[Supa Pivot Country Club] La tanière des polyglottes


#281

http://mobi.supersport.com/football/europe/news/121227/Ibrahimovic_generates_new_verb

Zlataner entre (déjà) dans le dico… suédois.

Y a déjà eu d’autres cas de verbes créés à partir d’un sportif ? Je vois bien qu’on parle de panenka ou de Poulidor dans le langage courant, mais des verbes, je sèche.


#282

Qui est donc une version footballistique de “pwnd” (pour trouver un terme du même acabit dans un autre domaine) si j’ai bien compris.
Leur dico peut remercier le Qatar (lui aussi) et, tout comme ce dernier, l’importance du football dans nos contrées.


#283

Oui, si l’italique n’est pas disponible, pour les a posteriori etc. je préfère mettre un accent personnellement.

Ah oui, simple orthographe mais qui me fait sauter au plafond aussi, l’ajout gratuit d’un “d” à la fin de Cauchemar.


#284

Mais pourquoi mettre un accent à a priori ? Je comprends vraiment pas pourquoi l’absence d’italique change quoi que ce soit, c’est du latin :confused:


#285

L’italique annonce justement qu’on est dans un emprunt étranger, et donc que certaines règles “françaises” n’ont pas cours (en gros dans ce cas l’italique veut dire “c’est pas du français me les brisez pas” :slight_smile: ).

Le débat entre le a et le à fait rage ceci dit, le Littré a déjugé l’Académie Française, et la locution n’existe pas telle quelle en latin. Chouette papier sur la question ici, qui donne surtout raison à Tanguy.

Dans un registre proche, le pluriel de forum en fora me file de l’urticaire, pour le coup c’est un pur snobisme. Forum est invariable, et avec l’usage le pluriel en forums a fini par être admis.


#286

La faute est compréhensible, entre cauchemardesque et cauchemarder…


#287

Les expressions basees sur des “evenements” sportifs ne me semblent pas vouees a rester longtemps dans la langue…

Sodat> Par francisation, imitation ? Mais on peut aussi ecrire “à plus forte raison”, dans ce cas.

(qwerty mode desolee)


#288

En l’occurrence, cela dépend de l’ampleur du personnage dans la culture suédoise.


#289

Oui, enfin, qui dit encore une “Papinade” ?

A oui, un truc qui m’énerve aussi, c’est le s gratos à “Ami” au singulier. “J’étais avec un amis”
je le vois hyper souvent.

Oui oui, mais non. C’est une faute. On va pas commencer à excuser tout parcequ’il y a une explication hé.


#290

“compréhensible mais pas excusable”


#291

“Comme la Shoah”


#292

Eh bien !..” , trop souvent écrit “Et bien !..” Incorrect, sauf dans le cas précis d’une conjonction de coordination.

Il mangea de la tarte au hamster, et bien que le goût lui déplût, il en reprit par politesse., à ne pas confondre avec Eh bien, qu’est-ce que c’est dégueulasse, la tarte au hamster.


#293

Perso j’écris “ébin”


#294

Même en anglais (langue plutôt portée sur les imprégnations culturelles), je ne trouve pas beaucoup de verbes créés par des noms propres. Il y a bien roger, à la fois un euphémisme pour l’acte de pénétrer quelqu’un et, plus récemment, un synonyme de comprendre/recevoir une information, mais le terme ne venait pas d’une célébrité en particulier. J’en connais d’autres comme to miltonberle qui ne sont pas officiellement reconnus (Berle n’était pas un athlète). Mais alors en Français, a fortiori des sportifs… Louis Pasteur faisait peut-être de la planche à voile, à ses heures perdues ?

Il y a bien eu le récent “maggioriser” sur Boulette, mais pas sûr que l’Académie Française ne nous l’accorde.

Si cette histoire se confirme (personnellement j’ai évité de le poster car cela send plutôt la blague The Onion mal traduite et je ne trouve que le Daily Mail comme source), il y a quand même trois détails intéressants dans cette affaire :

  1. C’est son prénom qui est “absorbé” dans la langue suédoise, plutôt que son nom de famille ; cela me paraît un cas encore plus rare.
  2. Le prénom absorbé vient d’une culture étrangère assez éloignée (même si Ibrahimovic est né en Suède), ce qui aide sûrement à singulariser le mot.
  3. Le plus fou : le verbe créé est en fait une traduction du verbe français créé par les Guignols, mais non reconnu pas l’Académie Française.

Donc, si je récapitule, un néologisme francophone populaire (du niveau de papinade, effectivemment) deviendrait un terme officiel en suédois, après quelques semaines d’existence à peine. C’est comme si le Saturday Night Live créait le verbe to gangnam dans un sketch et que ce verbe se voyait traduit en hangeul puis intégré officiellement à la langue coréenne deux mois plus tard.

Ce serait absurde mais un testament de l’importance du football et du développement des télécommunications au début de ce siècle. Pour info, aucune mention (pour l’instant) de cet honneur sur la page WP suédoise de Zlatan, qui vous en apprendra de belles sur les hommages musicaux adressés à l’intéressé.


#295

Oui, je m’étais fait la remarque qu’aucun papier ne citait de source en ligne précise hier en postant ça, mais j’étais dans le train et je galérais déjà pour copier les liens, j’ai remis la recherche de source à plus tard. Pour info la forme en “a” pour un infinitif est correcte en suédois, mais le “era” témoigne en effet de l’origine française.

Donc -->


Un papier en suédois du 18 novembre qui cite Bernard Pivot (sic) à propos du verbe français “zlataner(a)”.

Le truc fou c’est que le mot aurait été adopté par les officiels suédois en seulement… quelques jours, puisque la commission date du 23 novembre.

Trois pistes d’explication :

  • C’est trop la fierté. Si les américains avaient adopter le mot “to zidan someone” en 2006 peut-être l’aurait-on absorbé aussitôt en français (jurisprudence snobisme langue étrangère + fierté nationale).
  • Ils étaient bourrés/crevés/sous coke (rayez la mention inutile) et après avoir checké 40 000 mots, ils se sont lâchés sur le dernier. \o/
  • Pub facile pour leur travail ?

Edit : bitumed, qui donne la source officielle.


#296

EDIT : Sopalin-ed

Ça n’a pas trop l’air d’être pipeau.

le document officiel (<=en fait j’en sais rien…) de l’office des langues et du folklore suédois : http://www.sprakradet.se/nyordslistan-2012

Vers la fin du document il y a donc :

Après ils disent au début du document qu’ils ont également ajouté des mots qui font preuve de “créativité artistique”…


#297

Renseignement pris, la source citée un peu partout dans les articles suédois mais sans lien, “TT”, c’est tout simplement Tidningarnas Telegrambyrå, l’AFP suédois. A vos souhaits. TT-text = missive AFP.

Sinon pour en rester sur Zlataner(a), il y a aussi une tendance au néologisme en tout va dans la presse sportive depuis quelques années. Cf les déclinaisons à tour de bras du concept de classico, avec l’olimpico, le celtico (Lorient-Rennes, youhou), le prolifico (OM-Lille, vous saignez des yeux, hein ?), etc. J’attends avec une impatience inquiète les prochains.


#298

Il y a to bogart.

En français, il y a marie trintigner dans un morceau d’Orelsan (pas un chouette exemple, mais voilà).


#299

Tiens d’ailleurs, la terme en question est peut-être venu d’une déviation “Ça va tataner zlataner ta gueule.”


#300

Je me demandais depuis quelques temps d’où venait l’expression “Machin 101”. Le post d’Ono m’a fait penser à googler :