[Supa Pivot Country Club] La tanière des polyglottes


#321

Des amateurs de Perec ici ? Je découvre avec vertige que La disparition a été traduite il y a trois ans en japonais. C’est juste fou. Apparemment le traducteur a choisi de changer la contrainte ; au lieu de se passer de la lettre e, il s’est interdit le son [ i ]. Ca me semble un poilou moins violent qu’en français, mais quand même.

Ça faisait d’ailleurs longtemps que je me demandait si le scrabble existe au Japon, et sous quelle forme. Si je fais pas de contre-sens sur la page wiki japonaise, c’est l’édition anglaise qui est utilisée. Vous savez s’il existe un vague équivalent avec des hiragana ou des kanjis ?

Bonus : George Perec à la TV pour présenter La disparition en 1969. Le journaliste est fabuleux de dynamisme.


#322

Pittan! Tanta! Mojipittan!

http://www.youtube.com/watch?v=WUOexNGMEz8

http://www.youtube.com/watch?v=3kdGzZ90a6g


#323

like

C’est hypnotique. Je suis nul à ce jeu, mais j’ai passé des heures sur la version Wii.


#324

Merci pour les pistes, Chaz. En fait pendant qu’on croulait sous les jeux de poneys et les logiciels de code de la route, je découvre (avec cinq ans de retard >_<) qu’il y a eu ouate mille jeux de kanjis sur DS. Genre celui de Konami, ce Simple Series (le prix affiché <3), etc, etc. Bon en même temps le contraire aurait été étonnant.


#325


#326

Carpates toujours. Transylvanie, postcommunisme et football : Roumanie-Hongrie, chronique d’une rivalité sans fin.


#327

Parmi les erreurs de prononciation, il en est une que j’entends quasiment chaque jour dans la rue et les media : “digression” prononcé “di[color=red]sss
[/details]
gression”.
J’ai moi-même longtemps fait cette boulette.

J’ignore d’où vient une erreur aussi répandue. Je pensais à un film ou une chanson contenant cette prononciation et qui aurait lentement infusé dans l’esprit français…
Si quelqu’un à une hypothèse…


#328

Peut-être le mot “discrétion” ?


#329

Peut-être que tous ces gens sont fans hardcore de Stendhal et Saint-Simon ? Oui, c’est sûrement ça.

Encore un cas où l’humour mnémotechnique a du bon.
[i]- Mais je digresse…

  • Et moi je dis muscle !
  • Ho Ho Amiral, allons. Question de Madame Belper de Loches…[/i]

#330

Curieux, j’ai aucun souvenir d’avoir déjà entendu “disgression”. Peut-être que mes oreilles corrigent d’elles-mêmes, mais apparemment oui, c’est une erreur répandue.

http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2497

En même temps, on digresse mais on entre en disgrâce. Et “disjoncter” est presque systématiquement prononcé “dijoncter”, sans que le s n’ait disparu de l’orthographe. Le français.


#331

Génial, merci à vous !
(Disjoncter, bien vu, je n’ai jamais entendu personne prononcer le “s”)


#332

C’est marrant, moi je n’ai jamais entendu disjoncter sans le S. Du coup vous dites “dijoncteur” aussi?


#333

Ouaip. En même temps, la tendance est au charcutage de mots en région parisienne (“Je suis” = “Chui”). On est pressé donc moins on a à articuler, mieux c’est.


#334


#335

Ah, les joies des langues agglutinantes. Tu te fascines pour la famille finno-ougrienne en ce moment ?

Il y a pas mal d’exemples de langues fonctionnant sur le même système sur wiki. J’ai eu un petit effet cloudbush en lisant le passage consacré au japonais et à la forme なかった.

Sinon pour les amateurs de Scrabble polyglotte qui explose la grille, le topic du mot le plus long de Project Babel est un incontournable.


#336

Une perle de branlette et de fascisme linguistique (à prendre comme des compliments) : l’obscur pamphlet Orthotypographie de Jean-Pierre Lacroux (PDF).

Dans lequel on trouve ce genre d’anecdote, reprise par Wikipédia sur la page de la cédille :

Le T cédille pour faciliter la bonne prononciaţion, quelle bonne idée ! Il existe en roumain.
Je suis tombé dessus en cherchant s’il existait des prénoms français avec une cédille autres que François et Françoise, mais je n’en ai pas trouvé.


#337

La cédille avait été également proposée pour remédier aux problèmes homophoniques du “ch” (Monarchie / Chiroptère).


#338

Ça ne fera pas avancer des masses ta recherche, mais François n’est pas un prénom d’origine française mais italienne (déformation, a priori au XIIIè siècle, de l’italien Francesco). Ça explique en partie ce qui est je pense le plus grand mystère de ce prénom : pourquoi diable être allé coller un a/o derrière un c qui avait toujours été suivi d’un i/e jusque là (et l’est d’ailleurs toujours dans les autres langues d’Europe d’ailleurs). Quelle est la règle qui fait qu’un esco se transforme en ois ? Parce qu’il est là, le problème. Sans ça pas besoin de foutue cédille. Francis ftw.

Sinon pas trouvé de prénom franco-français avec cédille, même s’il faut noter le cas singulier de Fayçal, francisation étonnante (et officielle) du prénom arabe Fesal. J’imagine la souffrance de ceux dont on oublie la cédille. La variante Fayssal, moins risquée, existe aussi, mais n’est qu’une variante.


#339

un conseil sur une methode efficace en espagnol ? (peu importe le moyen : bouquin, mp3, videos, etc)


#340

On avait déjà parlé de “lol” qui entrait dans le Robert l’an dernier, c’est pas récent mais je viens de tomber sur une liste des nouveaux mots de ce même Robert édition 2013 :

  • Comater, psychoter, bento (sic), cyberdépendance, netbook, pipeauter… des ajouts
  • “Billet de blog” : est-ce que “billet” tout court ne suffisait pas ? Perso je parle toujours d’un billet (ou article) et jamais d’un “billet de blog”.
  • “Agence de notation”, en voilà un exemple d’ajout qui colle un peu trop à l’actu.
  • “Téléportation” : about fucking time!