Qu'ouije ?


#6901

Au cas où vous auriez loupé le stream:


#6902

Ah ouai, de bien sympathiques reconstructions sur certains morceaux.
Et une veine effectivement assez globalement axée sur le côté hardcore de SoR3 + une partie de SoR2.


#6903

Pas trop eu le temps de passer sur Boulette cette semaine mais j’étais à DITC avec Gladys et on s’est manqué Ono, dommage ! J’ai bien aimé la performance Zone W / O People et j’ai été en synchro 120% avec le set de Kode 9 (et les visuels de Morimoto + Konx-Om-Pax). J’ai aussi pu dire de visu à Alex Pilot au combien je lui était redevable et je me suis même fait volé ma trot’ électique devant la Gaité Lyrique ! Super fin de soirée bi-goût ! (Mais oui, étonné que la salle soit composée uniquement d’humains nés entre 1976 et 1986, je m’attendais à voir plus de “jeunes”)

Mais la grosse claque musicale de cette semaine, c’était le concert Solo Piano III de Gonzales lundi soir, à la salle Gaveau. Ça a commencé très très sobrement avec ses nouvelles pièces romantiques (et un peu dissonantes), sans adresse au public et avec le simple écran pianovision comme dispositif. Après 15 bonnes minutes, Chilly a enfin pris le micro pour expliquer qu’il devait encore se concentrer pour jouer ses nouveaux morceaux :] Puis des standards, des impros, du rap débile a capella, des moments de grâce troublés par la sonnerie de portable interminable d’un papy et une colère maboule du pianiste qui a mis deux chansons pour l’évacuer entièrement (sur son piano qui a pris cher au passage), des confessions, des anecdotes drôles sur F. Hardy ou le désert de la variet française et une violoncelliste hors-pair (Stella Le Page, qui chante aussi). Le chance aussi d’avoir pu me glisser pendant le concert sur un strapontin de service inoccupé à quelques mètres de l’artiste. Très content d’avoir pu le voir en concert, enfin ! Sa réputation d’entertainer et sa générosité envers le public est absolument méritée.

(Cool story mais j’étais à côté de Teki Latex à Gaveau puis à la Gaité Lyrique, sans oser lui parler alors qu’il a l’air adorable — j’espère qu’il lurke Boulette)


#6904

C’est pas dit méchamment car j’aurais adoré y être (merci Nova pour le lien), mais ce genre de soirée est déjà exactement son équivalent pour notre génération, non ? Vu que la PS2 est déjà de la préhistoire pour les ados qui seront majeurs cette année.


#6905

Hitoshi Sakimoto se fait plutôt rare ces dernières années et ça me chagrine un peu de voir qu’il faut se contenter d’un gamerip (ou du soundtest) pour écouter les musiques d’un jeu du calibre de Valkyria Chronicles 4, l’OST étant portée disparue.


#6906

Ah mais complètement, c’est bien le problème :slight_smile: Et ça ne fait que commencer, rendez-vous en octobre pour le concert philharmonique MGS “avec 60 musiciens sur scène !” (affiche dans le métro en ce moment). Ce petit coup derrière la nuque bordel…


#6907

Décès du musicien Ben Daglish (à seulement 56 ans). :cry:

Un de ses morceaux qui m’aura marqué, avec le solo en synch-buzzer (à ~1:00).


#6908

:frowning: Une légende.


#6909

Ben Daglish ce sera à jamais pour moi Cobra sur C64.

À Rome, en 1988, j’ai passé des heures à laisser tourner le C64 de mon Papa juste pour écouter cette musique.
Je l’avais copiée sur une cassette que j’ai écoutée de retour à Paris jusqu’à la détruire d’usure.

Sans cette track, j’aurais sans doute une approche de la musique un peu différente (ou pas, mais on en saura jamais rien).

La reprise du solo à 2’30 est ahurissante de beauté.


#6910

#6911

Ah donc le solo de (Auf Wiedersehen) Monty c’était lui, noice! :smile:


#6912

Ce passage quand il joue de la guitare par dessus la musique de Trap… :pray:


#6913

La version Live de Sirens (à 3:34), côté face du tube Busy/Sirens de Saba au Tiny Desk, c’est envoûtant.


#6914

Ahah Saba, ça veut dire maquereau, donc le mec il gère des putes et personne ne réagit quoi, bonjour l’ambiance. On est en 2018.

C’est tout pour moi merci ! Je serais le 28 à Bercy Village pour mon nouveau spectacle “Tu l’as vu”


#6915

Il y a quelques jours, parce qu’on me demandait ce que je voulais boire lors d’une petite fête entre amis, j’ai machinalement répondu “je voudrais boire une gorgée de coca". Ca vous dit quelque chose ?
Sortant d’un rêve d’Apollinaire, l’enfant tout seul assis par terre ?
C’est pas dans la purée, qu’on fait ?
Faudrait que ce soit très… Spatial ?
Comment veux-tu que je rentre dedans avec une musique qui me tire à l’arrière ?
Faut que Stéphane ait les oreilles propres ?
C’est toi qui m’en vends ?
Atta atta atta mais ça n’a rianavoiiiiiiiiiiiiiir !

Si ça ne vous dit rien, je repensais à une bande d’enregistrement retrouvée il y a quelques années dans un studio à Amiens, et balancée en MP3 sur Internet sans autre forme de procès, avec un prod complètement marteau qui engueule sa chanteuse / victime / meuf pendant les infernales sessions d’une espèce de chanson caritative ripou. Je suis qwasiment sûr qu’on en avait parlé sur Boulette à l’époque. Imfuckingpossible de retomber dessus par mes propres moyens.

Heureusement, j’ai plongé Tanguy dans cette galère commune, et comme il est très intelligent™, il a fini par retrouver le morceau après quelques insomnies de trop. C’est donc le génial Spatiale.mp3, téléversé à l’époque chez Musique Approximative.

Mais le sujet de ce post, ce n’est pas Spatiale.mp3.

Spoiler

Atta atta atta mais ça n’a rianavoiiiiiiiiiiiiiir !

C’est Musique Approximative.

///////////////////////////////////////

Musique Approximative à la base c’est un site internet, c’est l’exutoire anarchique d’une bande de mélomanes fêlés.

Musique Approximative, c’est un projet musical et informatique où chaque émission est générée aléatoirement à partir du corpus de morceaux disponibles sur le site internet et de génériques et jingles créés par les contributeurs du site .

Musique Approximative, c’est une playlist infernale alimentée chaque jour par les obsessions et les découvertes de chacun. L’arbitraire y est roi et on s’y amuse bien : c’est Musique Approximative.

C’est le manifeste qu’on peut lire en page de garde de leur podcast, et sur les réseaux sociaux ; il résume assez bien le travail d’agrégation collégiale de leur communauté, une espèce d’interminable descente d’acide dans les tympans de Kanu, dans laquelle je me rappelle désormais m’être plongé vertigineusement à l’époque de Spatiale.mp3, mais que j’avais complètement occulté depuis.

Ca vaut le coup d’y retourner. Entre quelques enregistrements provocs et trois remixes de Jacques Chirac, maintenant !, on y retrouve par exemple et en vrac :

Des morceaux géniaux.

Des morceaux géniaux mais fous.

Des morceaux géniaux mais insortables voire illégaux en 2018.

Des morceaux géniaux a posteriori, quand leur signification a pris une ampleur différente avec les évolutions de la société.

Des morceaux Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Di-Dix-Neuf. Dis-Dis-Dis-Dis-Dis-Dis-Dis-Dis-Dis-Ruption.

En somme, si vous voulez avoir les oreilles propres, ça vaut le coup.


#6916

Il est connu comme le loup blanc ce site, 50% du contenu de mes mix Beat Ono vient de là.


#6917

Il est connu comme le loup blanc par 320 personnes dans le monde ! (A quand de nouveau mix Ono d’ailleurs?) Mais je me souviens qu’on avait rigolé ici de cette session d’enregistrement surréaliste à l’époque comme tout le reste d’internet. C’est peut-être même sur Boulette que j’avais lu les identités de cette pauvre chanteuse et cet ersatz psychopathe de Michel Berger.

Merci en tout cas d’avoir remis Musique Approximative sur ma carte mentale, je n’y étais pas retourné depuis des années et on trouve de vraie perles. (Ça faisait aussi bien longtemps que je n’avais pas relancé HTTrack Website Copier)


#6918

C’est fort possible car Tanguy me disait qu’on les avaient mini-stalké à l’époque pour savoir ce qu’ils étaient devenus. (Aucun souvenir de ça non plus.)


#6919

Je n’ai pas de mémoire, mais je me souviens très bien de ça et de reine de manga. Que j’ai archivé. On ne doit pas être nombreux à avoir la vraie première version, le mec avait corrigé des trucs après c’était beaucoup moins bien, j’aimerai savoir ce qu’il est devenu et quelle age a sa fille aujourd’hui.

A quand de nouveau mix Ono d’ailleurs?

C’est dans ma todo list à la 8ième place, je suis sur 3 autres projets en même temps là, et au lieu d’avancer je binge la saison 3 de The Expanse comme un gros connard. Mais bon, ça fait 7 ans que tam bosse sur sa borne, j’ai de la marge.


#6920

Reine de manga, j’ai toujours trouvé ça micro-glauque à cause de l’implication d’une enfant. Joëlle et Gilles (et la mystérieuse troisième présence silencieuse au poste d’ingé son), par contre, no prob. Le type est insupportable, probablement sous influence, et le prototype du harcèlement moral quotidien, mais la violence n’a aucunement l’air physique. C’est juste un plouc. Je ne me rappelais pas qu’il y avait tant de passages « citables » dans l’extrait préservé.

Aucun rapport mais connaissiez-vous le dernier tube (de la première incarnation) des Everly Brothers, Bowling Green (1967) ?

Chouette Balade qu’on aurait pu entendre en conclusion d’une série AMC ou HBO. Quelques coïncidences :

  • Bowling Green, Kentucky est le patelin où a grandi John Carpenter, et qui l’a inspiré pour la bourgade d’Halloween (ai-je appris dans Halloween: Unmasked, podcast que je recommandais tantôt).
  • C’est l’antépénultième morceau interprété par le groupe A-Ha lors de leur concert d’adieu à Oslo en 2010, parce que leur premier manager Terry Slater, co-auteur de la chanson, était dans l’assistance.
  • Le nom du patelin vous dit peut-être quelque chose car Bowling Green est revenu dans l’actualité récemment pour une raison débile.