tiens ! Il y a aussi ce problème-là…

While promotional images may be able to be tweaked with some deft usage of Photoshop, the way that Cristiano Ronaldo is included in FIFA 19 itself will also have to be adjusted. In FIFA 19: The Journey (FIFA‘s version of a story campaign), protagonist Alex Hunter joins Real Madrid and a major plot point is that Hunter will be playing alongside Cristiano Ronaldo. EA could change the content so that Hunter joins Juventus instead, but this could take a significant amount of development work. Or, it could leave the story as-is, risking falling afoul with fans who complain about the inaccuracy.


#4325

Dis donc, si tu avais un ticket pour une des deux demi-finales masculines de Wimbledon cette année, tu en avais pour ton argent. 6h35m pour terminer le premier match, et 5h14m pour le second.



Chez les filles :

Le record de Margaret Court attendra. Dix mois après son accouchement compliqué, qui l’avait écartée des courts pendant plus d’un an et reléguée au-delà de la 450e place mondiale, Serena Williams avait l’occasion ce samedi de décrocher son 24e titre du Grand Chelem, égalant la légende australienne du tennis féminin. Mais l’Américaine n’a pu y apporter l’épilogue souhaité à sa superbe quinzaine londonienne, battue par une impressionnante Angelique Kerber qui n’a rien laissé passer (6-3, 6-3). La gauchère allemande triomphe à Wimbledon pour la première fois de sa carrière, et épingle un troisième Majeur à son palmarès (Open d’Australie et US Open 2016).


#4326

Pendant ce temps, Kazuyoshi Miura, 51 ans, disputait (et perdait) un derby avec le Yokohama FC contre Yokohama F. Marinos en Coupe de L’Empereur (équivalent japonais de la Coupe de France). Il a disputé six matches cette saison, sans marquer de buts pour l’instant, mais il faut dire qu’il se planque surtout au milieu puisqu’il ne peut pas trop suivre physiquement devant. Il avait disputé 17 matches et marqué un but en 2017, à cinquante piges. Pour rappel, son départ au Brésil en 1982 avait en grande partie inspiré Captain Tsubasa puisque le (premier) manga se termine avec Tsubasa partant au Brésil jouer pour le même club.


#4327

Voilà une hypothèse qui a bien mal vieilli puisque Boogie a signé chez les Warriors à la surprise générale, et surtout San Antonio vient de prouver qu’il faut pas trop se fâcher avec eux puisqu’ils ont réussi à exiler Kawhi un an à Toronto tout en récupérant DeMar DeRozan dans l’affaire ! Il devrait quand même rejoindre une des deux équipes de LA d’ici l’année prochaine.


#4328

Longue interview de Deschamps, où, entre deux règlements de compte et trois vannes mignonnes, on apprend que la défaite en mars contre la Colombie (2-3, alors que la France menait et s’est arrêtée de jouer) est pour lui le match qui a été le plus utile au parcours des Bleus.

Coupe du monde toujours : vu que la planète entière a décidé de juger que ce sacre était immonde, Jean-Marc Furlan vole au secours de la seconde étoile française, grâce à une interview pleine de pragmatisme sur la différence entre football de club et football de nation. Avec un parallèle intéressant entre l’âge moyen d’une sélection et le style de jeu à privilégier.

L’ambiance avait l’air très bonne dans cette équipe d’Argentine.

Entonces Sampaoli preguntó si pensaban contar con opinión respecto al equipo o las prácticas. Fue Messi quien lo respondió: “Me preguntaste diez veces a qué jugadores querías que pusiera y a cuáles no, y nunca te di un nombre. Decime adelante de todos si alguna vez te nombré a alguien”.


#4329

Je suis un béotien, aucune connaissance et aucun attachement pour le foot ou l’EDF. Mais j’ai l’impression qu’ils ont dominé fair and square du début à la fin ce coupe du monde, non? Qu’est ce qui chiffonne les spécialistes ?


#4330

C’est bien résumé avec cette complainte.

Deschamps has a Ferrari in his hands and never breaks the speed limit!

Ils ont dominé fair and square mais en jouant la défense de fer et des contre-attaques de bâtard alors qu’on a quelques jeunes taillés pour jouer un joli football ultra-offensif (qui aurait très certainement perdu), ce qui faisait rêver les romantiques du foot. Les gens voulaient une France perdante magnifique, pas une France ultra-efficace qui gagne. Et du football nawak comme contre l’Argentine, sans considérer que personne d’autre n’allait défendre aussi mal que l’Argentine. Le fait que la Croatie ait globalement mieux joué que nous pendant la finale n’a pas aidé les jaloux à digérer. Mais personne (enfin personne de sérieux) ne conteste que la France était l’une des deux ou trois meilleures équipes et un vainqueur légitime du tournoi, même chez les plus aigris / déçus.


#4331

Un des faits les plus marquants de cette équipe de France, c’est surtout qu’elle jouait à la manière de l’Atletico, une des équipes réputées les plus insupportables à jouer (meilleure défense de Liga avec seulement 22 buts encaissés en 38 matchs). Pourtant le paradoxe de cette EDF, c’est qu’on lui reproche d’avoir joué à l’Italienne, de manière ultra-défensive, alors qu’elle finit avec 6 pions encaissés, un total assez élevé pour un champion du monde. Pas mal de monde lui reproche aussi d’avoir marqué sur coups de pied arrêtés, sur des buts contre-son-camp, ou encore sur des fautes peu évidentes, alors qu’elle a également marqué deux des plus beaux buts du tournoi. Assez clairement la Belgique et la Croatie avaient un capital sympathie bien supérieur cette année. Le fait que la France soit l’équipe qui pèse le plus financièrement (en termes de valeur des joueurs sur le marché des transferts) n’a probablement pas aidé.

Jolie périphrase pour désigner les Belges.

J’étais en Belgique pour France-Belgique et en vrai je suis très triste autant pour cette magnifique équipe belge que pour tous les supporteurs belges franchement adorables que j’ai rencontrés, mais il faut avouer que leurs joueurs, Thibaut Courtois en tête, ont tout de même fait preuve d’une aigreur particulièrement prononcée. Et pas franchement très bien placée, si on se rappelle que la Belgique a battu le Brésil en jouant en contre, en lâchant la possession pour se regrouper en défense, ce qui est précisément reprocher à la France.

Un point qui a été assez rarement soulevé, ou alors indirectement, c’est que la France était probablement l’équipe la mieux préparée physiquement du tournoi. Certes elle a défendu particulièrement bas lors de la phase à élimination directe, mais tous ses adversaires ont explosé en seconde mi-temps (7 buts marqués en 4 matchs). Les Croates ont logiquement payé leurs trois prolongations successives, mais avant eux, ni la Belgique ni l’Uruguay n’arrivaient plus à mettre le moindre pressing au-delà de la 70e minute, là où les Français gambadaient comme des chevreuils et perforaient le milieu adverse en toute aisance. D’ailleurs le score aurait probablement été bien plus sévère contre la Belgique et la Croatie si Courtois n’avait pas été aussi bouillant ni Pogba aussi maladroit.


#4332

Pas mal de monde lui reproche d’avoir des Noirs, aussi. Soyons transparents sur les motivations de certains.

Mais au moins ça lance des débats intéressants.


#4333

A nation officially blind to race grapples with reality of a multiethnic national football team.

Ô ironie. Où étaient ces gens quand on célébrait la France Black-Blanc-Beur en 1998 ?

Le débat qui s’est ouvert autour de Trevor Noah est en effet assez passionnant (pour le coup n’a plus rien à voir avec l’amertume belge, mais plus avec la crise existentialiste des pays d’Europe centrale et de l’Est d’une part et les mutations du débat sur le racisme d’autre part). On retrouve la vieille opposition entre le modèle de l’intégration universaliste à la Française et le melting pot multiculturel et communautaire américain. C’est d’autant plus piquant que 1998 peut être perçu comme un rare moment de racisme positif dans la société française, ou en tout cas de verbalisation des différences. Concernant Trevor Noah, je trouve son explication habile mais un peu de mauvaise foi (tous les joueurs de l’équipe de France ont de base la nationalité française, la comparaison avec Mamadou Gassama est assez malhonnête). Mais bref, pas de politique.

Rappelons juste que les seuls joueurs français champions du monde à avoir déclaré se sentir d’une autre nationalité sont Griezmann (Espagne ou Uruguay, selon le sens du vent) et Hernandez (Espagne), ce dernier a d’ailleurs accepté de jouer pour la Roja avant qu’un couac administratif ne l’arrête. Bizarrement personne n’a songé à le leur reprocher, là.


#4334

Probablement au même endroit que tous les politiques qui ont fait de la xénophobie leur fond de commerce, de Macron à Sarkozy à Fillon à Morano, qui oublient temporairement leur islamophobie congénitale pour dire “ouééé les bleus” parce que le patriotisme est soluble dans le racisme (ou vice-versa).
On sait très bien que le lendemain les mêmes reprendront leur discours sur les femmes noires qui ont trop d’enfants et l’islam qui n’est pas compatible avec les valeurs de la république.
Les racisés en France ne sont pas dupes, ils savent que les phénomènes Black-Blanc-Beur, ça ne concerne que les blancs “qui ne voient pas la couleur, tu comprends”.


#4335

Mmm ok, merci @CHAZumerou et @sop pour les explications. Moi je n’ai vu en trois matches (c’est dire comme j’étais au taquet au début + le fuseau horaire qui aidait pas à suivre) qu’une machine EDF quasi inarrêtable, souvent repliée dans son camp en première mi-temps, puis punissant toute ouverture avec des contres vénères. J’ai pas vu le fameux France-Argentine, mais ok je vois ce qu’on peut lui “reprocher” dans ce cas si on est allergique à ce type de football.